Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Le potentiel de l'homme



  1. #1
    misteryxchatain

    Le potentiel de l'homme

    D'après les généticiens, c'est la taille potentielle qui se transmet à ses descendants. (Pas sur mais à vérifier)
    Imaginons que ma taille potentielle qu'on m'a transmit est 1m80 mais je mesure 1m77.
    Cette taille potentielle va t-elle évolué lorsque de la transmission parce que je m'en suis approché ? Dans le cas ou j'aurais mesuré 1m60, ma taille potentielle va t-elle baisé ou se stabilisé pour ma descendance ?
    Si ma taille potentielle est 1m80, il se peut aussi que je transmette une taille potentielle de 1m7O. Le hasard aussi, non ?

    Merci d'avance à ces questions.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    Bonjour,
    la "taille potentielle", c'est celle que vous pouvez atteindre dans les conditions optimales de développement (bonne nourriture pendant la croissance etc).
    Ce sont vos gènes qui codent pour cette taille. Mais même si vous connaîssez la famine pendant votre croissance, et que cela vous empêche de grandir comme vous l'auriez pu, cela ne change rien à vos gènes.
    Par conséquent, cela ne change rien à ce que vous transmettez à vos descendants.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  4. #3
    misteryxchatain

    Re : Le potentiel de l'homme

    Bonjour,
    La question est : la taille potentielle évolue-t-elle (par mutation que ce soit au cours de ma vie ou alors quand elle est transmise à nos enfants) ? Comment expliquer que les hommes et femmes sont de plus en plus grand ?

    Ensuite comment se fixe la taille potentielle vis à vis de nos parents ? Par exemple si dans mes gènes la taille potentielle est 1m80. Peut-on transmettre une taille potentielle de 1m70 à mon enfant. C'est par exemple si j'ai les yeux bleu, c'est codé dans mes gènes cependant je peux transmettre à mon enfant des yeux châtains. Vous voyez ou je veux en venir ?
    Dernière modification par misteryxchatain ; 30/07/2008 à 12h04.

  5. #4
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    Non, les gènes ne changent pas au cours de la vie.
    Les caractères acquis ne se transmettent pas.

    Pour expliquer que les gens sont de plus en plus grands, il y a deux pistes :
    - l'augmentation de la qualité de la nourriture, et le fait que l'alimentation des enfants soit très surveillée, notamment en ce qui concerne les vitamines
    - des chercheurs suspectent aussi un rôle de la sélection sexuelle, les femmes préfèreraient les grands, et auraient tendance à les provilégier pour avoir des enfants.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  6. #5
    misteryxchatain

    Re : Le potentiel de l'homme

    Ok mais

    Ensuite comment se fixe la taille potentielle vis à vis de nos parents ? Par exemple si dans mes gènes la taille potentielle est 1m80. Peut-on transmettre une taille potentielle de 1m70 à mon enfant. Par exemple si j'ai les yeux bleu, c'est codé dans mes gènes cependant je peux transmettre à mon enfant des yeux châtains. Vous voyez ou je veux en venir ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    oui, je ne sais pas combien de gènes sont impliqués dans la taille. Beaucoup, selon toute vraisemblance. Déjà tous ceux impliqués dans la synthèse et la régulation de l'hormone de croissance, de ses récepteurs, ceux impliqués dans la synthèse osseuse etc...

    Pour chaque gène vous avez deux allèles (deux versions). Vous transmettez une de ces versions à votre enfant, et votre partenaire lui transmet l'autre.

    Donc pour chaque gène impliqué dans le caractère (pour la couleur des yeux, c'est pareil, il y en a plusieurs), vous ne transmettez qu'une moitié de l'information génétique que vous détenez.

    Si en plus vous mélangez à cela les notions de dominance et de récessivité, vous comprendrez pourquoi les enfants sont différents de leurs parents...
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  9. Publicité
  10. #7
    misteryxchatain

    Re : Le potentiel de l'homme

    J'ai compris. J'en profite sur ce vous avez dit sur les gênes. Un gêne possède seulement 2 allèles ?
    Pour le cas des yeux cela signifie par exemple 1 allèle correspond à une couleur disons bleu et l'autre disons marron. La question peut-on avoir une troisième allèle et de même deux (ou trois) allèles de même couleur.

  11. #8
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    Non on ne peut pas avoir trois allèles, à moins d'être trisomique. On hérite un allèle du père et un allèle de la mère.

    En fait, on hérite un chromosome de chaque parent, donc nous avons tous nos chromosomes en double, c'est à dire deux exemplaires de chaque gène (puisque le même groupe de gène est porté sur chaque chromosome homologue). Cela dit, il existe des espèces qui ont des chromosomes en triple ou quadruple, car leur génome s'est dupliqué.

    Après, on peut avoir deux exemplaires identiques ou deux exemplaires différents.

    Pour la couleur des yeux, c'est compliqué car plusieurs gènes sont en cause, donc plusieurs paires d'allèles.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  12. #9
    misteryxchatain

    Re : Le potentiel de l'homme

    Selon les théories néodarwinismes, que pensent les scientifiquement (qui y croient) sur les gênes récessifs ? D'après Richard Dawkins les gênes sont égoïstes donc ces gênes qui sont reccesifs devraient nous pousser "à ne pas s'accoupler" avec des gênes dominants à moins qu'ils soient moins égoïstes.

  13. #10
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    Citation Envoyé par misteryxchatain Voir le message
    Selon les théories néodarwinismes, que pensent les scientifiquement (qui y croient) sur les gênes récessifs ? D'après Richard Dawkins les gênes sont égoïstes donc ces gênes qui sont reccesifs devraient nous pousser "à ne pas s'accoupler" avec des gênes dominants à moins qu'ils soient moins égoïstes.
    OUH LÀ LÀ!!!

    Quel mélange!!!

    Alors deux choses :
    - les scientifiques ne "croient" pas les choses: ils testent des hypothèses, et si leurs tests sont positifs, ils les admettent jusqu'à ce que quelqu'un prouve le contraire.

    - la récessivité des allèles (des phénotypes, en fait) est un fait qui a été découvert par Mendel, et n'a absolument rien à voir avec le "gène égoïste", qui est un concept de biologie évolutive. La récessivité ne remet pas en cause le concept de gène égoïste, et le concept de gène égoïste ne remet pas en cause la récessivité.

    En outre, la seule chose que dit la théorie du "gène égoïste", c'est qu'un allèle a d'autant plus de chances de se répandre dans une population qu'il favorise la reproduction des individus qui le portent par rapport à ceux qui ne le portent pas.

    Un phénotype récessif est causé, par exemple, par un allèle qui ne va pas permettre de fabriquer de protéine. Si tu prends l'exemple des groupes sanguins:
    tu as trois allèles A, B et O.
    L'allèle O ne permet pas de fabriquer de marqueur, l'allèle A fait fabriquer un marqueur A, l'allèle B fait fabriquer un marqueur B

    Un individu A/O sera donc de phénotype A, parce qu'il fabriquera le marqueur A, et on peut donc en déduire que le phénotype O est récessif par rapport au A.

    C'est plus clair? Il ne faut pas tout mélanger comme ça.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  14. #11
    invité576543
    Invité

    Re : Le potentiel de l'homme

    Citation Envoyé par misteryxchatain Voir le message
    J'ai compris. J'en profite sur ce vous avez dit sur les gênes. Un gêne possède seulement 2 allèles ?
    Il y a une petite confusion dans le fil. Le nombre d'allèles possibles pour un gène donné dans une population donnée peut être très grand. Un seul allèle, 3, 10, 50, ... ça dépend du gène (et de la population).

    Par contre, chaque personne n'a que deux gènes pour un locus (en gros, il y a des exceptions), un venant de la mère l'autre du père, chacun de ces deux gènes pouvant être le même allèle ou différents allèles pris dans toute la liste des 1, 2, 10 ou 50 allèles de ce gène dans la population .

    Cordialement,

  15. #12
    misteryxchatain

    Re : Le potentiel de l'homme

    <i>"En outre, la seule chose que dit la théorie du "gène égoïste", c'est qu'un allèle a d'autant plus de chances de se répandre dans une population qu'il favorise la reproduction des individus qui le portent par rapport à ceux qui ne le portent pas."</i>

    En quoi alors c'est égoïste ?

    Pour le reste c'est clair.

  16. Publicité
  17. #13
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    C'est "égoïste" parce que ce n'est pas le "bien de l'individu" ni le "bien de l'espèce" qui sont sélectionné, mais le gène. Si un gène permet à un individu d'avoir beaucoup de descendants (fertiles) très jeune, et en même temps provoque sa mort jeune, il se répandra vraisemblablement dans la population.

    De la même manière, si un gène permet aux individus qui le portent d'avoir beaucoup de descendants fertiles, mais que cela entraîne la disparition de la population, ou représente un coût pour elle, il sera sélectionné.

    Un exemple bien connu est celui du comportement tueur chez les lions (faudrait vraiment que j'en trouve un autre aussi parlant... je raconte toujours la même histoire...). Quand un lion arrive dans une troupe de lionnes, il tue les lionceaux. C'est une "perte pour l'espèce", car ces lionceaux avaient été coûteux à produire, il avait fallut les nourrir etc... Mais ce lion s'assure que les lionnes seront bientôt en chaleurs, donc elles pourront plus rapidement porter ses lionceaux à lui. Si on compare un lion tueur avec un lion non tueur, on peut calculer que le tueur a, pour le même temps, davantage de descendants.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  18. #14
    misteryxchatain

    Re : Le potentiel de l'homme

    Vous êtes en train de dire que les lions tuent les lionceaux qui ne sont pas leur descendant. Vous dites aussi qui sont poussé en partie parce que les gênes sont dite égoïstes.

    Tout à l'heure, vous avez définit le gêne égoïstes.

    En outre, la seule chose que dit la théorie du "gène égoïste", c'est qu'un allèle a d'autant plus de chances de se répandre dans une population qu'il favorise la reproduction des individus qui le portent par rapport à ceux qui ne le portent pas.
    Donc si les allèles du lion sont récessives, est-ce qu'elles vont pousser le lion,a ne pas choisir un lionne ayant des allèles dominantes. Car si elles sont récessifs, elles a forte chance de disparaitre plus que les dominante.

    C'est ici que je ne comprends pas.

  19. #15
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    Citation Envoyé par misteryxchatain Voir le message
    Donc si les allèles du lion sont récessives, est-ce qu'elles vont pousser le lion,a ne pas choisir un lionne ayant des allèles dominantes. Car si elles sont récessifs, elles a forte chance de disparaitre plus que les dominante.
    L'erreur que vous faites est de penser qu'un phénotype récessif est voué à la disparition. Or il n'en n'est rien.

    On entre ici dans le domaine de la génétique des populations. Si on a un gène à deux allèles, dans une population de taille infinie, on aura de façon stable une répartion comme suit :
    50% de la population sera hétérozygote
    25% homozygote d'un allèle
    25% homozygote de l'autre (voir "Hardy Weinberg")
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  20. #16
    misteryxchatain

    Re : Le potentiel de l'homme

    Ce que tu dis est une théorie pour éviter de taxer les scientifiques de racistes. Permet moi de douter.

    Imaginons qu'une blonde (eh oui) dispose de deux allèles différentes (blonde et châtain). Elle choisis un type brin qui dispose 2 allèles dominants. L'enfant peut être porteur d'une allèle châtain et brin. Et donc ici on contraste la disparition d'une allèle récessive, en autre la blondeur.

  21. #17
    piwi

    Re : Le potentiel de l'homme

    Que vient faire le racisme dans cette histoire?

    Il y a un certains nombre de choses que vous ne comprenez pas. Moi c'est ce genre de choses que je ne comprends pas:
    Donc si les allèles du lion sont récessives, est-ce qu'elles vont pousser le lion,a ne pas choisir un lionne ayant des allèles dominantes. Car si elles sont récessifs, elles a forte chance de disparaitre plus que les dominante.
    Pourriez vous essayer de mieux formaliser votre pensée? On ne comprend rien à ce charabia.

    Cordialement,
    piwi
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  22. #18
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Le potentiel de l'homme

    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    Un exemple bien connu est celui du comportement tueur chez les lions (faudrait vraiment que j'en trouve un autre aussi parlant... je raconte toujours la même histoire...). Quand un lion arrive dans une troupe de lionnes, il tue les lionceaux. C'est une "perte pour l'espèce", car ces lionceaux avaient été coûteux à produire, il avait fallut les nourrir etc... Mais ce lion s'assure que les lionnes seront bientôt en chaleurs, donc elles pourront plus rapidement porter ses lionceaux à lui. Si on compare un lion tueur avec un lion non tueur, on peut calculer que le tueur a, pour le même temps, davantage de descendants.
    Un gène seul serait alors responsable de ce comportement chez le lion ?

  23. Publicité
  24. #19
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    Citation Envoyé par misteryxchatain Voir le message
    Ce que tu dis est une théorie pour éviter de taxer les scientifiques de racistes. Permet moi de douter.

    Imaginons qu'une blonde (eh oui) dispose de deux allèles différentes (blonde et châtain). Elle choisis un type brin qui dispose 2 allèles dominants. L'enfant peut être porteur d'une allèle châtain et brin. Et donc ici on contraste la disparition d'une allèle récessive, en autre la blondeur.
    Pour calculer si un allèle disparaît, on ne calcule pas ça sur un seul couple, mais sur une population entière, sous forme de probabilité.
    (En fait, même sur un seul couple, on calcule ça sous forme de probabilités par enfant, avec un échiquier de croisement (et un couple n'a pas forcément un seul enfant)).

    On prend la fréquence initiale de chaque génotype, et on calcule leur fréquence à chaque nouvelle génération, ça nous donne aussi la fréquence de chaque allèle dans la population.

    Donc, si vous doutez, faites le calcul de cette manière. Imaginez un gène à deux allèles, un récessif qu'on va appeller a et un dominant, qu'on va appeller A
    Les homozygotes sont AA ou aa, et les hétérozygotes sont Aa.

    On part d'une population où 50% sont hétérozygotes, 25% aa et 25% AA.
    Que se passera-t-il à la génération suivante? Dans 50 génération?

    C'est un exercice de génétique des populations simple, dont vous trouverez même probablement la solution sur internet, en cherchant "loi de Hardy-Weinberg".
    Ensuite, vous pouvez partir de proportions différentes, et calculer l'évolution de la même manière.

    PS : et effectivement, je ne vois aucun rapport avec le racisme.

    Citation Envoyé par jreeman Voir le message
    Un gène seul serait alors responsable de ce comportement chez le lion ?
    C'est génétique, mais pas forcément dû à un seul gène.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  25. #20
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Le potentiel de l'homme

    C'est génétique, mais pas forcément dû à un seul gène.
    A-t-on montré que c'est génétique ou est-ce juste une hypothèse ?

  26. #21
    aquilegia

    Re : Le potentiel de l'homme

    Citation Envoyé par jreeman Voir le message
    A-t-on montré que c'est génétique ou est-ce juste une hypothèse ?
    C'est un comportement qui n'a pas besoin d'être socialement appris, puisqu'il n'a pas besoin d'être vu par les lionceaux pour que ceux-ci l'effectuent (et pour cause...). Par conséquent, si ce n'est pas appris, c'est inné, donc génétique.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  27. #22
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Le potentiel de l'homme

    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    C'est un comportement qui n'a pas besoin d'être appris, puisqu'il n'a pas besoin d'être vu par les lionceaux pour que ceux-ci l'effectuent (et pour cause...). Par conséquent, si ce n'est pas appris, c'est génétique.
    Ils ont peut-être faim tout simplement, et prennent la nourriture la plus proche et la plus facile à se procurer. Quel intérêt de parler génétique ici ?

  28. #23
    aquilegia
    Citation Envoyé par jreeman Voir le message
    Ils ont peut-être faim tout simplement, et prennent la nourriture la plus proche et la plus facile à se procurer. Quel intérêt de parler génétique ici ?
    Non, si c'était juste la faim, ils tueraient aussi leur propre progéniture avec la même fréquence (et il n'y aurait plus beaucoup de lions dans la savane). En outre, je ne suis pas sûre qu'ils les mangent. Je n'ai pas parlé de "manger" mais de "tuer".
    Bref, de la même façon que les chimpanzés le font avec les jeunes des femelles dont ils prennent possession, ils ne tuent que les lionceaux des lionnes de la troupe dans laquelle ils arrivent.
    C'est un comportement génétiquement déterminé bien spécial.


    Citation Envoyé par wikipedia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Infanticide
    Dans le règne animal, l'infanticide est relativement courant de la part des mâles, en particulier dans les espèces polygynes. Ce comportement s'explique par la théorie de l'évolution : le mâle s'assure par ce biais que les enfants dont il aura la charge sont bien ses descendants.
    Dans les espèces strictement polygynes dans lesquelles les femelles se reproduisent avec un seul mâle dit mâle dominant ou mâle alpha, il arrive souvent que, lorsque ce mâle est détrôné par un autre mâle à la tête du groupe, ce dernier tue les petits du groupe qu'il rejoint. Ces infanticides peuvent être l'occasion de combats entre les mères du groupe et le nouveau mâle dominant, mais le mâle (souvent plus fort) l'emporte généralement.
    (...)
    En fait, l'infanticide a été documenté chez de très nombreuses espèces depuis les primates (chimpanzés, gorilles), les carnivores (putois, lions), les zèbres, jusqu'aux écureuils terrestres américains, grenouilles, crapauds, grands dauphins[8] et aux corneilles, aux goélands etc. Néanmoins, le comportement de certains mâles tueurs reste encore sujet à controverse et pourrait aussi résulter du conflit sexuel.
    Dernière modification par piwi ; 31/07/2008 à 10h38.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  29. #24
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Le potentiel de l'homme

    Hé bien, merci.
    Dernière modification par piwi ; 31/07/2008 à 10h38.

  30. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Similitudes entre l'homme de néanderthal et l'homme moderne
    Par freddox83 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 26
    Dernier message: 07/03/2008, 14h27
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 01/04/2007, 13h50
  3. Pourquoi l'homme n'exploite-t-il pas tout son potentiel ?
    Par quezako dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 47
    Dernier message: 19/01/2005, 10h27
  4. L'homme est il un danger pour l'Homme ?
    Par hiram dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 19
    Dernier message: 30/08/2004, 11h23