Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Les antiprotéases...



  1. #1
    Yoyo
    Bonsoir,

    Les antiprotéases sont maintenant bien connus du grand public apres la publicite qui leur a été faite a propos des traitements HIV!... ces molecules semblaient etre la panassée de la lutte anti-viral. Malheureusement le virus n'a pas tarde a trouver la parade!

    Ceci de nouveaux horizons s'ouvrent pour ces molecules, puisqu'il semblerait possible de les utiliser dans la lutte contre l'hepatite C serotype 1. Actuellement cette maladie est traitée par l'interferon et la ribavirine. elle permet de guerir 80% des patients infectes par les virus de serotype 2 et 3. mais seulement 45% pour les personnes touchées par le sérotype 1.

    Il semble que le traitement a l'antiprotease fonctionne bien avec le serotype 1...ce qui represente un bon espoir pour les personnes infectees. Cette infection peut dégénérée en cancer ou cirhose du foie lorsqu'elle n'est pas traitee!

    Mais savez vous comment fonctionne un antiprotéase?
    Yoyo

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    seb
    Citation Envoyé par Yoyo
    Mais savez vous comment fonctionne un antiprotéase?
    J'avoue que non, déjà le terme anti-protéase me semble étrange...
    Peux tu nous éclairer au grand yoyo ?

    A+

    seb

  4. #3
    Yoyo
    Bonsoir,

    Pourquoi anti-protéase te semble t'il un terme etrange?

    Yoyo

  5. #4
    seb
    Parce que cela sous-entend que l'on inhibe une protéase X. Et je ne vois pas dans le cycle viral où une protéase intervient.

    A+

    seb

  6. #5
    Igothigh
    Citation Envoyé par seb
    Parce que cela sous-entend que l'on inhibe une protéase X. Et je ne vois pas dans le cycle viral où une protéase intervient.

    A+

    seb
    De memoires, les proteases interviennent dans la maturation des proteines virales qui sont initialement synthetisees sous forme de polyprotéines. C'est le cas pour HIV (précurseur gag-pol-env qui donne après clivage gag (structure, capside?) pol, reverse transcriptase et env, protéines d'enveloppe) et pour bien d'autres virus. Par contre, je ne sais pas exactement comment ces antiprotéases fonctionnent ni si d'autres infections virales sont traitées de cette facon.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Steph
    Salut,

    Les protéines virales sont d'abord exprimées sous forme de précurseur, qui est en fait une polyprotéine. Sous l'action d'une protéase (parfois auto-protéolyse, comme c'est le cas pour polyo et rhino), le précurseur est découper pour donner les protéines "matures".
    Ex 1: Gag-Pol chez HIV et HTLV-I
    Ex 2: VP1-VP2-VP3-VP4 chez HRV (rhinovirus)

    Stéphane

  9. Publicité
  10. #7
    Cara

    Re : Les antiprotéases...

    Bonjour,

    Je suis à la recherche d'informations concernant les antiprotréases.

    Je suis porteuse du VHC et attends avec impatience ces nouvelles molécules -qui me donnent espoir pour la réussite de mon futur TTT-.

    J'aimerais savoir quel est leur rôle et comment "ça fonctionne"?
    Merci à ceux qui voudront bien éclairer ma lanterne...!

  11. #8
    Idrix

    Re : Les antiprotéases...

    Bonjour,
    Steph a déjà expliqué quel est le rôle de la protéase de HIV.
    Il existe des tas de protéases différentes dans l'organisme qui interviennent à différents niveaux, notament dans la maturation des protéines. Chaque protéase est capable de reconnaître une séquence peptidique particulière. A partir de cette spécificité on peut identifier des molécules capables d'inhiber spécifiquement l'activité de coupure de cette protéase. Les protéines virales n'étant plus "maturées", le virus ne peut plus se multiplier...
    En matière de spécificité tout étant toujours relatif, il existe des réactions croisées avec d'autres protéases, ce qui peut entraîner quelques effets secondaires.
    Est-ce que ça répond à la question?

  12. #9
    Idrix

    Re : Les antiprotéases...

    Ah oui, évidemment, d'autres inhibiteurs de protéases peuvent être utilisés dans le traitement d'autres pathologies...

  13. #10
    Cara

    Re : Les antiprotéases...

    Merci Idrix...
    Je souhaitais "visualiser" le "travail" des antiprotéases...
    J'y vois plus clair...(enfin, ...n'comprends pas vraiment tout non plus... mouha..!)
    -Vous m'avez l'air très calés...ce qui n'est absolument pas mon cas-
    Merci.

    ...Si je fais un copié-collé sur mon autre forum ...je vais redorer mon blazon pour qques temps!!!lol

  14. #11
    CoucouHibou

    Re : Les antiprotéases...

    Bonjour à tous,

    En règle général, un inhibiteur d'enzyme va fonctionner de la manière suivante :

    Souvent une enzyme pour catalyser une réaction va diminuer l'énergie de l'état de transition de cette réaction (en supposant que c'est un processus élémentaire).

    Cela implique que le site actif de l'enzyme doit être configuré géométriquement et chimiquement pour bien complexer et diminuer l'énergie d'un édifice moléculaire instable. Donc l'énergie d'activation du processus est diminuée, et la réaction se fait plus vite. Pour diminuer l'énergie du complexe activé, il faut que le site actif ait une affinité énorme pour lui. Ceci dit, le complexe activé ne risque pas de rester bloqué dans le site actif de l'enzyme parce que c'est un édifice instable, et il va se transformer rapidement en les produits de réaction.

    Mais si tu remplaces le complexe activé instable par une molécule stable mais qui lui ressemble géométriquement et chimiquement, du fait de l'extrèmement forte affinité du site actif pour ce composé, il va y rester bloqué et l'enzyme ne pourra plus fonctionner. Un inhibiteur d'enzyme (protéase ou autre) est donc ce type de molécule.

    Voilà, j'espère avoir été assez clair, cordialement,

    Hibou

  15. #12
    Cara

    Re : Les antiprotéases...

    Oui Yoyo,

    C'est juste ce que tu dis.

    A l'heure actuelle, le génotype 1 offre une résistance au TTT, -pour peu que la charge virale soit élevée en +-
    les chances de guérison après un TTT d'1 an minimum, -avec ES plus ou moins supportables- est environ de l'ordre de 40%.
    Le TTT est lourd (Interferon,Riba ou Pégasis/Copégus).

    Ces nouvelles molécules semblent très prometteuses...
    On parle de 80% de réussite au TTT...
    d'une durée de TTT réduite à 6 mois...
    et d'une réduction des ES.

    J'ai refusé le TTT actuel...car j'attends les antiprotéases en lesquelles je crois beaucoup.

  16. Publicité
  17. #13
    Cara

    Re : Les antiprotéases...

    Merci Hibou!

  18. #14
    Idrix

    Re : Les antiprotéases...

    Juste un mot pour complèter la réponse de hibou... Ce que tu décrit est un inhibiteur irréversible. Bien souvent, les inhibiteurs d'enzymes (quelles qu'elles soient) sont des inhibiteurs compétitifs, donc réversibles. Ils entrent en compétition avec le substrat naturel de l'enzyme, diminuant ou supprimant l'activité de l'enzyme, suivant l'affinité de celle-ci pour le substrat et pour la molécule compétitive.
    En effet, comme je le disais il est toujours quasi-impossible de trouver une molécule 100% spécifique. On cherche donc aussi à éviter de bloquer de façon irréversible d'autres enzymes potentiellement susceptibles d'être inhibées par la molécule. (=> effets secondaires)
    A+

  19. #15
    la perle 1

    Re : Les antiprotéases...

    bonjour à tous:
    bon,l antipotéase est un entiviral qui empéche le virus de se recomstituer au sein de la cellule infectuée en inhibant sa protéase.


    LA COHORTE APROCO (Antiprotéases Cohorte - ANRS étude EP11) a permis de calculer l’excès de risque cardio-vasculaire chez les patients VIH traités en les comparant aux patients inclus dans la célèbre cohorte MONICA, celle-ci représentant la population générale. On constate que l’excès de risque cardio-vasculaire est environ de 20 % pour les hommes et de 59 % chez les femmes atteintes de sida et traitées.

  20. #16
    la perle 1

    Re : Les antiprotéases...

    re bonjour:
    je veux ajouter aussi que dans le vivier de molécules candidates à venir, il existe une nouvelle antiprotéase en développement (TMC 114, laboratoires Tibotec), administrée à des patients en échec thérapeutique et lourdement traités.

    Le TMC 114 a réduit significativement la charge virale dès la deuxième semaine de traitement.

    Ce résultat laisse entrevoir une activité antivirale sur les virus résistants à cette classe thérapeutique supérieure aux autres antiprotéases.

  21. #17
    Cara

    Re : Les antiprotéases...

    Merci pour ton intervention La perle.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Les questions les plus fréquentes sur les rêves
    Par Bio_mec dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/04/2007, 13h58
  2. Les canicules récentes ruinent les sols en décimant les microorganismes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/09/2006, 13h21
  3. Les trous noirs : les moteurs les plus performants de l'univers !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/04/2006, 15h34
  4. Réponses: 19
    Dernier message: 26/02/2005, 10h48