Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

solubilité ADN, ARN dans le phénol




  1. #1
    broon

    solubilité ADN, ARN dans le phénol

    Bonjour à tous

    L'extraction d'acide nucléique est quelque chose de nouveau pour moi alors je cherche des infos. Aux vues de ce que j'ai trouvé sur le net, avec du phénol acide, il semble assez clair que l'ARn est dans la phase aqueuse et que l'ADN soit dans la phase phénolique (avec des traces dans la phase aqueuse). En revanche, pour l'extraction d'ADN avec du phénol basique, c'est pas vraiment clair. Des sites comme http://www.chups.jussieu.fr/polys/bi...Y.Chp.7.3.html disent que l'ARN et l'ADN sont en phase aqueuse (mais dans ce cas, qu'est ce qui élimine l'arn???) mais sinon, implicitement, on pense que l'ARN est dans la phase organique (d'où la purification différentiel des acides nucléiques en fonction du pH).
    Où est la vérité???
    merci d'avance

    broon

    PS : au passage, le chloroforme élimine les trace de phénol inhibitrice, mais les trace de chloroforme n'ont aucun effet?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Yoyo

    Re : solubilité ADN, ARN dans le phénol

    Salut

    le chloroforme s'evapore tres vite, d'ou l'absence de traces.

    Sinon en effet on purifie les 2 en basique (adn et arn). Pour ne garder que l'adn il faut avant traiter l'echantillon avec une RNAse.

    YOyo

  4. #3
    Katie20012

    Re : solubilité ADN, ARN dans le phénol

    Si l'ARN et l'ADN sont en phase aqueuse on utilise une RNAse, DNAse free pour ne garder que les ADN.
    Cordialement,
    Katie.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.


  5. #4
    Katie20012

    Re : solubilité ADN, ARN dans le phénol

    Oups sorry Yoyo, je n’avais pas que vous aviez répondu à la question.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.

  6. #5
    broon

    Re : solubilité ADN, ARN dans le phénol

    merci de ces réponses. Une question en entrainant une autre; la méthode classique de purification d'adn est : lyse cellulaire (sds, PK) suivi de phénol/chlo et précipitation alcoolique (isoprop ou ethanol). Nulle part est fait mention d'une étape RNAse, DNAse free. Est ce que :
    1/ ça ne gène pas les manip
    2/ il y a tellement peu d'ARN par rapport à l'ADN
    3/ on compte sur les RNAses présente partout pour finir le boulot
    4/ personne n'est vraiment conscient de la présence d'arn
    bonne journée

    broon

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Horuseye

    Re : solubilité ADN, ARN dans le phénol

    Bonjour,
    En fait, il faut savoir que les ARN sont sensibles au pH alcalin et en général, l'extraction ADN se fait en phenol/Chloroforme/IAA à pH 8 et nous aurons l'ADN en phase aqueuse avec les ARN endommagés, ce qui ne gêne pas pour certaines analyses mais pas pour d'autres d'où l'action de RNase dans certains cas.
    Pour l'extraction des ARNs, le P/C/IAA doit être à pH acide (~5), ce qui va dénaturer l'ADN pour se retrouver dans la phase organique et pour ne trouver que les ARN dans la phase aqueuse.
    En général, les phénol commerciaux sont vendus saturés avec des solutions pour ajuster le pH du phénol (7 ou 8 ou 5 ....)
    bonne extraction

  9. #7
    Petrucci

    Re : solubilité ADN, ARN dans le phénol

    Citation Envoyé par broon Voir le message
    merci de ces réponses. Une question en entrainant une autre; la méthode classique de purification d'adn est : lyse cellulaire (sds, PK) suivi de phénol/chlo et précipitation alcoolique (isoprop ou ethanol). Nulle part est fait mention d'une étape RNAse, DNAse free. Est ce que :
    1/ ça ne gène pas les manip
    2/ il y a tellement peu d'ARN par rapport à l'ADN
    3/ on compte sur les RNAses présente partout pour finir le boulot
    4/ personne n'est vraiment conscient de la présence d'arn
    bonne journée

    broon
    Et bien en fait cela dépend également du but de ta manipulation. Si tu fait une extraction d'ADN pour faire une PCR conventionnelle derrière, le fait qu'il y ait un peu d'ARN n'est pas vraiment grave. Puisque "seul" les ADN seront amplifié (je grossis la chose). Autre chose, l'ARN est très fragile et facilement dégradable. Donc, cela ne gène pas la manipulation, il y à relativement peu d'ARN, même si on peut en obtenir pas mal quand on le désire mais avec cette méthode, on ne favorise pas l'ARN. Mais encore une fois tout dépend, à mon avis, du but de l'extraction.

    Ce que tu peux faire, si vraiment cela te pose un petit soucis, c'est reprendre ton ADN dans du tampon-RNAse. Comme cela tu est tranquille.

    Autre chose, le fait que les ADN soient partiellement dégradés peut être un problème selon la technique utilisée après et il est vrai qu'utiliser des produits DNAse free peut être envisagé.

    Voilà

    Cordialement.

  10. Publicité

Discussions similaires

  1. [Biologie Moléculaire] Extraction adn phénol/chloroforme
    Par eije dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 25/01/2012, 20h50
  2. arn/adn
    Par hook dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/09/2009, 18h11
  3. [Biologie Moléculaire] Extraction ARN AGPC et phénol/Chloroforme
    Par ramses892 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/05/2009, 21h41
  4. ARN et ADN
    Par ririri dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/04/2007, 18h00
  5. 100 milliards de bases dans les banques de données sur l'ADN et l'ARN
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/08/2005, 08h18