Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

ATP et glucose



  1. #1
    Terminalosaure

    Question ATP et glucose

    Bonjour à tous!

    Je suis actuellement en Terminale S SVT et en spécialité nous avons aborder l'ATP. J'ai bien compris que cet ATP était un intermédiaire entre l'énergie fournie par le glucose (entre autres) et les différentes activités ou mouvements cellulaires (contraction, la synthèse de molécule, cyclose, etc...) qui nécessitent une certaine quantité d'énergie (fournie par l'ATP).

    Seulement, il m'est revenu que l'année dernière, en classe de 1ère, nous avions vu, lors de la régulation de la glycémie, que le foie, les tissus adipeux, ainsi que les muscles avaient la capacité de stocker le glucose, d'en faire des réserves sous forme de glycogène par polymérisation (sous l'action de l'insuline)...

    Ma question est la suivante: lorsque les muscles (par exemple) vont utiliser ces réserves de glycogène (pendant un effort, supposons) et donc effectuer une hydrolyse de ce glycogène pour obtenir du glucose, est-ce que cette réaction d'hydrolyse nécessite l'énergie fournie par l'ATP ??? Et nécessite donc du glucose pour former cet ATP?? (1 peu 1 cercle vicieux...)

    Si c'est le cas, l'énergie ensuite obtenue par cette hydrolyse du glycogène va permettre la formation d'ATP qui va fournir l'énergie nécessaire à une contraction, par exemple???

    Merci d'avance pour toutes vos réponses et votre attention.

    -----


  2. #2
    Katie20012

    Re : ATP et glucose

    Hello Terminalosaure;
    Lors de la glycogénolyse (dégradation du glycogène), elle ne nécessite pas d'énergie (ATP), c’est justement le besoin en ATP, pour les muscles par exemple, qui provoque la transformation du glycogène en glucose-6-phosphate (puis le début de la glycolyse).
    Et d'ailleurs les inhibiteurs allostériques de la glycogène phosphorylase (une des 3 enzymes qui intervient lors de la glycogénolyse, et qui catalyse la phosphorolyse du glycogène pour donner du glucose-1-phosphate) est l'ATP, le Glucose-6-phosphate et le glucose.
    Donc pour résumer, l'hydrolyse du glycogène ne nécessite pas d'énergie(ATP), au contraire c’est l'ATP qui est un des inhibiteur de la glycogène phosphorylase (une des 3 enzymes impliqué dans la dégradation du glycogène).
    Voili voilouu, j’espère que j’ai été claire dans mes explications, et si tu a d’autres questions n'hésite pas à demander.
    Cordialement,
    Katie.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.

  3. #3
    Terminalosaure

    Re : ATP et glucose

    Merci beaucoup pour ta réponse Katie20012, seulement 2 choses m'échappent dans ton explication, et j'en suis désolé:

    1°) Je ne comprends pas pourquoi la glycogénolyse ne nécessite pas d'énergie, puisque cette dernière réaction est une réaction chimique intracellulaire et qui permet en partie la vie de la cellule...De plus, je ne suis pas sûr qu'il existe des réactions au sein de la cellule qui ne soient ni endoénergétiques, ni exoénergétiques (qui nécessitent ou libèrent de l'énergie)...Ferais-je une énorme erreur en affirmant cela??? Si oui, l'hydrolyse est donc une réaction chimique qui ne consomme et qui ne libère pas d'énergie, c'est ça???

    2°) Je ne comprends pas non plu (ça commence à faire beaucoup lol) pourquoi l'ATP serait un inhibiteur de la glycogène phosphorylase qui est une enzyme qui permet donc la dégradation du glycogène en glucose, alors que l'ADP a besoin de cette énergie là (entre autres) pour se transformer en ATP par phosphorylation (ajout d'1 Pi sur ADP) ?????

    Merci d'avance!!

  4. #4
    Katie20012

    Re : ATP et glucose

    Hello Terminalosaure ;
    Pour la première question, c’est claire que les réactions d'oxydo-réductions sont des réactions dans lesquelles il y a échange d’énergie (donc libération et consommation d’énergie).
    Ce qu’il faut savoir c’est que pour les réactions exergoniques sont groupées sous le terme de catabolisme (généralement la dégradation ou l'oxydation des molécules combustibles), et toutes les réactions de l'anabolisme sont endergoniques.
    Et donc comme tu as pu le deviner maintenant, la glycogénolyse (dégradation du glycogène) est une réaction exergonique (liber de l'énergie).
    Je voudrai également rajouter que l'activité de cette enzyme dépend d’un cofacteur indispensable et qui est le pyridoxal-5-phosphate(PLP), et elle contient également un site allostérique effecteur et inhibiteur.

    Maintenant pour la deuxième question, c’est une question de logique, lorsque la cellule musculaire (par exemple) contient de l'ATP et donc de l'énergie, il n y a pas besoin de libérer du glucose pour qu’il entre en glycolyse (et donc pour avoir de l'énergie), et donc c’est pour ça qu’il joue le rôle d’inhibiteur de cette enzyme.
    Tandis que lorsqu’il y a une forte concentration en AMP, cette dernière va se fixer sur le site allostérique effecteur activateur et active cette enzyme afin de libérer le glucose (puis qui va subir la glycolyse et fournir de l'ATP).

    Et c’est comme ça que l’enzyme est régulé, grâce à des sites effecteurs activateurs et inhibiteurs en fonction de la concentration de la cellule en ATP, Glucose, AMP,...
    Voila j’espère avoir été claire dans mes explication, et si ce n’est pas le cas n'hésite pas a demandé ce que tu na pas compris.
    Cordialement,
    Katie.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biochimie] ATP et Neoglucogenese
    Par manol26 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/04/2009, 17h37
  2. [Biochimie] Atp gamma ???
    Par cofidix dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/02/2009, 14h05
  3. [Biochimie] ATP et pH
    Par farator dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/12/2008, 18h40
  4. ATP synthétase
    Par A.Einstein dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/01/2008, 22h23
  5. Atp
    Par lagwagon dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 04/10/2006, 19h52