Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Dominant/récessif... origine?




  1. #1
    Ptitseb

    Dominant/récessif... origine?

    Une question qui me trotte dans la tête depuis un bout de temps:
    Qu'est ce qui va déterminer (ou Pourquoi) qu'un allèle sera dominant face à un autre ou récessif devant tel ou tel autre?
    Quelque chose à voir avec la méthylation ou l'acétylation? Des différences de promoteurs?
    Merci d'avance!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Yoyo

    Re : Dominant/récessif... origine?

    Non ca n'a rien a voir.

    Un gain de fonction est toujours dominant (voir semi-dominant), en revanche une perte de fonction est le plus fréquemment récessive... se méfier des "dominants négatifs" (qui correspondent evidemment a une perte de fonction dominante!).

    Voila en gros l'explication
    Yoyo

  4. #3
    le_troll

    Re : Dominant/récessif... origine?

    je peux poser 2 questions ?

    pourquoi un gain de fonction est toujours dominant (ou semi)(pour la perte recessive je pense deviner pourquoi)

    et par quel mecanisme se passe l'extinction ou la non expression d'un caractère recessif ?


  5. #4
    Ptitseb

    Re : Dominant/récessif... origine?

    Merci Yoyo!

    Je suis également intéressé par les réponses aux questions de Le_troll..

    Auquel j'ajoute la suivante (qui complète sa deuxième question ou qui n'en est que la répétition..)
    Comment cela se manifeste-t-il à l'échelle moléculaire (la dominance et la récessivité.. pourquoi l'un va s'exprimer l'autre non..(pourquoi= toujours au niveau moléculaire maintenant que le cadre est posé!)?

    Merci encore!

  6. #5
    Yoyo

    Re : Dominant/récessif... origine?

    si tu as deux alleles, un sauvage permettant la synthese d'une proteine qui transforme le produit A en B et que l'allele mutant permette la transformation de A en C.

    Il est clair que si on s'interesse au phénotype "synthese de C" que l'allele mutant conferera un phénotype dominant. Maintenant si on s'interesse au phenotype "synthese de B" cet allele mutant conferera un phénotype récessif... interessant comme tout est relatif n'est-ce pas?

    Yoyo

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    coco

    Re : Dominant/récessif... origine?

    D'abord, ce n'est pas un allèle qui est dominant ou récessif...
    Mais le phénotype...
    Et là, ça dépend si c'est le phénotype moléculaire, ou au niveau cellulaire ou au niveau de l'organisme...

    Il y a souvent codominance au niveau moléculaire... les 2 protéines sont synthétisées.. puis cela change selon le niveau du phénotype...

  9. #7
    piwi

    Re : Dominant/récessif... origine?

    peut etre est il utile de preciser qu'un allèle n'est pas dominant dans l'absolu mais qu'il est dominant devant un autre allèle.

  10. Publicité
  11. #8
    Yoyo

    Re : Dominant/récessif... origine?

    Piwi tu ferais bien de relire ce qu'a ecrit coco

    Yoyo

  12. #9
    nayeki

    Re : Dominant/récessif... origine?

    Hello

    Je suis d'accord avec Coco, cependant il n'est pas FAUX de parler d'allèles qui déterminent leur dominance/récessivité les uns par rapport aux autres... ce qui évite certaine confusion comme les relations d'épistasie par exemple. Si l'on parle d'allèles, on "sous-entend" que l'on parle d'un locus, ce qui n'est pas le cas pour le phénotype (plusieurs loci mutés peuvent donner lieu à un phénotype et un seul...)

    Pour revenir au sujet, on dénombre énormément de dominants négatifs dans le cas du "signalling" l'exemple type étant une kinase activée de manière permanente.
    Chacun pense ce qu'il veut... moi, je veux ce que je pense.

  13. #10
    piwi

    Re : Dominant/récessif... origine?

    moui... là on chipotte un peu parce que la notion de phénotype a quand même perdu non pas du sens mais de la precision avec la biologie moléculaire.
    Un phénotype c'est ce que j'observe.
    Si j'observe, je ne sais pas, la taille de la thyroide par exemple, on a plusieurs gènes donc locus, donc allèles qui peuvent conduire à des phénotypes différents. Si j'observe une proteine, son phénotype peut etre mis si c'est sa composition en acide aminés, directement en rapport avec l'allèle.

    Y a quand même un truc qui me chifonne dans dans cette définition du caractère dominant ou recessif lié au seul phénotype. Un phénotype s'exprime ou ne s'exprime pas. Je suis grand ou petit. Comment determiner dés lors une notion de dominance? Le choix est deja fait et je ne sais pas si je porte une information dominée par une autre.

  14. #11
    coco

    Re : Dominant/récessif... origine?

    Citation Envoyé par piwi
    Y a quand même un truc qui me chifonne dans dans cette définition du caractère dominant ou recessif lié au seul phénotype. Un phénotype s'exprime ou ne s'exprime pas.
    Non, un phénotype est toujours exprimé...
    Par contre un allèle s'exprime ou pas... car parfois il n'y a pas de protéine synthétisée...

Discussions similaires

  1. [Génétique] autosome récessif
    Par Coca02 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/12/2007, 19h50
  2. Autosomique dominant....?
    Par JOK dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/04/2007, 19h49
  3. Dominant négatif !!
    Par usryan dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/04/2005, 13h53
  4. Les mollusques céphalopodes dominant le monde ?
    Par adele347 dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/03/2005, 13h11
  5. Dominant Négatif
    Par jojo2004 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/01/2005, 18h56