Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Analyse d'ARNm par protection a la RNAse A



  1. #1
    Azuriel

    Analyse d'ARNm par protection a la RNAse A

    Bonjour,

    Je suis tombé sur une experience/exercice traitant de cette méthode permettant (a ce que j'ai compris) de mesurer l'abondance des messagers d'un gene a partir d'ARN messagers extraits de différents tissus.

    Mais j'ai de gros doute sur ce qui se passe et j'aimerai bien comprendre le principe car ça m'a l'air interessant.

    Dans l'experience sur laquelle je suis tombé, la RNAse A a la concentration utilisée a la particularité d'hydrolyser les ARN simples brin mais de ne pas toucher au double brin.

    On introduit alors une "sonde" radioactive complémentaire du transcrit PRIMAIRE (donc avant maturation) du gène qui nous interesse (qui ici fait 4000 bases de long).

    Je présente les resultats de l'experience et apres mon interpretation :

    "On obtient a la fin 3 fragments radioactifs long respectivement de 500, 735, et 962 bases"

    Alors voila ce que j'ai compris :

    des Bouts de notre sonde se sont fixés au ARNm (apres mutation je pense) pour former localement des doubles brins et donc cela revient à les avoir fixés aux parties representant les exons du transcrit primaire.

    J'en deduis donc que l'ARN pré-messager comporte 3 exons et donc 2 introns et que la taille de l'ARN messager d'interet est de 500+735+962. Est ce bon et est ce la bonne interpretation ?

    Merci d'avance pour votre réponse.

    P.S : On parle aussi d'une condition necessaire pour que le signal radioactif obtenu soit proportionnel à la quantité du transcrit d'interet dans le tissu... J'ai dit qu'il fallait introduire la sonde en excés molaire pour etre sur de "récuperer" tout les ARNm mais y a t-il une autre condition ?

    -----


  2. #2
    Flyingbike

    Re : Analyse d'ARNm par protection a la RNAse A

    ton raisonnement parait logique... ce type d'approche permet d'avoir une idée sur la structure d'un messager en effet.

  3. #3
    Yoyo

    Re : Analyse d'ARNm par protection a la RNAse A

    salut

    tout cela me parait bon aussi, sauf que je ne comprend pas ce que viens faire le terme mutation? Tu ne voulais pas plutot parler de maturation?

    Les deux sites de clivages sont bien liés a la disparition des sequence introniques (presentent sur la sonde). Les boucles ainsi formées sont dégradées par la RNAse.

    Yoyo

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Analyse circuit electronique, protection zener + diodes
    Par jeje00 dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 27/03/2009, 18h09
  2. [Biologie Cellulaire] Xenope et collections d'ARNm
    Par butok dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/10/2008, 21h36
  3. maturation d'ARNm
    Par imanejiji dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 31/05/2006, 20h42
  4. rnase protection
    Par BeBo* dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 13/03/2006, 07h21
  5. Protection par fusibles
    Par 52XMAX dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/01/2005, 18h40