Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Question sur le tube pollinique



  1. #1
    kevin38450

    Question sur le tube pollinique


    ------

    bonjour
    J'ai une question à propos du tube pollinique car ce n'est pas très claire dans mon cours

    J'aimerai savoir comme le tube pollinique est attiré jusqu'à l'ovule de la plante.
    Car j'ai 2 phrases un peu contradictoire dans mon cours. J'ai marqué qu'il y avait une communication entre l'ovule et le tube et que le style activé les recepteurs de ce tube, qui lui permet de se diriger, grace au hormones envoyé par l'ovule.

    Et dans une autre partie, j'ai marqué que c'était la synergide qui était responsable de l'attraction du tube.

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    lazyboy

    Re : Question sur le tube pollinique

    Je crois que les molécules glucidiques contenues dans le mucillage du style interagissent avec un récepteur membranaire du tube pollinique. Ce récepteur est lui même lié à du cytosquelette ce qui permet de tracter l'unité germinale mâle à l'embout du tube pollinique en même temps que ce dernier progresse.

    Je ne sais pas si on peut généraliser cela à toutes les fécondations, il y a peut être autre chose que du chimiotactisme (thermotactisme?).

    Cordialement
    [ C'est complètement glucose ]

  4. #3
    kevin38450

    Re : Question sur le tube pollinique

    euh ... ok ^^

    Je suis en première année de Bio générale, et 1er Semestre

    Tu viens de m'énoncer des choses dont je n'ai jamais entendu parlé lol ^^
    J'ai pas tout tout compris ^^ :s

  5. #4
    lazyboy

    Re : Question sur le tube pollinique

    Ok. Alors, imagine ton tube qui progresse dans le style de ta fleur. Il possède à sa surface une protéine membranaire qui est capable de se lier à des glucides contenus dans le style de ta fleur.
    Du côté intracellulaire, la même protéine est liée au noyau de la cellule, qui est lui-même lié à la cellule spermatogène (qui donnera les spermatozoides) via du cytosquelette (en gros des sortes de fils intracellulaires) = UNITE GERMINALE MALE.
    De cette manière, ton tube progresse par des jeux d'accrochage/décrochage comme quand tu escalades un mur, et ton unité germinale mâle arrive au niveau de l'ovule puisqu'elle est tractée à l'avant du tube pollinique.

    Il se peut qu'il y ait des signaux pour attirer le tube pollinique (plus précisément, avec une croissance orientée), mais je ne les connais pas, et je crois que c'est toujours en recherche: chimiotropisme = orientation par un gradient de concentration en une molécule ? thermotropisme = orientation par un gradient de température ?

    A plus.
    [ C'est complètement glucose ]

  6. #5
    kevin38450

    Re : Question sur le tube pollinique

    Non mais ce que j'ai mit est certes contradictoire, mais c'est pas faux si ?

    Car là tu me parles d'un truc, mais ce que j'ai dans mon cours pour l'attraction du tube, c'est pas du tout ça :s

    Moi, on me parle de synergide et d'hormone

    Et toi de proteine ...

    Là je comprends définitivement plus rien ...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    lazyboy

    Re : Question sur le tube pollinique

    Excuse moi, mais je n'ai pas connaissance du mécanisme d'attraction du tube pollinique par une hormonde sécrétée par les synergides. Mais ce n'est pas du tout contradictoire avec ce que je t'ai ennoncé plus haut. J'ai un peu cherché sur internet, et j'ai bien l'impression qu'il existe un message chimique secrété par les synergides. Peux-tu m'expliquer un peu plus ce que ton cours dit à ce propos ?
    [ C'est complètement glucose ]

  9. Publicité
  10. #7
    kevin38450

    Re : Question sur le tube pollinique

    c'est de la prise de note, j'ai pas grand chose de plus

    J'ai marqué que c'était grâce à la synergide que le tube était attiré, et qu'une seule synergide suffisait. Mon prof n'est pas allé plus loin que je sache.
    Le truc qui m'embête, c'est que dans notre TD, nous avons une expérience avec des tubes pollinique et des ovule dans une coupelle (juste tube pollinique --> aucun ovule atteint), et une autre coupelle avec style+tube et ovule, et là, certain ovule son atteint. Conclusion, c'est grâce au style que les ovules sont atteint, mais il n'y a pas de synergide dans ces coupelles ...
    Et pourtant, d'après mon cour elles jouent belle et bien un rôle dans cette attraction. Alors comment les ovules sont-ils atteint dans l'expérience.

    (par contre petite précision, il y a seulement 4% des ovules qui sont atteint par le tube, si je me souvient bien, la différence doit certainement être là, mais ça n'empêche pas de me bloquer sur la question "comment" ?)

  11. #8
    Guillaume69

    Re : Question sur le tube pollinique

    Bonsoir,

    L'an dernier, j'ai appris que l'orientation du tube impliquait des molécules du tissu de conduction (= le style) : les vitronectines. Ces molécules se lient spécifiquement à des récepteurs membranaires du tube.
    Une des conséquences de cette fixation est une réorganisation des microtubules nécessaire à mitose gamétogène de la cellule reproductrice.
    Je suppose qu'il y en a d'autres, et que la fixation des vitronectines entraine une cascade de réactions au sein de la/des cellules.

    Mais je ne sais pas du tout si ces vitronectines sont produites par les synergides puis exportées dans le tissu de conduction, ou non.
    Il n'est pas à exclure qu'il y ait plusieurs signaux chimiques à différentes étapes de la progression du tube.

    Je ne suis pas en mesure de t'en dire plus. Mais peut-être que chercher du côté des vitronectines peut orienter tes recherches.

    Lazyboy : le deuxième exercice de biologie de l'ENS de l'an dernier ne parlait pas d'une protéine impliquée dans la croissance du tube polinique ?

  12. #9
    lazyboy

    Re : Question sur le tube pollinique

    Citation Envoyé par Guillaume69 Voir le message
    Bonsoir,

    L'an dernier, j'ai appris que l'orientation du tube impliquait des molécules du tissu de conduction (= le style) : les vitronectines. Ces molécules se lient spécifiquement à des récepteurs membranaires du tube.
    Une des conséquences de cette fixation est une réorganisation des microtubules nécessaire à mitose gamétogène de la cellule reproductrice.
    Je suppose qu'il y en a d'autres, et que la fixation des vitronectines entraine une cascade de réactions au sein de la/des cellules.

    Mais je ne sais pas du tout si ces vitronectines sont produites par les synergides puis exportées dans le tissu de conduction, ou non.
    Il n'est pas à exclure qu'il y ait plusieurs signaux chimiques à différentes étapes de la progression du tube.

    Je ne suis pas en mesure de t'en dire plus. Mais peut-être que chercher du côté des vitronectines peut orienter tes recherches.

    Lazyboy : le deuxième exercice de biologie de l'ENS de l'an dernier ne parlait pas d'une protéine impliquée dans la croissance du tube polinique ?

    Le mécanisme que Guillaume69 t'a expliqué est celui que j'ai tenté de t'expliquer. Je n'en sais pas plus désolé.

    Je rajouterai que les nutriments nécessaires à la croissance du tube pollinique sont fournies par le style de la fleur. Donc en absence de style, il n'y a pas croissance pour plusieurs raisons: pas de vitronectine nécessaire à l'orientation de la croissance du tube et au déroulement des processus intracellulaires (traction de l'unité germinale), pas de nutriments donc pas ou peu de croissance du tube.

    Enfin, je pense que dans la mesure où la croissance du tube est scalariforme, c'est à dire en " échelle " avec la formation de petits bouchons de callose successifs à l'extrémité du tube afin de maintenir une pression de turgescence suffisante à la croissance du tube, il peut y avoir un problème lorsqu'il y a absence de vitronectine: l'unité germinale male n'est pas tractée à l'extrémité du tube pollinique, et donc il se peut qu'elle soit trop éloignée voire même isolée par les bouchons de callose pour pouvoir féconder la cellule géante d'une part et l'oosphère d'autre part (la fécondation repose sur un choc osmotique de l'extrémité du tube lorsqu'il pénètre l'une des deux synergides).

    A propos du sujet de l'ENS, je n'avais pas eu le temps de le finir, donc j'en ai été resté aux observations des clichés de microscopie, je n'étais pas allé jusqu'à l'aspect moléculaire..
    [ C'est complètement glucose ]

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Bille dans un tube tournant, réaction du tube sur la bille.
    Par neokiller007 dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/05/2009, 14h11
  2. question sur la lampe tube NEON
    Par roro1 dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 19/02/2008, 20h42
  3. question tube UV?
    Par rammstein dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/11/2006, 11h09
  4. question tube
    Par ceo dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/10/2006, 08h07
  5. question fixation tube
    Par ceo dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/09/2006, 19h43