Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

chêne, aliment, taire et co-système...



  1. #1
    ilelogique

    chêne, aliment, taire et co-système...

    Bonjoir,
    j'écris du théâtre scientifique et je cherche :
    1) Un exemple assez long (mettons 7 espèces minimum) de chaîne alimentaire, si possible cocasse, partant de végétaux (voire de bactéries ?) et finissant à l'humain.
    2) Une raison scientifique justifiant simplement de la fragilité de l'écosystème par une illustration semi-absurde quotidienne du style : "tu es fou ! si tu écrases cette fourmi, on peut mourir...". J'entends par là de pouvoir expliquer, par exemple, en quoi la fourmi serait vitale pour l'humain... Au fond c'est une sorte de chaîne inversée...
    3) A savoir si je peux affirmer ou non, que les champignons sont des animaux (il me semble qu'il y a désormais un classement des êtres vivants en 5 catégories et que les champignons sont plus près de l'animal que du végétal...).

    Voila,
    merci.

    -----

    S'il n'y avait pas de vérité absolue, "toute vérité est relative" en serait une

  2. Publicité
  3. #2
    Hellbly

    Re : chêne, aliment, taire et co-système...

    J'arrive le sabre hors-fourreau !

    Juste pour le point 3.
    Le champignon n'est NI un animal NI un végétal. Le champignon est un champignon (et pi c'est tout -__-).

    XD

    Bon quand au reste...difficile de te trouver un chaîne alimentaire drôle. Cherche des animaux que tu peux trouver particulier à ton goût et regarde qui le mange et ce qu'il mange. Je pense que tu peux t'en sortir via wikipédia.

  4. #3
    ilelogique

    Re : chêne, aliment, taire et co-système...

    Que se passe-t-il de dramatique si il n'y a plus de fourmi ?
    S'il n'y avait pas de vérité absolue, "toute vérité est relative" en serait une

  5. #4
    kamor

    Re : chêne, aliment, taire et co-système...

    Eh bien... bonne question.Par contre, pour partir de la fourmi jusqu'à l'homme par exemple, ce ne sera pas forcément une chaine alimentaire. L'exemple bête, c'est les arbres : on ne les mange pas, mais sans leur photosynthèse, on va vite les regretter.

  6. #5
    ilelogique

    Re : chêne, aliment, taire et co-système...

    je cherche, oui...
    Mais quelqu'un a-t-il des propositions ? ce que je demande est-il impossible ?
    merci
    S'il n'y avait pas de vérité absolue, "toute vérité est relative" en serait une

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ansset

    Re : chêne, aliment, taire et co-système...

    Citation Envoyé par ilelogique Voir le message
    Que se passe-t-il de dramatique si il n'y a plus de fourmi ?
    a tout hasard : bernard Werber est ruiné ?

    chaine alimentaire :
    phytoplancton , zooplancton, crustacé, poisson ( petit ), calmar , oiseaux de mer, requin, homme , belle mêre....

  9. Publicité
  10. #7
    kamor

    Re : chêne, aliment, taire et co-système...

    En fait si j'ai bien compris, ce que veut ilelogique, c'est démontrer que la mort d'une espèce que l'on tue sans y penser, genre mouche, araignée, fourmi, etc. pourrait avoir une conséquence néfaste pour nous à long terme.
    Après ça dépend de la fourmi en question, mais en gros, ce sont les charognard des sous bois, elles permettent d'éliminer tous les insectes morts et aussi régulent leurs populations.

    Source Wikipedia :
    À noter qu’une espèce était classée espèce protégée en France auparavant (elle l’est toujours dans plusieurs pays européens), car elle est utile dans son environnement : Formica rufa. Sa présence au sein d’une forêt, protège les arbres du développement d’insectes ravageurs. Une colonie mature capture, en été, pas moins de 1 kg d’insectes par jour et autant de miellat[réf. nécessaire]. La fourmilière de ces dernières constitue un dôme de brindilles pouvant atteindre plus d’un mètre de haut, souvent en lisière de forêt ou de clairière. Le dôme permet une régulation de la température interne et une exposition optimisée aux rayonnements solaires, favorisant ainsi une croissance rapide du couvain. Fait, notable, certaines espèces de Fourmis rousses peuvent s’associer en de supercolonie. L’utilisation de feuilles de résineux ou de particules de résines contribue à la désinfection du nid.

    Ca doit forcément être sur Terre ? Sinon on peut partir en Mer avec par exemple le dégazage ou le simple sac plastique jeté à la mer ou laisser à l'abandon

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Aliment phosphorescent
    Par portos dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/11/2015, 20h38
  2. Aliment Phosphore et phosphate
    Par patt13 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/11/2009, 09h46
  3. [Microbiologie] Aliment fermenté
    Par merins dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/04/2008, 14h16
  4. Oxydoréduction d'un aliment
    Par millionsdollar dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/01/2008, 18h17
  5. Differences entre un aliment bio et un aliment non bio
    Par Supersosso dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/11/2007, 10h17