Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Les cellules présentatrices d'antigène.



  1. #1
    Wöler

    Question Les cellules présentatrices d'antigène.


    ------

    Bonjour,

    J'aurais voulu avoir quelques renseignements au sujet des cellules présentatrices d'antigène. (CPA)

    Toutes les cellules infectées par un virus (c'est-à-dire un agent pathogène) peuvent-elles jouer le rôle de cellules présentatrices d'antigène ?

    Je sais que les cellules présentatrices d'antigène représentent normalement une catégorie de cellules bien précise (macrophages, cellules dendritiques...). Mais il est mis dans mon cours que les lymphocytes T ne reconnaissent l'antigène qu'inclus dans la membrane des cellules infectées (qui jouent alors le rôle de CPA ?).

    Qu'en est-il vraiment ?

    Existent-ils des liens traitant cette question ?

    Merci d'avance pour vos réponses.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    et-rivaldi

    Re : Les cellules présentatrices d'antigène.

    On entend pas APC les cellules qui lros d'une infection font phagocyter des pathogènes (DC, macrophage...) et exprimer des morceaux de ces cellules à leur surface sur leur CMH II (Complexe Majeur d'Histocompatibilité de classe 2) et qui vont migrer dans els organes lymphoïde secondaire pour les présenter au lymphocytes T. (Presque) toutes les cellules infectées peuvent présenter des antigènes aux lymphocytes T via leur CMH de classe I mais c'est les T qui vont migrer et qui sont donc vr aiement considéré comme APC. Certaines APC peuvent faire de la présentation croisée. Ce que ej te dis est très schématique.

  4. #3
    Guillaume69

    Re : Les cellules présentatrices d'antigène.

    Citation Envoyé par et-rivaldi Voir le message
    On entend pas APC les cellules qui lros d'une infection font phagocyter des pathogènes (DC, macrophage...) et exprimer des morceaux de ces cellules à leur surface sur leur CMH II (Complexe Majeur d'Histocompatibilité de classe 2) et qui vont migrer dans els organes lymphoïde secondaire pour les présenter au lymphocytes T.
    Les lymphocytes B sont aussi considérés des CPA, car ils peuvent apprêter un fragment antigènique sur le CMHII.
    Par contre, ils ne réalisent pas de de phagocytose (non spécifique), mais une internalisation après reconnaissance spécifique d'un épitope B par leur BCR (B-Cell Receptor).

    (Presque) toutes les cellules infectées peuvent présenter des antigènes aux lymphocytes T via leur CMH de classe I mais c'est les T qui vont migrer et qui sont donc vr aiement considéré comme APC.
    Les lymphocytes T ne sont pas des CPA.

    Mais il est mis dans mon cours que les lymphocytes T ne reconnaissent l'antigène qu'inclus dans la membrane des cellules infectées (qui jouent alors le rôle de CPA ?).
    Elles ne sont pas CPA. Les peptides viraux sont apprêtés sur le CMHI (et non le CMHII). Ils s'agit donc de cellules qui apprêtent tout à fait normalement des fragments peptidiques qui sont présents dans leurs cytoplasmes... Sauf qu'ici, ces fragments n'appartiennent pas au soin et sont reconnus comme tels par des LT.
    Dernière modification par Guillaume69 ; 11/06/2010 à 22h06.

  5. #4
    Wöler

    Question Re : Les cellules présentatrices d'antigène.

    Merci pour les premières réponses mais je voudrais en savoir plus à propos des CMH I et des CMH II :


    Donc si j'ai bien compris la plupart des cellules nucléées possèdent à leur surface des CMH I. Et les CPA, quant à elles, possèdent à la fois les CMH de classe I et de classe II.

    Par contre, j'aurais voulu avoir plus de renseignements concernant les mécanismes permettant la présentation de l'antigène par les CMH.

    Si j'ai bien assimilé ce que vous m'avez dit, les macrophages phagocytent les virus, bactéries... et présentent des fragments d'antigènes (appartenant au non soi) sur les CMH II.
    Seulement, quels sont les mécanismes permettent la "remontée" de l'antigène sur les CMH II ?

    J'ai également vu sur internet qu'il y avait deux types d'antigène (endogènes et exogènes), quelles sont les différences ?

    Je voulais également savoir quels étaient les mécanismes inhérents à la présentation de l'antigène par les CMH I.

    Les CPA se contentent-ils uniquement des CMH II pour présenter l'antigène ou utilisent-ils les deux classes de CMH ?

    Et pour finir, je voulais savoir si lorsque les macrophages sont infectés par le vih (par exemple), ils pouvaient encore servir à l'immunité via les cmh I et les cmh II ou si comme les cellules infectées, ils n'utilisaient que les cmh de classe I.

    D'ailleurs tant que j'y penses, comment est-ce possible que les cellules infectées aient encore la capacité d'exprimer des antigènes via les CMH 1 ?

    Bon, je vais peut-être arrêter de vous bombarder de questions...

    En vous remerciant d'avance por vos éventuelles réponses.

  6. #5
    Guillaume69

    Re : Les cellules présentatrices d'antigène.

    Citation Envoyé par Wöler Voir le message
    Donc si j'ai bien compris la plupart des cellules nucléées possèdent à leur surface des CMH I. Et les CPA, quant à elles, possèdent à la fois les CMH de classe I et de classe II.
    Oui.

    Si j'ai bien assimilé ce que vous m'avez dit, les macrophages phagocytent les virus, bactéries... et présentent des fragments d'antigènes (appartenant au non soi) sur les CMH II.
    oui.
    Seulement, quels sont les mécanismes permettent la "remontée" de l'antigène sur les CMH II ?
    On a d'un côté des vésicules issues du golgi qui contiennent les deux chaînes polypeptidiques du CMHII bloquées par une molécule (Ti), ce qui a auparavant empêcher l'apprêtement des peptides du soi sur le CMHII.
    Alors qu'à l'inverse, le CMHI est "libre", ce qui permet l'apprêtement des peptides.

    Lorsque la phagocytose se déroule, on a formation de phagosomes. Une petite partie de ses phagosomes fusionnent avec ces vésicules. Les phagosomes possèdent l'équipement enzymatique nécessaire à la dégradation partielle Ii ce qui laisse le champs libre aux peptides antigéniques du non soi qui s'y fixent si leur affinité pour le CMHII est supérieure à celle du morceau de Ii restant.
    Cette nouvelle vésicule est ensuite envoyée à la membrane.

    => Avec un schéma c'est certainement plus simple

    J'ai également vu sur internet qu'il y avait deux types d'antigène (endogènes et exogènes), quelles sont les différences ?
    Endogènes = ce qui vient de la cellule. Il s'agit donc de ce qui est présenté sur le CMHI : les peptides du soi et les peptides viraux.
    Exogènes = ce qui ne vient pas de la cellule et qui est issu d'endocytose/phagocytose et présenté sur le CMHII
    => Mais, il existe la présentation croisée, où des peptides exogènes peuvent être présentés sur CMHI.
    Les mécanismes sont controversés.

    Je voulais également savoir quels étaient les mécanismes inhérents à la présentation de l'antigène par les CMH I.
    Les peptides dégradés issus du protéasome font un tour dans le REG en étant pris en charge par des protéines membranaires, les TAP (transporting antigène processing). Ils sont alors chargés sur les chaînes du CMHI ancrés à la membrane du REG et cette liaison assure la stabilisation d'un domaine non variable du CMHI appelé béta-2 microglobuline : la structure du CMHI est formée.
    Ce complexe passe dans le golgi et est ensuite adressé à la membrane.

    Les CPA se contentent-ils uniquement des CMH II pour présenter l'antigène ou utilisent-ils les deux classes de CMH ?
    Les CPA jouent leurs rôles de CPA lorsqu'elles utilisent le CMHII.
    Lorsqu'il s'agit de CMHI, elles ont un rôle de cellule classique : montrer au LT CD8+ qu'elles ne sont pas infectées par un virus, ou montrer qu'elles le sont et être détruites.

    Et pour finir, je voulais savoir si lorsque les macrophages sont infectés par le vih (par exemple), ils pouvaient encore servir à l'immunité via les cmh I et les cmh II ou si comme les cellules infectées, ils n'utilisaient que les cmh de classe I.
    Je ne connais pas l'exemple du VIH, ni même l'exemple d'un seul virus, seulement les généralités.

    D'ailleurs tant que j'y penses, comment est-ce possible que les cellules infectées aient encore la capacité d'exprimer des antigènes via les CMH 1 ?
    Un virus ne détourne pas toute la machinerie cellulaire : uniquement ce dont il a besoin pour assurer son cycle de vie.
    Mais effectivement, il y a certains virus qui bloquent la synthèse du CMHI, espérant ne pas être détectés par les LT8.
    Notre système immunitaire a réagit (d'un point de vu évolutif) avec l'apparition des lymphocytes NK, qui s'attaquent aux cellules qui n'ont aucun CMHI à leurs surfaces.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Immunologie] Cellules Présentatrices d'Antigènes
    Par AgatheJ dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/05/2010, 01h48
  2. [Immunologie] Reconnaissance d'antigène
    Par Paulinej dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/04/2010, 21h28
  3. [Immunologie] devenir des cellules présentatrices de l'antigène
    Par Jadéite dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/01/2008, 18h53
  4. [Biologie Cellulaire] La testostérone des cellules de Leydig vers les cellules de Sertoli
    Par Jadéite dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/11/2007, 16h41
  5. Les cellules souches adultes peuvent produire des cellules nerveuses
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2005, 16h10