Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Puce à ADN



  1. #1
    nabila1

    Puce à ADN


    ------

    Bon tout d'abord je me présente... je m'apelle Henry... oui oui je sais c'est nul et pas original

    Plus sérieusement je suis étudiante en L3 de biologie parcours GBC à la doua à Lyon....blablabla
    Bref j'avoue avoir quelques difficultés en génétique alors que je souhaite me spécialiser là dedans

    Nous venons d'aborder les puces à ADN et certains points restent obscurs:
    Je voulais savoir pourquoi nous devons passer par l'ADNc pour effectuer l'hybridation? Un ORF est bien supposé être un gène codant? dans ce cas là pourquoi ne pas directement travailler avec des ADN au lieu d'ADNc?

    -----

  2. #2
    Guillaume69

    Re : Puce à ADN

    Il y a deux questions en une.

    La première : pourquoi hybrider des ADNc et non de l'ADN génomique ?
    Je suppose que tu as vu les puces à l'ADN en transcriptomiques (= l'étude de l'ensemble des transcrits, notamment les ARNm).

    Ce qui nous intéresse dans ce genre d'études, c'est bien d'avoir accès à l'expression différentielle de transcrits dans des conditions différentes à partir d'une information génétique génomique qui est toujours la même.
    Par exemple : quels gènes subissent un epissage alternatif entre une cellule normale et une cellule tumorale, quels ARNm sont présents en quantité plus importante suite à une situation de stress, etc.
    Si tu hybrides de l'ADNgénomique, il est clair que tu ne verras aucune différence entre les différentes situation et que ça ne t'apportera aucune information sur l'expression de cet ADN.

    Par contre, si tu récupères l'ensemble des messagers, que tu les rétrotranscrits en ADNc et que tu les hybrides, là tu auras une information pertinente (sous réserve de pouvoir analyser les données correctement).
    Exemples : X gènes impliqués dans la régulation du cycle cellulaire subissent un épissage alternatif différent chez les cellules tumorales, X gènes semblent répondre à un influx de calcium dans la cellule, etc.

    Deuxième question : pourquoi passer par les ADNc et non hybrider l'ARNm directement ?
    Parce que l'ARNm est très fragile contrairement à l'ADN qui lui résiste à toutes les étapes de l'hybridation sur puce + lecture par le scaner, etc.

  3. #3
    nabila1

    Re : Puce à ADN

    Et la lumière fut!!!! Merci beaucoup pour cette réponse très explicite et colmpréhensible (contrairement à ce que j'ai l'habitude de lire sur internet!!)
    Merci aussi pour la rapidité de réponse

    ps: décidément il est génial ce forum!!!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Moléculaire] analyse puce ADN
    Par aline555 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/07/2010, 19h39
  2. [Biologie Moléculaire] puce à ADN
    Par emilly 2 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/03/2010, 15h14
  3. [Pré-BAC] Différence entre puce ADN et banque ADN
    Par Haggard dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/10/2009, 12h17
  4. Fabrication d'une puce à ADN
    Par Didie13 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/12/2006, 18h54
  5. puce à ADN --> type de données
    Par biologiste123 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/06/2006, 09h43