Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Comportement sexuel



  1. #1
    cryptom

    Comportement sexuel

    Bonjour,
    plusieurs études ont montré que chez les mammifères, le comportement sexuel est acquis au cours du développement de l'individu au contact des ses congénères. Notamment acquisition de la reconnaissance des congénères (qui peut d'ailleurs conduire à des comportements déviants si l'individu est élevé parmi une autre espèce), la socialisation sexuelle et la motivation.
    Les mammifères sont suffisamment développés pour accéder à cette éducation, mais qu'en est-il des autres classes notamment les oiseaux et surtout les reptiles pour lesquels les petits ne sont pas éduqués par leur parents car les oeufs simplement déposés jusqu'à l'éclosion.
    Qu'en est-il notamment de la reconnaissance des congénères ? Savez-vous s'il y a des études sur le sujet ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Nemoclay

    Re : Comportement sexuel

    Houla c'est très vieux ! Mais je réponds ! En faite pour les oiseaux on a le phénomène d'empreinte qui est assez connu l'oisillon assimile sa mère au premier objet en mouvement devant lui c'est ainsi qu'il va reconnaître sa mère si tout va bien on parle d'empreinte filiale mais on a aussi une empreinte sexuelle c'est a dire l'oisillon mémorise les caractéristiques de sa mère et cela conditionne déjà son futur comportement sexuel adulte ,il préférera les femelles ressemblantes a sa mère donc bien de son espèce mais pas identiques non plus a elle pour éviter une possible consanguinité . Chez les animaux on a toujours une part d'inné et d'acquis dans les comportement toujours ! Cependant on aura une part plus ou moins grande d'un des deux selon l’espèce par exemple chez les reptiles pour te répondre ces comportement sont surtout "programmé " génétiquement mais on a toujours une part d'apprentissage même chez les reptiles ! Et sinon oui il y a eu pas mal d'études a ce sujet cette science s’appelle l’éthologie (science du comportement ).

  4. #3
    cryptom

    Re : Comportement sexuel

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    Houla c'est très vieux !
    C'est pas grave, merci d'avoir répondu.

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    En faite pour les oiseaux on a le phénomène d'empreinte qui est assez connu l'oisillon assimile sa mère au premier objet en mouvement devant lui c'est ainsi qu'il va reconnaître sa mère si tout va bien on parle d'empreinte filiale mais on a aussi une empreinte sexuelle c'est a dire l'oisillon mémorise les caractéristiques de sa mère et cela conditionne déjà son futur comportement sexuel adulte ,il préférera les femelles ressemblantes a sa mère donc bien de son espèce mais pas identiques non plus a elle pour éviter une possible consanguinité .
    C'est un peu l'histoire du vilain petit canard, quoi...
    Donc un oisillon qui naîtrait en couveuse, n'aurait aucune chance de se reproduire, si on ne lui présente pas un individu de son espèce à sa naissance et qui plus est du sexe opposé ?
    Une femelle, comment reconnaît-elle alors un mâle, si celui-ci n'est pas dans le nid ? Et comment apprennent-ils les "gestes" sexuels, voire les parades nuptiales ?
    L'empreinte est-elle uniquement visuelle ou également olfactive ou auditive ?

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    Chez les animaux on a toujours une part d'inné et d'acquis dans les comportement toujours !
    Je suis bien d'accord.
    L'inné consiste à posséder le matériel biologique nécessaire et en des réflexes ou réponses "préprogrammées" à des stimuli (pheromones par exemples).
    Mais la programmation a des limites et l'acquis devient nécessaire avec un "maître" et une "méthode".

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    Cependant on aura une part plus ou moins grande d'un des deux selon l’espèce par exemple chez les reptiles pour te répondre ces comportement sont surtout "programmé " génétiquement mais on a toujours une part d'apprentissage même chez les reptiles ! Et sinon oui il y a eu pas mal d'études a ce sujet cette science s’appelle l’éthologie (science du comportement ).
    Justement j'aimerai savoir quelle est la part programmée et comment elle l'est (visuel, olfactif, conditions extérieures...) et la part acquise (comment se fait l'apprentissage chez le reptile).
    Personnellement je n'ai pas trouvé grand chose sur le net, hormis pour les mammifères, il y a beaucoup d'infos sur la ponte, les conditions d'éclosion, l'alimentation, etc... mais assez peu sur l'étude comportementale. Si tu as des références, je suis preneur.

  5. #4
    Nemoclay

    Re : Comportement sexuel

    "C'est un peu l'histoire du vilain petit canard, quoi..."
    Oui c'est un peu ça par exemple si un coq a été élevé par des oies quand il sera adulte il fera la cour a des oies ^^ on peut croire a une oisillon presque n'importe quoi cela dépend de l’espèce par exemple on peut faire croire a une perruche que sa mère est un balle de tennis par contre pour le corbeau par exemple ça ne marchera pas il a une gamme de plasticité d'empreinte plus précise. Pour répondre a ta question les femelles sont en général moins sensible a ce genre d'empreinte en général elles connaissent de manière innée, les signaux spécifiques déclencheurs du mâle même lorsque l'on les élèves avec d'autres espèces elle font plus tard la cour aux mâles de leur propre espèce.
    Pour les parades sexuelles comme je l'ai dit tout les comportements ( enfin presque) ont une part d'innée et d'acquis, les parades sexuelles n’échappent pas a cette règle ce comportement est issu de la sélection sexuelle ( qui est un mécanisme de la théorie de l'évolution complémentaire a la sélection naturelle) les traits permettant un meilleur accès a la ressource sexuelle sont transmis.

  6. #5
    Nemoclay

    Re : Comportement sexuel

    Je te réponds en deux fois ^^ concernant les parades comme je l'ai dit au dessus on a donc une partie innée issu de l'évolution ( exemple la queue et la parade nuptiale du paon sont des produits de la sélection sexuelle) mais aussi bien sur l'animal peut apprendre et améliorer sa tactique sa manière etc..
    "L'empreinte est-elle uniquement visuelle ou également olfactive ou auditive ?" Bonne question ! En faite oui mais comme toujours cela est variable selon l’espèce considérée je te donne exemple la brebis et l'agneau on a une empreinte pas uniquement visuelle mais aussi et surtout olfactive de la mère et du petit. Exemple auditif le poussin encore dans son oeuf entends déjà les gloussements de sa mère et on a déjà une empreinte auditive qui continuera d'ailleurs a l'éclosion du poussin.
    La part innée(instincts)/acquis(expérience) dépend souvent de la taille relative de l’encéphale de l'animal mais pas que cela dépend souvent aussi de la durée de vie de l'animal. La guêpe fouisseuse qui doit réaliser des actions précises après sa naissance est comme programmée, elle a une gamme d'apprentissage existante mais assez réduite par contre pour un mammifère c'est plutôt l'apprentissage qui domine mais l'innée est très important aussi toutefois exemple lion qui doit apprendre a chasser mais qui a l'instinct du prédateur.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Nemoclay

    Re : Comportement sexuel

    Pour les reptiles je m'y connais pas beaucoup mais on a aussi une part innée(instincts)/acquis(expérience) et pour ce qui est de la génétique je n'ais pas assez de connaissances dans ce ce domaine mais je sais qu'on a des interactions du genre: (la flèche signifie "agit sur" )
    Gène->maturation structurale<->Fonction<->Comportement
    sinon je te conseille le site du Cerimes il y a de bonnes vidéos du genre voila ^^

  9. Publicité
  10. #7
    Guigui51

    Re : Comportement sexuel

    Pour le phénomène d'impregnation qui se passe dans la 1er heures de l'eclosion citer par nemoclay pour les oiseaux, c'est vrai, mais surtout chez les nidicoles, chez les nidifuges c'est secondaires.

  11. #8
    cryptom

    Re : Comportement sexuel

    A priori, pas mal d'infos sur les oiseaux.
    Avez-vous un exemple concret d'une espèce, par exemple, pour laquelle on connaît la part innée et donc les mécanismes physiologiques qui interviennent, et la part acquise donc comment se passe l'éducation ?
    En posant la question sur les reptiles, j'avais dans l'idée d'obtenir des informations sur la complexité jusqu'à laquelle peut aller l'inné, avant de nécessiter une éducation par les congénères.
    La sélection pousse à choisir certains critères a priori avantageux pour l'espèce. Tant que ces critères s'expriment spontanément (physiologiquement), le lien est direct et ne pose pas de soucis. Mais lorsque le comportement intervient, on peut se demander si la sélection est toujours efficace, puisqu'en quelques sorte on apprend à séduire, parfois en mimant une réalité qui n'existe pas. De plus il faut que l'apprentissage se fasse et l'espèce qui a évolué en se sens, devient donc nécessairement sociale puisque dépendante des autres individus de son espèce...

    Bref, jusqu'à quelle complexité peut aller l'inné (reconnaissance, comportement, gestes/mouvements,...) ?

    Merci pour vos réponses.

  12. #9
    Nemoclay

    Re : Comportement sexuel

    En fait inné et acquis ne sont pas opposés ces deux composantes vont de pair car bien souvent l'inné agit sur l'acquis et l'acquis agit sur l'inné.

    Comme exemple concret pour une espèce j'ai celui de la mouette rieuse en tête : Un célèbre éthologiste a observé un comportement particulier chez ces oiseaux au moment de l'éclosion des petits, les parents transportent les débris des coquilles hors du nid. Les ethologistes se posent toujours deux grandes questions:
    -Quelle est la causalité proximale c'est a dire les mécanismes neurophysiologiques du comportement ?
    -Quelle est la causalité ultime c'est a dire la valeur de survie du comportement (approche évolutive) ?
    Je te passe les expériences pour arriver aux résultats : Cause proximale, la mouette réagi a la couleur des débris des oeufs (couleur interne) et comme programmée elle évacue les débris du nid.
    Cause ultime, les débris servent de repaires visuels a des prédateurs qui viennent piller les nids donc sélection naturelle (probabilité de survie plus grande) alors le comportement a été conservés et transmis car il donne un "avantage"

    J'ai autre exemple car je sais que tu t’intéresse plus a la partie innée: Le comportement de roulage de l'oeuf chez l'oie grise qui est très instinctif quand un oeuf est hors du nid l'oie réagi a la vue de l'oeuf et exécute une série d'actions précises et continue même si on lui intercepte l'oeuf au cours de cette série d'action.

    Je vois que ce sujet t’intéresse beaucoup alors je te conseil un livre parfait dans ce domaine: Ethologie: approche systémique du comportement Par Raymond Campan,Felicita Scapini
    C'est un très bon livre et il répondra a toutes tes questions sur ce sujet.

  13. #10
    cryptom

    Re : Comportement sexuel

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    Je te passe les expériences pour arriver aux résultats : Cause proximale, la mouette réagi a la couleur des débris des oeufs (couleur interne) et comme programmée elle évacue les débris du nid.
    Cause ultime, les débris servent de repaires visuels a des prédateurs qui viennent piller les nids donc sélection naturelle (probabilité de survie plus grande) alors le comportement a été conservés et transmis car il donne un "avantage"
    Tu avoueras qu'expliquer l'évolution pour arriver à cela n'est pas simple. Comment un comportement complexe apparaît-il ? Quels sont les coups d'essais intermédiaires eux-mêmes sélectionnés pour arriver à cela? A moins que la mutation du code génétique n'induise d'un seul coup ce comportement avantageux, ce qui serait encore plus..extraordinaire ? Qu'est-ce qui motive l'enseignement d'un comportement quand il n'est pas inné ? Ce besoin d'enseigner est-il lui même inné et comment est-il sélectionné ?

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    J'ai autre exemple car je sais que tu t’intéresse plus a la partie innée: Le comportement de roulage de l'oeuf chez l'oie grise qui est très instinctif quand un oeuf est hors du nid l'oie réagi a la vue de l'oeuf et exécute une série d'actions précises et continue même si on lui intercepte l'oeuf au cours de cette série d'action.
    Effectivement, je connaissais ce comportement. et il est vrai que pour un 'reflexe', il est plutôt complexe, et il est étonnant que l'oie ne soit pas 'consciente' de ce qu'elle fait. Mais là, encore, comment l'évolution mène-t-elle à cela ? Comment cela est-il programmé 'physiologiquement', 'génétiquement', chez l'oie ?

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    Je vois que ce sujet t’intéresse beaucoup alors je te conseil un livre parfait dans ce domaine: Ethologie: approche systémique du comportement Par Raymond Campan,Felicita Scapini
    C'est un très bon livre et il répondra a toutes tes questions sur ce sujet.
    Merci pour la référence, je pense que je vais me le procurer.
    Mon interrogation tourne essentiellement autour de la limite de l'innéité, de la complexité qu'elle peut atteindre et de la façon dont la sélection peut mener à ces comportements innés? Puis à partir de quand l'acquis devient avantageux, comment est-il sélectionné, comment évolue-t-il, et comment reste-t-il avantageux alors que justement le lien avec la génétique (au cœur de l'évolution) est de plus en plus ténu ?

  14. #11
    Nemoclay

    Re : Comportement sexuel

    C'est très compliqué en effet et je suis incapable de t'expliquer comment au niveau génétique les comportements se mettent en place, j'aurai peut être des réponses cette semaine lors du cours d'écologie comportementale ^^ Mais sinon j'avais un autre livre vraiment super a te conseiller il s'agit de: Le comportement animal: psychobiologie, éthologie et évolution Par David McFarland
    Avec le livre que je t'ai conseillé l'autre fois c'est parmi les deux meilleurs ouvrages sur ce sujet !

  15. #12
    Nemoclay

    Re : Comportement sexuel

    Bonjour ! Je sais pas si depuis tu t'ai procuré les ouvrages mais sinon j'ai eu des informations lors de mes derniers cours d'éthologie !
    Je n'ai pas eu davantage d'info sur la manière dont les comportements se mettaient en place génétiquement mais je sais que tu voulais savoir la part relative d'inné/acquis selon les grands groupes animaux (oiseaux, reptiles, mammifères)

    On a définit 4 grandes parts de comportement:
    (1)-comportements liés aux réponses déterminée principalement par l'intensité des sources de stimulations.
    (2)-comportements liés aux activités spécifiques de l’espèce.
    (3)-comportements liés aux activités résultant principalement de l’expérience de l'individu.
    (4)-comportement liés aux solutions immédiates a une situation très nouvelle.

    Pour des protozoaires on a 90% de(1) puis 5% de (2) et 5% de (3)
    Pour des échinodermes 60% de (1) 30% de (2) et 10% de (3)
    Pour les vers 40% de (1) 50% de (2) et 10% de (3)
    Pour les céphalopodes 30% de (1) 40% de (2) 20% de (3) et 10% de (4)
    Pour les insectes 20% de (1) 40% de (2) 25% de (3) et 15% de (4)
    Pour les poissons, amphibiens et reptiles qui ont pratiquement les mêmes parts donc on va faire une moyenne des trois on a 10% de (1) 50% de (2) 30% de (3) et 10% de (4)
    Pour les oiseaux on a 15% de (1) 40% de (2) 30% de (3) et 15% de (4)
    Enfin pour les mammifères on a 5% de (1) 25% de (2) 40% de (3) et 30% de (4)

    Voila ces chiffres sont a titres indicatifs il s’agit de moyennes ( certaines espèces de certains groupes tirent leur groupe "vers le haut")

  16. Publicité
  17. #13
    cryptom

    Re : Comportement sexuel

    Merci beaucoup pour toutes ces informations, c'est bien plus que je ne l'espérais.
    J'ai récupéré Le comportement animal: psychobiologie, éthologie et évolution Par David McFarland, et c'est vraiment passionnant. Pour l'autre je ne l'ai pas encore trouvé, mais je vais déjà profiter de celui-ci.
    Et je comprends notamment maintenant que la question innée/acquis n'est potentiellement pas une bonne question, et qu'effectivement une classification des types de comportements est plus appropriée. Celle que tu me soumets en est une, mais peut-être pas la seule, d'où vient-elle ?

    Le comportement est comme pour le physique (taille, développement des organes, etc...) une expression phénotypique du génome, ce qui signifie que le phénotype au stade n+1 dépend du phénotype au stade n, du potentiel génétique et de l'environnement et ainsi de suite. A aucun moment il n'y a indépendance entre ces éléments. Du coup la notion d'innée ne signifie pas grand chose.
    Pour moi, je pense que je faisais correspondre implicitement au terme "inné" les comportements qui ne nécessitent pas de contact avec les congénères, mais a priori ce n'est pas une définition utilisée je vais donc devoir m'en défaire et voir si d'autres expressions peuvent coller à cette définition.

    Je demandais aussi qu'est-ce qui peut motiver un individu à transmettre son comportement ? Mais là aussi, la question n'a pas grand sens puisque l'individu exprime simplement son comportement à un instant t, et celui-ci apporte au 'juvénile' l'information dont il a besoin au stade de développement où il se trouve. Ce même comportement pouvant apporter une information différente à un autre stade de développement du 'juvénile'.

    Reste encore la question de l'évolution de ces comportements via la sélection naturelle. Mais étant, maintenant pour moi un peu plus comparable à d'autres expressions phénotypiques (comme la couleurs des yeux ou la taille des ailes, etc...), cela devient envisageable. De manière générale, tout de même, pour l'évolution, je crois que la question de 'sauts' évolutifs est envisagés par certains scientifiques et n'a pas vraiment d'explications pour le moment.

    Bref, nous sommes dans un monde d'interactions perpétuelles, et j'avais une vision bien trop simpliste et qui plus est j'ai fait la grosse erreur (non avouée) de chercher une volonté dans les comportements animaux (ce dernier point reste toutefois une grande interrogation philosophique pour ce qui est de l'homme).

    Je te suis infiniment reconnaissant de toutes ces infos et ressources !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Lacan et le rapport sexuel
    Par creon31 dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 158
    Dernier message: 16/06/2010, 12h16
  2. premier rapport sexuel
    Par met23 dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 8
    Dernier message: 09/12/2009, 11h41
  3. rapport sexuel
    Par ladivine dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 23
    Dernier message: 11/05/2007, 23h00
  4. [comportement] comportement innée
    Par quetzal dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/09/2004, 21h18