Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Contenance du cerveau humain




  1. #1
    Slyce

    Contenance du cerveau humain

    Bonjour ,

    Pourriez-vous me dire quelle est la capacité en Go ou To du cerveau humain ? Sachant qu'il contient plusieurs milliers (millions ?) de souvenirs et plus encore de donnés acquises elle doit être gigantesque non ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    montreux_d

    Re : Contenance du cerveau humain

    Ta question est très bizarre!! Comment veux tu quantifier les données que le cerveau stock en TO ou GO????? Dans la cas d'un ordinateur, la taille d'une image dépend du nombre de pixel plus encore d'autres facteurs alors comment veux tu mesurer la taille d'imformations visuels prises par le cerveau???
    Le fonctionnement est proche de celui d'un ordi mais pas au point de pouvoir comparer ce type de donnée!

  4. #3
    Slyce

    Re : Contenance du cerveau humain

    Bah quand on voit qu'un film par exemple fait tant de Mo on peut peut-être faire une approximation avec nos souvenir (sachant que certain disparaissent au cours du temps et d'autre non) .
    Quand à nos acquis on peut voir qu'un fichier texte sur ordi fait tant d'octet alors on peut sûrement reporter cela au cerveau n'est-ce pas ?


  5. #4
    nowell

    Re : Contenance du cerveau humain

    Bonjour,

    Absolument infaisable. Le cerveau n'est pas un disque dur.
    En théorie, la quantité d'informations enregistrées en indéfinie et infinie. Cela dans le sens où une mémorisation se fait via un réseau neuronal et les synapses plastiques qui le composent sont malléables durant la vie. Dans ce sens là, l'oubli de certaines choses est indispensable à la mémorisation d'autres éléments.

    Alors si vous tenez absolument à des chiffres: on a environ 10^12 neurones, et 10^15 synapses.
    Alors on pourrait théoriquement allouer 10^14 synapses dans le système limbique et dans le système de mémorisation. Cela équivaudrait donc à autant de souvenirs enregistrables. Mais ce n'est pas du tout prouvé par quoi que ce soit. L'important étant que vous saisissiez le principe de mémorisation, et donc qu'il est impossible de quantifier cela en octets, ou quelque mesure informatique que ce soit.

    cordialement
    Nowell

    Cordialement
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)

  6. #5
    pinouf

    Re : Contenance du cerveau humain

    Très intéressante comme question.

    Mais elle cache en réalité des questions beaucoup plus abstraites telle que :
    - Quelle est la nature de l'information stockée par notre cerveau ?
    - Comment est stockée cette information ?

    Etant donné que personne ne connait les réponses à ces questions, on a tendance à répondre à ta question initiale par : "c'est impossible".
    Mais en réalité on ignore, si c'est possible ou pas. Car il faudrait déjà répondre à ces questions plus abstraites.

    Je propose de lancer des pistes de reflexion.
    Si l'on prend la 1ère question : Quelle est la nature de l'information stockée par notre cerveau ?

    Imaginons un texte simple, un poème d'une 20aine de lignes.
    Si on le tape à l'ordinateur dans un éditeur de texte simple. L'ordinateur stock l'information lettre par lettre sous forme de séries de bits (0 ou 1) sur un support physique (un disque dur par exemple). Le texte est complètement mémorisé et est accessible même plusieurs années après.

    Si un Homme vient à essayer de mémoriser le texte maintenant. Il va certainement devoir le répéter plusieurs fois, l'écrire sur un morceau de papier, le lire à voix haute mais va finir par y arriver. S'il l'a appris en étant suffisamment jeune, il va pouvoir reciter le poème à l'identique plusieurs années après. Ou presque ! Il est possible qu'il ait oublié quelques mots, ou quelques ponctuations par ci par là. Pourquoi ? Pourquoi a-t-on besoin d'oublier des informations pour pouvoir en stocker de nouvelles ? Je n'ai pas la réponse mais on peut imaginer qu'une des raisons possible soit qu'en apprenant le texte, on apprend pas seulement une suite de lettre, mais on déduit toute une structure du poème. Est-ce que ce sont des alexandrins ? On en tire des idées, les mots ont un sens pour nous, on les associe à d'autres informations qu'on a déjà apprise. Les phrases sont porteuses d'émotions. Nous percevons les rimes. Tout ça l'ordinateur ne l'aura pas perçu lors de son processus d'enregistrement simple. Il aura besoin d'algorithmes explicites pour les détecter.

    Et comment l'information du texte du poème en lui même a-t-elle été concrètement stockée ?

    Aucune idée.

    Toutes ces divergences de système font que pour le moment on ne peut pas utiliser l'unité de stockage d'un ordinateur pour évaluer la capacité de stockage du cerveau humain. Mais une fois qu'on aura trouvé une unité de mesure du stockage de l'information par le cerveau humain et qu'on aura corrélé cela à celle de l'ordinateur peut-être pourra-t-on avoir une comparaison ? Ca fait beaucoup de supposition. Mais sait-on jamais, en Science
    Dernière modification par pinouf ; 16/07/2011 à 23h42.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Xoxopixo

    Re : Contenance du cerveau humain

    Bonjour,

    l'une des differences majeures entre un reseau de neurones et un ordinateur, c'est le type d'information stoquée.
    I n'y a pas de bits 1/0 dans un cerveau, on peut dire que l'information est referentielle et distribuée, et non pas stoquée précisement.
    Par exemple, un texte ascii composé donc de lettres est codé tres précisement dans un ordinateur.
    On a le code 65 pour un A soit 01000001 en binaire sur 1 octet.
    Il n'y a aucune erreur.

    La memorisation du A dans un reseau de neurones (IA) n'est pas codé par 8 neurones à 1 ou 0, il est réparti dans un ensemble plus important de neurones.
    Par contre, ces mêmes neurones, peuvent stoquer aussi le B, le C etc. (dans une certaines limite).
    Ce stoquage est dynamique, associatif et fonctionne en parallele.
    http://lcn.epfl.ch/~gerstner/Hopfield.pdf
    http://gsite.univ-provence.fr/gsite/...rtificiels.pdf

    Le A est donc emmergent et correspond à une structuration, c'est à dire à des liaisons et des états d'activation dans le temps.

    Dans un cerveau (non IA), ceci est encore plus complexe.
    Par exemple.
    Le A est issu d'un concept, appris.
    C'est une lettre, elle a une forme, la lettre fait partie d'un mot, le mot peut être exprimé etc, cette lettre fait réference à son aprentissage.
    Le A est donc "référent à".
    Plusieurs types d'informations sont donc stoquées dans un cerveau, et non pas des types définis (comme un code ou des lettres)

    On ne peut donc pas donner d'équivalence en contenance.
    Certains le font, et ne se basent que sur les elements conscients et exprimables. C'est une grossiere approximation qui minimise sa capacité.
    Car le cerveau est un ensemble et sa précision n'est pas celle d'un ordinateur. Ce qui lui confère une souplesse.

    Une petite facette, démonstrative de ce que peut réaliser un cerveau : kim Peek.
    Citation Envoyé par Wikipedia
    Il a mémorisé une quantité impressionnante d'informations. Les sujets sont très diversifiés : histoire, littérature, géographie, nombres/arithmétique, sports, musique et dates. Il est capable de lire à une vitesse de dix secondes par page (soit près d'un livre par heure) et en retient près de 98%, tout en étant aussi capable de lire deux pages simultanément ; ses médecins le comparent à un moteur de recherche sur Internet. Il est également capable de se souvenir de quelques 12 000 livres en entier[2] .
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Kim_Peek
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  9. #7
    pinouf

    Re : Contenance du cerveau humain

    Bonjour,

    Vous décrivez le fonctionnement des réseaux de neurones artificiels utilisés en mathématiques et modélisation en gros comme technique de régression.

    Ces réseaux se sont inspirés historiquement des connaissances de l'époque sur le fonctionnement du réseau de neurone biologique.

    Mais a-t-on prouvé depuis que les réseaux de neurones biologiques fonctionnent de la même manière que les réseaux de neurones artificiels ?

    De plus les réseaux de neurones artificiels ne posent pas d'hypothèses sur tous les processus de mémorisation. Ils proposent certaines hypothèses par rapport aux reconnaissances de formes par exemple, mais à ma connaissance n'explique pas le processus global de mémorisation du cerveau des métazoaires en possédant.

    C'est ce que j'ai cru comprendre de mes quelques investigations sur les réseaux de neurones.

    Enfin ici je pose davantage de questions que je n'y répond. Merci pour vos éclaircissements en tout cas.

  10. Publicité
  11. #8
    kamor

    Re : Contenance du cerveau humain

    Citation Envoyé par Slyce Voir le message
    Bah quand on voit qu'un film par exemple fait tant de Mo on peut peut-être faire une approximation avec nos souvenir (sachant que certain disparaissent au cours du temps et d'autre non) .
    Quand à nos acquis on peut voir qu'un fichier texte sur ordi fait tant d'octet alors on peut sûrement reporter cela au cerveau n'est-ce pas ?
    Certains peuvent disparaitre pendant quelques temps pour revenir ensuite. Vous n'avez jamais passé une soirée à chercher le nom d'un acteur (ou autre) pour vous en souvenir 2 ou 3 jours plus tard ? l'info était bien là mais pas accessible. Donc comment mesurer la contenance, sachant qu'une info "oubliée" un jour pourra être retrouvée le lendemain ou 10 ans après ?
    Vous voyez un visage et vous le reconnaissez, mais avez vous autant de détails du visage pour votre moitié que votre boulanger ? J'en doute. Un ordi enregistrera une image de la même façon, mais je pense que la mémorisation d'une image du cerveau n'est pas fidèle car pas complète (parlez aux policiers qui essayent de faire des portraits robots).
    Pour les acquis que vous décrivez comme un .doc, ce n'est pas aussi simple car tout est imbriqué. Vous pourrez vous souvenir d'un cours en revoyant la page, ou par exemple une odeur ou une image va vous rappeler telle chose.
    Ce n'est pas un "bête texte" comme un document texte.
    Ce sont deux univers et deux fonctionnements assez différents malgré les rapprochements que font certains.

  12. #9
    VilCrocrotte

    Re : Contenance du cerveau humain

    Slyce, ne ferais-tu pas parti d'une communauté de jeunes comiques spécialisés dans les jeux vidéos? Car j'ai déjà vu ce genre de questions et les réponses étaient assez marrantes à lire ^^
    VilCrocrotte !! Le super Génie !!

  13. #10
    Slyce

    Re : Contenance du cerveau humain

    Bonjour ,VilCrocrotte !

    Non je ne fais pas partie de cette "secte" là ^^.
    C'est juste que j'ai vu sur un site internet (technoscience .net je crois ) que le cerveau traitait les informations à une vitesse de 10 puissance 20 téraflops comparé à un robot qui fonctionne à la puissance 16 téraflops . Alors je me suis demandé ce que ça donnais en octet .Voilà .

  14. #11
    Hellbly

    Re : Contenance du cerveau humain

    Il s'agit je pense d'une approximation grossière, voire inepte....dont le seul but serait de rationaliser une réalité plus que complexe.
    La peur de l'inconnu, peut-être
    On estime le nombre de circuits neuronaux possibles à 10 suivi d'un million de zéros (srce : La neuropsycho clinique de L.Manning)....on peut alors imaginer que les capacités du cerveau sont HUGE, mais ça ce n'est pas nouveau....

    Et puis, ce n'est pas nouveau ce genre de comparaisons. Comparer est quelque chose que l'homme fait de manière quotidienne, ceci pour mieux appréhender son environnement et les informations qui lui parviennent.
    Il faut cependant prendre garde à comparer ce qui est comparable. Établir des ponts entre données/concepts de manière sensée pour pouvoir comprendre.

    C'est du moins ce qui m'apparait lorsque je lis tes interrogations

  15. #12
    kamor

    Re : Contenance du cerveau humain

    Je suis pas sur qu'on en connaisse assez sur le fonctionnement du cerveau pour pouvoir sortir un tel chiffre avec assurance...
    La "dernière" fois que l'être humain a sorti des chiffres sur lui même, c'était son génôme, qui à la louche devait contenir pas loin de 150 000 gènes. Résultat : 25 000 gènes...
    Et puis selon wikipedia
    FLOPS (ou flops ou flop/s) est un acronyme signifiant « opérations à virgule flottante par seconde » (en anglais, FLoating point Operations Per Second). Le nombre de FLOPS est une mesure commune de la vitesse d'un système informatique.

    Les opérations en virgule flottante (additions ou multiplications) incluent toutes les opérations qui impliquent des nombres réels. De telles opérations, qui prennent beaucoup plus de temps de calcul que des opérations sur les nombres entiers, se produisent souvent dans certains types d'applications.
    Je ne suis pas sur d'avoir beaucoup de virgules qui flottent pour décider si une odeur est bonne ou non

Discussions similaires

  1. incomplétude et cerveau humain
    Par r0d dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 52
    Dernier message: 28/02/2011, 18h00
  2. Le cerveau humain face au « cerveau » de la machine (synthèse)
    Par Ansata dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 26/09/2010, 14h31
  3. [Evolution] Discussion : Le cerveau humain
    Par Abdelkader User dans le forum Biologie
    Réponses: 21
    Dernier message: 28/11/2008, 13h31
  4. [Evolution] Cerveau humain???.....
    Par youness0123 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/11/2008, 21h03
  5. Facultés du cerveau humain.
    Par ClaudeH dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 26
    Dernier message: 29/02/2008, 18h01