Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Propagation du potentiel de récépteur



  1. #1
    pixyle

    Propagation du potentiel de récépteur

    Bonjour,

    Je fais des études dans le domaine de la com et on a cours de biologie traitant du cerveau et des messages nerveux.
    J'ai partiel demain à 17h, j'ai bien appris, mais il y a quelquechose que je ne comprend pas, que je ne me représente pas.
    On me dit que le potentiel de récepteur est généré au niveau du récepteur sensoriel, puis que le potentiel d'action est généré au niveau du 1er noeud de Ranvier par exemple dans le cas de fibres myéliniques. On nous a expliqué la propagation du potentiel d'action mais pas celle du potentiel de récepteur.

    Par exemple dans un système sensoriel d'ordre 2 comme la cellule cilliée du système auditif, on ne me dit pas comment le message va du récepteur à la partie présynaptique ...

    Quelqu'un pourrait il m'expliquer celà de façon assez simple ? Soit je tombe sur l'équivalant de mon cours où ça n'est pas précisé, soit sur des choses trop compliquées. J'ai fait de la bio en fac mais il y a 2 ans de ça ... je suis rouillée.

    Merci par avance.

    PS: même si vous me répondez après le partiel c'est pas grave j'aime bien comprendre

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    coco
    Citation Envoyé par pixyle
    On me dit que le potentiel de récepteur est généré au niveau du récepteur sensoriel, puis que le potentiel d'action est généré au niveau du 1er noeud de Ranvier par exemple dans le cas de fibres myéliniques. On nous a expliqué la propagation du potentiel d'action mais pas celle du potentiel de récepteur.
    Par exemple dans un système sensoriel d'ordre 2 comme la cellule cilliée du système auditif, on ne me dit pas comment le message va du récepteur à la partie présynaptique ...
    Bonjour,
    Le potentiel de récepteur, qui prend naissance au niveau du site transducteur d'un récepteur sensoriel est un potentiel électrique: il s'agit d'une dépolarisation de la fibre qui se déplace à la vitesse du courant électrique sur de faible distances (qq mm) car son amplitude s'atténue rapidement.
    Mais cette dépolarisation, si elle atteint une valeur seuil, peut déclancher la formation d'un potentiel d'action (au niveau du site générateur)... qui lui est un phénomène bioélectrique qui se déplace à qq dizaines de m /s en moyenne sur les fibres myélinisées, avec une amplitude constante sur de longues distances...
    Donc: un stimulus - naissance d'un PR (si le seuil du stimulus est atteint) - naissance d'un PA si le seuil du PR est atteint, le tout sur une très faible distance...
    Voilà... un début...

  4. #3
    pixyle
    Citation Envoyé par coco
    il s'agit d'une dépolarisation de la fibre
    Voilà, c'est ce bout là qu'il me manque.
    Est ce qu'on peut se représenter cette fibre comme un fil électrique, sauf que la transmission du message n'est pas due aux électrons mais à des déplacements d'ions ?
    Est-ce une conductance passive comme pour la propagation du PA, où, si j'ai bien saisi, une partie des ions Na+ n'est pas ramenée à l'extérieur par les pompes puis attirée par le voisignage plus négatif se propage et fait passer le voisinage à au seuil de -50mV, provoquant ainsi la naissance d'un nouveau PA ?

  5. #4
    coco
    Citation Envoyé par pixyle
    Est ce qu'on peut se représenter cette fibre comme un fil électrique, sauf que la transmission du message n'est pas due aux électrons mais à des déplacements d'ions ?
    Est-ce une conductance passive comme pour la propagation du PA, où, si j'ai bien saisi, une partie des ions Na+ n'est pas ramenée à l'extérieur par les pompes puis attirée par le voisignage plus négatif se propage et fait passer le voisinage à au seuil de -50mV, provoquant ainsi la naissance d'un nouveau PA ?
    Pour le PR, ce ne sont pas des déplacement ioniques au niveau des canaux ou des pompes à Na/K... comme dans le cas du PA... mais un "courant électrique" par déplacement d'ions...
    Dans le cas du PA, c'est la dépolarisation de la fibre jusqu'au seuil qui induit l'ouverture de canaux Na+ voltage dépendants, les ions Na+ en pénétrant dans la fibre (grâce à un gradient électrochimique)permettent l'inversion de polarisation caractéristique du PA... Puis l'ouverture de canaux à K+ permet de repolariser la fibre par sortie d'ions K+... enfin les pompes ramènent l'état ionique initial de la fibre.
    Donc pour qu'il y ait naissance d'un PA, il faut qu'il y ait ces canaux voltage dépendants Na+ et K+... et ce n'est pas le cas au niveau du site transducteur...

  6. #5
    pixyle
    Donc, c'est ce qu'on pourrait appeler une conductance passive ? les ions sont attirés par un milieu environnant, négatif je suppose et transmettent ainsi le message comme les électrons le transmettent dans un fil. Je cherche un site avec un shéma qui me permettrai de savoir qu'elle est la structure qui permet ça ... les ions se déplacent bien dans quelquechose.

    Quand je parlais de PA, je parlais de la façon dont il se transmet de proche en proche, par ce phénomène de conductance passive.

    Sinon mon partiel s'est, je pense, plutôt bien passé. Mais le prof a fait des questions très ambigues, je vous en recopie une :
    "Une personne se cogne à un obstacle, dans son lieu de travail en début de journée. Dans l'après midi, la même expérience se reproduit avec une intensité plus forte. Différenciez les 2 expériences à partir de shémas simples montrant les changements (force et/ou nombre) de phénomènes bioélectriques engendrés au niveau d'un corpuscule de Pacini"

    La personne a t elle ressenti quelquechose le matin ? Moi comme beaucoup ont dit que le matin le PR n'était pas assez fort pour déclencher un PA et que l'après midi oui... ne sachant pas trop ce qu'il nous demandait. Quelqu'un à la sortie du partiel lui a posé la question et il fallait en fait parler de la différence de fréquence des PA ... le prof voyant que presque personne n'avait compris la question a déclaré qu'il se rangerait à la majorité. Si la majorité ont repondu comme moi, j'ai les pointsn sinon je les ai pas ... ok on est en fac de lettres mais c pas une raison pour nager dans le flou artistique !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    coco
    Citation Envoyé par pixyle
    Donc, c'est ce qu'on pourrait appeler une conductance passive ? ... les ions se déplacent bien dans quelquechose.

    Quand je parlais de PA, je parlais de la façon dont il se transmet de proche en proche, par ce phénomène de conductance passive.

    "Une personne se cogne à un obstacle, dans son lieu de travail en début de journée. Dans l'après midi, la même expérience se reproduit avec une intensité plus forte. Différenciez les 2 expériences à partir de shémas simples montrant les changements (force et/ou nombre) de phénomènes bioélectriques engendrés au niveau d'un corpuscule de Pacini"
    Le PA se transmet de proche en proche grâce à des courants locaux... déplacement d'ions du + vers le - au niveau de la membrane localement dépolarisée... et ces déplacement d'ions se font dans le milieu intracellulaire et extracellulaire, milieux riches en ions ... Dommage, je ne sais pas mettre des schémas...
    Pour l'exercice, c'est le flou artistique en effet... rien ne dit que dans l'expérience du matin, le stimulus n'a pas dépassé le seuil... si elle se cogne, c'est qu'elle a ressenti s'être cognée....alors...
    Moi j'aurais dit, après le choc l'am, sur la fibre du récepteur de Pacini, l'amplitude du PR est plus élevée que celle du matin, et donc la fréquence des PA est plus importante que celle du matin... Ce sont les 2 modes de codage du message nerveux ....

  9. Publicité
  10. #7
    E Meunier
    En fait ce n'est pas une question biologique!!! On ne sait pas ce que ressent la personne!
    Bon, sinon, au niveau corpuscule de pacini, il ne peut s'agir que d'un potentiel de récepteur! Donc l'après-midi, son amplitude est plus forte! (et la bosse aussi, car il se recogne au même endroit!!! ) Un bon conseil: acheter des lunettes!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Potentiel du recepteur generateur et action!
    Par ninam dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/04/2011, 13h28
  2. [Biologie Cellulaire] Propagation du potentiel d'action
    Par somasimple dans le forum Biologie
    Réponses: 67
    Dernier message: 27/10/2007, 10h16
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 01/04/2007, 13h50
  4. Champ récepteur et récepteur glutamate
    Par tanya_kim dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/01/2007, 04h12
  5. Propagation
    Par ArRi dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/11/2005, 08h34