Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

coiffe et queue polyA traduite ?



  1. #1
    Weasley14

    coiffe et queue polyA traduite ?

    Bonjour à tous , c'est pendant l'épissage qu'on ajoute à la molécule d'ARN la coiffe et la queue polyA ?
    au cours de la traduction ces morceaux seront traduits aussi ou ils ne servent qu'à stabiliser l'ARN et permettre l'intiation ? Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Flyingbike

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    Si je me souviens bien, la coiffe c'est co-transcriptionnel et la queue en fin de transcription (signal de polyAdénylation en fin de gène)


    Ils ne sont pas traduits, la traduction ne concerne que ce qui se passe entre le codon d'initiation et le codon stop.

  4. #3
    Hellbly

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    En effet, la maturation 5' et 3' des ARNm a bien lieu pendant la transcription par l'intermédiaire de complexes enzymatiques (HCE pour le caping et SR/pA pour le clivage et la polyadénylation) recrutés par les différents états de phosphorylation du CTD de la RNApolII.

    L'épissage a lieu ultérieurement, toujours dans le noyau, par un complexe appelé Splicéosome (composé de RNPs).
    Dernière modification par Hellbly ; 12/04/2012 à 16h01.

  5. #4
    Weasley14

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    L'ARN polymérase a un rôle dans la maturation ? Je ne comprends pas très bien..

  6. #5
    Hellbly

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    Et bien en fonction de son avancée dans la lecture du gène qu'elle est entrain de transcrire, elle va recruter les enzymes nécessaires à la maturation de l'ARNm qu'elle est entrain de synthétiser.
    Au départ, alors que l'ARNm est naissant, elle va recruter le complexe HCE qui va ajouter le cap en 5' et à la fin, à la lecture des signaux polyA sur la séquence lue, le complexe SR/pA est recruté (bien sûr HCE n'est plus là) et va cliver l'ARNm au site de clivage et polyAdényler (150-200 A) l'extrémité 3'. Nous voila avec le pré-mRNA. Est-ce un peu plus clair ?
    Comme je l'ai dit précédemment, la maturation 5' et 3' de l'ARNm bien est CO-transcriptionnelle.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Weasley14

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    Ah oui d'accord , merci beaucoup !

  9. Publicité
  10. #7
    chamouulox

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    C'est d'ailleurs le clivage de l'ARNm qui permet la polyadénlyation qui permet le décrochage de la polymérase (le 5' mono phophorylé de l'ARN toujours en synthèse est grignoté par un enzyme (rat1 par ex) qui va plus vite a agir que la polymérase.... jusqu'a faire décrocher la pol).

    Pour le recrutement des facteurs c'est lié a l'état de phosophorylation d'un motif répété de la sous unité rbp1 de la pol. Cet état de phosphorylation est fonction de l'avancée dans le processus.

    Cham
    Dernière modification par chamouulox ; 12/04/2012 à 17h56. Motif: Syntax Error

  11. #8
    Hellbly

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    Il faut cependant savoir qu'il y a deux modèles de terminaison de la transcription :

    -Modèle "Torpille", dans lequel c'est l'exonucléase Rat1/Xrn2 qui reconnait l'extrémité 5' qui n'est pas protégée par un Gcap et qui va grignoter ce second transcrit (non codant) jusqu'à atteindre la RNApolII et provoquer la libération de cette dernière du brin d'ADN.

    -Modèle "allostérique", dans lequel la RNApolII est très processive tout le long de la transcription, sauf une fois les signaux polyA passés. L'affinité pour l'ADN va ainsi diminuer et favoriser la libération de la PolII. Il y a forcément une exonucléase dans ce modèle mais qui n'est pas responsable de la libération de la PolII.

    Quand au motif de Rbp1, il s'agit du domaine protéique CTD (en fait il s'agit du motif YSPTSPS répété 52x chez l'homme) qui va être sujet à différentes phosphorylations au cours de la transcription et qui va permettre le recrutement des différents acteurs de la transcription, on parle de CTD-code.

    (Précision pour précision, autant aller jusqu'au bout

  12. #9
    mellerosy

    Re : coiffe et queue polyA traduite ?

    bonjour,
    je n'ai pas pu lire toutes les réponses mais bon voilà ma réponse pour tes questions :

    1- l'ajout de la queue polyaA se fait durant la MATURATION post-transcriptionnelle, plus précisément à l’extrémité 3' des molécules d'ARNm après reconnaissance d'une séquence AAUAA , l'enzyme poly(A) polymérase ajoute une queue poly(A) qui sera ensuite allongée jusqu'à 200 résidus d'Adénine .
    2-l'ajout de cette que est pour deux buts précis : - protéger l'ARN messager qui porte le message transcrit de l'ADN conre es attaques des enzymes
    - aussi pour faciliter la diffusion de l'ARNm dans le cytoplasme
    3-la poly(A) ne se traduit pas pour la simple raison que ce n'est une séquence transcrite de l'ADN donc ne comporte pas les codons de l'information génétique ,elle est ajoutée pour PROTEGER .
    4-l'ARN polymérase agit au niveau de l'étape de transcription, elle a une affinité faible avec les séquences d'ADN mais quand elle reconnait un site promoteur + un complexe proteique(TFIID ,boite TATA ...) son affinité devient bcp plus forte et a transcription commence .

    Voilà tout ce que j'ai à dire, j'espère que j'étais claire le plus possible
    **Notre vie est une manifestation physique des pensées qui circulent dans notre têtes.* *

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Génétique] Mutation dans un site polyA
    Par radiopharmaceutique dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/04/2011, 00h16
  2. Urne de Polya
    Par christophe_de_Berlin dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/01/2010, 14h47
  3. [Biologie Moléculaire] Quel polyA choisir ?
    Par Dizaall dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/04/2009, 17h23
  4. [Biologie Moléculaire] ARNs polyA+
    Par sos1 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/03/2008, 11h05
  5. Coiffe de lanceur
    Par Isao dans le forum Astronautique
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/02/2005, 19h21