Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Métissage



  1. #1
    Vassago

    Métissage

    Bonjour à tous,
    J'ai une question purement théorique sur la génétique.
    En admettant qu'une population composée de plusieurs éthnies se reproduise pendant de nombreuses génération en vase clos dans une même partie du globe ayant un climat stable. Est-ce que le métissage aurait tendance, au fil du temps, à tendre vers une uniformisation des caractéristiques physiques ou est-ce qu'au contraire de grandes disparités (concernant la taille, la morphologie, les traits du visage, la couleur de la peau, des yeux, etc.) perdureraient ?
    Merci d'avance de votre aide !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Amanuensis

    Re : Métissage

    Il n'y a pas de règle générale, cela dépend des aspects culturels qui président aux choix du partenaire de reproduction.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  4. #3
    Loupsio

    Re : Métissage

    si on considère que tout le monde viens d’Afrique et que les hommes de Neandertal, homo-sapiens,Homo erectus (et autres ancêtres) on migré,
    Alors on est parti d'eux pour avoir beaucoup de roux/rousses en Irlande, beaucoup de bruns/brunes en Asie et beaucoup de blonds/blondes dans les pays de l'est,
    Donc je pense qu'il y a une influence de l'environnement et que si pendant plusieurs générations (beaucoup beaucoup) on ne laissais entrer personne d'autre dans cet endroit, il y aurais une uniformisation

  5. #4
    Amanuensis

    Re : Métissage

    On peut aisément défendre l'inverse, à savoir que les humains trouvent toujours des facteurs culturels qui amène à différentier au sein d'une population assez grande.

    Au passage, la taille de la population est un facteur important. Il est clair qu'avec une population très faible (disons moins de cent) et n'augmentant pas, il y aura uniformisation. Mais dès que la population est assez grande pour former un certain nombre de groupes indépendants, il peut y avoir discrimination de reproduction qui fait durer des différences initiales.

    Il est important de rappeler que l'environnement physique n'est qu'une partie de la "pression de sélection". L'autre est tout ce qui gouverne le choix du partenaire de reproduction (sélection sexuelle), et qu'on ne peut pas négliger en général, et encore moins chez les humains.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  6. #5
    Vassago

    Re : Métissage

    Merci pour vos réponses avisées !
    Donc ce serait finalement la discrimination qui ferait subsister les différences dans cette population hypothétique ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Amanuensis

    Re : Métissage

    Citation Envoyé par Vassago Voir le message
    Merci pour vos réponses avisées !
    Donc ce serait finalement la discrimination qui ferait subsister les différences dans cette population hypothétique ?
    Les choix personnels qui pourraient faire subsister des différences. C'est complètement dépendant d'aspects culturels, et cela peut donner des résultats très variés...
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  9. Publicité
  10. #7
    Miss-Niet

    Re : Métissage

    J'aimerai juste ajouter qu'il peut toujours y avoir aussi l'apparition spontanée d'un trait suite à une mutation ponctuelle qui peut devenir majoritaire dans une population isolée.

    Après je ne sais pas dans quelle mesure la taille ou d'autres caractères seraient "constants". Par exemple, mon copain est le seul de sa famille à faire 2m et à avoir des problèmes de vue. Et non, il n'est pas le fils du facteur !

  11. #8
    Vassago

    Re : Métissage

    Merci pour ces éclaircissements !
    Certaines caractéristiques physiques peuvent donc disparaître, par absorption génétique ? Par exemple, plus de yeux bleus ?

  12. #9
    Miss-Niet

    Re : Métissage

    Oui, et non. Par exemple, chez les nordiques, les allèles qui donnent les yeux bleus sont dominants car ils conféraient un avantage sélectif par rapport à l'environnement. Donc certains traits seront probablement sélectionnés au profit d'autres, mais ces derniers ne "disparaîtront" pas forcément car ils peuvent rester à l'état latent (ie récessif).
    Discuter de l'évolution de manière générale est épineux. Car sur du long terme, certaines caractéristiques finissent par disparaître quoi qu'il arrive, quand d'autres se développent. C'est le cas dans une population isolée. S'il n'y a pas de brassage génétique, alors seul les génomes de base des ancêtres seront représentés. Mettons que nous prenions une population dont 90% des individus aient des yeux bleus/vert, il n'y a que peu de chance que la descendance ait les yeux marrons, dans l'hypothèse ou ce trait n'est pas soumis à une pression de sélection et est coexprimé au niveau allélique. A l'inverse, si tu sélectionnes des gens qui possèdent un gène qui nuit à leur espérance de vie dans l'environnement donné, il y a des chances que ce caractère soit perdus car il est plus handicapant qu'autre chose.

    En somme, parce que je m'étale, pour qu'un caractère disparaisse il faut qu'il soit nuisible pour l'espèce dans l'environnement donné. Dans le cas contraire, il peut être conservé à l'état hétérozygote chez les individus. Et ce n'est pas parce qu'un caractère n'est pas phénotypiquement visible que l'allèle du gène concerné est perdu. Il ne faut donc pas confondre phénotype, et génotype lors de ce type de question.

  13. #10
    Federfleisch

    Re : Métissage

    Citation Envoyé par Vassago Voir le message
    Merci pour ces éclaircissements !
    Certaines caractéristiques physiques peuvent donc disparaître, par absorption génétique ? Par exemple, plus de yeux bleus ?
    ... en tout cas, dans le cas d'une population "test" en vase clos (ce serait pas en vague lien avec la théorie des équillibres ponctués ? hum....), au nombre limité, et sur une durée suffisante, je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas quelques hémophiles (de plus que le nombre normalement constaté)

  14. #11
    camaron

    Re : Métissage

    Citation Envoyé par Miss-Niet Voir le message
    , pour qu'un caractère disparaisse il faut qu'il soit nuisible pour l'espèce dans l'environnement donné. Dans le cas contraire, il peut être conservé à l'état hétérozygote chez les individus. Et ce n'est pas parce qu'un caractère n'est pas phénotypiquement visible que l'allèle du gène concerné est perdu. Il ne faut donc pas confondre phénotype, et génotype lors de ce type de question.
    Ne pas oublier la DERIVE genetique qui ,peut faire disparaitre toutes sorte de gene y compris favorable dans l'environnement donné si la pression de selection est modérée.

  15. #12
    Vassago

    Re : Métissage

    Merci à tous pour ces explications.
    je me rends compte que j'ai en effet tendance à confondre phénotype et génotype.
    Je vais aussi m'intéresser de plus près à la dérive génétique, que je ne connaissais pas...

  16. Publicité
  17. #13
    Amanuensis

    Re : Métissage

    Notons quand même que pour qu'un allèle disparaisse (qu'un gène disparaisse est plus rare...), il faut statistiquement autant de générations de la taille efficace de la population.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Génétique] yeux bleus et métissage...
    Par orian-hugo dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/12/2010, 18h55
  2. Métissage..
    Par ClaudeH dans le forum Biologie
    Réponses: 18
    Dernier message: 18/05/2010, 11h03
  3. Intérêt du métissage
    Par invite9321657 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/05/2009, 12h01