Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

processus des mutations génétiques.



  1. #1
    lebiologiste2

    processus des mutations génétiques.


    ------

    bonsoir.
    dans le cadre de mon étude de la théorie de l'évolution, j'ai appris que les espèces évolue lorsqu'il subisse un changement génétique causé par la sélection naturelle, je me demande alors quelle sont les endroits dans la molécule d'ADN susceptible à être sujette au mutations génétique? à l'intérieur de la cellule surtout germinale de l'être vivant.
    à mon avis une mutations génétique peut parfaitement se passer mais il y a des endroit spécifique dans la molécule d'ADN qui peuvent être sujette à la modification...où sont ces endroit?...
    est ce que les erreurs que peuvent faire l'ADN polymérase ne sont pas corrigé ultérieurement dans une autre multiplication cellulaire?...
    quelle est le processus exact de l'apparition de nouveau allèle? je connais la dérive génétique et la modifications des fréquences allélique et génotypique, mais pour que deux espèces différente mais proche morphologiquement et physiologique ce sépare d'un même ancêtre commun il faudrait pas qu'un seul nouveau allèle apparaît mais plusieurs! je ne connais pas le chiffre exact, mais je me pose la question suivante; supposons un être vivant A possédant 1 million d'allèle et supposant un autre être vivant B possédant 1 million et quelques allèle. ma question est ce qu'obligatoirement on trouvera chez l'être vivant au million et quelques d'allèles des ressemblances morphologique et physiologique avec l'être vivant A?...
    merci pour votre aide.
    Ramzi.

    -----
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  2. Publicité
  3. #2
    Cendres

    Re : processus des mutations génétiques.

    L'ensemble de la molécule d'ADN peut être soumis à des mutations; celles-ci ne seront transmises que si elles se produient dans des cellules germinales. Elles se produisent parce que le mécanisme de réparation des erreurs de l'ADN polymérase en laisse passer certaines.

    = lebiologiste2j'ai appris que les espèces évolue lorsqu'il subisse un changement génétique causé par la sélection naturelle
    Ce sont les erreurs de réplication qui peuvent provoquer ce changement; la sélection naturelle, qui n'est pas le seul mécanisme évolutif...ne fait que sélectionner.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  4. #3
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    bonsoir.
    tu n'a pas répondu à l'essentiel de la question cendre. a tu compris au moins ce que je veux dire?...de toute façon je veux dire est ce qu'on peut faire la phylogénie des espèces en ce basant sur le nombre d'allèles qu'elles possèdent?...par exemple on prends deux espèces de plantes assez proches on regarde leur génome, évidement elles ne seront pas deux espèce différentes si elles étaient interfécondes, donc on évite de prendre des spécimens bien que différents morphologiquement ils sont de la même espèce...bref, lors du séquençage du génome on compare le nombre d'allèle chez les deux espèces proche, si il y a une différence ce qui est sur le chiffre de cette différence va nous désigner le nombre de mutation génétiques qu'il a fallu pour que l'une des espèces ce transforme en l'autre...si on fait ça avec tout les êtres vivants ma foi on aura toute la carte phylogénétique depuis l'aube de la vie elle même...
    est ce mon idée bonne?...
    où est ce que c'est pas toujours le cas où on trouve des espèces proches morphologiquement mais du point de vue génétique elles sont semblables à un paradoxe?...
    merci bien.
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  5. #4
    Cendres

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    ...de toute façon je veux dire est ce qu'on peut faire la phylogénie des espèces en ce basant sur le nombre d'allèles qu'elles possèdent?
    La phylogénie consiste à établir "qui est plus proche de qui". Cela passe donc par des analyses génétiques, donc les différences alléliques, plutôt que le nombre d'allèles, sont prises en compte, mais pas seulement. On s'intéresse aussi à leur morphologie.
    http://www.info.univ-angers.fr/~gh/I...phylogenie.htm

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    ...
    ...par exemple on prends deux espèces de plantes assez proches on regarde leur génome, évidement elles ne seront pas deux espèce différentes si elles étaient interfécondes,
    Si, chez les plantes, des espèces différentes peuvent être interfécondes.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    ...
    où est ce que c'est pas toujours le cas où on trouve des espèces proches morphologiquement mais du point de vue génétique elles sont semblables à un paradoxe?...
    merci bien.
    On peut trouver des espèces morphologiquement proches, mais génétiquement éloignées. C'est par exemple le cas pour des convergences évolutives. Exemple: les cactus et les euphorbes cactiformes.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    MadMarx

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message

    Si, chez les plantes, des espèces différentes peuvent être interfécondes.
    Peut on définir précisément ce qui rend interfécond dans le vivant ou pas ? Quelle subtilité rend deux espèce de plantes interfécondes alors que l’espèce est censé être par convention défini par l'interfécondité chez les animaux ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    JPL

    Re : processus des mutations génétiques.

    Il faudrait que je me replonge dans l'histoire de la notion d'espèce mais je subodore que la distinction basée sur le fait que les individus ne sont pas inter-féconds est une définition de l'espèce par des zoologistes à l'origine.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  9. Publicité
  10. #7
    Cendres

    Re : processus des mutations génétiques.

    Dans le cas des plantes, il s'agit au départ de critères morphologiques, notamment en ce qui concerne les fleurs, parfois aussi les organes végétatifs. Chez les orchidées, par exemple, les espèces des genres Oncidium et Brassia sont tous interféconds; ils le sont aussi avec les genres Odontoglossum, Miltonioides, Miltonia...pourtant, personne n'aurait l'idée d'y voir les mêmes espèces. Les barrières génétiques sont peut-être moins strictes chez les plantes, d'où la possibilité d'hybrides féconds pluri-génériques.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  11. #8
    Miss-Niet

    Re : processus des mutations génétiques.

    Bonjour,

    J'apporte quelques éléments supplémentaires.

    Une mutation apparait n'importe où au sein du génome. Elle peut être silencieuse ou exprimée. La sélection naturelle va permettre de conserver cette mutation.

    La phylogénie permet de retrouver la date approximative de séparation de deux espèces. Elle n'est pas du tout basée sur la comparaison des génomes base à base, il faudrait des calculateur extrêmement puissant pour ça. La phylogénie tient compte non pas du nombre d'allèle, mais des différences entre les gènes. Donc en vrai, en prenant un gène A et un gène B, et en construisant l'arbre phylogénétique sur ces gènes, on peut avoir des différences de placement des espèces. Du coup, il revient au scientifique de déterminer quel arbre est le plus vraisemblable.
    En outre, il y a eu à plusieurs reprises des étapes d'expansion et de condensation des génomes. Certains génomes ont été entièrement dupliqué (tous les gènes en double), et selon les espèces, l'une ou l'autre des copies a été inactivée, ou parfois non. D'où la présence de gènes "fossiles" dans le génome (même le notre).

    Enfin, la notion d'espèce ne repose pas sur la possibilité de féconder, mais de produire une descendance féconde. La mule est un bon exemple de cet état. Un âne et un cheval (enfin un mâle et une femelle) peuvent avoir une descendance. Or, cette descendance est stérile. Donc l'âne et le cheval ne sont pas de la même espèce. Je suppose que si on croisait l'humain et le singe il pourrait y avoir une descendance viable, mais sûrement stérile.

    Après en terme d'évolution, il est important de distinguer les convergences des mutations. Par exemple, certains insectes ont développé des ailes pour voler. Ces ailes n'ont rien à voir avec celles des oiseaux apparu bien différemment. L'aile d'un oiseau ressemble plus à ton bras qu'à celle d'un insecte ou d'un papillon.

  12. #9
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    bonsoir tout le monde.
    l'étude de l'évolution me passionne jour pour jour! mais j'ai une question qui n'arrête pas de venir me déranger même dans mes rêves! qu'est ce qui nous rends humain? où sont ces gènes qui font que nous sommes ce que nous sommes?...je souhaite pouvoir étudier le cerveau de l'humain après un doctorat en biodiversité et évolution...je compte faire un long travail qui me prendra des années sur l'Homme et ce qui le rends un Homme!...
    il en faut énormément de bagage...d'habitude je suis créationniste, mais pour que je me décide une décision finale il faudra que j'étudie tout ce qu'on publie, maintenant je suis perplexe, la fameuse perplexité du philosophe...mais j'avoue que ça a l'air de tenir la route la théorie de l'évolution...il me faut du matériel sophistiqué des ordinateurs super puissant entre autres et autres choses...je vais rester perplexe pendant longtemps car malheureusement dans mon pays il n'y a pas de sélection des meilleurs même un diplôme obtenu avec 20/20 est égale à un autre avec 10/20!...tiers monde quoi.
    en ce voit dans une dizaine d'année au minimum...
    merci pour votre aide précieuse.
    Ramzi.
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  13. #10
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    bonsoir.
    j'ai une question. d'après la théorie de l'évolution pour qu'une espèce évolue en une autre par mutation il faudra que la mutation touche les cellules germinales.
    en ne considérant pas l'effet de la physiologie de l'être vivant sur la provocation de mutation génétique dans les cellules germinales, il faudra que si la mutation est complètement aléatoire - ce que prêche (j'aime utiliser le verbe prêcher que stipuler car ce n'est qu'une théorie en fin de compte plus proche de la philosophie que de la science) les évolutionnistes - que cette mutation touche dans les même endroits du génome celui de la femelle et du mâle pour que le résultat d'une fécondation entre eux résulte en une descendance viable et fertile...ce qui est fortement improbable.
    n'est ce pas une source de questionnement sur la réalité de cette théorie ce que je viens de dire?...
    merci pour la validation de ce message.
    Ramzi
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  14. #11
    Cendres

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    bonsoir.
    j'ai une question. d'après la théorie de l'évolution pour qu'une espèce évolue en une autre par mutation il faudra que la mutation touche les cellules germinales.
    C'est en effet uniquement par ce moyen que les mutations peuvent se transmettre à la descendance, et donc éventuellement aboutir à une spéciation.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    il faudra que si la mutation est complètement aléatoire - ce que prêche (j'aime utiliser le verbe prêcher que stipuler car ce n'est qu'une théorie en fin de compte plus proche de la philosophie que de la science) les évolutionnistes - que cette mutation touche dans les même endroits du génome celui de la femelle et du mâle pour que le résultat d'une fécondation entre eux résulte en une descendance viable et fertile...ce qui est fortement improbable.
    Non, pourquoi donc?

    L'interfertilité ne dépend pas d'une histoire de mutations aux mêmes endroits. Qu'est-ce que c'est que cette nouvelle règle?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  15. #12
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    bonsoir tout le monde.
    d'après ce que j'ai compris de mes cours de génétique pour que la descendance d'un être vivant soit fertile aux moins, il faut que si l'être vivant possède disons un seul chromosome que ce dernier aille le même nombre de base azotés appariée dans le chromosome de l'autre sexe...et si il y a par exemple dans l'ADN de l'être vivant une mutation pour qu'elle aille de l'effet il faudra qu'elle touche aussi le même endroit dans le chromosome donné par la femelle...ceci dis je donne un exemple, considérons la série de nucléotide suivante AATCGCGTA avec les appariement suivant dans l'ADN du chromosome gamétique de l'être vivant considéré...TTAGCGCAT...ce chromosome va rencontrer l'autre chromosome femelle pour former un oeuf fécondé...qui est disons CCATACCGT avec l'appariement GGTATGGCA...
    la mutation génétique n'existe pas dans ce cas donc la descendance de l'être vivant va être fertile ...dans le cas d'une mutation pour que la descendance soit fertile et ne présente aucune maladie génétique il faut que si nous prenons l'exemple de mutation de délétion (suppression) que les deux partenaire aille dans le chromosome supposé une base azotée appariée qui se supprime...donc au lieu de 9 base hypothétique l'espèce possèdera 8 base...par contre il est fort probable que la première division cellulaire embryologique de l'individu ne se déclenche pas si dans l'un ou l'autre des 2 chromosome appariés l'un possède 10 base appariés et l'autre 8 ...ou n'importe quel autre appariement non égale.
    ceci dis l'évolution par mutation est impossible.
    Ramzi.
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  16. Publicité
  17. #13
    Yoyo

    Re : processus des mutations génétiques.

    Salut

    Eh bien tu n'as pas bien compris tes cours de génétique. Les chromosomes mâles et femelles peuvent avoir des nombre de bases différents cela ne pose a priori aucun problème, on voit cela sans arrêt dans certains individus "hétérozygotes". Ensuite tout dépend de comment cette partie du chromosome va s'exprimer, quel gène est touché etc...
    Il n'y a pas d'appariement entre les chromosomes mâles et femelles, se sont des molécules distinctes. Il peu y avoir des recombinaisons qui se déroulent lors de la méiose, mais c'est avant la fécondation. Apres c'est beaucoup plus rare.

    Je ne vais pas te refaire un cours de génétique, mais il semble évident, que tu mélanges pas mal de chose. C'est clair que, comme tu le présentes ca ne peu pas marcher! mais ce que tu présentes est totalement faux.

    Yoyo

  18. #14
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    c'est la première fois que j'apprends qu'il n'y a pas d'appariement entre les chromosomes!! ce qui me semble complètement idiot et je m'excuse pour ce mot un peu vulgaire. si il n'y avais pas d'appariement pourquoi chez l'homme par exemple le chromosome Y ne "s'apparie" pas avec le chromosome numéro 1 ou 2 ou n'importe dans les 22 paire qui reste et préfère le chromosome X!!...
    ce que vous dites n'a pas de sens.
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  19. #15
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    rebonsoir.
    selon wikipédia deux chromosome homologue dans les cellules somatiques sont des autosome qui possède "les mêmes gènes" mais pas forcément les mêmes allèles ce qui est le cas des homozygotes ceci dit il est impossible que le nombre de bases azotés appariées dans l'autosome soit différent du nombres de bases azotées apparié chez l'autosome provenant du père ou de la mère...si c'est le cas l'individu est soit malade soit mort à la naissance.
    ce qui appuis mon hypothèse...d'ailleurs les évolutionnistes eux même admettre qu'un très grands nombre de mutations sont nocive pour l'individu et qu'un autre très grands nombre est mortel et que le reste est "bénéfique" mais c'est un cas dans 36 milliard de cas (j'ironise)...
    en d'autres termes les mutations peuvent causé des changement évolutif mais ces changements ne sont pas majeur au point de provoquer une spéciation...sauf chez les rares organisme à l'ADN peu riche en base azoté notamment le virus du SIDA
    pour que l'Homme évolue en autre chose que Homo sapiens sapiens par mutation génétique il faudra pas compter sur la nature pour le transformer car elle ne peut pas mais plutôt sur l'ingénierie du génome humain, on peut faire par exemple plus d'espace mémoire dans le cerveau et plus de matière grise...
    mais ceci reste un rêve de savant fou comme moi...de toute façon pour moi ce scénario est bon pour un film mais pour le faire en réalité ça en demande des trucs en tête et des moyens énorme notamment de l'effectif humain de très haut niveau.
    prenez soin de vous
    Ramzi
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  20. #16
    kamor

    Re : processus des mutations génétiques.

    Bonjour, serait il possible d'avoir des points et virgules ?
    Il est assez difficile de te lire car il faut également chercher

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    rebonsoir.
    selon wikipédia deux chromosome homologue dans les cellules somatiques sont des autosome qui possède "les mêmes gènes" mais pas forcément les mêmes allèles ce qui est le cas des homozygotes
    C'est vrai. Et ? ceci est un cas particulier là où tu présentais une généralité. De plus il n'y a pas pour autant appariement des chromosomes, mais appariement des brins d'ADN formant le chromosome.
    ceci dit il est impossible que le nombre de bases azotés appariées dans l'autosome soit différent du nombres de bases azotées apparié chez l'autosome provenant du père ou de la mère...si c'est le cas l'individu est soit malade soit mort à la naissance.
    Désolé mais je ne comprends pas la première phrase
    ce qui appuis mon hypothèse...d'ailleurs les évolutionnistes eux même admettre qu'un très grands nombre de mutations sont nocive pour l'individu et qu'un autre très grands nombre est mortel et que le reste est "bénéfique" mais c'est un cas dans 36 milliard de cas (j'ironise)...
    Source ? je me souviens pas d'avoir vu que les mutations étaient si terribles.
    Oui elles peuvent rendre l'organisme non viable, en modifiant un gène vital au point que l'ARN ou la protéine synthétisés ne remplissent pas leur fonction mais de là à dire que la plupart des mutations sont mortelles...
    en d'autres termes les mutations peuvent causé des changement évolutif mais ces changements ne sont pas majeur au point de provoquer une spéciation...sauf chez les rares organisme à l'ADN peu riche en base azoté notamment le virus du SIDA
    Le VIH a effectivement peu d'ADN, n'ayant qu'une molécule d'ARN . Et si les virus à ADN mutent aussi rapidement, c'est car ils n'ont pas de système de réparation de leur matériel génétique.

    pour que l'Homme évolue en autre chose que Homo sapiens sapiens par mutation génétique il faudra pas compter sur la nature pour le transformer car elle ne peut pas mais plutôt sur l'ingénierie du génome humain, on peut faire par exemple plus d'espace mémoire dans le cerveau et plus de matière grise...
    mais ceci reste un rêve de savant fou comme moi...de toute façon pour moi ce scénario est bon pour un film mais pour le faire en réalité ça en demande des trucs en tête et des moyens énorme notamment de l'effectif humain de très haut niveau.
    prenez soin de vous
    Ramzi
    je ne vois pas vraiment pourquoi la nature ne pourrait pas, à moins de rejeter l'évolution de l'Homo habilis à Homo sapiens.
    Pour l'ingénierie génétique, encore faudrait il connaitre les gènes impliqués dans ces fonctions, la façon de modifier les gènes pour augmenter la capacité... ainsi que déjà la façon dont fonctionne le cerveau. Je crois qu'on est un peu loin de tout ça.
    Ça demandera également des cobayes, dont un bon paquet risque de finir sur le carreau, sans parler bien sûr des gros problèmes qui empêcheront sûrement (et heureusement) de faire ce genre de manips.
    Dernière modification par kamor ; 06/08/2012 à 14h03.

  21. #17
    Cendres

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    d'ailleurs les évolutionnistes eux même admettre qu'un très grands nombre de mutations sont nocive pour l'individu et qu'un autre très grands nombre est mortel et que le reste est "bénéfique" mais c'est un cas dans 36 milliard de cas (j'ironise)...
    Une mutation peut être soit neutre, soit bénéfique, soit délétère. Il en faut un certain nombre pour aboutir à une spéciation, sauf bien sûr dans le cas où une mutation touche un gène architecte, ce qui peut modifier le plan d'organisation de l'être vivant considéré.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  22. #18
    Cendres

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    c'est la première fois que j'apprends qu'il n'y a pas d'appariement entre les chromosomes!!
    Entre les chromosomes sexuels...le X ne s'apparie pas avec le Y.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  23. Publicité
  24. #19
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    pour la source qui dis que la plupart des mutations sont nocive j'ai un livre à la maison qui s'appelle "découvrir la biologie" édition de boeck Cain Damman Lue Yoon (c'est marquée spéciale Afrique sur la couverture je l'ai eu en cadeau d'anniversaire)...dans le chapitre 20 la partie évolution ils parlent des mutations, et regardez aussi la partie génétique...je me demande pourquoi ce focaliser l'esprit sur les mutations alors qu'elle sont pour la majorité nocives!
    ma question est la suivante maintenant, est ce que les mutations peuvent provoquer l'apparition de nouveau gène, je dis bien gène et non allèle?...ceci est parfaitement possible comme la dis cendres si la mutation touche un gène architecte, je pense que les gènes architectes sont protégés contre les mutations...par quoi me direz vous ça je vais le chercher et le prouver moi même...
    d'après mes déductions, on identifie les gènes en regardant les codons "stop" par exemple une série de 30 bases azotées appariées qui présente un codon stop au début et un codon stop à la fin et 2 codons stop entre les deux, renfermera donc 3 gènes ? est ce comme ça qu'on fait?...
    ce que je souhaite faire dans un avenir proche, c'est une simulation informatisée des protéines codées par une série de gène, juste pour, par exemple, trouver toute la clique de gène responsable de la couleur des yeux, et aussi trouver une explication de la répartition des zones de cognition dans le cerveau!...
    en tout cas pour moi ça promets énormément de sensation !
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  25. #20
    JPL

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    pje pense que les gènes architectes sont protégés contre les mutations...par quoi me direz vous ça je vais le chercher et le prouver moi même...
    d'après mes déductions, on identifie les gènes
    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    en regardant les codons "stop" par exemple une série de 30 bases azotées appariées qui présente un codon stop au début et un codon stop à la fin et 2 codons stop entre les deux, renfermera donc 3 gènes ? est ce comme ça qu'on fait?...
    ce que je souhaite faire dans un avenir proche, c'est une simulation informatisée des protéines codées par une série de gène, juste pour, par exemple, trouver toute la clique de gène responsable de la couleur des yeux, et aussi trouver une explication de la répartition des zones de cognition dans le cerveau!...
    en tout cas pour moi ça promets énormément de sensation !
    Eh bien avant ça il faudra que tu apprennes la biologie... ou une méthode pour ne pas transformer en bouillie ce qu'on a essayé de t'apprendre. Parce que franchement ton cas est désespéré pour le moment !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  26. #21
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    j'ai appris une chose dans ma vie, lorsque j'ai du doute sur quelques chose il vaut mieux que je vérifie moi même...ceci je vie avec et je mourrais avec.
    vous me voyez peut être têtu mais moi je me considère opiniâtre et persévérant.
    à propos de mutations je me souviens avoir vu à la télé il y a longtemps de cela un nouveau né avec 3 pieds, mais la mère de cet enfant était alcoolique ce qui explique tout, un gène architecte de cet enfant a été touché et ceci a entrainé l'apparition d'un troisième pied, ceci dis, l'alcool a provoquer une mutation d'un gène architecte, en d'autre termes pour moi il a casser la protection...je vais lire de toute façon toute les nouvelles publication scientifique dès que mes vacances seront terminés, d'autant plus que je passe en master 2 où j'ouvre droit à un nom d'utilisateur et un mot de passe personnel dans un serveur contenant énormément de chose, je vais entamer une année où je vais me bourrer de savoir balayant le terrain pour mon doctorat...
    merci de m'avoir répondu.
    Ramzi
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  27. #22
    Flyingbike

    Re : processus des mutations génétiques.

    d'après mes déductions, on identifie les gènes en regardant les codons "stop" par exemple une série de 30 bases azotées appariées qui présente un codon stop au début et un codon stop à la fin et 2 codons stop entre les deux, renfermera donc 3 gènes ? est ce comme ça qu'on fait?...
    ce que je souhaite faire dans un avenir proche, c'est une simulation informatisée des protéines codées par une série de gène, juste pour, par exemple, trouver toute la clique de gène responsable de la couleur des yeux, et aussi trouver une explication de la répartition des zones de cognition dans le cerveau!...
    en tout cas pour moi ça promets énormément de sensation !
    Donne-moi ton adresse que je te donne le reste de notre dotation 2012 pour que tu puisses enfin faire quelque chose de concret avec toutes tes bonnes idées et finalement enfin faire avancer la recherche (parce que c'est vrai les chercheurs actuels n'avancent pas, il leur faut des idées commes les tiennes) !

    Non en vrai comme je te l'ai déjà dit plusieurs fois (et je ne suis pas le seul à l'avoir fait) : avant de vouloir révolutionner la science, il te faut des connaissances solides (et y'a du boulot) et surtout de la modestie et de l'humilité (y'a du boulot aussi !!)

  28. #23
    chamouulox

    Re : processus des mutations génétiques.

    "pje pense que les gènes architectes sont protégés contre les mutations...par quoi me direz vous ça je vais le chercher et le prouver moi même..".

    Par la sélection naturelle (les mutations non létales de gènes "architectes" (j'aime pas le terme) ne sont pas foisonnantes).

    Cham,

    Ps : lol

  29. #24
    lebiologiste2

    Re : processus des mutations génétiques.

    bonsoir.
    non, on ne peut pas dire que la sélection naturel protège les gènes architecte, car d'après les évolutionnistes toute cette diversité de la vie viens de mutations génétique combiné à la sélection naturelle, ce qui signifie qu'un gène architecte d'une bactérie, il y a de cela 3.5 milliard d'année, a muté pour qu'elle deviens archée bactérie, ceci est parfaitement scientifique, mais avant je dois examiner la structure moléculaire d'une bactérie et identifier ces gènes architectes et provoquer une mutation artificielle et voir le résultat. si le résultat et l'apparition de nouveau gène, ce qui est pour moi fortement improbable parce que le "disign intelligent" d'une bactérie ne peut pas lui permettre de muter de cette manière. ceci est d'autant plus vrai, si je trouve des difficultés à insérer les fragments d'ADN qui vont constituer la mutation artificielle...
    à ce que je sais, chaque micro nanomètre dans une cellule n'importe dans la nature, sert à quelques chose donc à ce que cette cellule elle même accepte des fragments nouveaux apportés par l'Homme, et non substitués, est quelques chose d'absurde.
    et plus que elle même ajoute des fragments, ceci est quelques chose d'encore plus absurde.
    Ramzi.
    la littérature de temps en temps ça décompresse.

  30. Publicité
  31. #25
    Loupsio

    Re : processus des mutations génétiques.

    Vraiment..... suis les conseils des gens et va étudier avant de vouloir révolutionner le monde, chose qui est déjà difficile pour ceux qui étudient, alors j’imagine combien ça va être dur pour toi quand je lis ça:
    ce qui signifie qu'un gène architecte d'une bactérie, il y a de cela 3.5 milliard d'année, a muté pour qu'elle deviens archée bactérie
    Depuis quand une bactérie est devenu arché? il me semble que la base de l'évolution parlent de trois espèces totalement différentes et n'ayant rien a voir entre elles: "eucaryote, bactérie et archée" anciennement appelés "eucaryotes, eubactéries et archéobactéries"
    il y a un gouffre génétique aussi important entre les bactéries et les archés qu'entre les eucaryotes et les bactéries

    Comment veux tu t'en sortir avec les choses compliqués si déjà les choses simples posent problème?

    ceci est quelques chose d'encore plus absurde.
    c'est exactement le mot qui me vient à l'esprit à chaque fois que je te lis, et pourtant je suis ouvert
    Dernière modification par Loupsio ; 08/08/2012 à 11h06.

  32. #26
    toothpick-charlie

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par lebiologiste2 Voir le message
    (...) parce que le "disign intelligent"
    le loup sortirait-il du bois?

  33. #27
    Cendres

    Re : processus des mutations génétiques.

    Citation Envoyé par toothpick-charlie Voir le message
    le loup sortirait-il du bois?
    Il est déjà sorti plusieurs fois, en fait.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  34. #28
    Miss-Niet

    Re : processus des mutations génétiques.

    En fait, je suis choquée. Lebiologiste, tu vas vraiment en M2 ? Car là, tes connaissances de génétique frisent quand même le ridicule, j'espère donc que tu n'espère pas te diriger vraiment dans le domaine...
    Mais j'ai beaucoup ri sur certains posts.

  35. #29
    JPL

    Re : processus des mutations génétiques.

    Il est temps de clore ce sujet affligeant.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Des mutations génétiques à l'origine de l'autisme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/06/2010, 16h05
  2. mutations génétiques
    Par Enaïtso_22 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/02/2010, 09h40
  3. [Biologie Moléculaire] TPE 1Ssvt mutations génétiques
    Par Enaïtso_22 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/02/2010, 13h08
  4. Actu - BRCA1 : des mutations génétiques brevetées...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 17
    Dernier message: 29/11/2008, 03h32
  5. [Génétique] [Ex][Niveau seconde] Mutations génétiques...
    Par TheBigBangTheory dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/11/2008, 13h52