Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

et si...l'ADN était holographique?



  1. #1
    Démocrite

    et si...l'ADN était holographique?

    salut, les amis, et je vois à la lecture de quelques post, que je suis sur un forum de gens sérieux, haut niveau en biologie je vois . moi, je suis encore un étudiant, (astrophysique pré-doc).

    Bon sinon, plus sérieusement, je viens de lire un auteur Irlandais, scientifique, a priori, qui a fait un essai que je viens de finir sur la "thèse" et notion de l'ADN en tant que projecteur actif d'information. En gros, le type affirme que l'ADN se comporterait comme un cristal oscillant, et qu'il aurait une fréquence de résonnance propre (de 1.9 Mh et des brouettes je crois me souvenir de tête). Mais, il va plus loin en affirmant que cette molécule, serait capable en fait de produire l'équivalent de fonctions optiques, au niveau des bases nucléiques. bon j'ai fait un peu de bio, et pour moi, c'est ésotérique tout cela. j'aimerai bien en savoir plus???

    bon, faut toujours poser des questions précise je sais :
    l'ADN est-il un cristal oscillant?
    une molécule a t'elle une fréquence de résonnance propre?
    pourrait-elle produire l'équivalent des fonctions optiques en traduisant en fait une information biochimique ?
    bon, je sais rien, moi dans tout ca, mais le bonze a l'air sérieux, car, il cite des gens comme David Bohm, et un biophysicien du nom de Miller, et d'autres références sur le ouebe, que j'ai toutes retrouvés, et qui me semblent carré...
    y paraîtrait aussi, qu'il existe un rayonnement faible ultra-ténu, générant des photons ultra-violet, et là par contre, moi je sais ce que c'est un photon... . Alors, je fus schotché en voyant cela . Faut qu'on m'explique, car j'ai trouvé quelques références sur le ouebe, et à quoi peut correspondre une émission de photons ultra-violet par l'ADN??? bienvenue dans le monde réel.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Démocrite

    Re : et si...l'ADN était holographique?

    du moulin et du vent voir PDF ci-joint...
    Fichiers attachés Fichiers attachés

  4. #3
    Mouette666

    Re : et si...l'ADN était holographique?

    Heu.....J'aimerais que ce que j'ai lu soit vrai...Mais honnêtement, j'ai quelques doutes...Je me permet de rajouter à tes interrogations une petite question: Comment l'ADN, stable, fait il pour émettre un rayonnement éléctromagnétique, donc énergétique?? c'est la premiere fois que je vois un truc pareil, un rayonnement ait émis pour stabilisé un atome, mais ceux de l'adn normal sont stable je pense....
    Le coup du cristal oscillant je l'ai bien aimé aussi...
    Je me premet de mettre un peu en doute l'article car tout est basé sur le rayonnement bio-electromagnétique, et je n'ais pas trouvé clairement d'où provenait ce rayonnement (je parle de l'orgine physique de ce rayonnement) !
    Franchement, j'ai pas envie de trop m'avancé en disant que c'est du grand n'importe quoi parce l'article donne l'impression d'être serieux et que j'ai peut etre donc tout faux, mais je doit avouer que si cet article est vraiment scientifique, alors je vais revenir vous poser plein de questions parce que la conception de l'ADN que j'ai aujourd'hui en prendrait un sacré coup

  5. #4
    piwi

    Re : et si...l'ADN était holographique?

    On avait largement parle de l'emission de photon par ladn dans un ancien post je ne sais plus où.
    J'avais fais une critique alors que je vais refaire ici. L'ADN dans la cellule n'est pas nu. Il est entouré d'ions, de proteines qui, même si il emettait un signal, auraient tot fait de le noyer dans un immense bruit de fond ou de l'absorber. Donc il y a une difference fondamental entre prendre un ADN pur bien propre sur lui et en determiner d'eventuelles propriétés physico chimiques, et prendre un ADN natif dans sa cellule. La vision de la belle double hélice bien droite qui tourne sur elle même c'est bien dans les livres ou les conférences. Dans la réalité il est trituré, déformé, coupé et recollé en permanence. Donc pour la forme cristallinienne ou même pseudo cristalliniène on repassera.... c'est pas demain la veille in vivo.

    Ensuite un eventuel signal emit devrait passer les membranes des cellules ne pas etre difracté par la masse de molécules présentent dans le millieu. Et enfin il devrait etre precu.... par quoi? Mystère et boule de gomme....

    Donc là on est pas dans la bio. On est dans le fantasme le plus total.

    J'ajoute quand même pour finir qu'il n'est pas exclu que l'ADN puisse emmetre quelque chose quand même. Seulement je pense que si il devait emettre une onde electromagnétique elle serait négligeable.

  6. #5
    FRELE IDEE

    Re : et si...l'ADN était holographique?




    de toutes façons je ne vois pas le rapport avec l'holographie (méthode optique permettant de stocker et de restituer une image non seulement pour ses intensités - cas classique - mais aussi pour ses phases, ce qui permet une restitution 3D à l'aide d'un laser)?
    ___________________
    flairer la science c'est chercher à comprendre la complexité dans les choses les plus humbles

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    alli

    Re : et si...l'ADN était holographique?

    Bonjour Democrite,
    Est-ce qu'il y a un diplome (genre doctorat ou autres) en.... "PIPOLOGIE" ???? !!!!
    A+
    Dernière modification par alli ; 23/12/2005 à 13h50.

  9. Publicité
  10. #7
    Démocrite
    hello

    Le scientifique qui a découvert le rayonnement ténu ultra-faible, est un biophysicien, et il se trouve en Allemagne, où il officie à l'université de Kaserslautern. Son nom est Karl Popp, c'est un universitaire reconnu en Allemagne, et c'est un vrai biophysicien qui apparait dans toutes les bases de données de sa spécialité.
    Voici un lien rapide, mais vous pouvez aussi aller sur le site de l'université de Kaiseslautern
    http://perso.wanadoo.fr/autre.realite/1-3-1.htm
    voici un autre lien sur son livre que je m'empresse d'aller acheter quoique n'étant pas biologiste
    http://www.homeoint.org/pietteur/livres/livr03.htm

    pour répondre à ta question, les photons ultra-violets ne peuvent intéragir avec la plupart des molécules lourdes, suivant leur longueur d'onde ils peuvent être totalement transparents, et donc, être insensibles au bruit de fond. dans certains cas, en fonction du gradient (hv) (constante de planck*fréquence), un photon intéragit, et dans d'autres cas, il n'intéragit pas. ce sont des questions de physiques théoriques.
    Ce que Popp a découvert, au vu des données internet, est le fait que ce rayonnement ultra-tenu, semble émettre dans la composante particulaire, des curieux top de photons ultra-violet, donc possédant une fréquence très élevé, et, que les électrons d'atome, ou les ions, ne vont pas forcément intéragir, du fait de plusieurs paramètres. la fréquence de récurrence de ce top semble être comprise dans le milliseconde (1*10-3 (décolé j'ai du mal avec cet interface graphique pour faire de jolie notation S).

    concernant les diplômes en pipologie, je m'en cure le cocquillard, pour le bénet qui m'a posé la question, l'on peut être un authentique esprit scientifique et s'intéresser aux domaines dit exotique. en ce qui me concerne, j'ai assité à plusieurs conférences de Broch quand j'étais à Nice, et son discours ne me convainct absolument pas, surtout, quand il applique des théorèmes et qu'il leur faire dit ce qu'il veut. je suis également pas convaincu, par les gens, qui t'affirment que par la puissance de leur esprit, ils vont faire apparaitre une soucoupe volonte.
    pour moi, ce sont deux extrêmes, dangereuses, et je préfère rester objectifs, en étant conscient, que la science de demain c'est la science fiction d'aujourd'hui.
    la découverte des propriétés quantiques de la matière, un de mes profs disait, c'est de la bonne science-fiction, et il était très ouvert, sur ces choses là.
    quand je vois dés fois les réactions de nase, qu'ont certains, je me dis, qu'ils n'ont rien à faire en science, mais qu'il ferait mieux d'aller donner un coup de main, à notre ami, Benoit machin, pour faire sa nouvelle encyclique.

    sinon, pour revenir, sur un plan plus scientifique, le bio-physicien, en question se nomme Popp, et il a écrit un livre, que je vais m'empresser de lire.

    petite précision: en licence, on étudiait les travaux de David Bohm, ancien Directeur de Collège de Physique de Cambridge, et disciple d'Einstein. Ce gars, a fait de groses contributions à la physique théorique, et notemment sur la question de l'onde pilote, qui fut envisagée au début, par Heisenberg, puis qu'il renia par la suite, du fait de certaines implications.

    David Bohm, a élaboré, un modèle qui fait discussion chez de nombreux physiciens, encore de nos jours, et qui se nomme, le principe de l'Holo-mouvement, où il décrit, pour réconcilier le mécanisme quantique et la relativité, l'existence, d'un ordre caché, un ordre qu'il nomme ordre implicite, par opposition à l'ordre explicite, dans lequel nous vivrions.
    Bohm, était persuadé, pour ceux qui se sont intéressés à ses écrits, que la fonction d'onde dite onde de probabilité, entre divers axes, dépendait d'une onde pilote, qui servirait de moule en simplifiant, de guide, pour l'écrémage lors de la collapse du psy ()...
    Bref, j'ai halluciné, mais Bohm était réellement convaincu, et en parlait dans plusieurs des conférences qu'il fit à la fin de sa vie, que l'univers visible, pouvait être considéré comme un univers miroir, ou de surface. Précisons, que les expériences d'Aspect à Orsay, lui donnèrent en partie raison, et elles confirmèrent certaines de ses pistes.

    j'ai fait quelques recherches depuis, et dans l'encyclopédia universalis, il apparait que l'ADN est bien considéré au niveau de sa structure, comme un quasi-cristal, et d'après mes connaissances de bases en cristallographie, chaque cristal oscille, suivant la disposition de ses atomes, et par la nature de chacun d'entre eux, cela forme une fréquence de résonance. donc, logiquement, l'ADN doit disposer, d'un point de vue, strictement biophysique, d'une telle fréquence, n'en déplaise.

    donc, je réponds pour mouette666, en lui disant que,

    - une rayonnement e-m de faible amplitude mais de forte cohérence existe bien (recherche à mot clé : Popp + rayonnement faible ultra-ténu ou bio-photons+Popp). les traces des travaux de ce rayonnement sont tout à fait réelle, et il serait bon, d'avoir une discussion saine, sur ce point, en dehors des passions. Moi aussi, je prends une grande claque dans la ...mais, c'est pas pour autant que le Zorglonde existe. Les bases de données en biophysique font mention de ses travaux et du fait, que cela n'a pas encore fait l'objet de communication sérieuse, est une autre histoire. je sais pas pourquoi cela bloque, mais, y a surement un "tchi" dans la cremière. donc, soit le gars est honnête, soit ses travaux sont trop en décalage (m'en parlez pas), soit, la communauté des biologistes et des biophysiciens, semblent ne pas comprendre ou valider. en l'occurence, la découverte d'après mes autres recherches, date de 1987, il est à la bourre pour le Nobel. mais, c'est jouable.

  11. #8
    Démocrite
    réponse à frele idée,

    certes moi aussi, je me suis posé la question, tellement cela avait l'air énorme, et c'est pour cela que je viens sur un forum scientifique, pour tenter de trouver des réponses scientifiques, à une problématique scientifique. les gens qui m'envoient des vannes ferait mieux de conserver leur matière grise pour entretenir, les quelques points de Q.I qui leur permettrait de laisser une trace dans l'histoire...des ...sciences.

    sinon, j'ai essayé de comprendre, et j'arrive pas avec mes grands chevaux, simplement voilà les faits suivant.

    j'en sais rien moi, de toutes ses spéculations, mais
    -1 ) si l'ADN émet un tel rayonnement ce qui semble être le cas, on peut supposer, que ce rayonnement puisse avoir un lien structurel, avec la théorie de David Bohm, qui est persuadé, que de l'existence du principe de l'holo-mouvement, principe qui n'a rien de pseudo-scientifique, puisqu'il est enseigné, dans les plus grandes universités anglo-saxonnes, sauf en France, où l'on a quelques années de retard, à cause de certains esprits étroits. Au MIT, où un ami à moi, a pu faire un stage, tout le monde connait le plus grand physicien de la fin du vingtième siècle. sauf en France, où les gens te prennent pour un extraterrestre quand tu leur sors, ces choses là.

  12. #9
    mariposa

    Re : et si...l'ADN était holographique?

    Citation Envoyé par Démocrite
    réponse à frele idée,

    certes moi aussi, je me suis posé la question, tellement cela avait l'air énorme, et c'est pour cela que je viens sur un forum scientifique, pour tenter de trouver des réponses scientifiques, à une problématique scientifique. les gens qui m'envoient des vannes ferait mieux de conserver leur matière grise pour entretenir, les quelques points de Q.I qui leur permettrait de laisser une trace dans l'histoire...des ...sciences.

    sinon, j'ai essayé de comprendre, et j'arrive pas avec mes grands chevaux, simplement voilà les faits suivant.

    j'en sais rien moi, de toutes ses spéculations, mais
    -1 ) si l'ADN émet un tel rayonnement ce qui semble être le cas, on peut supposer, que ce rayonnement puisse avoir un lien structurel, avec la théorie de David Bohm, qui est persuadé, que de l'existence du principe de l'holo-mouvement, principe qui n'a rien de pseudo-scientifique, puisqu'il est enseigné, dans les plus grandes universités anglo-saxonnes, sauf en France, où l'on a quelques années de retard, à cause de certains esprits étroits. Au MIT, où un ami à moi, a pu faire un stage, tout le monde connait le plus grand physicien de la fin du vingtième siècle. sauf en France, où les gens te prennent pour un extraterrestre quand tu leur sors, ces choses là.

    1- Une molécule d'ADN ne peut émettre de rayonnement électromagnétique car si la molécule est excitée ce sont les recombinaisons non radiatives qui "court-circuitent" l'émission par émission de phonons (relaxation thermique)

    2- pour avoir des mécanismes holographiques il faut avoir une lumière cohérente (laser) cad disposer d'un milieu amplificateur et d'une cavité. Dans le contexte de molécules d'ADN c'est royalement stupide.

  13. #10
    Mouette666

    Re : et si...l'ADN était holographique?

    Re...
    Alors, voila ou j'en suis:
    Apres quelques recherches sur google et d'autres forums, j'ai vraiment eu l'impression qu'on ne savais (en gros) strictement rien de ce "biorayonnement"... Je suis tout a fait d'accord sur le fait que nous puissions émettre des rayonnements électromagnétique... Mais ce qui me surprend surtout, c'est que l'on dise que ce rayonnement fait passer l'information dans la cellule...La, je dit stop: Je m'explique, il n'y a pas un seul site qui explique d'où vient ce rayonnement...Il existe probablement si les experiences que j'ai lu sont réels, mais on ne sais pas à quoi il est dù (je fais cette conclusion car je n'ai trouvé aucune information sur sa provenance).
    On est donc ici, il y a un rayonnement émis par les cellules, et il est différent selon l'activité cellulaire (on peut concevoir qu'il depende de l'activité cellulaire s'il existe réelement ) comme le montrent différentes experiences (toujours peu détaillé, mais ne les remettons pas en cause). Ce que je vois, c'est qu'on à un rayonnement d'une provenance inconnue, et on dit qu'il transporte l'info dans la cellule parce que l'adn notemment l'emet ?? C'est quoi ce raisonnement p**r*i ? On ne sait rien du rayonnement mais on dit déja qu'il transporte l'info dans la cellule. Je serai d'accord (a la limite) pour dire qu'il nous donne des infos à nous, et nous permet de connaitre les activité cellulaire, mais n'allons pas plus loin pour l'instant !!

    Je repete un derniere fois que ce que je dis suppose qu'il existe réelement un rayonnement biophotonnique, et que l'on ignore sa provenance !

    Voila, ce n'est pas que j'ai vraiment envie de reparler de ca mais je devais quand meme m'opposer à cette démarche douteuse...

  14. #11
    piwi

    Re : et si...l'ADN était holographique?

    pour la structure de l'ADN in vivo deux choses:
    il n'y a pas de possibilité de tautomérisation des bases. La structure est stable. Donc pas d'oscilliation de ce coté là.
    il n'y a pas non plus de belle helice comme dans les livre mais un ADN utilisé qui est ouvert et refermé, coupé et recollé, compacté et décompacté, torturé par les molécules qui le parcours ou interagissent avec lui. (ca je l'avais deja dit.)

    Alors on peut lire ce que l'on veut mais effectivement, n'en deplaise, je ne pense vraiment pas que l'on puisse comparer l'ADN in vivo avec une structure cristallinienne ou même pseudo cristallinienne.

Discussions similaires

  1. interférométrie holographique,etc..
    Par lotte-lotte dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/05/2007, 18h39
  2. Le concept holographique revu
    Par Jano dans le forum Archives
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/12/2006, 17h06
  3. Le principe holographique
    Par Jano dans le forum Archives
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/06/2006, 20h01
  4. Principe Holographique
    Par GottferDamnt dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 23/08/2005, 12h34