Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Répression de l'Opéron Lactose



  1. #1
    MasterCobra

    Répression de l'Opéron Lactose


    ------

    Bonjour tout le monde!

    J'ai une petite question pour vous tous! L'opéron lactose est une groupement de gènes permettant la dégradation du lactose lorsque le glucose n'est pas présent. Celui-ci détient un répresseur protéique fixé sur la partie "opérateur", en amont des parties codantes. Lorsque l'allolactose, le produit de dégradation du lactose par la B-Galactosidase, est présent dans le milieu, donc il y a présence de lactose, il vient se fixer au répresseur et inactive celui-ci. La transcription peut alors débuter.

    Logiquement, lorsque le glucose est présent, il ne devrait avoir aucune transcription des gènes, car les organismes préfèrent largement utiliser le glucose au lieu du lactose. Par contre, j'ai lu qu'il y avait quand même une faible transcription même en l'absence de lactose.

    Ma question est simple, pourquoi cette faible transcription et à quoi sert-elle?

    Merci beaucoup,
    Julien

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Mozart_or_Darwin

    Re : Répression de l'Opéron Lactose

    Sans doute à maintenir un léger stock d'enzymes au cas où il n'y aurait plus de glucose pour éviter le temps de synthèse de l'enzyme.

  4. #3
    MasterCobra

    Re : Répression de l'Opéron Lactose

    C'est une partie de la réponse... j'ai eu un flash pendant mon examen, en fait l'inducteur est l'allolactose, un isomère du lactose produit par l'action de la B-Galactosidase. S'il n'y a pas d'enzyme, jamais l'allolactose sera produit et jamais la répression sera levée.

  5. #4
    Loupsio

    Re : Répression de l'Opéron Lactose

    S'il n'y a pas d'enzyme, jamais l'allolactose sera produit et jamais la répression sera levée.
    Et de toute façon, jamais le lactose entrera dans la cellule car il n'y aurait pas de synthèse de perméase donc pas de lactose-->rien a dégrader

  6. #5
    Weasley14

    Re : Répression de l'Opéron Lactose

    Citation Envoyé par MasterCobra Voir le message
    Bonjour tout le monde!
    Lorsque l'allolactose, le produit de dégradation du lactose par la B-Galactosidase, est présent dans le milieu, donc il y a présence de lactose, il vient se fixer au répresseur et inactive celui-ci. La transcription peut alors débuter.
    donc on réprime tout ce qui est en rapport avec le glucose et le lactose se fixant sur le promoteur , on aura un RNAm polycistornique qui sera traduit en enzymes permettant le métabolisme du lactose ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    MasterCobra

    Re : Répression de l'Opéron Lactose

    C'est à peu près ça, oui

  9. Publicité
  10. #7
    Weasley14

    Re : Répression de l'Opéron Lactose

    donc si je résume :
    en absence de lactose , Le promoteur du gène lacI fonctionne. L'ARN polymérase se fixe sur promoteur P
    et transcrit le RNAm lacI. cet ARNm LacI va être traduit en protéines lactiques (répresseur). ces répresseur vont s’assembler en tétramères. L'affinité de ce tétramère est très élevé pour l’opérateur donc il se fixe sur l’opérateur.
    En se fixant sur l’opérateur, il empêche RNA polymérase d’initier la transcription. si on a du lactose dans le milieu ,
    le lactose se fixe sur le tétramère , va modifier la conformation dans l’espace du tétramère , ↘ d'affinité du tétramère pour l’opérateur. Le répresseur ne se fixe plus sur l'opérateur mais bine l'ARN polymérase. Et on aura alors synthèse des protéines qui interviennent dans le métabolisme du lactose.

    c'est exact ? ce que je ne comprends pas , c'est que si le répresseur s'enlève , on a plus d'inhibition de la synthèse de protéines pour le métabolisme du glucose, si ?

  11. #8
    MasterCobra

    Re : Répression de l'Opéron Lactose

    En absence de lactose, la cellule métabolise le glucose, ou autre sucre préféré au lactose. L'opéron en donc réprimé à 99%: il faut tout de même une faible transcription basale pour permettre la synthèse de bêta-galactosidase et de lactose perméase, qui permettent la détection de l'allolactose, qui lui va enlever la répression du gène lorsque le lactose devient la source d'énergie pour la cellule.

    Lorsque c'est le cas, la cellule met à fond avec l'opéron lac, car il n'y a plus de glucose! Le lactose devient alors la seule source d'énergie pour la cellule. Si le répresseur s'enlève, il n'y aura donc plus de métabolisme du glucose. Par contre, il ne faut pas oublié que le lactose est un disaccharide qui contient une molécule de D-Glucose... Le métabolisme du glucose est donc jamais loin. Le lactose demande donc plus d'énergie à la cellule, car elle doit produire les enzymes nécessaire à la digestion du lactose...

Sur le même thème :

    Sur le même sujet

    Définitions

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 19/04/2010, 23h34
  2. [Biologie Moléculaire] Répression volontaire d'un gène, possible?
    Par Alegs dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/04/2008, 21h13
  3. [Génétique] Répression du gène de la lactase
    Par Capitaine caverne !! dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/02/2008, 11h41
  4. [Biologie Moléculaire] L'opéron galactose
    Par Didie13 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/11/2007, 18h31