Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

les bases fondamentales de l'immunologie



  1. #1
    Karim Ch

    les bases fondamentales de l'immunologie

    Salut a tous ,
    On avait commencer l'étude de l'immunologie depuis quelques jours , j'ai bien capté un peu l'essentiel du fonctionnement du système immunitaire mais ils restent beaucoup de choses un peu flou pour moi . Donc je vous pose le maximum de questions concernant les choses que je n'arrive pas à les comprendre durant le cours ( j'ai pas pu rester en concentration toute la séance :/ ) .

    Donc je commence par la première question : les anticorps ( Ac) naturels , est ce qu'ils sont présents dans le plasma spontanément ou il sont généré par les lymphocyte B ? psk ,je sais que , les Ac naturels font partie de l'immunité inné . Donc s'ils sont générés par les lympho B ça veut dire qu'il y intervention de l'I° adaptative ! ?

    2) comment l’Antigène ( Ag) présenté au lympho T ? je sais là que cette présentation se faite par la cellule présentatrice d'Ag (CPA) avec le CMH qui s'associe avec le péptide antigénique etc , est ce que la CPA fait à la fois synthétiser le CMH ( glycoprotéine ) et phagocyter l'Ag et par conséquent leur rencontre lors de l'exocytose pour positionner le tout à la surface de la CPA ?

    3 ) l'arrivé de l'Ag dans les organe lymphoïde secondaire est un signale pour libéré les lymphocytes T et B , fabriqués dans les Organe lymphoïde primaire , vers le site de l'infection ?

    4 ) lors de la maturation des lymphocyte T , il y une vérification de la qualité des lymocytes T dans le thymus . Comment l'Ag vient au thymus pour détecté la capacité de sa fixation par le TCR ? et comment les Lympho B assurent ce teste ? de la même façon ?

    5 ) la CPA peut être , une macrophage , une cellule dendritique ou bien une lymphocyte B . je sais que la lympho Th décide quelle type de réponse immunitaire doit être activer contre l'Ag en question ( humorale ou bien à mediation cellulaire ) et que la lympho B est activé par la lympho Th2 , comment lympho B peut présenter l'Ag au lympho T et qu'elle est mettre en jeu grâce à l'activation de lympho T ? la même chose pour la macrophage J'ai rien compris !!

    aidez-moi s'ils vous plait et MERCI D'AVANCE

    cordialement ,

    -----

    Dernière modification par Karim Ch ; 21/11/2012 à 19h26.

  2. #2
    Meiosis

    Re : les bases fondamentales de l'immunologie

    Bonsoir,

    1) En fait il y a les anticorps naturels et les anticorps classiques. Les anticorps classiques sont produits par les plasmocytes (lymphocytes B différenciés sous l'effet des molécules d'interleukine). Donc ces anticorps font partie de l'immunité adaptative, un lymphocyte B reconnait spécifiquement un antigène et la réaction est lancée face à cet antigène via la production d'anticorps spécifiques.
    Les anticorps naturels sont présents naturellement dans les organismes de tous les individus, par exemple un individu de groupe sanguin O aura des anticorps naturels dirigés contre les antigènes A et B à la surface des hématies, ce qui explique l'incompatibilité de ce sang pour ces personnes.

    2) L'antigène est lié à une molécule du CMH de classe II et est présenté au lymphocyte CD4+. Le lymphocyte CD4+ reconnait uniquement les antigènes liés à une molécule du CMH de classe II contrairement au lymphocyte T8 (pré-cytotoxique) qui peut reconnaître un antigène lié à une molécule du CMH de classe I (le CMH de classe I est ubiquitaire à toutes nos cellules je crois sauf aux spermatozoïdes).
    Les CPA pro telles que les cellules dendritiques ou lymphocytes B sont capables de présenter l'antigène en association avec une molécule du CMH de classe II donc l'antigène est reconnu par les lymphocytes CD4+ et la réaction peut être induite.
    Le macrophage est aussi une CPA donc il peut phagocyter de façon non spécifique un antigène (qui peut être une cellule dans ce cas il y a opsonisation avec recouvrement de la membrane de la cellule par le macrophage) et ensuite digérer l'antigène pour ne garder que ses peptides antigéniques et les amener à sa surface pour le présenter au lymphocyte CD4+ via le CMH II.

    3) En fait si l'antigène arrive dans les organes lymphoïdes secondaires il aura plus de chances d'être reconnu et de déclencher une réponse immunitaire car les lymphocytes sont concentrés dans ces zones de l'organisme (même s'il y en a aussi ailleurs).

    4) Les lymphocytes B font leur maturation dans la moelle osseuse contrairement aux lymphocytes T4 qui la font dans le thymus.
    Il y a un mécanisme de tolérance centrale c'est-à-dire une sélection des LT4, les LT4 qui ne sont pas capables de reconnaitre un antigène de façon efficace via le CMH ne reçoivent pas de signal pour continuer à vivre et finissent par mourir, il ne reste plus que les LT4 les plus doués qui vont pouvoir accéder à l'étape 2. Si les lymphocytes T4 réagissent contre des antigènes du soi ils seront aussi éliminés. Les lymphocytes restants finissent leur maturation et sont prêts à quitter le thymus pour aller dans l'organisme et reconnaître les différents antigènes.
    Il se passe la même chose pour la sélection des lymphocytes B au niveau de la moelle osseuse.

    5) Je crois que j'ai déjà répondu plus haut avec les macrophages etc. sinon n'hésite pas à le dire.

  3. #3
    Meiosis

    Re : les bases fondamentales de l'immunologie

    Il me semble important également de préciser que seules les cellules dendritiques sont capables d'activer les LT4 naïfs donc n'importe quel antigène doit absolument être dans un premier temps présenté par la cellule dendritique au LT4 naïf. Si l'antigène est rencontré pour une deuxième fois une autre CPA pourra cette fois-ci présenter l'antigène au LT4 et la réaction pourra être amorcée.

  4. #4
    Karim Ch

    Re : les bases fondamentales de l'immunologie

    Merci , j'ai une autre question pour l'activité cytotoxique des Naturel kiler ( NK) , je n'arrive pas à collaborer les fonctions des Nks , ils peuvent faire de l'ADCC et de la cytotoxicité par les récepteurs KIR .
    est ce que les NK tue la cellule cible par la coopérativité de ces deux moyens ou soit par l'un ou par l'autre ? et dans quel moyens il y l’intervention du système granzyme /pérforine ?
    ( autrement dit , est ce que l'ADCC , le récepteurs KIR , le système pérforine/granzyme tous sont nécessaire pour cette activité ou chaque moyen peut réalisé,seul, la cytotoxicité ? )

    Merci à vous
    Dernière modification par Karim Ch ; 14/01/2013 à 23h49.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Question cours chimie fondamentales, les bases
    Par citron noir dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/08/2010, 15h45
  2. les intéractions fondamentales
    Par eilimi dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/11/2007, 09h23
  3. Physique - Les intéractions fondamentales
    Par MatthDbz dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/09/2007, 17h35
  4. Les interactions fondamentales et la conscience
    Par Jano dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 14
    Dernier message: 10/03/2007, 14h07
  5. Les questions fondamentales en biologie
    Par Fulcanelli dans le forum Biologie
    Réponses: 63
    Dernier message: 13/09/2004, 21h09