Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

les pucerons!?



  1. #1
    wadarium

    Exclamation les pucerons!?


    ------

    *Definition du statut du ravageur(degats economiques)§?
    *Methodes de lutte appropriées de cette peste;lutte raisonnée?

    Merci pour toute reponse ulliminée!
    waddar

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    doublej

    Re : les pucerons!?

    salut,

    tu peux utiliser des cocccinelles , il parait qu'elles font un ravage. ( en plus elles polluent pas )

    Doublej

  4. #3
    P'tite_fleur

    Re : les pucerons!?

    Tu peux aussi utiliser des formules de politesse, du style bonjoue, SVP ...
    Bon, ça sert à rien contre les pucerons, mais ça aide à avoir plus de réponses

  5. #4
    claude27

    Re : les pucerons!?

    bonjour à tous .

    de nos jours , la politesse ça n'existe plus , tout est du sans contrepartie .
    Enlever son bérêt devant Mr le curé ou l' instituteur , moucher son nez avant de dire bonjour à la dame , se déchausser en rentrant à la maison , passer par la salle commune, dire bonjour aux parents avant d' aller s' enfermer dans sa piaule .
    Pftt , du passé .
    et comme disait Edith , " je me fous du passé "

  6. #5
    florian du 59

    Re : les pucerons!?

    si vous pouviez éviter de le descendre dès son premier message ça sré sympa (vous m'avez l'air fort ici pour ça...) Ceux qui tiennent Absolument à ces formules n'ont qu'a pas répondre... Mettre un message pour dire :"Tu peux aussi utiliser des formules de politesse, du style bonjoue, SVP ...) sans parler une seule fois de ce qui intersse wadarium... je voit pas trop l'interet... si se n'est d'écrire pour rien... d'ailleur j'arette la...

    Pour les coccinelles, il me semble que c'est les larves qui sont le plus efficacce. On m'a dit qu'on peut faire des abris a coccinelle en faisant un fagot des brindilles pour qu'elles s'y abritent, et soient plus vite présentes au printemp, afin d'éviter que la population de puceron soit déja trop implantée... mais bon j'ai jamais essayé, ça reste a vérifier.
    "L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que ça le fatigue"

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    benji.

    Re : les pucerons!?

    bonjour
    je suis d'accord florian du 59 c'est la première fois qu'il vient alors soyez plus simpa avec lui . Ce n'est pas la première fois claude27 que l'on doit te fait cette remarque, votre âge avencé et donc normalement plus sage ne vous donne pas le droit de faire vos leçons de morales à tout bout de champ. je suis d'accord que la politesse c'est important mais c'est ça première fois tout le monde à droit à une erreur. Enfin le forum n'est pas fait pour gronder les gens donc j'en ai fini .

    Alors wadarium ça tombe bien, mon dossier technologique que je suis entrain de rédiger parle justement des maladies et ravageurs. J'ai donc quelques infos qui pourait surement t'interresser.

    Ce sont des insectes très prolifiques, le plus souvent verts ou noirs, vivant en colonies. Ils se montrent nuisibles à de nombreuses plantes d’ornement et à la plupart des cultures fruitières et potagères. Il en existe de très nombreuses espèces. Les pucerons piquent les tissus tendres des tiges, des feuilles, des fruits ou des racines afin d’en sucer la sève. Les plantes attaquées présentent des feuilles enroulées et des pousses déformées. Souvent, un champignon, la fumagine, se développe sur le miellat de pucerons, recouvrant le feuillage d’un dépôt noir comme de la suie.
    Les pucerons sont aussi les principaux vecteurs des maladies à virus en suçant de la sève infectée d’une plante atteinte et en transportant ensuite le virus sur une plante saine.
    • Lutte. Dès que l’on découvre les premiers pucerons, il faut les détruire car ils se multiplient à une vitesse surprenante, formant rapidement des colonies denses sur les jeunes pousses et à la face inférieure des feuilles. De nombreux insecticides de contact appliqués en poudrage ou en pulvérisation sont utilisables : lindane, pyrèthre, roténone, malathion, par exemple. Les insecticides systémiques, tels que déméton, mévinphos, vamidothion sont particulièrement efficaces, cal ils pénètrent dans les plantes rendant leur sève toxique pour les pucerons pendant une à trois semaines.
    Certains pucerons des arbres fruitiers peuvent encore être combattus à titre préventif par un traitement d'hiver, fait avec une huile jaune ou un oléo-malathion, qui détruit leurs œufs.
    Puceron vert du pommier
    Ce puceron hiverne sous forme de petits œufs d’un noir brillant, bien visibles sur les jeunes rameaux. Les traitements d’hiver empêche ces œufs d'éclore au printemps et de donner naissance à des colonies de pucerons qui sont particulièrement difficiles à détruire.

    Pucerons des arbres fruitiers
    Plusieurs autres espèces de pucerons, de couleur verte, brune ou mauve, attaquent le feuillage des principaux arbres fruitiers. Il convient de les combattre de préférence à l'aide d’insecticides systémiques.
    Pucerons noirs de la fève et des plantes ornementales
    Très fréquents sur les pois, les haricots les épinards, les capucines. D’autres pucerons noirs envahissent les dahlias et de nombreux végétaux d’ornement. Ils affaiblissent considérablement les plantes et même arrêtent leur croissance.
    Puceron cendré du chou
    Attaque la plupart des choux, particulièrement les choux pommés et les choux de Bruxelles, constituant des colonies très denses à la face inférieure des feuilles. Pour les combattre, il faut pulvériser des produits très mouillants.
    Puceron des racines
    Il envahit principalement les racines des laitues et des chicorées d’automne et d’hiver. Sa présence est signalée par le jaunissement et le dépérissement des plantes. Des applications d’insecticides en arrosage au pied de chaque plante permettent de limiter les dégâts.

    Puceron vert du rosier
    Ce puceron est très fréquent au printemps et en été sur les jeunes pousses et sur les boutons. Il faut intervenir dés qu'il apparaît et renouveler fréquemment les traitements.

    Puceron lanigère
    C'est un parasite redoutable des pommiers. Il est reconnaissable aux sécrétions blanches et laineuses qui recouvrent ses colonies. Il provoque la formation d’excroissances et de chancres sur les rameaux. Pour le détruire, effectuer en mai une pulvérisation avec un insecticide à base de lindane ou de vamidothion.
    PUNAISES
    Les punaises constituent un groupe important d'insectes suceurs qui attaquent de nombreuses plantes. Elles sont surtout nuisibles aux arbres fruitiers et à quelques plantes herbacées (chrysanthèmes, choux).
    Punaises des poiriers (lygus)
    Les adultes sont de petites punaises vertes, au corps allongé. En piquant les fruits, elle provoque sur celles-ci des décolorations, des déformations et surtout des zones où la chair reste dure (poires pierreuses).
    • Lutte. Les traitements appliqués contre le carpocapse et contre les pucerons combattent également ces punaises.

    Les pucerons représentent un problème important en horticulture. Plusieurs espèces sont couramment présentes: Myzus persicae, Myzus nicotianae, Aphis gossypii, Macrosiphum euphorbiae et Aulacorthum solani. De part leur potentiel de multiplication important, les pucerons peuvent causer de graves dégâts aux cultures. La résistance aux pesticides est un phénomène en augmentation.
    Sous serres, la population de pucerons est toujours constituée de femelles vivipares qui produisent des jeunes pucerons directement actifs et capables de se nourrir de la sève des plantes. Leur croissance est rapide et quatre mues interviennent avant le stade adulte. Les exuvies qui résultent de la mue sont facilement visibles. A forte densité, il y a apparition d'individus ailés qui accélèrent la répartition dans la serre à partir des zones d'infestation initiales.
    Les dégâts sont provoqués par un prélèvement de sève avec injection de substances toxiques et l'excrétion d'une substance sucrée, le miellat. Il y a un affaiblissement de la plante et une croissance ralentie. Le miellat sert de support pour le développement de la fumagine. Les pucerons peuvent transmettre une grande diversité de virus.
    La lutte biologique est possible avec la cécidomyie prédatrice Aphidoletes aphidimyza (APHIDEND), les hymènoptères parasites Aphidius colemani (APHIPAR), Aphidius ervi (ERVIPAR) et Aphelinus abdominalis (APHILIN), le chrysope Chrysoperla carnea, et le champignon entomopathogène Verticillium lecanii (VERTALEC).
    Un système de plante relais pour l'hyménoptère Aphidius colemani peut être installé avec l'aide des APHIBANK et pour Aphidius ervi avec ERVIBANK.
    Certaines zones de serre qui nécessitent une attention particulière ou un traitement peuvent être signalées par des clips verts.

    voila je pense que c'est pas mal déjà.

    cordialement
    La chlorophylle C55H72MgN4O5

  9. Publicité
  10. #7
    invité576543
    Invité

    Re : les pucerons!?

    Bonsoir,

    La lutte contre les pucerons, ça dépend de l'application. La grande agriculture d'arbres fruitiers, la serre, le jardin écolo ou la plante d'intérieur, c'est pas pareil.

    Pour le jardin écolo, quelques pistes, certaines paradoxales, donc amusantes...

    1) Mettre des arbustes ayant des fleurs tôt en saison, eg, viorne. Pourquoi? Un ennemi courant des pucerons (pas besoin de l'introduire) sont les larves de syrphes. Et celles-ci pondent d'autant plus qu'elles ont plus à manger et l'adulte se nourrit de nectar... Et elles démarrent tôt en saison, au bon moment!

    2) Mettre des plantes qui sont appréciées d'une espèce de pucerons qui leur est particulière, comme les orties ou les capucines...

    Pourquoi? Ca paraît paradoxal, mais comme l'espèce de puceron est spécifique, ils ne vont pas envahir d'autres plantes. Et ils servent de réserve de nourriture aux ennemis des pucerons (syrphes, coccinelles, ...)! Evidemment, ne pas les traiter... C'est pas très joli (les capucines ont de belles fleurs, mais les feuilles pleines de pucerons...) mais très écolo!

    3) Ne traiter que les plantes qui en ont vraiment besoin... (Perso, je me limite aux rhodos et aux fruitiers...)

    Cordialement,

  11. #8
    sterfil

    Re : les pucerons!?

    Citation Envoyé par mmy
    Bonsoir,

    La lutte contre les pucerons, ça dépend de l'application. La grande agriculture d'arbres fruitiers, la serre, le jardin écolo ou la plante d'intérieur, c'est pas pareil.

    Pour le jardin écolo, quelques pistes, certaines paradoxales, donc amusantes...

    1) Mettre des arbustes ayant des fleurs tôt en saison, eg, viorne. Pourquoi? Un ennemi courant des pucerons (pas besoin de l'introduire) sont les larves de syrphes. Et celles-ci pondent d'autant plus qu'elles ont plus à manger et l'adulte se nourrit de nectar... Et elles démarrent tôt en saison, au bon moment!

    2) Mettre des plantes qui sont appréciées d'une espèce de pucerons qui leur est particulière, comme les orties ou les capucines...

    Pourquoi? Ca paraît paradoxal, mais comme l'espèce de puceron est spécifique, ils ne vont pas envahir d'autres plantes. Et ils servent de réserve de nourriture aux ennemis des pucerons (syrphes, coccinelles, ...)! Evidemment, ne pas les traiter... C'est pas très joli (les capucines ont de belles fleurs, mais les feuilles pleines de pucerons...) mais très écolo!

    3) Ne traiter que les plantes qui en ont vraiment besoin... (Perso, je me limite aux rhodos et aux fruitiers...)

    Cordialement,
    Sans être un spécialiste des pucerons, j'ai eu de bons résultats en me débarrassant des fourmilières trop nombreuses sur mon terrain.

    Les pucerons sont pour elles des élevages de vaches à lait.
    regardez attentivement les rameaux et vous constaterez le va et vient incessant des fourmis qui vont se régaler du miellat.

  12. #9
    maxoo93

    Re : les pucerons!?

    bonjour,
    je lis partout que les capucines attirent les pucerons.
    Mais on a pas de pucerons dans le potager, croyez vous que mettre des capucines en feraient venir ?
    je disposes déjà de pas mal d'oeillet d'inde.

  13. #10
    Cendres

    Re : les pucerons!?

    Citation Envoyé par florian du 59 Voir le message
    si vous pouviez éviter de le descendre dès son premier message ça sré sympa (vous m'avez l'air fort ici pour ça...) Ceux qui tiennent Absolument à ces formules n'ont qu'a pas répondre... Mettre un message pour dire :"Tu peux aussi utiliser des formules de politesse, du style bonjoue, SVP ...) sans parler une seule fois de ce qui intersse wadarium... je voit pas trop l'interet... si se n'est d'écrire pour rien... d'ailleur j'arette la...
    Effectivement, plutôt que de descendre directement, il suffit gentiment de rappeler le point 2 de la charte du forum (censée être lue, acceptée, et comprise quand on s'inscrit):

    Citation Envoyé par charte
    2. La courtoisie est de rigueur sur ce forum : pour une demande de renseignements bonjour et merci devraient être des automatismes. Vous pouvez critiquer les idées, mais pas les personnes.


    Pour le reste, je pense que les réponses ont été apportées. Je rajouterai simplement que l'on peut aussi utiliser des larves de chrysopes, en plus ou à la place de celles de coccinelles. Elles sont encore plus voraces, mais assez récentes sur le marché.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Les pucerons préfèrent le maïs Bt
    Par Np81 dans le forum Actualités
    Réponses: 21
    Dernier message: 03/12/2007, 15h54
  2. descendance des pucerons
    Par Intelligence dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/06/2007, 20h02
  3. Les canicules récentes ruinent les sols en décimant les microorganismes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/09/2006, 14h21
  4. Réponses: 19
    Dernier message: 26/02/2005, 11h48