Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

activation et différenciation




  1. #1
    Yayaslim

    activation et différenciation

    bonjour, jai deux questions car je ne comprend pas quelque chose :

    Comment les lymphocytes B se differencient en plasmocytes a la suite dun contact avec lantigene specifique ?

    Un antigene capturer peut-il infecter le lymphocyte B capturant ?

    Enfin tant que j'y suis, quels sont les recepteurs qui permettent la liaison entre LB et LT4 ?

    Gracias

    -----

    Dernière modification par Flyingbike ; 17/01/2014 à 17h15. Motif: correction titre

  2. Publicité
  3. #2
    Meiosis

    Re : activation et différenciation

    - Les lymphocytes B se différencient en plasmocytes sous l'effet de cytokines (la catégorie des interleukines de différentes sortes sécrétés par des lymphocytes T4 helpers par exemple). Donc suite au contact entre la CPA cellule présentatrice d'antigène (le LB) et le LT4 il y a toute une série d'événements qui permettent aux LB d'être sélectionnés puis de se multiplier et de se différencier en cellule effectrice sous l'effet de ces cytokines, le plasmocyte est une cellule immunocompétente capable ici de sécréter des masses d'anticorps dirigés spécifiquement contre l'antigène ciblé de départ (celui séquestré par le lymphocyte B capturant).

    - Je ne pense pas qu'un antigène capturé puisse infecter un LB qui le capture, mais je ne suis pas spécialiste donc quelqu'un d'autre pourra peut-être infirmer. Le rôle justement c'est de neutraliser cet antigène grâce aux BCR qui sont en fait des anticorps membranaires il ne faut pas l'oublier, donc il y a un rôle de neutralisation de l'antigène puis surtout il faut aussi pouvoir l'apprêter pour le présenter ensuite au LT4 qui activera toute la cascade de réponse (cf première réponse).

    - Il y a principalement 2 types de réponses avec les LB, la réponse qu'on appelle thymo-dépendante et la thymo-indépendante (de 2 sous-types elle aussi mais on s'en fout).
    Dans la thymo-dépendante ça veut juste dire qu'il faut une interaction des LB avec des LT4 pour qu'elle se fasse. Quand l'antigène est capturé par les anticorps membranaires d'un LB il est grosso-modo associé au complexe majeur d'histocompatibilité de type 2 (CMH-2) qui pourra être reconnu par un LT4. Toutes les cellules ou presque du corps (sauf les gamètes et globules rouges anucléées chez les mammifères) possèdent le CMH-1 à leur surface et donc les cellules comme les LB ont en plus le CMH-2 qui sert pour la fonction de présentation de l'antigène aux LT4 et l'activation d'une réponse adaptée.

    Le schéma général est toujours le même en fait.

    J'espère t'avoir aidé.

  4. #3
    Yayaslim

    Re : activation et différenciation

    Ah d'accord, merci beaucoup. Oui ça m'a beaucoup aidé

    Donc quand les lymphocytes B reçoivent des interleukines, ils forment un centre germinatif pour se différencier.

    Dans la sélection des lymphocytes B, j'ai vu que seul les lymphocytes ne capturant pas le "soi" sont sélectionnés.. Y a t-il pas une sélection aussi pour voir si les LB ont desRCB fonctionnel et s'ils sont capable de se différencier ? car ça serait bête que des LB captent l'antigène mais ne peuvent pas exercer leur fonction...

    Héhé j'avais oublié ce détail que les LB ont des anticorps à leur membrane, mais bon si quelqu'un peut infirmer tes dires


  5. #4
    Meiosis

    Re : activation et différenciation

    Oui, dans le cadre d'une réponse thymo-dépendante il se forme une structure spécialisée, un centre germinatif dans les organes lymphoïdes secondaires (comme les ganglions) après contact entre le LB et le LT4. Il y a 2 zones : une claire et une foncée dans cette structure. Les LB ayant reconnu de façon spécifique leur antigène subiront plusieurs étapes de maturation : des maturations d'affinité permettant de produire des immunoglobulines (anticorps) de plus forte affinité pour l'antigène correspondant et donc une meilleure réponse immunitaire, ce sont les IgE, IgA et IgG, puis une étape de multiplication clonale pour produire plus de LB ayant les bonnes immunoglobulines et donc pour encore améliorer la réponse immunitaire puis enfin leur différenciation en plasmocytes ou LB mémoire à longue vie. C'est pour ça qu'il faut un contact avec un LT4 pour permettre ces étapes de multiplication clonale, différenciation... (puisqu'il faut entre autre de l'interleukine mais c'est très simplifié comme explication).

    Ensuite je sais que pour les lymphocytes T il y a effectivement une sélection appelée positive et négative, ça se fait dans le thymus là où ils maturent et une de ces sélections permet d'éliminer les LT qui réagissent trop facilement (pour éviter les maladies auto-immunes, donc pour virer ceux qui réagissent contre le soi comme tu dis, c'est la sélection négative). Je ne sais pas si ça concerne également les LB mais je pense qu'il existe un mécanisme similaire, de toute façon il y a une tolérance périphérique maintenue par les lymphocytes T régulateurs en permanence pour limiter les réactions auto-immunes.

    Il y a une recombinaison VDJ qui concerne les gènes au début pour générer un très très grand nombre de récepteurs membranaires de LB (= les anticorps membranaires étant des protéines ils sont issus de gènes) de façon à ce que tous les antigènes possibles puissent être reconnus comme étrangers et neutralisés, d'où le fait que notre répertoire immunologique est énorme. Donc normalement il y a tout qui est prêt pour lutter contre toutes les sortes d'antigènes possibles. Si un LB capte l'antigène normalement il pourra continuer à exercer sa fonction.

    Pour plus de détails sur wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maturat...munoglobulines

  6. #5
    Yayaslim

    Re : activation et différenciation

    Ah merci tu m'aides tellement que je me passerais d'un livre (ce que je ne vais pas faire bien sur, car j'ai envie d'approfondir mes connaissances) .

    Dans ma deuxième question, je voulais surtout dire que les lymphocytes B ont besoin de recevoir des messages de LT4 pour se différencier en plasmocytes mais dans la sélection des lymphocytes B, est-ce qu'il y a un processus qui permet de voir quels sont les lymphocytes B capables de se différencier ?
    Ou tu voulais me dire que selon la réaction face à une protéine "sois" présenter par le si dans la sélection, le lymphocyte B se différencier..

    Dans la multiplication clonale, tout les nouveaux clones deviennent des plasmocytes par la suite ?


    Encore une fois merci

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Meiosis

    Re : activation et différenciation

    Oui il y a un processus de sélection, seuls les lymphocytes B ayant réagi face à l'antigène vont faire partie de la réponse immunitaire humorale considérée. Sinon ce serait ingérable avec le très grand nombre d'antigènes possibles existant dans le monde, tous ne vont pas réagir mais juste une très petite partie, celle qui aura reconnu l'antigène grâce à ses BCR. En fait chaque LB possède un seul type de BCR à sa surface, et tous ses BCR sont identiques mais vont reconnaitre un seul type d'antigène au niveau de l'épitope grâce au paratope, ensuite après on a multiplication, différenciation en plasmocytes... les anticorps sécrétés seront dirigés toujours spécifiquement contre cet antigène de départ uniquement. La réponse spécifique (ou adaptative) sa particularité c'est qu'elle est spécifique justement elle s'adapte à l'antigène rencontré si on veut justifier le terme, c'est différent de la réponse innée dont les acteurs sont présents depuis le début (peau, barrières épithéliales naturelles, macrophages...), les plasmocytes et LT cytotoxiques spécifiques apparaissent justement à la suite de l'introduction de tel antigène, ils ne sont pas présents dès le début.
    Donc tout ça pour dire que oui il y a un processus pour voir quels lymphocytes B vont se différencier, ce sont ceux qui vont réagir à la présence de l'antigène, au niveau moléculaire ça doit être beaucoup plus compliqué (il faut regarder du côté des signaux de co-stimulation etc.).

    Ensuite non tous les clones ne se différencient pas en plasmocytes mais certains en pool de LB mémoire pour être prêts à lutter contre l'introduction du même antigène une seconde fois (réponse immunitaire secondaire), c'est le principe d'un vaccin en très gros. Car si tous les LB devenaient des plasmocytes ils feraient leur boulot une fois mais après il n'y aurait plus de mémoire immunitaire c'est un peu embêtant de recommencer tout le boulot si on peut conserver des stocks de LB prêts à réagir beaucoup plus rapidement. Mais certaines maladies/infections ne sont pas immunisantes justement (comme le tétanos).
    Il y a peut-être des LB régulateurs également.

  9. #7
    Yayaslim

    Re : activation et différenciation

    Et tout ce processus de sélection de lymphocytes B, de différenciation.. etc est identique pour tout antigène quel qu'il soit ?

  10. Publicité
  11. #8
    Meiosis

    Re : activation et différenciation

    Oui, c'est juste les récepteurs membranaires à la surface des LB qui sont différents d'un LB à un autre et ce qui fait qu'ils ne reconnaissent pas le même antigène. Mais à la surface d'un MÊME LB tous les récepteurs membranaires sont identiques et reconnaissent donc le même antigène, sinon ce serait un peu le bordel. Le mécanisme de la réponse immunitaire spécifique est identique dans les grandes lignes oui.

Discussions similaires

  1. [Immunologie] Activation LT !!
    Par Hist6 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/05/2013, 01h15
  2. [Biologie Cellulaire] Activation du MPF
    Par pas_douée dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/11/2010, 18h13
  3. Activation
    Par Kavey dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/01/2010, 19h47
  4. [Immunologie] Activation des LB
    Par guitarZhero dans le forum Biologie
    Réponses: 35
    Dernier message: 27/05/2008, 23h12
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 29/12/2006, 17h16