Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Auto-incompatibilité sporophytique/gamétophytique



  1. #1
    Meiosis

    Auto-incompatibilité sporophytique/gamétophytique


    ------

    Bonsoir,

    Je ne parviens pas à comprendre ces 2 phénomènes c'est très flou (ni la différence entre les deux, ni ce que c'est que l'incompatibilité interspécifique).

    Voici mes pistes et les problèmes auxquels je suis confronté (en cherchant sur internet les réponses sont très floues, balancées comme ça sans aucune explication...) :

    - Pour l'incompatibilité interspécifique je ne trouve presque rien sur internet. J'ai essayé d'analyser le nom et j'en ai déduit que ça concernait une incompatibilité pour la fécondation mais entre espèces différentes, à cause du préfixe "inter".

    - Pour l'auto-incompatibilité intraspécifique on trouve déjà plus de choses, mais je ne comprends pas.
    Il y en a deux types, déjà je ne vois pas du tout la différence, je vais m'expliquer :

    Pour l'auto-incompatibilité gamétophytique, ils disent que c'est un phénomène empêchant l'auto-fécondation pour encourager la fécondation croisée et donc le brassage génétique, jusque là ok.
    Mais ensuite ils disent que ce phénomène est gouverné génétiquement par un groupe pluriallélique S (j'ai compris qu'il y avait juste deux allèles S1 et S3). Ils disent que si le génotype du stigmate (diploïde) contient un allèle en commun avec celui du pollen produit, la fécondation sur la même fleur ne se fera pas et il y aura rejet du pollen.
    Je veux bien que ce soit vrai mais dans ce cas il faudrait enlever le "si" et mettre que la fécondation n'aura jamais lieu tout court non ? Puisque si la plante est (S1//S1) par exemple le pollen produit sera toujours S1 donc rejet, pareil pour une plante au génotype S3//S3. Si la plante est hétérozygote S3//S1 le pollen produit sera soit S1 ou S3 donc toujours un allèle en commun avec le stigmate diploïde quand même, donc dans tous les cas rejet... Donc il ne devrait jamais y avoir auto-fécondation pour les fleurs, ce n'est pas ce qu'on observe dans la nature pourtant... (hypothèse : toutes les fleurs n'ont pas ce mécanisme ?).

    Pour le deuxième type d'auto-incompatibilité sporophytique, ils disent que le blocage de l'auto-fécondation est déterminé par la plante mère cette fois-ci (celle qui produit le pollen). J'ai envie de dire que c'est pareil que l'auto-incompatibilité gamétophytique puisque dans les deux cas le pollen est aussi produit par la plante mère et le blocage vient donc d'elle.

    Bref, tous les sites que j'ai consultés parlent aussi de plantes A et B dans l'auto-incompatibilité gamétophytique/sporophytique, ce n'est pas du tout logique de parler de plantes différentes étant donné que le phénomène concerne l'auto-fécondation et non la fécondation croisée, et d'après eux ils disent que des fois l'auto-fécondation peut se faire si aucun allèle n'est commun entre le pollen et le stigmate (chose impossible selon mon raisonnement et donc elle ne se fait jamais, voir ci-dessus).

    Je pense surtout que je n'ai rien compris en fait.

    Merci de m'avoir lu.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Fely

    Re : Auto-incompatibilité sporophytique/gamétophytique

    Bonsoir,
    En effet toutes les espèces ne possèdent pas ces mécanismes! L'auto-compatibilité gamétophytique est pratiquée par les brassicacées et les papavéracées tandis que la sporophytique par les brassicacées.
    Il existe aussi il me semble l'allèle s2 avec des relation de dominance ( s1 et s2 , s1 et s3 codominants mais s3 dominant sur s2)
    Ces mécanismes empêchent l'auto-fécondation mais surtout le brassage génétique. D'après ce mécanisme, le contrôle ne se fait que sur un seul gène et ses allèles (tous les autres allèles pourraient être différents tant que celui ci est identique la fécondation est possible, et vis versa) dans le cas de la gamétophytique il y a obligatoirement brassage vis à vis de ce gène s, alors que dans le cas de la sporophitique si ta plante A de génotype s2 s3 produit un pollen de génotype s2, celui ci aura quand même un manteau pollinique de phénotype s3 produit par la plante A (l'allèle étant dominant) et si ce pollen s2 pollinise une fleur B de génotype s1 s2 alors la fécondation pourra déboucher sur un embryon s2 s2 donc favorise moins le brassage allélique.
    Bon courage !

  4. #3
    Meiosis

    Re : Auto-incompatibilité sporophytique/gamétophytique

    Déjà merci pour ta réponse.

    Pour tout te dire et être franc j'ai juste compris la première phrase, à savoir que toutes les plantes n'ont pas ce mécanisme, ce qui a confirmé mon hypothèse. C'est déjà ça.
    Pour le reste je dois avouer que c'est trop compliqué et je crois comprendre l'inverse de ce que je savais à travers tes phrases, à savoir tu dis que ce mécanisme empêche le brassage génétique or je pensais qu'il l'encourageait en évitant l'auto-fécondation justement, ce qui remet en cause mes connaissances sur le sujet, qui étaient déjà très basiques. Je pense que je vais juste retenir les grandes lignes du truc, à savoir les différents types, que c'est sous contrôle génétique et que toutes les plantes n'ont pas ce mécanisme. Mais du coup j'aimerais être sûr que c'est bien fait pour encourager le brassage génétique et non l'empêcher comme tu dis (j'avais lu le contraire, ou alors je t'ai mal compris).
    En plus je ne comprends toujours pas pourquoi on parle de plantes différentes (A et B) en expliquant ces mécanismes, normalement on doit se focaliser toujours sur la même plante (cf mon premier message).

    Pour l'incompabilité interspécifique ma définition était la bonne ?

    Merci.

  5. #4
    Fely

    Re : Auto-incompatibilité sporophytique/gamétophytique

    Non non j ai oublié un mot dans ma phrase tu as raison !! "Ces mécanismes empêchent l auto incompatibilité mais favorisent surtout le brassage génétique". A mon avis ce qu'il faut comprendre c'est que la plante détermine si la fécondation est possible ou non juste en contrôlant la version d un seul gène donc ça empêche l autofécondation mais surtout ça favorise le brassage puisque en raisonnant avec 2 plantes A et B même si elles n ont pas le même patrimoine génétique, le fait qu elles partagent le même allèle s peut être suffisant pour empêcher la fécondation alors qu'il ne s'agirait pas d une autofécondation.
    Vraiment désolé de t avoir encore plus embrouillée !!

  6. #5
    Meiosis

    Re : Auto-incompatibilité sporophytique/gamétophytique

    Bonsoir,

    Ah oui d'accord je comprends mieux.
    Mais donc ça veut dire que cette notion d'auto-incompatibilité intraspécifique concerne aussi des plantes différentes, puisque des fois la fécondation croisée ne se fait quand même pas si allèle s en commun comme tu dis ? Mais ça ne veut plus rien dire alors, il y a le préfixe "auto"... Ou alors on utilise cette notion pour en expliquer une autre (en l'occurence ici le cas d'une même fleur) et dans ce cas l'auto-incompatibilité intraspécifique concerne juste une même fleur ? Je pense que c'est ça mais pas sûr. Si c'est vraiment ça le fait d'utiliser une autre notion pour en expliquer une autre m'aura encore plus embrouillé et je pense qu'il était plus simple pour ces sites de parler directement du sujet concerné, enfin bon...

    Sinon un autre point, je ne connais toujours pas la différence entre auto-incompatibilité intraspécifique (gamétophytique et sporophytique) et l'incompatibilité interspécifique. J'ai lu ton premier message pour les différences mais l'explication reste très difficile.

    Merci à toi.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie végétale] auto-incompatibilitè gamètophytique
    Par chemsse dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/01/2011, 15h45
  2. [Biochimie] incompatibilité gameto et sporophytique
    Par HANAA1258 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/11/2009, 23h07
  3. [Génétique] Incompatibilité ABO
    Par demjos dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/04/2009, 22h36
  4. auto- incompatibilité sporophytique et gamétophytique
    Par trelounette dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/01/2006, 10h35
  5. pb d incompatibilité
    Par biobiologie dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/03/2005, 17h30