Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Anaérobies sulfito-réducteurs



  1. #1
    ramo98451

    Anaérobies sulfito-réducteurs

    Bonsoir,
    Lors de mes analyses microbiolgiques de la viande hachée, j'utilise le milieu SPS (sulfite polymixin sulfadiazine) afin de révéler la présence des anaérobies sulfitoréducteurs. La question que je me pose est la suivante: si j'obtiens des colonies caractéristiques, est ce que ce seront des Clostridiums botulinum ou des C.perfringens ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    noir_ecaille

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    "Caractéristiques" de quoi ?
    Parce que chaque élément a une lecture
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  4. #3
    Lort974

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    Le milieu SPS agar est un milieu sélectif des C. perfringens, donnant une bonne croissance de ces germes sous forme de colonies noires.
    Des colonies noires peu nombreuses sont des Clostridium mais C. sporogenes cette fois-ci.
    Des colonies blanches sont caractéristiques de S. aureus.

  5. #4
    noir_ecaille

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    On est encore en désaccord sur le vocabulaire


    La gélose est sélective parce qu'elle contient un facteur sélectif (ici sélection négative) -- comme le Sulfadiazine sodique pour la gélose SPS, ou le cétrimide dans la gélose au cétrimide, ou le sang dans une gélose au sang frais, etc.

    Sélective n'est pas synonyme de spécifique Cela signifie juste que ce n'est pas un milieu dit de croissance


    En l'occurrence on peut attendre la croissance de plusieurs souches et même genre, dont les colonies présentent des spécificités métaboliques avec lesquelles on effectue une lecture-diagnostique.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 01/07/2014 à 19h06.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  6. #5
    Lort974

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    Un milieu sélectif permet l'orientation du diagnostic en inhibant la croissance de certains germes afin de sélectionner un germe plus ou moins précisément. Si on utilise tel ou tel milieu c'est forcément que le diagnostic est déjà suffisamment évolué dans sa dichotomie.

    Sinon, les seuls milieux de culture utiles seraient les milieux riches.

    De plus, un unique milieu ne peut servir à être sûr au niveau d'un diagnostic et est toujours accompagné d'autres tests. Donc en fait, on est tout à fait d'accord sur ce qu'est un milieu sélectif.

    En outre, ce type de milieu s'utilise à partir d'un bouillon d'une colonie isolée.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    noir_ecaille

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    Milieu de croissance ou d'enrichissement, même combat.

    Je parlerais plutôt de sélectionner ou révéler un métabolisme qu'un germe. Métabolisme qui peut être "commun" à plusieurs souches d'intérêt dans le diagnostique.

    C'est justement du fait de cette non spécificité d'un germe concernant un milieu donné qu'on ensemence des galeries d'identification, en plus d'effectuer des observations et tests préabables. Le contexte aide aussi.

    Bref. Si on est de nouveau d'accord, c'est le principal
    Dernière modification par noir_ecaille ; 01/07/2014 à 19h35.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. Publicité
  10. #7
    Lort974

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    Oui si on souhaite être plus précis c'est effectivement une particularité métabolique qui est révélée comme tu le dis ^^.

  11. #8
    noir_ecaille

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    PS : Concernant :
    Citation Envoyé par Lort974 Voir le message
    En outre, ce type de milieu s'utilise à partir d'un bouillon d'une colonie isolée.
    Je viens de tilter que vous pensiez peut-être que j'attendais plusieurs colonies différentes -- non : je parlais de la non spécificité germe/gélose.

    Heureusement qu'on ne s'attaque qu'à une seule colonie remise en suspension, sinon on aurait bien du mal à identifier qui que ce soit
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  12. #9
    noir_ecaille

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    @ ramo98451

    Si vous avez ensemencé une gélose au sang frais, vous devriez pouvoir orienter le diagnostique. J'ai beau cherché, la lecture seule du SPS ne suffit pas
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  13. #10
    Lort974

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    En fait lorsque je disais ça je voulais appuyer le fait qu'on a déjà fait des hypothèses avant de lancer ce test, car on en connaît pas mal sur ladite colonie à ce stade. Pour prendre mes propos dans l'autre sens : si on faisait le test avec directement un broyat au stomacher sans pré-orientation (gram, oxydase, catalase, etc.) on pourrait dire qu'en effet on s'attend à tout type de colonie correspondant à on-ne-sait-trop-quoi.

    N'ayez crainte je ne remettrais pas en cause vos connaissances !

  14. #11
    noir_ecaille

    Re : Anaérobies sulfito-réducteurs

    @ Lort974

    Pas de mal. Je pense qu'il s'agissait de qui pro quo de part et d'autres
    Dernière modification par noir_ecaille ; 01/07/2014 à 21h55.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Clostridiums sulfito-reducteurs dans l'eau
    Par Oib dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/05/2014, 03h10
  2. [Biochimie] Repérer les diholosides réducteurs/non réducteurs
    Par Meiosis dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/02/2013, 18h25
  3. Sucres réducteurs/non réducteurs
    Par Nelsonlana dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/05/2011, 22h14
  4. [Microbiologie] les bacteries anaerobies
    Par kathrin king dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/03/2011, 17h00
  5. bactéries anaérobies
    Par bee bop dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/06/2007, 17h14