Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

"alleles dominantes"



  1. #1
    cancrino

    "alleles dominantes"


    ------

    Bonjour!
    une question me turlupine depuis un certain temps (et mon prof de bio s'est avéré impuissant à me répondre).
    Quelqu'un pourrait-il meclairer sur le mecanisme qui entre en jeu pour determiner, entre deux alleles, laquel des deux sera exprimée dans le phénotype?
    Merci d'avance!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Vinc

    Re : "alleles dominantes"

    Salut!
    Les deux seront esprimés. Mais selon les allèles, ils peuvent être recessifs ou dominant. Un allèle dominant correspond en général à un gain de fonction, alors qu'à l'inverse un allèle recessif correspond à une perte de fonction. Ca dépend du contexte.
    Un allèle c'est une copie particulière d'un gène. Chez l'homme, la majorité des cellules somatiques sont diploïdes donc dans chaque cellule le gène est présent sous 2 formes différentes (pour les hétérozygotes) ou alors sous la même forme mais 2 fois (homozygote).
    J'espère que c'est un peu plus clair.

    A+
    Vinc
    Primum non nocere.

  4. #3
    jeanlain

    Re : "alleles dominantes"

    Citation Envoyé par cancrino
    Bonjour!
    une question me turlupine depuis un certain temps (et mon prof de bio s'est avéré impuissant à me répondre).
    Quelqu'un pourrait-il meclairer sur le mecanisme qui entre en jeu pour determiner, entre deux alleles, laquel des deux sera exprimée dans le phénotype?
    Merci d'avance!
    Par exemple, si un allèle code pour une protéine dont la quantité n'est pas limitante dans l'expression d'un phénotype, il sera dominant par rapport à un allèle muté incapable de coder la protéine fonctionnelle.

    Par exemple, un allèle produit une protéine entrant dans la synthèse d'un pigment. Même si un autre allèle ne produit pas cette protéine fonctionnelle, ça n'empêchera pas le premier de fonctionner. Si la production de protéine par une seule allèle est suffisante pour la synthèse du pigment, le phénotype ne sera pas affecté et l'individu hétérozygote sera pigmenté.

    Et on dit UN allèle.
    Dernière modification par jeanlain ; 01/03/2006 à 22h16.

  5. #4
    Vinc

    Re : "alleles dominantes"

    Salut!
    Je te donne un lien vers une discussion simillaire:

    http://forums.futura-sciences.com/sh...ight=dominance

    A+
    Vinc
    Primum non nocere.

  6. #5
    hexapat

    Re : "alleles dominantes"

    Salut Vinc,

    Ce que je comprends que tu veux faire comprendre ( quelle phrase ), serait-ce : qu'il n'y a pas un gène qui "dit" à l'autre ( son alléle ) ( d'ailleur on dit UN alléle Cancrino ), tais-toi, c'est moi qui agit !! OK ?
    Mais que celui q'on affuble du vocable de dominant serait celui qui permet de synthétiser une enzyme ou autre, évidement même si son alléle est à côté et qu'il empêche de faire cette molécule, on ne percevra pas son action ( qui poutant est effective ???) OK ?

    Mais alors qu'en est-il du caractère sans corne dominant sur le gène porteur de cornes chez les bovins ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    cancrino

    Re : "alleles dominantes"

    merci!
    donc si jai bien compris, un phenotype sera dominant s'il apporte un gain de fonction pour lorganisme.
    Mais lors de lapparition d'une mutation, il faut dabord que l'allele soit exprimé avant que l'organisme puisse savoir si elle sera benefique ou non... Comment l'organisme "sait"-il si lallele apporte un gain de fonction ou non?
    Si on prend l'exemple des phalenes de bouleau. Elles proliféraient tout dabord de couleur blanche. Une mutation a fait apparaitre des phalenes noires, et peu apres il y a eu une révolution industrielles, le noir etant devenu un avantage, il y en a eu plus de noires. Mais l'industrie ayant changée, le noir est maintenant redevenu un desavantage et elles proliferent en blanc. La dominance a donc changée au cours du temps, ou ce netait que leffet de la selection naturelle, le phenotype blanc restant tout le temps dominant??

  9. Publicité
  10. #7
    jeanlain

    Re : "alleles dominantes"

    Tu confond dominance et fréquence dans une population. La dominance d'un phénotype et celle d'un allèle se situent à deux niveaux différents. On ne parle pas vraiment de dominance pour un phénotype d'ailleurs.
    La dominance correspond à l'effet relatif d'un allèle sur le phénotype, ça joue au niveau de l'individu, pas au delà. Ça n'a rien à voir avec la fréquence allélique dans la population. Par exemple en suède, la plupart des gens ont les yeux bleus (je suppose), bien que l'allèle correspondant ne soit pas dominant. Si tu as les allèles bleu et marron, tes yeux seront marrons. (je suppose ici qu'il y a un seul gène pour la couleur des yeux, mais je me trompe peut-être)

    Du reste, l'organisme n'a rien a "savoir". Si un allèle augment sa capacité à se reproduire, il sera sélectionné.
    Aussi, la dominance n'est pas forcément associée à un gain de fonction. Ça peut être plus subtile. C'est au niveau biochimique que ça se passe. Si un allèles produit une proteine qui reprime l'action d'un autre allèle, donc élimine une fonction, il pourra quand-même être dominant.

  11. #8
    hexapat

    Re : "alleles dominantes"

    Rebonsoir,
    oulala, pour les p'tites Phalènes, les deux phénotypes existent dans le milieu et c'est l'environnement qui fait le tri !
    Sur des bouleau "blancs" les phalènes foncées ne font pas de vieux os, les prédateurs s'en régalent !!! et inversement lorsque la pollution a rendu trop voyantes les Phalènes claires !
    OK ?

    Et pour ce qui d'une Mutation dis-toi bien que sa définition même,dit qu'elle est un accident génétique ( d'ADN ) fortuit, c'est à dire au hasard, sans aucune finalité !
    La plupart sont sans effet et passent inaperçues . Celles qui changent le phénotype sont souvent détruites et celles qui restent nous semblent "choisie " pour améliorer l'espèce mais en fait ce sont celles qui n'étaient pas néfastes ( dont bénéfiques en gros ! ) qui ont été conservées

  12. #9
    cancrino

    Re : "alleles dominantes"

    hum... donc en fait je navais pas compris grand chose... Merci d'avoir rectifié tout ca!
    Donc en fait tout est dans le "phenomene biochimique subtil" qui est probablement hors de ma portée...

  13. #10
    hexapat

    Re : "alleles dominantes"

    Pas si subtil que aç !!

    Et en tout cas pourquoi hors de ta portée ???? Il suffit de savoir quelles sont les bases que tu as ! L'avenir s'ouvre aux audacieux. A+

  14. #11
    Keorl

    Re : "alleles dominantes"

    Citation Envoyé par cancrino
    hum... donc en fait je navais pas compris grand chose... Merci d'avoir rectifié tout ca!
    Donc en fait tout est dans le "phenomene biochimique subtil" qui est probablement hors de ma portée...
    Le phénomène subtil. c'est pourtant simple, dans le pluspart des cas les deux s'explriment. La dominance est ensuite de la simple logique. (exemple: une fleur a un allele rouge et un autre défectueux. Les deux sont exprimés, les pétales auront du rouge+ du invisible. Résultat: on voit du rouge.

    Et ton prof, c'est quel niveau? parce que ça....il devait être fatigué ça arrive même à des bons profs de raconter n'importe quoi des fois.

  15. #12
    cancrino

    Re : "alleles dominantes"

    Citation Envoyé par aze555666
    exemple: une fleur a un allele rouge et un autre défectueux. Les deux sont exprimés, les pétales auront du rouge+ du invisible. Résultat: on voit du rouge.
    mais ca cest la co-dominance, non? (tu penses aux Belles de Nuit?) En fait je pense que jai compris... cest le nom "dominance" qui nest pas approprié (dailleurs apparament l'expression "allele dominante" est une erreur - cetait la reponse de mon prof a ma question)

    Citation Envoyé par aze555666
    Et ton prof, c'est quel niveau? parce que ça....il devait être fatigué ça arrive même à des bons profs de raconter n'importe quoi des fois.
    Mon prof est unique en son genre... tres sympathique mais pas fait pour etre prof (en plus il supporte pas les questions hors-programme...)

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 23h12
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2007, 13h35