Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

La photosynthèse et la mort d’un végétale



  1. #1
    eenzaam

    Question La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour toujours dans l’étude de la photosynthèse j’aimerais savoir si par simple curiosité le végétal attaqué très sévèrement, coupé au bas du tronc. Vas encore produire de la photosynthèse. Y a-t-il encore un petit moment ou la plante vas-encore produire de la photosynthèse entre la coupe mortelle et ça mort définitive. Bien sur si ce phénomène existe je me doute bien que ça doit dépendre de chaque plante, mais ça ces encore une autre question.

    Ou la question en simple exemple de si quelqu’un est enfermé dans une sorte d’immense pièce dans le noir hermétique sans aucune aération et entouré de plante. Le faite de tuer très rapidement les plantes affin que elle ne convertisse pas le faible O2 que il reste en CO2 et donc augmenté l’espérance de vie de la pauvre personne enfermé dans la pièce. L’effet serrât-il effet inverse. Les plantes cherchent as survivre a cette coupe mortelle vont elle transformé plus de O2 en CO2 durent le laps de temps que ils leurent reste à vivre avant leur mort définitive.

    Ici il est question de l’étude du phénomène d’une coupe qui vise à tuer la plante très rapidement la plante et la morte définitive de la plante.

    Si non de telles coupe vont-elle tué instantanément la plante. Quand je parle de instantanément ces genre plante morte dans les 5 secondes âpres une telle coupe ; pas dans genre les 2 minutes qui suive.

    De même il est question de l'effet inverse. Pièce en plein jour dans les même condition (bien que il n'y ai aucun intérêt pour la personne, bien au contraire dans l'exemple si dessus !). Y aura t-il une différence entre jour et nuit sur l'effet ; si l'effet existe.

    Merci de me répondre.

    Cordialement,

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    eenzaam

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Up, je remonte le sujet.

  4. #3
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonsoir,
    Si vous coupez un arbre, une plante, par où se fait le transport de la sève ?
    Pour la deuxième question : un adulte consomme, environ par an, l'oxygène libérée par dix arbres. À vos règles à calcul !

  5. #4
    Cendres

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour,

    Lorsque tu dis "coupé au bas du tronc", cela laisse supposer que tu ne considères que le cas des arbres (éventuellement des cactus, les palmiers ayant des stipes). En ce qui concerne les arbres spécifiquement, hors photosynthèse, il leur reste des réserves et parfois des bourgeons dormants situés près du sol. Ce qui peut permettre des repousses depuis ces bourgeons, en l'absence au départ de photosynthèse. C'est le cas par exemple des tous les platanes qui ont été coupé l'hiver dernier à quelques centimètres du sol dans l'avenue à côté de chez moi. Actuellement, tous arborent une touffe de pousses dépassant allègrement le mètre de longueur.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    antek

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    En ce qui concerne les arbres spécifiquement, hors photosynthèse, il leur reste des réserves et parfois des bourgeons dormants situés près du sol.
    Je crois que ce qui l'intéresse c'est de savoir pendant combien de temps la photosynthèse fonctionne (du côté tronc) après coupe de l'arbre.
    Me demande bien pourquoi . . .

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonsoir,
    La réponse c’est : stop de suite, il n’y a plus rien pour véhiculer la sève. Des abeilles butinent des coquelicots, elles prélèvent du pollen. Vous coupez la plante en la maintenant dans sa position, l’abeille fait un léger vol stationnaire et part sur une autre fleur et prélève son pollen. La fleur est vivante pour votre observation mais pas pour l’abeille.

  9. Publicité
  10. #7
    Cendres

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Je crois que ce qui l'intéresse c'est de savoir pendant combien de temps la photosynthèse fonctionne (du côté tronc) après coupe de l'arbre.
    Me demande bien pourquoi . . .
    En principe, une fois le tronc coupé à la base, il n'y a plus de tissus chlorophylliens. Ou presque rien.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  11. #8
    barda

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Mais alors, comment les greffons ou les boutures peuvent-ils pousser?

    Il me semble que la photosynthèse doit continuer pendant un certain temps (combien???) après que l'arbre ait-été coupé...

    Reste que la question est vraiment bizarre...

  12. #9
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour,
    Un greffon n’est pas prélevé en été ou en automne mais en hiver, il n’y a pas de feuille c’est un bois dormant. Au printemps on prélève un rameau que l’on place dans un récipient contenant de l’eau en attendant d'être greffé, la sève peut circuler mais il n’y a pas de feuille. Il peut y avoir émission de racine, et ensuite développement des feuilles, vous avez une plante complète. Un aoûtage c’est le prélèvement d’un œil qui est en bois dormant au mois d’août.

  13. #10
    barda

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Oui, bon, en fait tu n'en sais rien, quoi...

  14. #11
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Oui, bon, en fait tu n'en sais rien, quoi...
    Bonsoir,
    Vous pouvez préciser votre pensée ? par avance merci.

  15. #12
    Cendres

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Mais alors, comment les greffons ou les boutures peuvent-ils pousser?
    Ce sont les greffons qui apportent la photosynthèse, la sève du porte-greffe ne s'arrêtant pas tout de suite. Le but est d'obtenir la soudure des tissus conducteurs. La bouture, c'est encore autre chose.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  16. Publicité
  17. #13
    barda

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Eh bien, Cendres, dans ce cas, nous sommes d'accord...

    Effectivement, les processus physiologiques ne s'arrêtent pas instantanément avec le sectionnement du végétal; ils continuent pendant un certain temps, la "mort" des tissus n'étant pas immédiate; combien de temps? pas facile à dire, mais pour un arbre, c'est certainement de l'ordre de plusieurs jours. Et il n'y a aucune raison pour que la photosynthèse s'arrête dans l'instant...

    Contrairement aux animaux supérieurs, les tissus du règne végétal possèdent une certaine autonomie et peuvent subsister, dans certaines limites, en dehors de l'organisme entier; nous nous servons d'ailleurs beaucoup de cette faculté...

  18. #14
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour,
    @ Cendres un greffon n’a pas de feuille, par où se fait la photosynthèse ? En ce moment vous pouvez mettre des boutures de rosier dans le sol en enlevant les feuilles s’il y en reste, les horticulteurs appellent cela du bois mort, au printemps il y aura un développement racinaire et bien après la première feuille fera son apparition pour faire de la photosynthèse. Si vous coupez un végétal en pleine végétation la photosynthèse s’arrête de suite la sève ne circule plus, le bois est-il mort ? Là je vous laisse chercher la réponse en espérant qu’il y a un expert des écoles en biologie végétale qui donnera la réponse.

  19. #15
    barda

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Enfin, pellia, comment sais tu que " la photosynthèse s’arrête de suite la sève ne circule plus" ? Est-ce une expérimentation, un raisonnement scientifique, ou ton simple avis ?

  20. #16
    Cendres

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Bonjour,
    @ Cendres un greffon n’a pas de feuille, par où se fait la photosynthèse ?
    Par le morceau de tige prélevé qui est encore vert. Toute la chlorophylle ne se situe pas uniquement dans les feuilles, en particulier pour un greffon, pousse jeune s'il en est. Et encore, nous restons dans le vague...parle-t-on de greffons de rosiers, arbres fruitiers, cactacées ?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  21. #17
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour,
    Le sujet devrait être déplacé en biologie. Si vous n’avez jamais fait de biologie végétale vous n’aurez aucune idée du processus. Un jardinier se moque éperdument pourquoi sa greffe « a prise » ou comment l’on peut cloner une plante à partir d’une feuille ou d’un morceau de racine. Le platane est reproduit de cette manière, les charmilles sont réalisées par un simple morceau de bois placé horizontalement ou verticalement et légèrement enfoncé dans le sol. Il y a un truc, un système qui n’existe pas chez les animaux, cela est dommage, s’arracher un œil mal voyant pour qu’un tout neuf le remplace !

  22. #18
    zachuka

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    @ Eenzaam

    La photosynthèse sert à produire des glucides complexes dont va se nourrir la plante: glucose, fructose, amidon ......au bout de 4h dans le noir , il n'y a plus de formation d'amidon.Il suffit de faire le test de détection de l'amidon .
    Mais la plante ne meurt pas pour autant, sinon, il n'y aurait déjà plus aucune plante verte sur terre ....une seule nuit aurait suffi à toutes les tuer
    La plante a mis des glucides en réserve dans la tige les racines...et ne mourra pas instantanément si on la coupe, sinon on ne pourrait pas faire de boutures, greffes etc.
    Avec ces réserves, elle va repousser ( pour la plupart) et le cycle photosynthèse va reprendre.

  23. Publicité
  24. #19
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour,
    Ce ne sont pas les glucides en réserves qui permettent à un morceau de racine, de feuille, un greffon etc. de refaire une plante à l’identique.
    Les plantes qui font de la photosynthèse autrement que par les feuilles elles ne sont pas nombreuses : le fragon piquant plus connu sous le nom de Ruscus aculeatus, les Equisetum, pas d’autres en mémoire

  25. #20
    Cendres

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Bonjour,
    Les plantes qui font de la photosynthèse autrement que par les feuilles elles ne sont pas nombreuses : le fragon piquant plus connu sous le nom de Ruscus aculeatus, les Equisetum, pas d’autres en mémoire
    On peut rajouter bon nombre de cactacées, d'euphorbiacées cactiformes, quelques orchidacées épiphytes aphylles. Cela reste minoritaire.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  26. #21
    Loupsio

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour
    Tuer un organisme ne tue pas ses cellules immédiatement, qui continuerons d'avoir une activité métabolique pendant un certains temps (c'est le cas aussi pour les humains et animaux qui vont conserver une activité métabolique pendant un certains temps après la mort de l'individu)
    Il en va de même pour les arbres et plantes, d'ailleurs si 'lon fait des boutures on voit bien que des racines vont émerger, le morceau de plante n'est donc pas morte au moment de le coupe,
    l'exemple est encore plus frapant lorsqu'il s'agit de culture in vitro, à ce moment la, on remet la plante non pas dans de l'eau mais dans un milieu solide (gélatineux), et de la culture in vitro sur des feuilles excisées, se fait en incisant la partie inferieur de la feuille et en la déposant sur le milieu gélosé, dans ces conditions et à ce moment là, elle n'est pas capable d'absorber de l'eau, le milieu etant solide et n'ayant pas de racines elle ne pourra pas faire passer l'eau juste de par le fait d'avoir une entaille en contact avec la gélose. Et la plante va très bien survivre pendant plusieurs jours, le temps qu'a partir de cette blessure elle forme des cals de cellules indifférenciés qui vont eux-même par la suite se transformer en racines,
    Tout ceci prend plusieurs jours et la plante survis tout de même

    Je ne sais pas combien de temps se passe avant que les cellules foliaires d'un arbre coupé soient considérées comme mortes, mais ce n'est pas immédiat, cela va dépendre de l'espèce, de l'individu lui même, et de chaque feuilles en fonction de son état et de ses réserves

    Et ton effet jour nuit est difficile à dire, car la nuit les stomates se ferment donc l'eau se perd moins vite, ce qui est un pluss, mais de toute facon au moment de la coupe des signaux sont envoyés un peu partout, ta plante/arbre subi un stress, et en cas de stress la réponse d'une cellule est différente d'une cellule non stréssée, ducoup peut etre que ses stomates sont déjà fermés même en plein jour sous l'effet du stress

    J'espère que ma réponse te conviendra, en revanche il est vrai que comme exprimé plus haut, je ne vois pas trop l'intérêt de cette question
    Dernière modification par Loupsio ; 12/10/2016 à 19h48.

  27. #22
    mandou51

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonsoir, si tu coupes le tronc , les feuilles des branches ne seront plus fournies en eau remontée des racines, par le tronc jusqu'au feuilles. Sans eau, pas de photosynthèse possible. ( Formule de la photosynthèse: eau+O2---> CO2+ matière organique). La mort n'est pas directe tant qu'il reste de quoi faire de la photosynthèse dans la sève (ici en l’occurrence de l'eau).

  28. #23
    Loupsio

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    On est pas dans un tube eppendorf

    D'ailleurs ta réaction est erronée, mais même si on remet le CO2 à gauche et l'O2 à droite, ca ne change rien à ce que j'énonçais
    Ca ne change rien au fait qu'une feuille coupée, en milieu de culture solide survivra plusieurs jours sans pour autant pouvoir puiser d'eau,
    Et ca ne change rien au fait qu'une plante n'est pas un poisson, elle ne va pas se dessecher ou encore se dessiquer à la seconde ou on coupe sa tige, de l'eau il y en à dans les cellules

  29. #24
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour,
    @Loupsio a écrit : Il en va de même pour les arbres et plantes, d'ailleurs si 'lon fait des boutures on voit bien que des racines vont émerger, le morceau de plante n'est donc pas morte au moment de le coupe,
    C’est exact mais pourquoi ? C’est pour cela que le sujet devrait être en biologie et non en jardinage.
    Bonnes recherches, vous avez une demie réponse.

  30. Publicité
  31. #25
    Loupsio

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Effectivement cela a plus sa place en biologie

    "Pourquoi elle reste en vie après avoir été sectionnée?" ? Je dirais que dans l'exemple que vous citez, (pour les boutures) on remet la plante en milieu aqueux il me semble, ducoup l'arrivée d'eau n'est pas interrompue,
    L'exemple plus flagrant est celui de la propagation sur gélose (in vitro donc) car là on interromps carrément le flux d'eau,

    Mai bien que l'eau soit importante, les cellules ont des réserves, de l'eau il y en a dans chacunes des cellules, et les cellules végétales n'ont pas de grosses demandes immédiates en energie comme ce serait le cas pour un muscle tout entier, ou pour le cerveau, elles peuvent donc rester autonome un certain temps et continuer leur métabolisme.
    En ce qui concerne l'energie, dans notre cas, le foi est un "organe source" du glucose et notre cerveau et nos muscles sont des "organes puits". S'ils sont coupés de ces sources trop longtemps, ils ne survivent pas

    Dans le cas de l'arbre, la feuille est "l'organe source" du coup elle n'est pas dépendant du reste pour l'énergie, elle fabrique ses propres ressources
    Et pour ce qui concerne les autres éléments (eau et minéraux) il faudra un certain temps avant d'épuiser les resèrves, elle peut aussi recycler certains éléments à meilleur profit pour augmenter sa survie, et lorsqu'elle n'aura plus de quoi continuer son rôle et sa photosynthèse, elle va démanteler son système photosynthétique, (thylakoides, chlorophylle ...) afin de récupérer les éléments et se maintenir un peu plus longtemps encore

    Il n'y a donc pas de raisons pour que la plante meurt dans la seconde ou elle est sectionnée

  32. #26
    eenzaam

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Merci de vos réponses, oui c’est bien la question dans le sens que "antek" l’a confirmé. Merci de ta réponse "Barda" c’est beaucoup plus claire maintenant. J’étais partit en prennent l’exemple des faunes que nous sommes. Au premier abord un humain ne meure jamais instantanément ces garce a sella que la science permet de ramené des gents a la vie temps que ça ne dépasse pas un certain seuil de temps propre a la cause mortelle. Ses la fameuse « expérience de mort imminente » (EMI). L’humain dégage encore certaine substance à cette état trop complexe pour moi à expliquer. Je me suis donc dit qu’un tel processus doit exister aussi bien chez les végétaux. Ceci a titre d’exemple et ce n’est qu’un pure exemple de situation.

    Supposons que nous somme dans un endroit confiné et non oxygéné, mais dont la lumière passe (la bonne lumière) de sorte a ceux que on met un végétale ou des végétaux affin que ils convertissent le CO2 que nous rejeton en O2 et ainsi permettre un échange perpétuelle des gaz entre nous (humain et végétaux). Si par un quelconque moyen la lumière venais à être coupé. Le ou les végétaux agirons donc dans le sans inverse et convertiron le O2 en CO2 ceux que nous ne voulons pas. Dans ce cas il serait plus sage affin de gagner quelque temps (selon le volume de la pièce) de tué le ou les végétaux affin de mètre fin au procédé. Ceci a des fins de temps de survie gagné. Si ces quelques seconds ou quelque minute selon le volume l’action est intéressante. Mais si ces probablement des heures ou des jours. Les humains seront morts asffixé bien avant et le ou les végétaux convertissent toujours le O2 en CO2 ! Dommage…

    Je suis bien conscient que sella doit dépendre également du type de végétaux. Dans la logique ces très probable que ça soit des végétaux avec un fort taux de conversion de CO2 en O2 en prennent l’exemple du dessus. Mais je voulais déjà savoir ceci dans un état général.

    Cordialement,

  33. #27
    eenzaam

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Merci également au autre participent qui conforte ma compréhension lus sur la page une, je n'ai pas fait attention sur le coup que il y avais 2 pages. Oui le sujet est clairement plus adapté en biologie et je m'en excuse, je pensais que cette section du forum étai approprié.

    Cordialement,

  34. #28
    Pellia

    Re : La photosynthèse et la mort d’un végétale

    Bonjour,
    Nous n’allons pas décrire sur tous les modes de multiplications des angiospermes à partir de fragments séparés. Si vous coupez un rameau il ne meurt pas spontanément, s’il est maintenu dans des conditions de température et d’humidité, la vie est bloquée la sève ne circule plus. Aussi longtemps qu’il reste de l’eau dans les cellules le rameau sera en état végétatif. Vous le placez dans de l’eau, dans du sable mouillé, dans du terreau humide etc. les racines vont se développer à partir de méristèmes néoformés, résultant de la dédifférenciation de cellules qui se trouvent à l’extérieur du cylindre central. Les bougeons existent, la plante pourra continuer sa croissance. L’on peut faire un bouturage à partir d’un fragment ne portant pas de bourgeon, ce sont d’autres cellules qui produiront une plante feuillée.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Divers] Ou acheter un arbre mort ? Récupérer un arbre mort ?
    Par AmandineLR dans le forum Jardinage
    Réponses: 10
    Dernier message: 25/10/2015, 19h25
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 27/11/2010, 20h48
  3. [Biologie végétale] Photosynthèse
    Par Nini2807 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/01/2008, 16h47
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 19/02/2007, 01h51
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 07/09/2006, 12h06