Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Gène et Promoteur



  1. #1
    Azaaar

    Lightbulb Gène et Promoteur

    J'aurais voulu savoir chaque gène possède un promoteur et un terminateur, genre si j'ai des gènes qui se suive et qui doivent être répliqué comment ça se passe ? Les 2 aurons un promoteur différent ou c'est un promoteur identique qui permettra la transcription ? Merci beaucoup pour votre aides.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Pterygoidien

    Re : Gène et Promoteur

    Tout dépend du domaine du vivant considéré.
    Je ne suis pas biologiste, mais étudiant en médecine, mais je vais toutefois tenter de donner une réponse adaptée et généralisée (qui je l'espère, sera complémentée ou corrigée par un étudiant en biologie).
    Attaquons dès le début en définissant un gène comme une séquence d'ADN qui peut être transcrite en un ARN : cette définition englobe donc l'étape de transcription de la protéosynthèse, mais est plus large puisqu'elle reconnait l'existence d'autres ARN non messagers ayant des rôles secondaires (ARN petits nucléaires, ...). Dans le dogme central, il est établi qu'un gène sert à la fabrication d'un ARN messager, servant lui-même à la synthèse d'une protéine par le processus ultérieur de traduction.

    Pour l'étape de transcription d'un gène, il faut trois outils essentiels : un promoteur, qui recrute la machinerie de transcription, une séquence à transcrire et une séquence terminatrice. Ce sont les trois outils essentiels à la transcription des gènes. La séquence promotrice se situe en amont de l'unité de tranxcription et permet l'initiation et la régulation de la transcription ; cette séquence n'est pas transcrite. L'unité de transcription a donc un point de départ situé en aval du promoteur : c'est le nucléotide à partir duquel la synthèse de l'ARN par l'AN polymérase s'initie. Le terminateur est une séquence qui marque l'arrêt de l'élongation de l'ARN polymérase et la dissociation de l'hybride ARN-ADN qui s'est formé dans la bulle de transcription (le phénomène de transcription découle de l'appariement des bases azotées du brin matrice d'ADN et du brin en synthèse d'ARN).
    Chez les procaryotes (bactéries et archéobactéries), les gènes sont souvent arrangés en tandem de manière à partager un même promoteur : on parle alors d'opérons. Un opéron est constitué d'un seul promoteur qui va initier la transcription de plusieurs gènes adjacents. Ces opérons contiennent généralement des gènes de fonctions liées.
    L'opéron est transcrit comme une seule unité, donnant un ARNm polycistronique ("plusieurs gènes"). Les opérons ne se retrouvent que chez les procaryotes, les ARNm des eucaryotes étant tous des ARNm monocistroniques (une unité de transcription pour un promoteur, ou dit plus simplement, un promoteur pour un gène).
    Le fait d'avoir un seul promoteur par unité de transcription permet une régulation plus fine de chaque gène individuellement, tandis que l'organisation de gènes en tandem appelés opérons dans le domaine des procaryotes permet d’organiser le génome en "modules fonctionnels" et de s'adapter rapidement à des variations de l'environnement (disponibilité de substrat, ...).

    Un exemple connu connu d'opéron est l'opéron lac (opéron inductible). Cet opéron code pour les protéines nécessaires à la digestion du lactose. Il se retrouve chez E. Coli, bactérie présente dans le microbiote intestinal de nombreux animaux, notamment l'homme. Lorsque l'hôte de E. Coli ingère du lactose, la bactérie exprime l'opéron lac de façon à pouvoir le métaboliser : l'opéron possède donc une batterie d'enzymes digestives permettant d'utiliser le lactose comme susbtrat énergétique. Cet opéron code notamment pour le beta-galactosidase (lacZ), la lactose perméase (lacY) et la lactose transcétylase (lacA). Le beta-galctosida est l'enzyme qui catalyse la réaction d'hydrolyse du lactose (un disaccharide) en glucose et galactose. La lactose perméase permet l'entrée du lactose dans la cellule.
    Si on considère que la définition d'un gène est une séquence d'ADN qui peut être transcrite en ARN (que l'on peut alors rentrer dans la définition de l'unité de transcription), alors on peut dire que plusieurs gènes peuvent partager un même promoteur : ce sont les opérons, présents chez les procaryotes uniquement.

  4. #3
    Azaaar

    Re : Gène et Promoteur

    Belle pédagogie ! Bravo ! Tu feras un futur bon médecin franchement c'est magnifique tu as le niveau d'un Doctorant en Biologie certain Docteur en Biologie ne save même plus ce que c'est, en tout cas bravo ! est ce que tu as des images d'illustration qui pourrait m'aider a encore mieux comprendre même si maintenant c'est clair !

  5. #4
    Azaaar

    Re : Gène et Promoteur

    J'aurai aussi une question si ils ont le même promoteur ( je parle de l'opéron) ils ont alors le même terminateur (stop) ou chacun a un terminateur spécifique a lui ?

  6. #5
    002

    Re : Gène et Promoteur

    même terminateur.

    L'idée, c'est de synthétiser d'un seul bloc un lot de protéines intervenant dans la même voie métaboliques.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Génétique] Promoteur et gène
    Par radiopharmaceutique dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/02/2011, 23h48
  2. [Divers] Codon start dans un promoteur de gène
    Par abissah dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 01/11/2009, 13h25
  3. [Génétique] Elément régulateur du promoteur d'un géne
    Par julie29 dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/09/2009, 13h28
  4. [Biologie Moléculaire] Séquence du promoteur du gène résistance à l'ampicilline
    Par lilou41 dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 11/09/2008, 18h49
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 30/06/2006, 11h42