Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

La perception de nos flatulences



  1. #1
    Nexuscitrus

    La perception de nos flatulences


    ------

    Bonjour à tous,
    Je me pose plusieurs questions à propos des flatulences et la perception que nous en avons suivant si elles sont de nous ou d'un autre. J'ai fait quelques recherches sur Google mais je n'ai pas réussi à trouver d'articles sérieux qui traite du sujet.
    Il est bien connu que l'on préfère l'odeur de nos pets à celle des autres mais pourquoi ? Je me demandais si vous aviez connaissance d'études scientifiques sociologiques etc portant sur le sujet.
    En parlant d'étude, je veux dire, par exemple prendre un échantillon X de personnes, leurs faire renifler différents pets, arriveront t'elles à savoir si l'un de ses pets est plus agréable qu'un autre et donc à reconnaître lequel leur appartient. Ainsi on pourrait imaginer comprendre si on apprécie plus nos pets, parce qu'on sait qu'ils viennent de nous ou parce que l'on ressent biologiquement qu'ils nous appartiennent ( peut-être sont ils marqués par des phéromones que notre organisme reconnait etc ).
    Voilà la question peut paraître ridicule mais c'est très sérieux . Du coup, quelqu'un aurait il fait connaissance d'études scientifiques et d’expériences portant sur le sujet ?
    Merci et bonne journée

    -----

  2. #2
    jacknicklaus

    Re : La perception de nos flatulences

    Citation Envoyé par Nexuscitrus Voir le message
    prendre un échantillon X de personnes, leurs faire renifler différents pets, arriveront t'elles à savoir si l'un de ses pets est plus agréable qu'un autre

    Ah, merci infiniment pour la séance de rigolade. ca fait du bien !
    There are more things in heaven and earth, Horatio, Than are dreamt of in your philosophy.

  3. #3
    Flyingbike

    Re : La perception de nos flatulences

    oui, pendant ma thèse j'étais tombé la dessus (aucun rapport pourtant)

    https://gut.bmj.com/content/43/1/100

    et on se marre en lisant les méthodes :
    In the studies of flatus odour, two 20 ml syringes were blindly and randomly presented to each judge; one contained 10 ml flatus and the other 10 ml atmosphere. In an odour free environ- ment, the judges held the syringe 3 cm from their noses and slowly ejected the gas, taking several sniVs.8 Odour was rated on a linear scale from 0 (“no odour”) to 8 (“very oVensive”). After 20 seconds, this procedure was repeated with the other sample.
    La vie trouve toujours un chemin

  4. #4
    antek

    Re : La perception de nos flatulences

    Pour la pertinence des comparaisons ne faut-il pas que les flatulences soient fraîches ?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Les secrets des flatulences dévoilés.
    Par Europa73 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/02/2011, 00h28
  2. Les flatulences: en quête d'une expérience...
    Par Dermann dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/01/2010, 20h55
  3. Ballonnements, flatulences
    Par skalita dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/03/2009, 13h42