Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

l'évolution des capacités cognitives humaines




  1. #1
    ramzus2

    l'évolution des capacités cognitives humaines

    bonjour tout le monde.
    les humains ont évolué à partir d'une lignée de primate, la caractéristique biologique qui a joué un rôle déterminent dans l'avènement des humains tel que nous les connaissons aujourd'hui est la cognition comment cette dernière a évolué je sais que c'est en augmentant mais des facultés mathématiques et des facultés d'abstraction ont permis l'apparition du langage...et le développement d'outils qui au fur à mesure où l'Homme menait sa vie et surtout a développé l'agriculture des mains se sont libérer du travail pénible de la terre et se sont mis à produire du contenu intellectuel et la hiérarchie sociale s'est mise petit à petit en place...

    mais biologiquement quel est le déclic qui a permis ça? une mutation? le favoritisme de la sélection naturelle qui naturellement élimine les individus moins productif et moins capable d'être compétitif sur le marché du travail qui est apparu après que le nombre des individus dans la tribu humaine a dépassé un certain seuil et où les problèmes d'héritage se sont accru?...

    finalement la vraie question est qu'est ce qui fait notre ego sur le plan biologique? car c'est à lui que revient l'envie de posséder, l'envie de pouvoir et l'envie de domination de procréer aussi c'est lui la clé de la question.

    merci beaucoup pour vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    blisax

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    Bonjour,

    Je crois que votre question est mal posé car elle est basé sur deux prémisses inexactes: l'adaptationisme et les échelles de temps de l'évolution.

    "le favoritisme de la sélection naturelle qui naturellement élimine les individus moins productif et moins capable d'être compétitif sur le marché du travail"
    Le marché du travail est un événement trop ressent dans notre histoire évolutive pour considérer qu'il soit un facteur critique dans le développement de nos capacités cognitives soit une hypothèse plausible. Des facteurs pro-sociaux sont néanmoins bien plus vraisemblables. Ensuite la sélection naturelle n'a que faire de notre productivité, tout ce qui compte c'est notre succès reproducteur !

    Ensuite vous semblez considérer que tout les traits que vous listez sont le résultat d'une adaptation (ego, abstraction mathématique, etc) ce qui est également improbable, attention à l'adaptationisme ! Pour résumer rapidement une grande histoire de l'évolution: en 1979 Gould et Lewontin présentent un célèbre papier de biologie dans lequel ils s'émerveillent de l'architecture néo-byzantine de la basilique Saint-Marc. Cette architecture repose sur la présence d'un dôme posé sur 4 piliers. Les deux auteurs s'époustouflent (faussement) des décorations entre piliers et dôme (zone appelé pendentif ou trompe), et concluent que les architectes ont été géniaux d'avoir aménagé une telle zone. En réalité les architectes n'y sont pour rien, dès qu'on pose un dôme sur des piliers, il y a des pendentifs, ce n'est qu'une conséquence du dôme et des piliers. Sur le plan architectural cet exemple est critiqué mais repassons à la biologie, que faut-il comprendre ? Que l'évolution génère des sous-produits, des trompes évolutives ! Autrement dis une adaptation va imposer des contraintes à un organisme et génère des transformations physiologiques et structurales qui elles ne sont pas des adaptations ! De la même façon qu'un dôme sur des piliers génère des trompes, certaines adaptations génère d'importants changements qui eux n'ont pas été sélectionné. Il est probable que notre ego, nos capacités mathématiques, etc soient des trompes évolutives et que la sélection naturelle n'ait pas favorisé ces capacités. Mais un autre trait cognitif est favorisé, notre cerveau se développe et les capacités que tu listes peuvent apparaître comme des sous-produits de l'évolution, des trompes évolutives. Je suis loin de dire que notre cognition dans son ensemble soit une trompe évolutive, mais soyons septique sur des traits très particuliers !

  4. #3
    ramzus2

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    et comment explique tu alors l'apparition de la notion de sélection économique inspirée de la sélection naturelle? la productivité bien qu'elle indiffère la sélection naturelle elle est un facteur de richesse de la société humaine donc elle conditionne la capacité des individus à se marier...c'est quoi exactement l'adaptationnisme? est il considéré par la communauté scientifique mondiale comme non scientifique ou juste qu'il n'explique pas tout...la première fois que j'ai lu Lamarck j'étais séduit par sa théorie transformiste à mon avis toute les théories évolutives de la vie ont un coin de vérité un jour on arrivera à une théorie globale mais quasiment toutes ont une part de vérité à part le créationnisme et l'intelligent disign qui sont très peu scientifique voire pas du tout mais je ne vois pas en quoi l'idée que des adaptations imposées par les contraintes de milieu à la cognition humaine ne serait pas le facteur de son émergence? ou tu as un autre avis?...


  5. #4
    Cendres

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    En ce qui concerne l'adaptationnisme: https://fr.wikipedia.org/wiki/Adaptationnisme
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    blisax

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    Oui l'adaptationisme est la pensée selon laquelle tout trait (ou presque) est une adaptation ! Cette idée a été beaucoup critiqué, beaucoup de traits sont probablement des trompes évolutives (il y a d'autres arguments mais je fais court).

    Pour la sélection économique, je ne connais pas plus que ça mais du peu que je sache il s'agit d'une analogie, on utilise le formalisme et les concepts de l'évolution pour la micro-économie, mais la théorie de l'évolution n'explique surement pas la micro-économie ! Deux choses bien différentes !

    "en quoi l'idée que des adaptations imposées par les contraintes de milieu à la cognition humaine ne serait pas le facteur de son émergence?"
    1) Car on sait que ce n'est pas le cas pour de nombreux traits --> critique de l'adaptationisme; donc en l’absence de preuve de sélection, il est plus parcimonieux de ne pas l'inférer
    2) Tu dois proposer un scénario probable où les contraintes écologiques favorise l'abstraction mathématique (dans une durée de temps compatible avec l'évolution). J'ai du mal a croire que notre capacité à faire de la trigonométrie, nous permettre a un instant t d'augmenter notre descendance.

    "facteur de richesse de la société humaine donc elle conditionne la capacité des individus à se marier"
    Oui mais pour que l'évolution biologique s'applique il faut qu'il y ait un gène (ou des gènes) responsable de cela. C'est aussi le problème des traits que tu proposes...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ramzus2

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    comment la cognition n'est pas une adaptation alors qu'elle permet la surface d'adhérence de l'individu avec son environnement physique et moral donc abstrait? et puis c'est pourtant simple à comprendre l'abstraction mathématique en tant que tel n'a pas donné tout de suite un avantage sélectif mais son exploitation par l'Homme pour produire des outils bâtir des maisons, compter ces richesses lui ont permis d'apprivoiser son capital, les autres humains, parce qu'il n'y avait pas qu'homo sapiens, qui ne savait pas compter été désavantagé et éliminé par la sélection naturelle, car ils ne savaient pas se gérer donc c'est inaccessible à leur esprit l'idée d'avoir des provisions...

    et puis il est indéniable que la capacité de connaître et de nommer les formes a permis un boom de productivité on pouvait alors lorsqu'on a su additionner créer le terme "plus" et on pouvait dire à quelqu'un ramène une pierre et lorsqu'il se trompe on lui dit "plus rond" "plus plat" etc et rien que ça c'est une innovation importante dans l'émergence de la cognition et l'assaut de l'Homme à des montée de civilisation et des transformation sociale profondes jusqu'au point où aujourd'hui il ne peut plus ce passer d'internet et où les assurances chômage inclus le tarif d'internet dans le calcul des allocations!...

    tu vois maintenant que la cognition est une véritable adaptation? je n'ai pas encore lu le lien wikipedia de cendres je vais le lire tout de suite

  9. #7
    Cendres

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    Citation Envoyé par ramzus2 Voir le message
    c
    tu vois maintenant que la cognition est une véritable adaptation?
    Une adaptation, ou une capacité permettant de s'adapter? Ça n'est pas pareil...on peut très bien voir ça comme le fait, en accumulant les connaissances, puis en les gardant et en les triant, de mieux pouvoir faire s'exprimer des capacités déjà présentes.

    Pour prouver tout ça, je ne suis pas sûr que des comparaisons ou des anecdotes suffiront.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  10. Publicité
  11. #8
    blisax

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    Je suis entièrement d'accord avec le message de Cendres !

    Tu fais quelques erreurs de raisonnements:
    -"n'a pas donné tout de suite un avantage sélectif" Alors votre scénario ne tiens pas la route, l'évolution travaille à court terme, un caractère doit donner un avantage direct pour se fixer dans la population ! Tout cela a un gout de téléologie, tu devrais t'écarter un peu de Lamarck !
    -"l'Homme à des montée de civilisation et des transformation sociale profondes" La sélection naturelle ne se préoccupe ni de la survie de l'espèce, ni du progrès des sociétés; il y a un avantage pour des individus (et c'est très différent) ! Pour faire court (et me répéter), ce qui compte c'est la descendance d'un individu pas la prospérité d'une civilisation !
    -Tu réfléchis a des échelles de temps qui ne sont pas compatibles avec l'évolution de la cognition +++ notre cognition ne date pas de 2000 ans !!!

    NB: je ne dis pas que TOUTE cognition n'est pas une adaptation, ce serait absurde mais elle ne colle surement pas a votre scénario et certains traits de celle-ci ne sont pas une adaptation !

    Je crois qu'il y a deux problèmes qui te bloques :
    1) Tu n'as pas compris la théorie de l'évolution (ce n'est pas un mal, elle est bien plus compliquée qu'on veut parfois le croire)
    2) Tu as déjà une conclusion, et tu essayes de déformer une théorie pour accéder à cette conclusion

    Soit tu dois abandonner ta conclusion, soit tu dois abandonner la théorie de l'évolution mais les deux sont incompatibles...

  12. #9
    philippedelimoges

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    Bonjour à tous

    Sujet intéressant ... Mais, ramzus2, je trouve que votre préambule est très confus.

    Si on se concentre sur le titre de cette discussion, voici - dans l'état actuel des connaissances - la chronologie évolutive qui pourrait être adoptée :
    (1) Bien avant 16 MA, notre ancêtre avait une forme d’intelligence sociale qui lui permettait de comprendre autrui (ses pensées, ses sentiments) et d’agir efficacement en situation d’interaction sociale (manipulation, mensonge).
    (2) Après 16 MA, notre ancêtre avait déjà des capacités cognitives notables : une capacité d'abstraction mentale dans la compréhension et la réalisation de tâche concrète (capacité à produire des objets utilitaires élaborés mentalement) - à noter : la durée de gestation est plus longue (on passe - très approximativement - de 6 à 8 mois) + le temps de maturation prépubère s'allonge.
    Article en lien avec le sujet pour 3,5 MA : https://www.hominides.com/html/actua...osite-1319.php
    (3) Après 3 MA -->2 MA, notre ancêtre doit s'adapter à des conditions écologiques profondément perturbées. Conséquences : nécessités de s'adapter à un nouvel environnement et nécessité de trouver d'autres sources alimentaires ; (après 2,5 MA complexification de l'outillage, donc amorce d'un temps d'apprentissage plus complexe). De plus, la morphologie de la main évolue notablement.
    (4) Après 2 MA --> 400 000 ans notre ancêtre devient un prédateur : il doit anticiper les réactions de ses proies et concurrencer les autres prédateurs. A noter : l'évolution alimentaire vers plus de protéine animale (plus riche en apport énergétique) a pour effet une réduction des intestins ; le cerveau profite de la moindre consommation énergétique du processus digestif.
    (5) vers 600 000 ans (peut être avant ?) : apparition probable d'un proto-langage, qui aura un double impact : d'abord, social (renforcer la pression social sur l'individu) ; ensuite, une diffusion de l'information. Il est probable que le langage par sa structuration conceptuelle a eu un impact sur le processus de mémorisation et sur le développement de nos capacités cognitives.
    (6) Après 400 000 ans -->200 000 ans notre ancêtre voit son cerveau notablement progresser. Cette période correspond a la généralisation du feu (effet sur le processus digestif), à la complexification des techniques de taille (anticipation plus abstraite), à l'amorce d'un allongement de la période prépubère (donc plus de temps pour l'apprentissage).
    (7) Après 200 000 ans le symbolique prend une place importante dans la vie des hommes. Elle traduit probablement une complexification du langage.
    (8) Enfin, fin du XX°siècle de notre ère : on peut s'interroger sur l'impact du numérique sur la plasticité cérébrale ...

    Pour simplifier, l'évolution cognitive humaine serait probablement liée (1) à une évolution alimentaire ; (2) à un transfert physiologique d'énergie en faveur du cerveau ; (3) à un allongement de la période prépubère favorable à l'apprentissage ; (4) à des activités nécessitants des aptitudes réflexives ; (5) au langage ; (6) à une réorganisation des zones cérébrales.

    Conférence de Jean-Jacques Hublin en lien avec ce thème : https://www.college-de-france.fr/sit...0-24-17h00.htm

    Cordialement

  13. #10
    philippedelimoges

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines


  14. #11
    Amanuensis

    Re : l'évolution des capacités cognitives humaines

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Une adaptation, ou une capacité permettant de s'adapter? Ça n'est pas pareil...
    La difficulté est récurrente, et semble difficile à franchir: beaucoup parle d'adaptation à la place d'une fonction. La cognition (WTM) est une fonction. Et en tant que fonction, elle aide à l'adaptation comportementale de l'individu (ou d'un groupe d'individu) ; avec «adaptation» à un sens qui n'est pas celui utilisé usuellement dans le cadre de l'évolution (i.e., évolution génétique en rapport avec l'environnement).
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

Discussions similaires

  1. Actu - Smartphones : même éteints, ils diminueraient nos capacités cognitives
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/06/2017, 19h56
  2. Sciences humaines et cognitives
    Par Kenshi38 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 20
    Dernier message: 05/05/2017, 21h50
  3. [Evolution] évolution des capacités intellectuelles humaine.
    Par ramzus2 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/05/2015, 22h59
  4. La capacités cognitives déclineraient à partir de 45 ans ! l:-((
    Par Ouroboros dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 32
    Dernier message: 12/04/2012, 20h30
  5. TPE : L'impact des activités humaines et évolution future du climat de la Terre. (CO2
    Par merlin20 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/08/2008, 17h47