Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Durée de vie du S.I.D.A. ?




  1. #1
    Defractator
    Invité

    Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Bonjour
    j'aimerais savoir combien de temps pourvait vivre le virus du S.I.D.A. à l'éxtérieur d'un hôte ?
    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Neutrino

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Peu de temps... Quelques heures.

  4. #3
    coco

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Oui, c'est un virus très fragile, détruit par des températures de 60 à 70 °C...


  5. #4
    fox

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Dailleurs si on se pique avec une serringue d'un sero positif vieille de plusieurs mois ,il n'y a quasiement aucune chance de tomber malade compte tenu de la grande fragilité du virus.

  6. #5
    Eric78

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Lu,

    Serait-il possible de se faire contaminer pas un moustique qui aurait piqué un séropositif?

    Eric
    Pour un TPE sur la cryptographie ou les trous noirs, allez voir mon profil.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Neutrino

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Cela a déjà été abordé : la réponse est non. La salive du moustique (comme la notre d'ailleurs) contient des enzymes qui digèrent littéralement l'enveloppe du virus et le privent de son pouvoir infectieux.

  9. #7
    Narduccio

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Citation Envoyé par Eric78
    Lu,

    Serait-il possible de se faire contaminer pas un moustique qui aurait piqué un séropositif?

    Eric
    Cherche un peu, on en parle justement sur un autre fil de discussion.





    Tiens je vais être gentil, va voir là: http://forums.futura-sciences.com/showthread.php?t=8347

  10. Publicité
  11. #8
    Defractator
    Invité

    Smile Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Merci beaucoup pour vos réponses
    non ce n'est effectivement pas possible de se faire contaminer par un moustique (heuresement, sinon, y'aurai des millions de morts supplémentaires !) par contre, je suis pas sûr que la salive le détruise, il me semble plutôt qu'il l'inactive...
    et si on avale un peu de sang de quelqu'un infecté, on peut l'attraper ? ( par exemple, si on embrasse une fille qui saigne de la bouche oO )
    Merci d'avance

  12. #9
    Yoyo

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    salut,

    si toi meme possede des blessures, alors oui il y a risque de transmission (comme pour le risque chez le dentiste). mais le virus ne traverse pas l'epiderme, donc il faut une blessure (souvent invisible) pour qu'il passe.

    Yoyo

  13. #10
    Neutrino

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    suis pas sûr que la salive le détruise, il me semble plutôt qu'il l'inactive...
    C'est ce que je pense aussi : j'ai écrit "le prive de son pouvoir infectieux", en endommageant de façon irreversible ses glycoprotéines de surface (ce qui lui sert à se fixer à ses cellules cibles). Mais la digestion complète du virus est quelque chose d'inaccessible pour des enzymes salivaires (qui travaillent en conditions de pH neutre, etc.).

    En fait les deux seules voies sont le sang (blessures, obligatoirement) et le rapport sexuel. Malheureusement, on a très souvent des blessures dans la bouche...

  14. #11
    Defractator
    Invité

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Citation Envoyé par fox
    Dailleurs si on se pique avec une serringue d'un sero positif vieille de plusieurs mois ,il n'y a quasiement aucune chance de tomber malade compte tenu de la grande fragilité du virus.
    quasiement ?

    Merci Yoyo et Neutrino donc en fait, si on avale du sang infecté, sa passera pas dans la sang par les intestins ?
    encore heureux que ce virus soit fragile
    sinon, pour pas créer un autre topic, je pensais au moyens de lutte contre le SIDA, je me souviens bien, les rayons X l'inactivent, donc pourquoi ne pas passer quelqu'un aux rayons X dans une bulle aseptisée pour le soigner ? car les rayons X, ou plus précisement les radiations qu'ils émettent, détruisent le système immunitaire, donc après, il faudrait greffer de la moëlle rouge des os à la personne...
    je suis débutant, donc je dis sûrement n'importe quoi
    sinon, on sait que le SIDA, au bout de quelques années, prend le devant sur les lymphocytes T, qui jusqu'à là, arrivaient à contenir le virus, alors pourquoi ne pas injecter des LT à quelqu'un qui est séropositif au SIDA pour qu'il ne soit pas victime des maladies opportunistes ?

  15. #12
    Yoyo

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Salut

    de rien
    En general on essaye que le remede soit moins pire que le mal
    alors irradier les personnes atteintes....c'est pas vraiment realiste!...en plus ca les rendrait steriles!

    Yoyo

  16. #13
    fox

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    De plus le virus se "cache" dans les tissus nerveux , donc irradier le cerveau de la personne par exemple n'est pas super également

    et pour mon "quasiment" , c'est juste pour modérer mes propos , car il est dur de parler de risque zero dans le cadre des maladies transmissibles .
    Ou alors tu me faisait remarquer ma faute d'orthographe ...

  17. #14
    Defractator
    Invité

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Citation Envoyé par fox
    De plus le virus se "cache" dans les tissus nerveux , donc irradier le cerveau de la personne par exemple n'est pas super également

    et pour mon "quasiment" , c'est juste pour modérer mes propos , car il est dur de parler de risque zero dans le cadre des maladies transmissibles .
    Ou alors tu me faisait remarquer ma faute d'orthographe ...
    LOL ! au début j'avais marqué quasiment, et puis après, en voyant que t'avais marqué "quasiement", j'ai cru que c'est moi qui avais fais la faute, et j'ai édité et marqué "quasiement" LOL !! MDR

    ok merci pour la réponse

    ne vaut t'il pas mieux être irradié plutôt qu'être sûr de mourir dans moins de 8 ans ?

  18. #15
    Cyrrus

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Ahhh ca se discute, personnellement, je profiterai à fond des ann"es de vie qui me reste sans prendre de traitement et apres je me fera euthanasier....ET SI Y VEULENT PAS BEN LE FERAI TOUT SEUL!!! LOLLLL
    Allez salut...

  19. #16
    Yoyo

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    ne vaut t'il pas mieux être irradié plutôt qu'être sûr de mourir dans moins de 8 ans ?
    ???? dit t'as entendu parler de Tchernobyl? tu as vu le resultat et le nombre de mort liés a l'irradiation ?

    Et meme en utilisant des rayonnements moins forts, tu multiplierais par 10000 le risque de developper un cancer (surtout si tu immunodéprimes le malade).

    Change d'idée
    Yoyo

  20. #17
    ksb666

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Je dois surement dire une bétise !

    J' ai vu que certains animaux, comme les insectes et les requins. Revenons aux insectes (mais aussi aux autres invertébrés et aux plantes, j' ai vu qu' il fabricait certains éléments dans leur sang pour ne pas geler (comme en haut des plateaux chiliens !) et je crois ne pas bouillir aux soleil. On pourait peut etre injecté ces éléments dans le sang de l' homme après une trasformation chimique et génétique. Puis on porterai le patient à une température élevée. Le patient serait evidement fortement endormi.

    Je pense que ce n' est pas réalisable. Mais peut etre que la réponse est dans le corps d' autres animaux, isn' t it ?

  21. #18
    Narduccio

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Citation Envoyé par Yoyo
    Et meme en utilisant des rayonnements moins forts, tu multiplierais par 10000 le risque de developper un cancer (surtout si tu immunodéprimes le malade).Yoyo
    Ce n'est pas tout à fait vrai, c'est pour cela qu'il est intéressant de traîter les cancers avec la radiothérapie. Si c'était si dangeureux que tu le prétend, il n'y aurait aucun intérêt à le faire.

  22. #19
    kinette

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    J' ai vu que certains animaux, comme les insectes et les requins. Revenons aux insectes (mais aussi aux autres invertébrés et aux plantes, j' ai vu qu' il fabricait certains éléments dans leur sang pour ne pas geler (comme en haut des plateaux chiliens !) et je crois ne pas bouillir aux soleil. On pourait peut etre injecté ces éléments dans le sang de l' homme après une trasformation chimique et génétique. Puis on porterai le patient à une température élevée. Le patient serait evidement fortement endormi.

    Je pense que ce n' est pas réalisable. Mais peut etre que la réponse est dans le corps d' autres animaux, isn' t it ?
    Pour les éléments antigels, c'est certainement difficilement compatible avec le corps humain (et demanderait bien trop de modifications génétiques pour l'être). Une augmentation de la viscosité du sang est mal tolérée par l'homme (cf. les problèmes rencontrés par les sportifs abusant de l'EPO).

    Par contre, oui c'est sûr, on peut trouver des solutions du côté des bestioles: chez le singe ont été trouvées de protéines qui empêchent que le HIV entre dans les cellules immunitaires... je pense qu'on a aussi regardé du côté des protéines salivaires des moustiques... bref on cherche un peu partout, et espérons qu'on va trouver.
    Le problème est de trouver quelque chose qui permette de bloquer le virus, sans être trop toxique pour l'homme, et qui soit facilement produit et administré...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  23. #20
    kinette

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Bonjour,
    Il me semble avoir déjà parlé de cette idée d'irradiation pour traiter le SIDA. Ma proposition était une irradiation pour éliminer les cellules immunitaires (ou se réfugie le virus) puis une greffe de moëlle osseuse pour restaurer le système immunitaire. Mais pas mal de problèmes se posent pour cette réalisation (j'ai la flemme de recherche exactement ce qu'on m'avait répondu):
    - risque de persistance du virus dans des tissus où il serait à l'abri
    - gros problème de la rareté des greffons
    - lourdeur du traitement
    De plus les services de radiothérapie doivent déjà être engorgés...

    Et de toute façon, un tel traitement ne serait jamais accessible à la majorité des malades, vu son coût...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  24. #21
    Neutrino

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Kinette, ça ne me semble pas possible. Les lymphocytes B se contentent de la moëlle osseuse pour maturer, mais les lymphocytes T ont besoin de séjourner dans le thymus (d'où leur nom) pour se différencier et acquérir leurs récepteurs T (remaniements-sélections).
    Si tu irradies un individu adulte, tu bousilles complètement ses lympho T dont les indispensables T4.

    Comme l'adulte n'a plus que de la graisse à la place du thymus (on appelle ça le corps adipeux rétrosternal), la personne sera définitivement privée de réponse immunitaire acquise, et la moëlle ne fera qu'accumuler des lymphocytes proT qui vont errer dans le sang sans savoir que faire...

    Je tiens quand-même à modérer : le thymus est remplacé partiellement et progressivement par de la graisse au cours de la vie adulte, il reste toujours une possibilité de recréer à l'âge adulte des clones de T4 et T8.

    Mais seulement, ce n'est plus assez rapide pour refabriquer tout un repertoire de clones en temps utiles, comme pendant l'enfance. Le bonhomme aurait de nouveau un repertoire clonal au bout de quelques mois ou années, mais en attendant il serait complètement vulnérable aux infections.

  25. #22
    Meningo

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Bonjour,

    A mon avis le gros probleme d'une irradiation pour détruire toutes les cellules cibles du VIH est que ces cellules sont circulantes et qu'il faudrait irradier le corps entier..... et donc dans ce cas là toutes les cellules humaines y passeraient. Ce n'est donc pas du tout envisageable et puis ce n'est pas du tout comparable aux techniques de radiothérapie utilisées pour les cancers : dans ces cas on utilise des doses assez faibles mais surtout hyper-ciblées (au1/10è de mm près); et puis un cancer qui métastase n'est plus traité par radiothérapie.

    A+

  26. #23
    kinette

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Merci Neutrino et Meningo pour ces précisions...
    Du coup je me pose une question (désolée de dériver): alors les greffes de moëlle osseuse ne sont pratiquées que chez les enfants?

    Sinon dans le cas du SIDA, on utilise actuellement pas mal de pistes, mais beaucoup sont ciblées sur la réplication du virus ou son passage dans les cellules.
    Lorsqu'on sait que le virus peut persister longtemps dans d'autres cellules que les cellules immunitaires, et que donc il reste malheureusement toujours un réservoir (reprenez-moi si je dis des conneries) à partir duquel il pourra réenvahir, ne peut-on pas penser que ces stratégies de soin permettront difficilement une "guérison" totale?

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  27. #24
    Neutrino

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Eh bien, je me demande si en effet les greffes de moëlle osseuse ne sont pas limitées aux enfants! Dans le cas où on greffe un adulte, à mon avis son répertoire de clones T est intact (ganglions, rate etc. non atteint, simplement un pb de moëlle) et il n'a pas besoin de thymus.

    Sinon, je crois que les scientifiques ont perdu depuis longtemps l'espoir de voir de leur vivant une rémission totale du SIDA... D'après les derniers articles que j'ai lu, ils espèrent ralentir la progression de l'épidémie pour sauver le plus de gens possible!
    Et puis le but d'un vaccin (préventif) c'est d'empêcher le virus de s'installer... donc pas de problèmes de réservoirs viraux.

    En plus, même les virus pour lesquels nous sommes vaccinés restent en nous de façon irréversible. Si aucun symptome sévère ne se manifeste plus et qu'on n'est plus contagieux, on peut s'estimer heureux. Je pense que c'est la philosophie des traitements du SIDA qui sont envisagés, et non retrouver la "pureté" originelle...

  28. #25
    Meningo

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Bonjour,

    Concernant les greffes de moelle osseuse elles s'adressent aussi aux adultes. Grosso modo elles se déroulent comme cela : chimiothérapie hyper-intensive (et non pas irradiation) pour détruire tous les clones des 3 lignées sanguines y compris les cellules sanguines se trouvant en périphérie (Lymphos des ganglions) en fait elle détruit les cellules à division rapide. Ensuite on greffe la moelle (qui a été préalablement traitée s'il s'agit d'une autogreffe) pour remplacer toutes les cellules sanguines détruites. Dans ce cas on espere que les cellules hématopoiétiques ont été remplacées.

    A propos des stratégies de traiitement du VIH il y a 2 voies :
    -Diminution de la réplication du VIH (et non pas son élimination) : c'est ce qui est utilisé de nos jours avec toutes les molécules mises sur le marché. Aucune éradication envisageable par cette stratégie (en tout cas en 2004)
    -Techniques pour empecher la contamination par le VIH : ce sont les pprotocoles de vaccination (je ne connais pas grand chose dessus si ce n'est que ca marche pas vraiment pour le moment)

    A+

  29. #26
    Neutrino

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Et comment les clones de T sont ils régénérés sans le thymus? Le thymus peut il revenir?

    J'ai l'impression que mes cours sont moisis là...

  30. #27
    Meningo

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Apparemment selon l'age de la personne la prise en charge est différente.
    Pour les jeunes adultes (20-30A), on considère que le thymus est encore un peu actif et il permet la reconstitution des clonesT. Dans le cas d'adultes un peu plus agés (30-45Ans : après 45-50ans je crois qu'on ne greffe plus), le thymus ne permt plus de reconstituer à lui tout seul les clones T . Dans ce cas on diminue la dose de chimio pour épargner des lymphos matures(et donc malheureusement des cellules tumorales).
    Il faut pas oublier aussi que que des lymphos T sont présents dans la moelle osseuse et donc dans le greffon.

  31. #28
    Neutrino

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Mais hélas ceux là ont été dressé pour ne pas attaquer les cellules du donneur, mais pour épargner celles du receveur...
    Enfin, c'est compliqué tout ça.

  32. #29
    Meningo

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    Eh oui le gros problème est là : les lymphos du donneur attaquent le receveur (reaction du greffon contre l'hote GVH). C'est le gros inconvénient des allogreffes de moelle, mais qui est prevenu (plus ou moins bien) par des médicaments.
    Ces lymphos ont quand meme un effet positif : ils détruisent les cellules tumorales résiduelles du receveur.

  33. #30
    Defractator
    Invité

    Re : Durée de vie du S.I.D.A. ?

    je me demandais si il vallait pas mieux vivre 10 ans irradié plutot que 6 à cause du SIDA ...
    j'avai aussi pensé à l'irradiation, puis greffe de moëlle rouge des os...
    en tous cas, je pense que les scientifiques devraient se concentrer et étudier la salive des moustiques, si ils trouvaient ce qui détruit le virus dans cette salive, ils pourraient produire un produit qui puisse s'injecter dans le sang avec ça

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Durée de vie de panneaux solaires
    Par manimal dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 10/07/2012, 18h10
  2. [Evolution] durée de vie
    Par jerem66 dans le forum Biologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/11/2007, 14h37
  3. durée de vie batterie solaire
    Par rookie solar dans le forum Technologies
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/06/2007, 16h38
  4. MOB : quelle durée de vie?
    Par forceverte dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 13/09/2006, 05h40