Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

La nature est-elle efficiente ?



  1. #1
    lion

    La nature est-elle efficiente ?


    ------

    La question m'est venue très très tard, après une bonne soirée entre potes (...). Je m'assois dans mon canapé, les pieds sur la table du salon (tout le monde était couché, je suis chez moi, bref je fais ce que je veux !).
    Et là en regardant mes doigts de pieds, je me dis que si un jour, on m'en enlève un, le petit par exemple, je suis persuadé d'être "mieux optimisé" : l'éventuelle perte d'équilibre provoquée par cette perte sera largement compensé par moins de souci articulaire (j'ai pas l'âge, mais je dois me préparer à une lointaine retraite...), un peu à l'image d'un mécanisme où, tout ce qui font de la maintenance, vous diront que moins il y a pièces moins çà tombe en panne.
    Le lendemain, mes esprits repris, je me dis qu'àprès tout, il y a très longtemps nous avions une queue, si on l'a "perdue", est-ce que c'est parce qu'elle nous servait à rien? De plus l'appendice que l'on enlève (dans le cas d'une appendicite), ne rends pas les gens plus malade ?
    Mon doigt de pied est-il, à long terme, condamné ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite43219988

    Re : La nature est-elle efficiente ?

    Je ne vois pas en quoi tes doigts de pieds sont un souci au niveau des articulations et dans cet optique, il est inutile de perdre de l'équilibre pour ne rien gagner en retour !

  4. #3
    invite43219988

    Re : La nature est-elle efficiente ?

    D'autre part, ce sera beaucoup plus difficile de compter en base 10 alors que je peux instantanément te calculer 10*25635*3²+1 avec mes orteils.
    Il me semble qu'il y a aussi un souci de symétrie évident. Avoir 10 doigts aux mains et 8 doigts au pieds, c'est moche.
    Enfin, je suis certain que la perte d'équilibre dûe à la section de ton pieds est bien plus importante que tu ne le penses.

  5. #4
    Bufo v

    Re : La nature est-elle efficiente ?

    Salut,

    si tu peux "perdre" un doigt de pied sans réelle conséquence, tu peux aussi bien en "perdre" 2. Ou même 4...
    Là tu serais un homme nommé cheval
    Trêve de plaisanterie, si l'utilité de 5 doigts ne te paraît plus aussi évidente aujourd'hui, elle l'était sans doute nettement plus quand il fallait cavaler vite pour bouffer les reste d'une carcasse abandonnée par une Panthère...et avant que Hyènes ou Lycaons ne la trouvent.

    Bufo v

  6. #5
    Tarc

    Re : La nature est-elle efficiente ?

    Pour répondre à la question originelle, les organes devenus inutiles tendent effectivement à régresser ou à disparaître sur le long terme (même si les doigts de pied ne sont en effet pas forcément le meilleur exemple ). Il ne faut pas y voir une volonté d'économie ou d'efficacité de la part de la nature qui "déciderait" de supprimer ce qui ne sert à rien, ni une forme d'hérédité lamarckienne des caractères acquis (les organes dont on ne se sert pas s'atrophient, l'atrophie se transmet aux descendants et ils régressent de génération en génération) mais plutôt un effet de la sélection naturelle : les mutations qui font dégénérer ces organes inutiles ne causent aucun préjudice, la sélection naturelle ne les élimine pas et, sur le très long terme, elles finissent par s'accumuler. C'est comme ça qu'on explique les yeux très petits et presque aveugles des taupes, par exemple.

    Une explication du même registre, mais un peu plus subtile, consiste à supposer que l'organe "inutile" est en partie construit par les mêmes gènes que d'autres organes (ce qui n'est pas si étonnant : beaucoup de nos gènes s'expriment dans plusieurs organes à la fois et jouent de multiples rôles). Une fois que l'organe en question a perdu son rôle, la sélection naturelle va avoir tendance à favoriser les mutations des gènes en question qui améliorent les autres organes ; ce qui est optimal pour l'un n'est pas forcément optimal pour l'autre et cette sélection va probablement se faire au détriment de l'organe inutile.
    Une explication de ce type a été invoquée pour expliquer la régression des yeux (encore) chez des poissons des cavernes : on s'est aperçu que la mutation qui faisait dégénérer leurs yeux améliorait simultanément la puissance de leur mâchoire. Comme, au fond des cavernes, les yeux ne servent à rien, cette mutation s'est très vite répandue grâce à l'avantage qu'elle conférait. En revanche, chez des poissons vivant à la lumière du jour qui utilisent encore leurs yeux, cette mutation qui rend aveugle aurait été éliminée. Voilà comment on explique, actuellement, que les organes inutiles aient tendance à disparaître.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    lion

    Re : La nature est-elle efficiente ?

    Merci Tarc pour ta réponse, et peut-être que je pense un peu trop à une "optimisation énergétique" par la Nature : moins d'organes, moins d'entretien, moins fatigué ?
    Même si je pense que notre "Intelligence", et au moins dûe à notre "fainéantise" qu'à notre statut de bipède ; "quand on n'a pas de tête, il faut avoir des jambes", l'inverse est peut être vrai.
    Effectivement, sinon comment expliquer que certaines espèces existent encore, sinon que la Nature ne raisonne pas uniquement sur l'économie, mais aussi sur la "sur-reproduction" pour perpétuer les espèces (les souris : une grande portée et des cycles de gestation assez courts), la séduction (être sur de trouver un compagnon pour se reproduire), le camouflage...

  9. Publicité
  10. #7
    Guillmot

    Re : La nature est-elle efficiente ?

    Hello

    La régression d'un organe peut aussi avoir lieu durant la vie d'un animal, selon la période de l'année par exemple.

    Chez les Alcidés (Pingouin, Guillemot, Macareux), les organes sexuels sont beaucoup plus réduits en hiver qu'en période de reproduction. D'autres cas doivent exister chez d'autres animaux aussi.

    Guil'
    Compte à supprimer

  11. #8
    pi-r2

    Re : La nature est-elle efficiente ?

    Pour répondre à la question initiale, la réponse est non. La nature n'est pas efficiente, elle n'a pas d'objectif, elle ne cherche rien. Elle crée des choses "au hasard" et ces choses se mesurent entre elles pour les ressources dont elles ont besoin. Celles qui marchent mal disparaissent. Les autres tiennent. Celles qui sont vraiment efficaces peuvent grignoter progressivement les plsu faibles. C'est tout.

    Ce qui est remarquable c'est que cet algorithme très simple fonctionne.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La nature est-elle un puits sans fond ? Du principe d'émergence...
    Par Mumyo dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 21
    Dernier message: 14/09/2012, 22h27
  2. L'energie a-t-elle/ est-elle une masse?
    Par zapman dans le forum Physique
    Réponses: 68
    Dernier message: 24/07/2010, 18h16
  3. La nature se défend-t-elle contre l'Homme ?
    Par swanted dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 39
    Dernier message: 20/09/2007, 09h55
  4. [identification] Qui est-elle ? D'où vient-elle ?
    Par didyoo dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/10/2006, 10h41
  5. La technique a-t-elle pour but d'améliorer la nature?
    Par kednra1411 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/10/2004, 12h20