Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Y-a-t-il des obstacles théoriques à l'élaboration d'un esprit artificiel?



  1. #1
    Metropolis

    Y-a-t-il des obstacles théoriques à l'élaboration d'un esprit artificiel?


    ------

    Bonjour,

    J'aimerais d'abord vous remercier de participer à ce forum.
    Une de mes interrogations dans le cadre de mon TPE (projet scolaire: http://matiere-consciente.new.fr) concerne la possibilité pour une entité artificielle d'agir de manière spontanée, ressentir des émotions, apprendre, concevoir, en quelque sorte de présenter toutes les caractéristiques d'un esprit humain.
    D'un point de vue rigoureusement scientifique, a-t-on, d'ores et déjà, des obstacles théoriques (mise à part une possible immatérialité de l'esprit) à l'élaboration d'un tel projet?
    S'il n'y a pas de réponse à cette question, quels seraient les arguments en faveur ou en défaveur d'une conscience artificielle?

    Cordialement,
    Maria.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jean-Arcady Meyer

    Re : Y-a-t-il des obstacles théoriques à l'élaboration d'un esprit artificiel?

    Bonjour,

    Votre question rejoint celles qui ont été posées sur d'autres fils de discussion ouverts dans la rubrique "Bionique, robotique et vie artificielle". Vous y trouverez déjà certaines réponses, dont vous constaterez qu'elles sont loin de faire l'unanimité.

    Mon intuition personnelle est que, dans l'état actuel de nos connaissances scientifiques, il n'y a pas de raison de penser qu'on n'arrivera pas, un jour, à faire un cerveau artificiel exhibant une conscience, des émotions et toutes les fonctionnalités que l'on prête au cerveau humain. En revanche, je soupçonne que le jour en question n'est pas le "lendemain de la veille"... et je pense que nos connaissances actuelles ne nous permettent pas d'anticiper sur la nature de la conscience en question. Si vous me poussez davantage dans mes retranchements, j'avouerai que j'en pense à peu près autant des émotions, dont personne ne sait encore vraiment ce qu'elles sont, bien que des développements récents en neurosciences paraissent susceptibles de conduire à des progrès importants dans leur compréhension.

    Notez bien, cependant, que je n'exprime là qu'une opinion personnelle.

  4. #3
    Metropolis

    Re : Y-a-t-il des obstacles théoriques à l'élaboration d'un esprit artificiel?

    Merci pour votre réponse, j'en profite pour rebondir rapidement sur ce que vous avez affirmé dans le fil inerte/vivant.
    Est-ce que, pour autant, les trois propriétés ci-dessus apparaîtront spontanément dans l'objet ainsi synthétisé? Vaste question, mais qui relève pour le moment davantage de la métaphysique ou de la religion que de la science...
    concernant l'apparition d'une autoréférence dans un objet synthétisé.
    Est-on absolument certain que cette vaste question ne concerne que la métaphysique?
    Ma question de départ pourrait être ramenée d'abord à celle-ci : "d'un point de vue purement scientifique, voire moniste, existerait-il des arguments à l'encontre de l'apparition d'une autoréférence dans un objet synthétisé?"
    Via mes pérégrinations sur le net, j'ai pu en relever quelques uns, mais vous comprendrez qu'entre les mystifications et les délires théologiques, ma liste est loin d'être exhaustive ou certaine : utilisation du théorème de Gödel par Penrose, impossibilité pratique de reproductibilité par l'Homme, problématique solipsiste et Chambre Chinoise de Searle...
    Désolée d'insister, je ne suis même pas certaine que cette interrogation appartient au domaine "bionique, robotique et vie artificielle" ou à la métaphysique ontologiste.

  5. #4
    Jean-Arcady Meyer

    Re : Y-a-t-il des obstacles théoriques à l'élaboration d'un esprit artificiel?

    Citation Envoyé par Metropolis Voir le message
    Est-on absolument certain que cette vaste question ne concerne que la métaphysique?
    Je n'ai pas dit cela et je ne fais qu'exprimer une opinion personnelle. Personne ne peut être absolument certain de quoi que ce soit dans ce domaine.

    Pour reprendre ce que j'ai eu l'occasion de dire dans un autre fil, à tort ou à raison, je soupçonne que, dans 100 ans, la question de la conscience des robots ne se posera pas de la manière dont Penrose, Searle et beaucoup d'autres l'ont abordée ou l'abordent actuellement... mais en des termes dont nous n'avons actuellement pas idée.

    Pour aller au fond de ma pensée, je crois que - dans l'état actuel de nos connaissances et réflexions - les progrès immédiats les plus importants en matière d'élaboration d'un esprit artificiel sont davantage à attendre du côté des neurosciences que de la métaphysique, de la philosophie, de la religion, de la physique quantique, "and all that sort of things"...

    Mais, bon, cela se discute...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Jean-Arcady Meyer

    Re : Y-a-t-il des obstacles théoriques à l'élaboration d'un esprit artificiel?

    Citation Envoyé par Jean-Arcady Meyer Voir le message
    Pour aller au fond de ma pensée, je crois que - dans l'état actuel de nos connaissances et réflexions - les progrès immédiats les plus importants en matière d'élaboration d'un esprit artificiel sont davantage à attendre du côté des neurosciences que de la métaphysique, de la philosophie, de la religion, de la physique quantique, "and all that sort of things"...
    Je me réponds à moi-même parce que je n'ai plus le droit d'éditer mon mail précédent...

    En fait, j'aurais préféré écrire:

    Pour aller au fond de ma pensée, je crois que - dans l'état actuel de nos connaissances et réflexions - les progrès immédiats les plus importants en matière d'élaboration d'un esprit artificiel sont davantage à attendre du côté des neurosciences et de la robotique que de la métaphysique, de la philosophie, de la religion, de la physique quantique, "and all that sort of things"... Pourquoi les neurosciences et la robotique? Simplement parce que je crois aussi que toute intelligence artificielle doit être incarnée et située, un point abordé dans d'autres fils.

  8. #6
    Metropolis

    Re : Y-a-t-il des obstacles théoriques à l'élaboration d'un esprit artificiel?

    Soit, l'incertitude prime donc. En l'absence de résultat absolu, je vais m'intéresser de plus près aux neurosciences avant de poursuivre ma réflexion (le point "toute intelligence artificielle doit être incarnée et située" m'intéresse en particulier).
    Merci bien pour votre attention.

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Robots, genèse d'un peuple artificiel
    Par asccs dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/12/2008, 16h10
  2. "coeur artificiel" artificiel et pompe
    Par Docomort dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/03/2008, 22h35
  3. taille d'un satellite artificiel
    Par ln182bio dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/03/2007, 15h31
  4. soucis avec l'élaboration de notre problématique
    Par PEMM dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/10/2006, 10h02