Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

pompe de puits



  1. #1
    percevaldelyon

    pompe de puits


    ------

    Bjr
    j'ai un puit dans ma cave sous ma maison. Diametre de buse beton 1m. Dans le puit : Hauteur eau 3m50 + 8m50 air. Eau propre. Dois je mettre a une pompe immergée (avec ou sans cuve surpresseur ?), ou bien je peux mettre une pompe de surface prééquipée sur cuve surpresseur 50 litres ? ? ? Aujourd'hui il y a une vieille pompe de surface sans surpresseur et ca manque de pression et de debit. usage : jardin, piscine, karcher + 1 WC.
    (NB : J'ai trouvé une pompe immergée neuve et moitié prix car 3 ans et jamais installée). merci de vos conseils.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    havane

    Re : pompe de puits

    bonsoir,si vous mettez la pompe immergée + la cuve surpresseur,c'est le top!

  4. #3
    invite76532345
    Invité

    Re : pompe de puits

    Bonjour percevaldelyon

    Premier message:...==========> Bienvenue sur le forum.
    La hauteur d'air au dessus de la surface de l'eau dans le puits est 8.5m.
    Théoriquement une pompe pourrait aspirer à 10m de profondeur, mais en pratique, 8.5m est la limite pour les machines "standard" sans artifice particulier.
    La seule solution fonctionnelle est donc la pompe immergée.
    Quant à équiper cette pompe d'un "bidon" (en surface) pour réaliser un hydrophore (surpresseur plus réserve) c'est affaire de goût et d'utilité, l'avantage étant la mise en route et l'arrêt automatiques de la pompe, l'inconvénient étant l'encombrement du système. Pour suivre les "règles de l'art", on ne dimensionne pas un "bidon" au pifomètre mais en fonction de la consommation courante et du temps que l'on admet entre deux redémarrages de la pompe.
    Un petit tampon de 50 litres (soit environ 17 litre d'eau utiles entre 2 démarrages) ne sera pas nécessairement le "top" technique, mais il permettra de stopper la pompe plus rapidement qu'en "manuel" lors de l'arrêt du nettoyeur HP ou de la fermeture de la lance d'arrosage, sans compter le réservoir de chasse, seul utilisateur "permanent" et "aléatoire".
    Cependant Attention. Réaliser un groupe hydrophore nécessite une pompe surpresseur (oui c'est la pompe qui génère la pression) capable de faire monter la pression dans le bidon jusqu'à 3 bars, valeur généralement admise pour les installations domestiques, sinon "mission impossible". D'autre part, cette pression doit pouvoir être atteinte avec un débit supérieur au minimum donné par le constructeur, sous peine de prendre le risque (grave) d'abréger (de beaucoup) la vie de la pompe et de se brouiller avec le copain (ou voisin) qui l'a revendue).
    Pratiquement cette pression doit être obtenue avec 1/4 du débit affiché sur la notice ou l'emballage s'il s'agit d'une pompe de chez "Brico-machin". Pour une pompe "pro", lire sa courbe.

  5. #4
    percevaldelyon

    Re : pompe de puits

    Citation Envoyé par papykiwi Voir le message
    Bonjour percevaldelyon

    Premier message:...==========> Bienvenue sur le forum.
    La hauteur d'air au dessus de la surface de l'eau dans le puits est 8.5m.
    Théoriquement une pompe pourrait aspirer à 10m de profondeur, mais en pratique, 8.5m est la limite pour les machines "standard" sans artifice particulier.
    La seule solution fonctionnelle est donc la pompe immergée.
    Quant à équiper cette pompe d'un "bidon" (en surface) pour réaliser un hydrophore (surpresseur plus réserve) c'est affaire de goût et d'utilité, l'avantage étant la mise en route et l'arrêt automatiques de la pompe, l'inconvénient étant l'encombrement du système. Pour suivre les "règles de l'art", on ne dimensionne pas un "bidon" au pifomètre mais en fonction de la consommation courante et du temps que l'on admet entre deux redémarrages de la pompe.
    Un petit tampon de 50 litres (soit environ 17 litre d'eau utiles entre 2 démarrages) ne sera pas nécessairement le "top" technique, mais il permettra de stopper la pompe plus rapidement qu'en "manuel" lors de l'arrêt du nettoyeur HP ou de la fermeture de la lance d'arrosage, sans compter le réservoir de chasse, seul utilisateur "permanent" et "aléatoire".
    Cependant Attention. Réaliser un groupe hydrophore nécessite une pompe surpresseur (oui c'est la pompe qui génère la pression) capable de faire monter la pression dans le bidon jusqu'à 3 bars, valeur généralement admise pour les installations domestiques, sinon "mission impossible". D'autre part, cette pression doit pouvoir être atteinte avec un débit supérieur au minimum donné par le constructeur, sous peine de prendre le risque (grave) d'abréger (de beaucoup) la vie de la pompe et de se brouiller avec le copain (ou voisin) qui l'a revendue).
    Pratiquement cette pression doit être obtenue avec 1/4 du débit affiché sur la notice ou l'emballage s'il s'agit d'une pompe de chez "Brico-machin". Pour une pompe "pro", lire sa courbe.
    Bonjour merci . Concretement j'ai trouvé une FLYGT pompe de puit 5" pour eau claire - 0,75 kW - 5,2 A – Ref : HX 3-7 M. Quelle serait la configuration impeccable ? Comment dois contruire mon installation ? merci

  6. #5
    havane

    Re : pompe de puits

    bonjour,il vous faut un coffret de commande,poire de niveau+pressostat!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite76532345
    Invité

    Re : pompe de puits

    Bonsoir

    Concretement j'ai trouvé une FLYGT pompe de puit 5" pour eau claire - 0,75 kW - 5,2 A – Ref : HX 3-7 M.
    Bonne machine pour un usage domestique important (environ 4 douches en simultané). Le moteur a d'après la fiche un rendement de 66% (220 x5.2 = 1.14kW, on ne tient pas compte du "cosphi") assez courant pour des applications domestiques.
    Elle est équipée d'un contact anti marche à sec (la poire). Le pressostat est à choisir dans la gamme très étendue de tous les fabricants.
    Si on regarde la courbe de la pompe avec roues Std, on voit que la plage médiane correspond à une HMT de ~45m.
    Si on installe un bidon, il faudra fonctionner entre 40 et 30m (concrètement, une pression d'eau en sortie de pompe comprise entre 4 et 3 barsg); ce qui donne entre ~3 et 2 barsg sortie bidon, compte tenu des 8.5m sous le niveau "0" du sol et la perte de charge en ligne.
    Dans ce cas de figure (pression), la pompe a un débit moyen de 3.38 m3/h =3380 l/h ou 0.94 l/s.
    Si on veut qu'elle tourne au moins 30 s pour évite les surcharges et la surchauffe de démarrages trop fréquents, il faut que le volume d'eau utile dans le bidon soit de l'ordre de 20 litres.
    Le volume de la vessie entre "plein" et "vide" est donc 20 litres.
    Sa pression absolue, entre 4 et 3 barsa. Donc son volume Vv/ Vp = 4/3 Donc 20l ==>1/4 du volume de la vessie.
    Le volume de la vessie gonflée à 3 barsa est 80 l. Il faudra un réservoir de l'ordre de 100 l (ou +)
    Le volume exact ou approchant à définir en fonction de l'utilisation , le débit augmentant le temps de "regonflage" du bidon. La fonction "arrosage", le plus gros consommateur est donc déterminante.

    A+
    Images attachées Images attachées

  9. Publicité
  10. #7
    percevaldelyon

    Re : pompe de puits

    Citation Envoyé par papykiwi Voir le message
    Bonsoir

    Bonne machine pour un usage domestique important (environ 4 douches en simultané). Le moteur a d'après la fiche un rendement de 66% (220 x5.2 = 1.14kW, on ne tient pas compte du "cosphi") assez courant pour des applications domestiques.
    Elle est équipée d'un contact anti marche à sec (la poire). Le pressostat est à choisir dans la gamme très étendue de tous les fabricants.
    Si on regarde la courbe de la pompe avec roues Std, on voit que la plage médiane correspond à une HMT de ~45m.
    Si on installe un bidon, il faudra fonctionner entre 40 et 30m (concrètement, une pression d'eau en sortie de pompe comprise entre 4 et 3 barsg); ce qui donne entre ~3 et 2 barsg sortie bidon, compte tenu des 8.5m sous le niveau "0" du sol et la perte de charge en ligne.
    Dans ce cas de figure (pression), la pompe a un débit moyen de 3.38 m3/h =3380 l/h ou 0.94 l/s.
    Si on veut qu'elle tourne au moins 30 s pour évite les surcharges et la surchauffe de démarrages trop fréquents, il faut que le volume d'eau utile dans le bidon soit de l'ordre de 20 litres.
    Le volume de la vessie entre "plein" et "vide" est donc 20 litres.
    Sa pression absolue, entre 4 et 3 barsa. Donc son volume Vv/ Vp = 4/3 Donc 20l ==>1/4 du volume de la vessie.
    Le volume de la vessie gonflée à 3 barsa est 80 l. Il faudra un réservoir de l'ordre de 100 l (ou +)
    Le volume exact ou approchant à définir en fonction de l'utilisation , le débit augmentant le temps de "regonflage" du bidon. La fonction "arrosage", le plus gros consommateur est donc déterminante.

    A+


    Merci Papykiwi.

    J'avais deja lu tes conseils auprés d'un autre demandeur, et j'esperais que tu passes lire mon message. Tu sembles bien connaitre le sujet des pompes.

    Trouver une cuve de 100 L ne sera pas un probleme il y en a plein sur internet type : http://www.irrijardin.fr/p2030/Arros...VERTICALE.html ou http://www.bricommerce.com/boutique/...&code_lg=lg_fr
    Coté encombrement, pas soucis, j'ai de la place dans ma cave pour loger une cuve. Je vais choisir une cuve verticale de 100 L. Comment reconnaitre un produit de qualité ?

    Je recupére cette nouvelle pompe "nue". J'ai bien compris qu'il me faut un pressostat . . mais peut etre est ce le materiel "presscontrol" (marque Jetly 10Amperes et 10Bars) qui existe deja sur mon installation actuelle. (ce pressecontrol a l'air beaucoup plus recent que la pompe) . Je te propose en piece jointe 3 photos de mon installation actuelle. L'eau arrive du puit par le tuyau noir a droite, retour puit par le noir de gauche et alimentation du reseau exterieur specifique par le tuyeau jaune.

    Je dois pouvoir recuperer de mon ancienne installation : les 2 tuyaux PEhd arrivée d'eau et retour puit, le tuyau jaune alimentation reseau, le presscontrol. Il semble manquer la pompe, la cuve, le cable inox, peut etre le detendeur mécanique (Qu'on peut voir entre ma pompe actuelle et le presscontrol - il n'est pas recuperable car aussi vieux que la pompe).
    Et je vais refaire l'installe electrique avec une protection disjonctable 10 A (car a ce jour fusible porcelaine). Manque t'il autre chose a ton avis ? As tu un schema de branchement de tout cela ? (Hydro et electrique). et d'autres conseils précieux ? un grand merci pour ton aide.
    Images attachées Images attachées

  11. #8
    invite76532345
    Invité

    Re : pompe de puits

    Bonsoir
    Un peu débordé aujourd'hui.
    Le pressostat. C'est un "machin très simple en fait. Un exemple:
    Je n'ai rien à voir avec ce fournisseur dont j'ignorais l'existence jusqu'à aujourd'hui. Le seul intérêt de ce lien est de montrer un pressostat "Télémécanique" (mais il y a d'autres fabricants) capot ouvert, de donner un schéma de branchement et une méthode de réglage.
    http://www.bricomatic.com/catalog/co...pm6-p-210.html
    Le "Presscontrol" existant n'est à priori pas le matériel qui convient à un groupe hydrophore. Le pressostat ne doit que contrôler la fonction Marche/Arrêt de la pompe, sans aucune référence à la circulation ou l'utilisation; donc 1 seul raccord sur le réservoir (ou son tuyau de sortie, en amont du robinet d'isolement).
    Le régulateur de pression (détendeur mécanique) est inutile, la pression ne dépassera pas le réglage maxi du pressostat (on part sur 3 bars g). Comme il commande la pompe, celle-ci s'arrêtera sur son ordre.
    Pas d'info sur le diamètre des tuyaux existant. La sortie n'est pas très importante (sauf s'il y a une grande longueur de tuyau d'arrosage à cause des pertes de charge)
    La pompe débite en moyenne 0.94 l/s (C'est une "grosse pompe" pour une habitation). La vitesse moyenne habituellement admise dans le tuyau est 1.5 m/s. Donc la quantité 0.94 l doit parcourir 1.5m en 1s.
    Le tuyau doit donc avoir un volume interne de 0.94 * (2/3) = 0.63 l (0.63 dm3) par mètre.
    Ce qui conduit à un diamètre intérieur de: (0.63*4/(10*Pi))^1/2 = 0.28 dm ==>30mm arrondi; le plus proche est 1.1/4".
    Si le puits est juste sous la maison, la longueur de tuyau entre pompe et bidon sera relativement courte et on peut envisager un diamètre de 1", mais pas moins.
    Le schéma, à la fois hydraulique et électrique est attaché. Très simple en fait.

    A+
    Images attachées Images attachées

  12. #9
    percevaldelyon

    Re : pompe de puits

    Citation Envoyé par papykiwi Voir le message
    Bonsoir
    Un peu débordé aujourd'hui.
    Le pressostat. C'est un "machin très simple en fait. Un exemple:
    Je n'ai rien à voir avec ce fournisseur dont j'ignorais l'existence jusqu'à aujourd'hui. Le seul intérêt de ce lien est de montrer un pressostat "Télémécanique" (mais il y a d'autres fabricants) capot ouvert, de donner un schéma de branchement et une méthode de réglage.
    http://www.bricomatic.com/catalog/co...pm6-p-210.html
    Le "Presscontrol" existant n'est à priori pas le matériel qui convient à un groupe hydrophore. Le pressostat ne doit que contrôler la fonction Marche/Arrêt de la pompe, sans aucune référence à la circulation ou l'utilisation; donc 1 seul raccord sur le réservoir (ou son tuyau de sortie, en amont du robinet d'isolement).
    Le régulateur de pression (détendeur mécanique) est inutile, la pression ne dépassera pas le réglage maxi du pressostat (on part sur 3 bars g). Comme il commande la pompe, celle-ci s'arrêtera sur son ordre.
    Pas d'info sur le diamètre des tuyaux existant. La sortie n'est pas très importante (sauf s'il y a une grande longueur de tuyau d'arrosage à cause des pertes de charge)
    La pompe débite en moyenne 0.94 l/s (C'est une "grosse pompe" pour une habitation). La vitesse moyenne habituellement admise dans le tuyau est 1.5 m/s. Donc la quantité 0.94 l doit parcourir 1.5m en 1s.
    Le tuyau doit donc avoir un volume interne de 0.94 * (2/3) = 0.63 l (0.63 dm3) par mètre.
    Ce qui conduit à un diamètre intérieur de: (0.63*4/(10*Pi))^1/2 = 0.28 dm ==>30mm arrondi; le plus proche est 1.1/4".
    Si le puits est juste sous la maison, la longueur de tuyau entre pompe et bidon sera relativement courte et on peut envisager un diamètre de 1", mais pas moins.
    Le schéma, à la fois hydraulique et électrique est attaché. Très simple en fait.

    A+


    Bjr Papykiwi


    Le technicien de FLYGT a inscrit un boitier de commande dans la liste des materiels a installer. (1 coffret DUCTOR II monophasé 0,75kw référence 5848220 prix H.T. : 581,33€) (doc Flygt jointe)

    Je pensais mettre simplement un disjoncteur differenciel 2 poles 10 A 30 mA sur la ligne de ma pompe + le contacteur manometrique sur le ballon. (et certainement pas ce boitier hors de prix.). Qu'en penses tu ?
    Je n'ai pas encore reçu ma pompe, peut etre qu'il n'y a pas de condensateur dedant. Je dois mettre un 30 uF (comme inscrit dans la doc Flygt . .) Mais où dois le mettre ?

    Merci encore
    Fichiers attachés Fichiers attachés

  13. #10
    invite76532345
    Invité

    Re : pompe de puits

    Bonsoir

    Je pensais mettre simplement un disjoncteur differenciel 2 poles 10 A 30 mA sur la ligne de ma pompe + le contacteur manometrique sur le ballon. (et certainement pas ce boitier hors de prix.). Qu'en penses tu ?
    Je pense que ta solution est la bonne solution.
    Je n'ai pas encore reçu ma pompe, peut etre qu'il n'y a pas de condensateur dedant. Je dois mettre un 30 uF (comme inscrit dans la doc Flygt . .)
    Oulala! Cela ressemble fort à un moteur triphasé que l'on veut faire tourner en "mono". Attention au manque de puissance. La puissance "plaque" va être divisée par 1.7 (3^1/2). J'ai peur qu'il ne manque beaucoup de watts à l'arbre.

    A+

  14. #11
    percevaldelyon

    Re : pompe de puits

    Merci Papy

    Sinon pas soucis, car j'ai le 380 V a la maison. Il me faut juste tirer une ligne jusqu'a ma cave.
    J'attends l'arrivée de cette pompe. Mais cette pompe est déclarée en version monophasée. (il existe 2 versions : la HX 3-7 et la HX 3-7 M pour mono) la mienne est une version M.

  15. #12
    invite76532345
    Invité

    Re : pompe de puits

    Bonjour

    (il existe 2 versions : la HX 3-7 et la HX 3-7 M pour mono)
    Cela semble confirmer mes doutes
    La puissance hydraulique d'une pompe 3.5m3/h à 35m est ~0.56 kW, avec rendement hydraulique estimé moyen (0.62)** ce qui amène un moteur de 0.74kW**
    **: suivant norme ISO 13709 .
    Donc le "0.75 kW" en place conviendrait. Le tout est de savoir si c'est 0.75 en version "tri" ou 0.75 une fois modifié "mono". Il faudrait lire la plaque moteur.
    Pour la transformation "tri" ==>"mono, le schéma est en PJ.
    Attention, le condensateur (sec, non polarisé, surtout pas électrochimique) doit avoir une tension de service au moins égale à 230*(3^1/2) soit 400V (plus n'en serait que mieux)

    Bonne journée
    Images attachées Images attachées

  16. Publicité
  17. #13
    percevaldelyon

    Re : pompe de puits

    Bonsoir Papykiwi

    J'ai terminé mon installation cet aprés midi. Tout est Ok au 1 er démarrage. (La pompe était précablée en 220V, avec Condensateur intégré.). Un grand merci tout specialement pour toi. Tes conseils avertis et judicieux m'ont été trés précieux. Je t'envoie 2 fotos, une bourrade amicale et une bière virtuelle mais sincère.

    Percevaldelyon.
    Images attachées Images attachées

Discussions similaires

  1. Puits de potentiel
    Par edpiste dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 26/07/2018, 17h35
  2. Puits
    Par Pauvrete02170 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 07/02/2009, 17h21
  3. [Thermique] Pompe à chaleur eau/eau AUREA 70 alimentée par un puits
    Par Bounoume dans le forum Dépannage
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/06/2008, 07h35
  4. ajuster une pompe de puits
    Par achileus dans le forum Technologies
    Réponses: 8
    Dernier message: 17/07/2007, 11h59
  5. Puits de lumière
    Par Steflelutin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/06/2006, 14h54