Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)



  1. #1
    Lorelili

    Question Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    Bonjour!

    Je cherche à comprendre pourquoi le cuivre (II) se lie spécifiquement aux azote des liaisons peptidiques lorsqu'on dose par la méthode de Biuret. Comment se fait la liaison? Est-ce qu'elle se fait directement avec le doublet libre de l'azote ou (comme je l'ai vu sur un schéma) avec l'hydrogène de l'azote (ce qui me semble impossible)?

    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    La liaison entre Cu et les molécules azotées se fait toujours entre le ion Cu et l'atome d'azote porteur d'un doublet non partagé. Toujours.

  4. #3
    Lorelili

    Re : Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    Merci !
    Comment est-ce que la liaison Cu-azote peut se faire spécifiquement avec les atomes d'azote de la liaison peptidique et pas avec les atomes d'azote des acides aminés libres ou des chaînes latérales:??

  5. #4
    Lorelili

    Re : Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    J'aurais vraiment besoin d'une réponse s'il vous plaît!
    Pas a pas, se va luènh. [Proverbe occitan]

  6. #5
    moco

    Re : Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    La liaison entre l'atome de cuivre et un atome d'azote peut se faire avec n'importe quel atome N. Il n'y a pas besoin que cet atome soit dans une chaîne peptidique. Il peut être en chaîne latérale, ou en bout de chaîne. Mais attention. Il faut que cet atome d'azote ne soit pas déjà impliqué dans un groupe ammonium, du genre -NH3+. Et c'est souvent le cas des atomes N situés en bout de chaîne, sous forme de groupes amino -NH2. Les acides aminés NH2-CHR-COOH sont souvent sous forme +NH3-CHR-COO-, et alors ils ne peuvent pas s'unir à un ion cuivre.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Lorelili

    Re : Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    Citation Envoyé par moco Voir le message
    Les acides aminés NH2-CHR-COOH sont souvent sous forme +NH3-CHR-COO-, et alors ils ne peuvent pas s'unir à un ion cuivre.
    OK j'ai compris! On a bien la forme +NH3-CHR-COO- lors de notre expérience car on s'est placé à pH 7,4 à l'aide d'un tampon phosphate.

    Un grand merci Moco
    Pas a pas, se va luènh. [Proverbe occitan]

  9. Publicité
  10. #7
    dhb1980

    Re : Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    Citation Envoyé par moco Voir le message
    La liaison entre l'atome de cuivre et un atome d'azote peut se faire avec n'importe quel atome N. Il n'y a pas besoin que cet atome soit dans une chaîne peptidique. Il peut être en chaîne latérale, ou en bout de chaîne. Mais attention. Il faut que cet atome d'azote ne soit pas déjà impliqué dans un groupe ammonium, du genre -NH3+. Et c'est souvent le cas des atomes N situés en bout de chaîne, sous forme de groupes amino -NH2. Les acides aminés NH2-CHR-COOH sont souvent sous forme +NH3-CHR-COO-, et alors ils ne peuvent pas s'unir à un ion cuivre.
    Hello, je suis également interéssé par cette méthode (plus particulièrement à son application pour des quantification des protéines avec l'utilisation de l'acide bicinchoninique), mais j'aurai aimé avoir le détail (électron et tout et tout) sur la réaction protein + cu2+ --> prot-cu1+. J'ai lu également qu'il y avait des liaison possibles sur les chaines latérales des cystéines, cystines, tyrosines et tryptophanes. Ok pour le tryptophane, il contient bien un atome d'azote, mais quid des autres (liaison sur le souffre?) ???

    Merci d'avance

  11. #8
    greenapple

    Re : Complexe cuivre(II)-protéine (méthode de Biuret)

    C'est une vieille discussion, mais je poste au cas où d'autres passent par là...

    "Chez nous", les profs nous ont fait utiliser la méthode du Biuret mais elle varie de ce que vous donnez ici (le principe reste néanmoins le même).

    On part du principe que les protéines réduisent les ions cupriques Cu2+ (II) en ions cupreux Cu+ (I) en milieu alcalin. L'acide bicinchonique (BCA) se fixe spécifiquement sur les ions Cu+ et forme un complexe soluble pourpre (2 BCA + 1 Cu+). La formation de ce complexe va pouvoir être dosée à 562nm.

    Le seul inconvénient c'est qu'il faut faire gaffe à la présence de sucres réducteurs, car en milieu alcalin ils vont aussi réduire le Cu2+.

Sur le même thème :

    Sur le même sujet

    Définitions

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 07/02/2007, 18h14
  2. Méthode complexe, régime sinusoïdale forcé
    Par julien_4230 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/06/2006, 09h52
  3. methode pour complexe et delta
    Par merak dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/11/2005, 14h27
  4. Complexe de Cuivre
    Par knucknuck dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 23/09/2005, 18h37
  5. etude du complexe Ferthiocyanate par la methode de Job
    Par blackdesperado dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/03/2005, 10h05