Mesure de potentiel "libre"
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Mesure de potentiel "libre"



  1. #1
    invited3f732b3

    Mesure de potentiel "libre"


    ------

    Bonjour à tous,

    jeune embauché, on m'a confié un projet dans lequel s'intègre une mesure de potentiel.
    Mesure simple : dans un bécher d'eau du réseau (400µS, Température ambiante), je plonge un morceau d'acier connecté à un multimètre. L'autre borne du multimètre est reliée a une electrode Ag/Ag Cl/KCl.

    Le potentiel libre du fer étant de -440 mV (avec une electrode Hydrogène), on devrait mesurer un potentiel de -630 mV...

    MAIS JE N'Y ARRIVE JAMAIS, valeurs instables de -300 à -500 !!!

    je ne comprend pas (les paramètres de mesure ne sont pas à remettre en cause : multimètre sur mV continu, électrode rechargée en sel, connectique franche, ...)

    Merci de vos conseils !!!

    Jano

    -----

  2. #2
    moco

    Re : Mesure de potentiel "libre"

    Le problème avec l'eau du réseau, c'est que sa concentration en électrolyte est très faible, et que la concentration en gaz carbonique varie beaucoup et de manière difficile à contrôler. Il suffit que tu souffles sur ton eau, pour qu'elle se charge un peu en gaz carbonique, donc en acide H2CO3, et donc en ion H+ ete HCO3-. Et la conductivité change. Essaie d'abord de mesurer le pH de ton eau. S'il change aussi abruptement que le potentiel de ton électrode, c'est que le gaz carbonique en est la cause.

    Ce qu'il faudrait savoir aussi, c'est la résistance (ou impédance) d'entrée de ton appareil. L'idéal, ce serait qu'il ait une résistance d'entrée infinie. Si ton multimètre est électronique, cette résistance est élevée, de plusieurs dizaines de mégohms. Mais si elle est inférieure au mégohm, tu ne peux pas faire de mesure valable, car ton multimètre laisse passer un courant tel que ton potentiel mesuré n'aura pas de rapport avec le potentiel vrai, qu'on définit comme se produisant en l'absence de courant.

    Autre problème. Tu parles d'une électrode en acier. Quelle sorte d'acier ? Est-ce que la surface de ton acier ne se modifie pas avec le temps ? Si elle se recouvre d'oxyde, son potentiel change, même si la couche est trop fine pour être vue.

    De plus l'acier est un alliage. Et le potentiel des alliages est un problème particulièrement ardu à comprendre. Ce n'est pas la moyenne pondérée des otentiels des constituants. L'acier inox a un potentiel pas très éloigné de celui de l'or.

  3. #3
    invited3f732b3

    Re : Mesure de potentiel "libre"

    Bonjour et merci de cette réponse rapide,

    voilà qq precision suplémentaire :

    "Et la conductivité change. Essaie d'abord de mesurer le pH de ton eau. S'il change aussi abruptement que le potentiel de ton électrode, c'est que le gaz carbonique en est la cause"
    >>> on peut éliminer ce paramètre, en 6 jours la conductivité est restée la meme, idem pour le pH.

    Ce qu'il faudrait savoir aussi, c'est la résistance (ou impédance) d'entrée de ton appareil. L'idéal, ce serait qu'il ait une résistance d'entrée infinie. Si ton multimètre est électronique, cette résistance est élevée, de plusieurs dizaines de mégohms. Mais si elle est inférieure au mégohm, tu ne peux pas faire de mesure valable, car ton multimètre laisse passer un courant tel que ton potentiel mesuré n'aura pas de rapport avec le potentiel vrai, qu'on définit comme se produisant en l'absence de courant.
    >>> Nous sommes équipé d'un instrument de mesure spécifique à notre besoin, il indique une valeur similaire.


    Autre problème. Tu parles d'une électrode en acier. Quelle sorte d'acier ? Est-ce que la surface de ton acier ne se modifie pas avec le temps ? Si elle se recouvre d'oxyde, son potentiel change, même si la couche est trop fine pour être vue.
    >>> Ce point me semble interessant... Comment le qualifier ?

    Merci, Jano

Discussions similaires

  1. les "générateurs" en "électricité libre"..
    Par invite575d3ab6 dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/02/2007, 22h32
  2. Un "ordinateur pensant" serait-il doué de libre arbitre ?
    Par GillesH38a dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 1243
    Dernier message: 28/07/2006, 12h15