Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Butanethiolate de sodium



  1. #1
    lucieb

    Butanethiolate de sodium


    ------

    boisoir,
    j'ai une question, si pouvez me donner un coup de main...
    on a fait la réaction du butanolate de sodium avec du 1-chlorobutane dans le butan1ol comme solvant.
    que se passe t il ( bilan réactionnel et aspect cinétique ) si l'on remplace le butanolate de sodium par le butanethiolate de sodium ?
    J'ai beaucoup réfléchi et je n'arrive pas à trouver, la réaction de départ est je pense une SN2 ( substitution nucléophile). je n'arrive pas voir les produits formés.
    merci d'avance pour votre aide

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mach3
    Modérateur

    Re : butanethiolate de sodium

    avec le butanolate, tu obtiens un ether

    avec le butanthiolate, tu obtiendras la même chose, avec un soufre à la place de l'oxygène si je ne m'abuse. On appelle sa un thioether (et ça a une odeur atroce )

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  4. #3
    lucieb

    Re : Butanethiolate de sodium

    merci pour la réponse
    que se passe t il d'un point du vu de vitesse de la réaction ?

  5. #4
    PaulHuxe

    Re : Butanethiolate de sodium

    Citation Envoyé par lucieb Voir le message
    merci pour la réponse
    que se passe t il d'un point du vu de vitesse de la réaction ?
    Le soufre est plus volumineux que l'oxygène, donc la charge négative est plus diluée dans l'espace. Les thiolates sont donc plus "mous" que les alcoolates. La réaction sera plus lente.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    mahnah

    Re : Butanethiolate de sodium

    Citation Envoyé par PaulHuxe Voir le message
    Le soufre est plus volumineux que l'oxygène, donc la charge négative est plus diluée dans l'espace. Les thiolates sont donc plus "mous" que les alcoolates. La réaction sera plus lente.
    Comme ce ne me semble pas clair :
    Pas d'accord si tu dis que ce sera plus rapide avec l'alcoolate : les thiolates sont de bien meilleurs nucléophiles que les alcoolates. La réaction sera donc plus rapide avec le thiolate. La raison est que le carbone tétraédrique lors d'une SN2 est un centre plutôt mou. Le nucléophile le plus mou réagira le mieux. Sinon on est d'accord.

    En présente de butanolate, il se passera 2 choses : une SN2, comme dans le cas du thiolate, mais aussi de la E2, car il s'agit d'une base forte.

  8. #6
    lucieb

    Re : Butanethiolate de sodium

    la réaction est elle plus lente ou plus rapide ?

  9. Publicité
  10. #7
    HarleyApril
    Modérateur

    Re : Butanethiolate de sodium

    il te faut choisir entre la réponse de Paul Huxe et celle de Mahnah, aïe !
    plutôt que d'essayer le pile ou face, je te donne une indication
    en mélangeant de l'alcool et un halogénure d'alkyle, il ne se passe rien
    en mélangeant un thiol et un halogénure d'alkyle, on observe un peu de formation d'un thioéther (vieille nomenclature, mais sans doute plus parlante)

    bonne continuation

  11. #8
    lucieb

    Re : Butanethiolate de sodium

    je suis donc tenté de répondre que la réaction est plus lente: mais alors je ne comprends pas le raisonnement de mahnah

  12. #9
    PaulHuxe

    Re : Butanethiolate de sodium

    je vais te donner un indice : ma réponse est fausse.


    désolé, la fatique

  13. #10
    mahnah

    Re : Butanethiolate de sodium

    Citation Envoyé par lucieb Voir le message
    je suis donc tenté de répondre que la réaction est plus lente: mais alors je ne comprends pas le raisonnement de mahnah
    Il faut bien repréciser les choses à chaque fois : laquelle est la plus lente ?

    HarleyApril t'a mis sur la voie : avec un thiol, la réaction conduit à un produit. Pas avec l'alcool. Ce sera dans le même sens avec un thiolate et un alcoolate.

    En ce qui concerne mon raisonnement, il est le suivant:
    1- Sans aller dans les détails, un thiolate est meilleur nucléophile qu'un alcoolate. Il réagira donc plus facilement avec l'halogénure.

    2- Les notions de dur/mou évoquées viennent de la densité de charge (+) ou (-) sur un centre électrophile ou nucléophile. Si la densité de charge est grande, c'est dur, sinon c'est mou. Cela a une influence directe sur les niveaux d'énergie des orbitales concernées. Or, une réaction aura lieu plus facilement si les orbitales qui interagissent ont un faible écart d'énergie. Cela veut dire qu'un nucléophile mou réagira avec un électrophile mou, et qu'un nucl. dur réagira avec un électrophile dur.

    3- Pourquoi ? les réactions de type SN2 sont essentiellement contrôlées par des interactions orbitalaires. En d'autres termes, le carbone tétraédrique est un centre électrophile plutôt mou. Le nucléophile le plus mou réagira donc plus facilement avec. Le nucléophile le plus mou est le thiolate, car le soufre est un atome plus gros et donc la charge (-) plus 'diluée'.

    J'espère que tu as compris comme cela. Ce n'est pas évident. Mais une chose est à retenir : les thiols/thiolates sont de meilleurs nucléophiles que les alcools/alcoolates.

Discussions similaires

  1. Iodure de sodium
    Par Questionneur dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/11/2007, 22h45
  2. borohydrure de sodium
    Par Lily59350 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/11/2007, 13h23
  3. bisulfite de sodium
    Par lexy dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2007, 22h07
  4. Spectre du Sodium
    Par ccslt dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/10/2006, 16h46
  5. Sodium
    Par Eskarina dans le forum Chimie
    Réponses: 16
    Dernier message: 26/01/2005, 20h49