Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

dangerosité de labouillie bordelaise.




  1. #1
    filoche 85

    Exclamation dangerosité de labouillie bordelaise.

    Bonjour,

    J'utilise depuis plusieurs année de la bouillie bordelaise,pour protéger mes tomates.Avec des traitements réguliers en fonction du temps, je me demande quand même si ce n' est pas dangereux pour l'homme.
    J'ai toujours pensé que le produit ne pénêtrait pas à l' intérieur de la plante,mais il y a quelque temps j' ai entendu le contraire.

    Alors est- il vrai ,que ce produit est néfaste pour l'homme?

    Je précise, qu' avant de manger ses tomates elles sont lavées et éplucher.
    Existe-il un produit plus naturelle encore, pour traiter sainement les légumes du jardin contre les champignons (mildiou...) ?

    merci d'avance de votre réponse.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    steco

    Re : dangerosité de labouillie bordelaise.

    Citation Envoyé par filoche 85 Voir le message
    Bonjour,

    J'utilise depuis plusieurs année de la bouillie bordelaise,pour protéger mes tomates.Avec des traitements réguliers en fonction du temps, je me demande quand même si ce n' est pas dangereux pour l'homme.
    J'ai toujours pensé que le produit ne pénêtrait pas à l' intérieur de la plante,mais il y a quelque temps j' ai entendu le contraire.

    Alors est- il vrai ,que ce produit est néfaste pour l'homme?

    Je précise, qu' avant de manger ses tomates elles sont lavées et éplucher.
    Existe-il un produit plus naturelle encore, pour traiter sainement les légumes du jardin contre les champignons (mildiou...) ?

    merci d'avance de votre réponse.
    bonjour,

    Il est conseillé d'arreter le traitement par la bouillie bordelaise 3 semaines avant consommation.
    Il y a donc surement des risques....

    De plus le cuivre utilisé a tendance a se concentrer et polluer les sols.

    Contre le mildiou, j'avais lu qu'il vaut mieux changer l'endroit de culture si un endroit a été "contaminé" pour éviter une recidive.
    Cela parait assez logique mais je n'ai aucune preuve...
    je ne sais pas si le purin d'ortie est efficace contre le mildiou, quelqu'un a de l'experience avec ca ?

  4. #3
    moco

    Re : dangerosité de labouillie bordelaise.

    La bouillie bordelaise est formée d'un carbonate basique de cuivre, qui est totalement insoluble dans l'eau. Ce produit adhère particulièrement bien sur les feuilles de tomates, et il protège donc effectivement les tomates.

    Il y a des dizaines d'années qu'on se pose la question de la toxicité de ce procédé.

    Les fiches toxicologiques indiquent que l'absorption de 15 à 20 grammes des composés de cuivre est mortel, et que 0.2 gramme produit des vomissements. Or la quantité qui se dépose sur les feuilles est de l'ordre de quelques milligramme par feuille. Et elle forme des taches bleuâtres bien visibles. On ne risque rien en mangeant des tomates dont les plants ont été traité à la bouillie bordelaise.

    Après le traitement, ce dépôt de cuivre tombe dans le sol, où il ne causera pas plus de de mal que le sable ou l'argile, car comme ces deux substances, il ne peut plus repasser en solution. Et ce n'est que lorsque un produit est dissout dans l'eau qu'il peut faire du tort aux êtres vivants.


  5. #4
    Zunder

    Re : dangerosité de labouillie bordelaise.

    Pour l'humain, aucun risque à ma connaissance.

    Pour les écosystèmes, on n'a commencé à s'y intéresser que récemment. Désolé de contredire moco, mais le cuivre ne reste en tout cas pas sagement dans les sols sous une forme totalement inerte. Il est lessivé ( http://www.sciencedirect.com/science...91b3b0ddf42e17 ) et également absorbé par les racines des plantes ( http://www.sciencedirect.com/science...4f692b138501f5 ). Reste maintenant à déterminer les effets de tout ça sur les écosystèmes.

  6. #5
    moco

    Re : dangerosité de labouillie bordelaise.

    Merci Zinder pour ces précisions d'origine vraiment très récentes. Bravo ! Le premier article date de 2008 !
    Mais cela n'infirme pas vraiment ce que je disais, puisque le premier article en question se termine par :
    The absence of significant differences among water-soluble Cu concentrations at the various water-sampling points suggests that winegrowing does not increase water-soluble Cu levels in the river under normal circumstances.
    Quant au 2ème article, il contient la phrase suivante :
    Copper concentrations in tomato shoots remained in the adequate range and were independent of soil properties and soil Cu content.

    Donc même si on a traité pendant des années ses cultures avec de la bouillie bordelaise, la teneur en cuivre de la végétation qui y pousse est la même que si on ne l'avait jamais traitée avec des composés cuivriques.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Zunder

    Re : dangerosité de labouillie bordelaise.

    Citation Envoyé par moco Voir le message
    Mais cela n'infirme pas vraiment ce que je disais, puisque le premier article en question se termine par :
    The absence of significant differences among water-soluble Cu concentrations at the various water-sampling points suggests that winegrowing does not increase water-soluble Cu levels in the river under normal circumstances.
    Cette phrase concerne uniquement le Cu soluble. L'abstract contient également : Total copper concentration in river sediments ranged from 18 to 209 mg kg− 1 depending on the proportion of land under vineyard in the sub-basin drained via the sampling point (r = 0.915, p < 0.05)..
    Un extrait de la conclusion de l'article : In this study the concentration of copper in river water showed no relationship to the distribution of vineyards in the basin, but vineyard distribution was related to the concentration of copper in river sediments, which in river stretches under the influence of productive vineyards constituted significant reservoirs of Cu. This difference between river water and sediments supports the notion that in this basin copper is transported from vineyards to rivers mainly in particulate form, as the result of soil erosion, rather than in soluble form.


    Citation Envoyé par moco Voir le message
    Donc même si on a traité pendant des années ses cultures avec de la bouillie bordelaise, la teneur en cuivre de la végétation qui y pousse est la même que si on ne l'avait jamais traitée avec des composés cuivriques.
    J'ai bien précisé "racines" dans mon post précédent. L'article dit également Conversely, strong, positive correlations were found between root Cu concentration, total soil Cu, EDTA- or K-pyrophosphate-extractable Cu and organic C contents in the 24 calcareous soils, suggesting a prominent role of organic matter in the retention and bioavailability of Cu.
    Les parties aériennes sont effectivement propres à ce niveau de contamination. On reste néanmoins dans le raisonnable puisque les sols ne dépassent pas les 400ppm de Cu. Pas de papier en tête pour des sols plus contaminés, mais en hydroponie la concentration dans les parties aériennes commence à augmenter quand on augmente trop le Cu dans la solution nutritive.

  9. #7
    Zunder

    Re : dangerosité de labouillie bordelaise.

    Petite précision, les formes insolubles des sédiments ne sont pas spécialement les formes originelles introduites par la bouillie bordelaise : entre 20 et 60% du Cu sont liés à de la matière organique. A noter qu'une proportion comparable est effectivement liée à des particules inorganiques.

  10. Publicité

Discussions similaires

  1. [Physiologie] Dangerosité des frelons
    Par Sio dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 08/05/2009, 16h57
  2. dangerosité aurores
    Par Jiav dans le forum L'ozone et le climat
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/10/2007, 18h05
  3. Bouillie bordelaise
    Par katmai dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/06/2007, 19h55
  4. Dangerosité des pesticides?
    Par Bufo v dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 30/08/2004, 12h15