Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Etude sur le perchloroethylène



  1. #1
    rondup

    Etude sur le perchloroethylène


    ------

    Bonjour à tous,
    je séche sur une étude d'ambiance.
    Je travaille sur un problème de blanchisserie.
    j'aimerai déterminer qu'elle est la concentration gazeuze prévisible en perchlo dans une salle de 220m3.
    J'ai essayé la loi des gaz parfaits mais je n'arrive pas à aboutir.
    Voici les données dont je dispose:
    T= 20°c
    P<1,013.10^5
    Mperchlo=165,8 g/mol
    je considère que le volume de perchlo est important voir illimité,

    pouvez-vous m'indiquer le raisonnement à suivre pour déterminer la concentration ambiante?

    La finalité du problème est de déterminer le débit de ventilation pour ne pas dépasser les valeurs limites (Sécurité du travail). Mais je pense pouvoir me débrouiller pour la suite...

    Merci pour vos propositions...PS n'hésitez pas à détailler vos réponses...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    Le libellé de ton problème n'est pas clair. Tu dis que le volume de la chambre est de 220 m3, et que le volume de perchloréthylène est illimité. Ces deux données sont contradictoires !

  4. #3
    rondup

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    Oui en fait je voudrais savoir à quel moment l'air sera saturé en vapeur de perclo, mais surtout quelle sera la concentration relevée...
    J'ai arrêté la chimie il y a quelques années... j'ai donc des trous dans ma raquette...et mon raisonnement en souffre

    Je considère que la source de perchlo est continue, un peu comme un fût ouvert ou une fuite...

    Mon problème est-il plus clair?

  5. #4
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    Bonjour

    Il faut utiliser la pression partielle du perchlo, qui a peu de chose près correspond à la pression de vapeur saturante à la température considérée, soit 19mb.
    C'est la pression partielle que l'on obtiendrait sans ventilation, en laissant arriver à l'équilibre.

    Maintenant pour connaitre le débit de ventilation necessaire ce n'est pas si simple; cela va dépendre d'un grand nombre de données (température de contact avec le solvant, surface d'échange avec l'air, trajet du flux d'air etc).

  6. #5
    rondup

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    j'ai vraiment du mal a saisir cette notion de vapeur saturante, peux-tu m'en dire plus?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    rondup

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    pour mon débit de ventilation voici comment je compte procéder:

    Sachant que la Valeur Moyenne d'exposition est de 50ppm soit 385mg/m3. je vais étudier la dilution de l'air à assurer pour revenir à une concentration acceptable.
    je pense que cela est pertinent...
    après c'est vrai que la circulation de l'air peut jouer sur notre mesure d'ambiance...

  9. Publicité
  10. #7
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    la pression partielle à l'equilibre est de 19mb, cela signifie qu'à 1 bar les molecules d'air seront responsables de 1-0.019 = 0.981 b
    Les molecules de perchlo quand à elles vont "produire" une pression de 19mb.
    En utilisant l'equation des gaz parfait tu arrive donc à retrouver le titre molaire du perchlo, et donc la concentration maximale à l'équilibre.

    Maintenant ton raisonnement n'est pas suffisant en ce qui concerne la dilution, car les vapeurs vont continuer à être produites en continu. En réalité il n'est pas possible de prédire le débit d'air nécessaire par la théorie, même si quelques modèles doivent surement exister.

  11. #8
    rondup

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    OUI, mais je vois pas comment utiliser la relation, je sais que c'est elle qui doit être utiliser mais je vois pas...

    En ce qui concerne l'émission du perc, je voulais considéré une émission continue. Mais en réalité la machine de nettoyage est récente et son système permet de dire qu'il n'y a diffusion que lorsque le hublot est ouvert.

    Cependant, considérer l'émission comme très importante me permet d'envisager le cas le plus défavorable. et donc d'être serein en situation normale...

  12. #9
    rondup

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    j'ai tenté ce calcul:

    0,019b= 2000Pa
    n= (2000x220)/ (8,314x293,5)
    n=173,5 mol

    Soit une concentration de m=173,5x165,8=28766g pour 220 m3

    Soit 0,13 kg.m3

    On est donc loin de nos 385mg.m3....
    Si je reprend ta remarque de tout à l'heure, dire que j'assure un débit de 10 fois le volume de la pièce par heure n'est pas suffisant pour respecter ma VME

  13. #10
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    Attention, je n'ai fais que t'indiquer une methode pour calculer la concentration maximale que l'on peut atteindre à l'équilibre.

    Il est évident que cette concentration ne sera pas atteinte dans le cadre d'une utilisation normale de ton appareil de nettoyage à sec.

    La meilleure solution serait à mon avis d'effectuer des mesures dans des conditions normales afin d'evaluer la concentration atteinte en pic, puis d'adapter en consequence la ventilation.

  14. #11
    rondup

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    Je suis tout à fait d'accord avec toi,
    seulement cette étude est fictive.
    Nous ne pouvons que nous basés sur des hypothèses...
    je me doute bien que la concentration déterminée précédemment ne sera pas atteinte..
    mais le fait d'avoir disons une valeur haute (voire max) permet déjà de se mettre en situation.

    Merci pour tes conseils, je vais pouvoir réfléchir sur les mesures Techniques, Organisationnelles et Humaines à mettre en place pour prévenir les problèmes liés à l'exposition du perchlo....

    tchao et merci

  15. #12
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Etude sur le perchloroethylène

    Je pense en fait que tu devrais plutôt travailler sur la mise en place de la ventilation (le terme d'extraction serait d'ailleurs plus adapté).

    Il faudrait une sorte de cabine de bois aggloméré autour de ton appareil de nettoyage pour forcer le mouvement d'air, ainsi il n'y aura plus aucune trace de solvant devant la machine. Cette machine se retrouve simplement sous l'equivalent d'une hotte avec l'extraction placée à l'arriere. Un dispositif de lavage de gaz est utilisé si il y a des normes de rejet dans l'atmosphère.
    Cette mise en oeuvre est d'ailleurs couramment utilisée pour des applications similaires, notamment en peinture.

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. étude sur l'acupuncture
    Par magaliclo dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/04/2008, 11h06
  2. Pollution par perchloroéthylène des sols
    Par Frédéric Brisson dans le forum Chimie
    Réponses: 10
    Dernier message: 18/11/2007, 12h38
  3. Devoirs sur étude de fonction
    Par GNRhic dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/09/2007, 22h49
  4. Voix sur IP : une étude sur les usages de Skype
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/07/2006, 14h09