Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Récupération de l'or



  1. #1
    tartinebob

    Récupération de l'or

    J'ai un problème au niveau de la récupération électrolytique de l'or en milieu cyanuré.
    Je dispose de bains de 300Litres chargés à 5g/l d'or sous la forme Au(CN)2-.Jusqu'à maintenant, je récupérais l'or par électrolyse suivant ces paramètres:
    -Anodes:
    .inox 316L

    -Cathodes:
    .inox 316L

    Rapport surfaces Anodes/Cathodes= 4:1
    Densité électrique cathodique: 12 mA/cm2

    Le problème de ce système est que je ne peux pas métalliser l'or sur l'inox(sinon il faudrait fondre les cathodes en inox avec l'or), c'est pourquoi je limite l'intensité électrique.J'obtiens ainsi des sels d'or mélangés aux boues anodiques qu'il faut filtrer,rincer,étuver puis fondre sans parler des cathodes à nettoyer ça fait beaucoup de manipulation....
    Depuis pas mal de temps j'essaye d'autres supports cathodiques (mousses de cuivre,mousses de nickel) et d'autres formes de cellule électrolytique(Cuve cylindrique avec anode et cathode concentrique avec agitation de bain) afin de pouvoir récupérer l'or métallique et gagner du temps sur la suite du traitement.
    Le problème est que je n'arrive pas à métalliser l'or,il reste sous forme de sels n'adhérant pas à la cathode même en montant la densité électrique jusqu'à son maximum...
    J'utilise un redresseur 10V 100A.
    Les bains cyanurés sont des bains de dédorage, ils sont donc pollués par d'autres métaux(cu,ag,pd,zn,ni..) et par certaines espèces organiques ajoutées lors de la préparation du bain de dédorage.

    Mon problème est-il lié à la composition complexe du bain, au potentiel cathodique, à la préparation de la cathode(décapage,dégraissage.. .)???
    Si cela peut aider il y a dégagement de H2 à la cathode ce qui apparament est à éviter mais je ne sais pas comment car si je baisse la tension, je baisse le densité électrique et donc la vitesse de récupération de l'or, des produits comme la nitro-urée empécherait ce dégagement mais je n'arrive pas à en trouver....
    En espérant que des spécialiste de l'électrochimie passe par là,merci d'avance....!

    -----


  2. #2
    moco

    Re : Récupération de l'or

    On a de la peine à saisir le problème. Tu dis que tu obtiens des sels d'or mélangés aux boues anodiques. Mais l'or ne se forme pas à l'anode. Il se forme à la cathode. Pourquoi mélanges-tu le dépôt cathodique et les boues anodiques ? Et comment se fait-il qu'il se forme des sels d'or mélangés aux boues anodiques ? Des sels d'or(III) ou d'or(I) ? Les sels d'or(I) ne peuvent se former qu'à la cathode. Pourquoi les trouve-t-on à l'anode ? Et finalement il me paraît à peu près impossible que des sels d'or autres que les cyanures complexes se forment autant à l'anode qu'à la cathode, vu la valeur élevée de la constante de formation du complexe entre l'or et le cyanure.
    D'autre part, pour autant que je sache, le procédé Siemens - Halske préconise l'emploi de cathodes en plomb et d'anodes en acier. L'or se dépose alors à la cathode. On le récupère en fondant le plomb dans un fort courant d'air, ce qui oxyde le plomb et projette l'oxyde de plomb au loin. Il ne reste que l'or. Le fer de l'acier est oxydé à l'anode et transformé en ferrocyanure ferrique, c'est-à-dire en bleu de Prusse, qui forme les boues anodiques.

  3. #3
    tartinebob

    Re : Récupération de l'or

    Tout d'abord merci moco pour la reponse.
    Les sels d'or tombent au fond de la cuve car il n'adhère pas à la cathode;les oxydes créés à l'anode (cyanate,cyanogène...) forment les boues anodiques qui tombent aussi au fond de la cuve j'ai donc un mélange des sels d'or(mélange d'Au mono et trivalent sous la forme KAu(CN)2 et kAu(CN)4) et de boues anodiques. Je ne peux pas séparer la cuve électrolytique en deux car la distance entre anodes et cathodes ne doit pas dépasser 5cm, je ne peux donc pas séparer les boues anodiques et cathodiques à part en posant des filtres sur les anodes et en métallisant l'or à la cathode ce qui en revient à mon problème.
    Le procédé Siemens - Halske est un procédé interessant car il permet en même temps la récupération de l'or et la destruction du cyanure sous de ferrocyanure totalement inertes, le problème est qu'il emploie des anodes solubles donc qu'il faut changer régulièrement, et l'emloi du plomb pose un léger problème car il devient interdit dans la plupart des alliages(notament soudure) et dans un souci d'un travail écologique nous ne pouvons annoncer que nous travaillons avec du plomb....Récupérer l'or sur cathode en cuivre serait l'idéal....Merci d'avance à tous pour vos réponses!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. recuperation de l'or dans les cartes electroniques
    Par radibus dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 04/06/2013, 03h34
  2. procédé de recupération de l'or
    Par namie1 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/12/2008, 18h18
  3. Creation de l'or
    Par Manon du 91 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/01/2008, 13h31
  4. récupération de l'or
    Par jeroome dans le forum Chimie
    Réponses: 21
    Dernier message: 28/01/2007, 15h03
  5. recuperation de l'or 2
    Par jeroome dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/10/2006, 17h36