Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

liaison par orbitale




  1. #1
    gruni1

    liaison par orbitale

    bonjour,
    om me dit qu'une liaison pi est plus solide qu une lisaison sigma. En effet par exemple lors d une double liaison il est tres dur de la briser et meme de faire tourner l un des deux atomes participant a la liaison.
    Or si je regarde mon diagramme eneretique, une liaison sigma est a un niveau energetique plus bas que ma liaison pi. Cela signifie donc que sigma est plus stable que pi.
    Ma question est la suivante : N y a t il pas contradiction, d un cote je dis qu une double liaison est solide a cause de sa liaison pi et de son recouvrement electronique, d un autre je vois bien qu une liaison sigma est plus stable. pourquoi est il si plus facile de dtruire sigma que pi .


    Ma deuxieme question est dans un autre domaine. Concernant les charges formelle. POuvez vous me dire comment s organise tous les electrons de tous les atomes dans les ions CO3 2- et dans NH4+ ? J aimerais savoir comment tous les electrons de valence reagissent et avec qui.

    Merci de m aider !

    Dan

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    stef

    Re : liaison par orbitale

    Moi on m'a toujours appris que les liaisons sigma etaient plus forte que les liaisons pi.
    Tout travail merite salaire, j'attends toujours!

  4. #3
    mach3

    Re : liaison par orbitale

    salut,

    et non, il n'y a point de contradiction, en fait la double liaison, c'est une liaison sigma + une liaison pi, donc plus stable qu'une simple liaison. Une des 2 liaisons peut etre cassée assez facilement, la pi (voire meme très facilement dans le dioxygene qui passe pas mal de son temps sous forme radicalaire, c'est a dire avec une simple liaison), mais pour casser la deuxieme, la sigma en fait, il faut mettre le paquet... Il est donc toujours plus facile de détruire pi que sigma, mais cela ne veut pas dire qu'il est plus facile de rompre (totalement) une double liaison qu'une simple

    Concernant les charges formelles, les atomes electronégatifs vont avoir tendance à porter une charge formelle négative et les electropositifs, une positive. Cette charge formelle se répartit en general de facon à respecter la symétrie de la molécule/l'ion considéré(e), et la somme des charges formelles doit etre la charge de l'ensemble. Numériquement on les obtient grâces aux valeurs de moments dipolaires des liaisons, sinon, faute de valeur, on peut les schématiser par des petits deltas.

    bon je suis pas très sur de moi, mais ca doit donner quelquechose de ce style

    dans CO32-, les O sont disposés autour du carbone dans un plan et, étant les plus électronégatifs vont se repartir l'essentiel de la double charge négative. Je suis pas sur, mais je metterai bien 2/3 de charge par atome d'oxygene.

    pour NH4+, les H sont repartis sous forme d'un tétraèdre autour de l'azote. a priori je metterai 1/4 de charge sur chaque H

    qqn d'autre pour les charges formelles??

    m@ch3


  5. #4
    persona

    Re : liaison par orbitale

    Comme leur nom l'indique, les charges formelles sont...formelles. Cela signifie qu'elles font partie d'un mode de représentation, la représentation de Lewis, dans laquelle les liaisons sont simples, ou doubles, ou triples, les doublets non liants sont localisés sur des atomes, qui portent eux-mêmes éventuellement des charges entières.
    Dans ce mode de représentation un ion comme l'ion carbonate sera donc représenté avec une double liaison C=O où l'atome d'oxygène porte deux doublets non liants, et deux liaisons C-O où les atomes O portent trois doublets non liants et donc une charge négative.
    Comme de tout évidence les trois atomes d'oxygène sont absolument équivalents, il faut ajouter deux autres représentations en faisant jouer aux deux atomes d'oxygène ayant une liaison simple dans la première représentation le rôle de l'atome doublement lié. On appelle ces trois représentations "formules mésomères" (plutôt que formes mésomères, quipeut prêter à confusion) de l'ion carbonate. Elles signifient qu'aucune liaison CO n'est une liaison simple ou une liaison double, et que les deux charges négatives sont essentiellement réparties sur les trois atomes d'oxygène.
    Il faut bien réaliser que la nécessité d'écrire plusieurs formules de Lewis - dont aucune n'est juste - pour une molécule vient de la volonté d'adopter la représentation de Lewis, fausse mais très opératoire, en particulier pour écrire des mécanismes de réaction.
    Pour l'ion ammonium, les quatre atomes H jouent le même rôle, la charge formelle positive étant portée par l'atome N.
    Ai-je été assez clair ? Sinon, je suis prêt à développer...

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Liaison UART par PIC24F
    Par ezay dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 04/06/2008, 15h36
  2. orbitale atomique à orbitale moleculaire
    Par gruni1 dans le forum Chimie
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/10/2006, 19h02
  3. liaison PC à PC par USB
    Par bigophone dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/02/2004, 08h43
  4. Problème de liaison par câble
    Par KHEOPS1982 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/04/2003, 20h37
  5. Voici un capacimetre par liaison RS232
    Par zanzeoo dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2003, 19h47