Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato




  1. #1
    magic-burn

    Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Bonjour à tous ,

    Je développe une méthode CPG headspace pour le dosage des traces de solvants (CMR) dans les colles , qui dit méthode , dit validation. L'une des étapes de la validation consiste à déterminer la LQ et la LD de chaque analyte. J'utilise les rapports S/N ( signal/bruit de fond) que me fournit mon logiciel de traitement ( totalchrom) pour déterminer ces 2 limites , pensez-vous que j'obtienne une bonne précision avec cette démarche ?

    càd , de dire que dés que ce rapport S/N atteint 10 et 3 , je peux estimé respectivement que la LQ a été atteinte et que la LD a été atteinte??

    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    benji17

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Salut,
    Je te conseillerais de jeter un oeil à ça:
    http://forums.futura-sciences.com/ch...tographie.html
    càd , de dire que dés que ce rapport S/N atteint 10 et 3 , je peux estimé respectivement que la LQ a été atteinte et que la LD a été atteinte??
    J'aurais tendance à dire oui, même si j'entends autour de moi pas mal de monde qui critique cette méthode, moi je l'aime bien
    Qui a dit que ce que je dis est vrai? =D

  4. #3
    raymond_la_science

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Bonjour
    Si tu as consulté le lien proposé dans la réponse précédente, il est inutile que je redise que la méthode que tu utilises est une méthode purement pratique. Elle repose sur un présupposé, à savoir que la limite de quantification est la concentration correspondant à un signal égal à 10 fois l’écart-type des fluctuations du fond, de même la limite de détection est la concentration correspondant à un signal égal à 3 fois l’écart-type des fluctuations du fond. Elle trouve son origine dans un texte IUPAC. Il s’agit donc d’un a priori et l’on « estime » l’écart-type des fluctuations du fond en mesurant le signal crête à crête de la ligne de base. Cette méthode à l’avantage de n’exiger aucun arsenal statistique, son principal inconvénient est de mener à des limlites purement instrumentales.
    Pour ma part je pense qu’elle est suffisante pour une première approche, elle a d’ailleurs été retenue par la Pharmacopée Européenne (par exemple dans la 5eme edition : 2.2.46. Chromatographic separation techniques)
    Si tes ambitions sont plus amples et que ta technique doit faire l’objet d’un projet normatif et/ou d’un travail collaboratif plus large, il va falloir travailler un peu plus l’aspect validation et procéder à une étude plus fouillée. Plusieurs techniques existent, elles ne font d’ailleurs pas l’unanimité et sont même l’objet pour certaines de querelles de clocher au sein de l’univers normatif Français. On pourra consulter entre autres sur le sujet les normes NF T-90 210 protocole d’évaluation initiale des performances d‘une méthode dans un laboratoire et V30-110 protocole de caractérisation en vue de la validation d’une méthode d’analyse quantitative par construction du profil d’exactitude.
    Bon courage
    Cordialement
    rls


  5. #4
    magic-burn

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Merci messieurs , fort instructif . La validation de cette méthode s'entend au sens intralaboratoire , cette méthode n'a pas pour vocation d'être étendue à l'ensemble des laboratoires du groupe. Elle ne sera utilisée que sur notre configuration de matérielle GC.

    Donc au final , l'approche pratique que je pratique de la LQ et LD propose tout de même quelquechose de fidéle .Cette méthode sera destinée à des dosages dans un laboratoire de contrôle qualité et le temps m'est compté pour terminer ma validation étant donné que mon stage se termine le 31 Juillet !!

    En tout les cas un grand merci à vous 2 pour vos réponses .

  6. #5
    raymond_la_science

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Une remarque complémentaire, méfie toi du qualificatif "fidèle" il a une signification précise en matière de statistique et dans le contexte de la validation de méthodes d'analyses
    Cordialement
    rls

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    magic-burn

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Effectivement Raymond , je n'aurais pas dû employer ce qualificatif , mais l'abondance de terme très proches les uns des autres dans la validation de méthode me perturbe un peu.

    Ce qui me parait étrange c'est que les grands groupes industriels ne s'attardent pas sur la validation de méthode alors qu'elle est le garant de la pertinence des résultats proposés.

    Une dernière question , je dois étalonner une méthode sur le d

    Malgré tout il me sera difficile de proposer une estimation de la fidélité , de la justesse de ma méthode étant donné que je ne dispose pas de matériaux de référence certifié ( ou pas ) , je ne peux me fié qu'à mes préparations qui hélas sont sujettes aux incertitudes courantes .

    Une dernière question , lors de l'etalonnage , est-il plus judicieux de préparer mes gammes en pipetant des volumes de l'ordre du micro litre ( +/- 0.1%) et en venant compléter à mon trait de jauge ( fiole de 100ml +/- 0.10 ml ) , ce qui me parait assez incertains ou passer par une solution mére plus concentré et d'aboutir à ma gamme par dilution ?? cette question est peut-être bête mais au niveau de l'incertitude , je ne suis pas convaincu .


    Merci

  9. #7
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Citation Envoyé par raymond_la_science Voir le message
    Bonjour
    Si tu as consulté le lien proposé dans la réponse précédente, il est inutile que je redise que la méthode que tu utilises est une méthode purement pratique.
    Encore une fois ce n'est pas "pratique" mais statistique, et le bruit de fond n'est pas estimé mais mesuré.
    L'exploitation des valeurs permet d'établir une limite de quantification par rapport à un intervalle de confiance.
    Edit: En fait toute mesure peut, et devrait, être encadrée dans une intervalle de confiance de la même façon.

  10. Publicité
  11. #8
    raymond_la_science

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Bonjour
    On ne peut pas parler de méthode statistique puisqu'aucun outil statistique n'est mis en oeuvre pour le calcul du rapport S/B, et encore moins de mesure du bruit de fond puisqu'on enregistre la ligne de base sur un intervalle de temps limité et que l'on tient compte de l'ensemble du signal (crête à crête) c'est pour celà qu'il convient de parler non pas de mesure mais plutôt d'estimation.
    Il ne faut donc pas confondre ce protocole précédent avec des méthodes statistiques de détermination de LD et LQ
    Cordialement
    rls

  12. #9
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    On mesure l'amplitude de la variation du bruit avec le logiciel de la chromato; Le logiciel enregistre la dispersion des points de l'acquisition sur un intervalle choisi et calcule l'écart type.

    Il ne s'agit ensuite qu'une application de la loi de Gauss; selon le nombre d'écart types que l'on choisi comme limite de quantification on associe un pourcentage de confiance à la mesure. Bien sur pour l'utilisateur de la chromato c'est transparent ( les chimistes ne sont pas statisticiens), mais tout ça pour dire que ce type de norme n'a rien de "pratique", il s'agit d'une stricte application d'un principe mathématique.

  13. #10
    raymond_la_science

    Re : Limite de quantification/détection avec logiciel de chromato

    Bonjour
    Ta réponse confirme ce que je disais, que tu utilises un logiciel quelconque ou un double décimètre, tu mesures la ligne de base sur un intrevalle de temps arbitraire et tu ne fais qu'estimer le rapport S/B de plus il n'y pas mise en oeuvre d'un outil statistique quelconque. Ce sont les critères d'acceptation qui sont basés sur un raisonnement statistique, la méthode est une méthode pratique (dans tous les sens du terme) on peut même dire, approximative, qu'il convient de ne pas classer dans le rang des véritables méthodes statistiques de détermination de LD et LQ. C'est la raison pour laquelle elle est contestée par certains au niveau de la validation de méthode.
    Cordialement
    rls

Discussions similaires

  1. Limite de détection en spectrophotométrie
    Par laugen dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/11/2013, 20h42
  2. Limites de détection/quantification chromatographie
    Par AcHeMiSt dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 13/09/2010, 12h55
  3. [Biologie Moléculaire] limite de detection
    Par emilly 2 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/03/2010, 14h49
  4. limite de quantification du fer
    Par bdc44 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/01/2010, 13h55
  5. Limite/seuil de detection .
    Par chrome VI dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/10/2007, 12h37