Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Liaison des atomes



  1. #1
    hterrolle

    Bonjour,

    Je serais curieux de savoir si lors de la liaison d'atomes les electrons qui sont a l'origine de cette cohésion reste toujours en mouvement autour de leur moyau ou si c'est électrons on une position stable.

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Lye34

    Un électron est toujours en mouvement (si je ne m'abuse) ce qui fait la liaison, ce sont tous les electrons périfériques qui gravitent autours des 2 noyaux. Il y a une probabilité de 95% de chance (si je me souviens biens) de trouvers ces electrons sur ce qu'on appelle l'orbitale.
    Que quelqu'un me corrige si je me trompe mais je ne pense pas avoir dit trop de connerie!!!

  4. #3
    johver

    Effectivement, il faut parler d'une probabilité de présence de l'électron et d'orbitale. En effet, il va tellement vite qu'on ne sait pas exactement où il se trouve, il décrit en fait une orbitale s ou p ou d etc... selon l'atome considéré, d'une certaine forme et de d'une certaine taille. Dans le cadre des liaisons chimiques, ce sont effectivement les électrons de la couche externe qui interviennent.

  5. #4
    hterrolle

    en fait je parlais des electrons qui forme la liaison. MAis je pense avoir compris.

    En fait il n'y a pas de liaison statique. Il y a seulement attraction électronique. Donc tous les éléctrons reste libre de leur mouvement.

    Je voyais cela dans le mécanisme de spin. Les deux électrons de liaison dans le même mouvement.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    partagas

    Citation Envoyé par hterrolle
    En fait il n'y a pas de liaison statique.
    en effet, au niveau atomique, rien n'est statique (sauf à 0 K, mais c'est une autre histoire...)
    comme l'ont dit Johver et Lye, il existe une zone de l'espace dans laquelle on peut trouver un electron autour d'un noyau. Quand une liaison se forme, ces orbitales se recouvrent, se deforment. Et les deux electrons peuvent alors se trouver dans une nouvelle orbitale.

    Je voyais cela dans le mécanisme de spin. Les deux électrons de liaison dans le même mouvement.
    Non, deux electrons se trouvant dans une meme orbitale moleculaire ne peuvent pas avoir le meme spin.

    et donc pour repondre a ta question:
    Je serais curieux de savoir si lors de la liaison d'atomes les electrons qui sont a l'origine de cette cohésion reste toujours en mouvement autour de leur moyau ou si c'est électrons on une position stable.
    il sons delocalises sur une nouvelle orbitale qui se repartit autour des deux noyaux, donc l'electron n'appartien plus en propre a l'atome qui 'a ammene.

  8. #6
    Patzewiz

    rien n'est statique (sauf à 0 K, mais c'est une autre histoire...)
    Même à 0K, rien n'est statique car ça violerait les relations d'incertitude de Heisenberg. C'est un effet bien connu en Physique du Solide. De plus, la notion de température n'a pas de sens pour une molécule isolée.
    Que sais-je?

  9. Publicité
  10. #7
    hterrolle

    Personne ne c'est encore posé la question jusqu'a maintenant.

    Mais je poserais une nouvelle question aprés avoir reéviser.

    Donc c'est deux électrons ont charger de couche pour se trouver dans des orbitale intermédiaire. Cela implique que ces deux atomes sont liées par cette couche intermédiaires.

    Il semble que l'énergie thermique produise le même travail qu'une ionisation électromagnétique. (c'était pour la temperature )

    Est ce que lors de la deliaison est du retour de l'électron sur son orbitale. Il y a un photon ou une énergie thermique est liberer ?

    y a t'il libération d'énergie lors de la deliaison ?

    Merci

  11. #8
    mach3
    Modérateur
    salut,

    je pe essayer de repondre a une de tes question :

    Est ce que lors de la deliaison est du retour de l'électron sur son orbitale. Il y a un photon ou une énergie thermique est liberer ?

    y a t'il libération d'énergie lors de la deliaison ?
    lorsque 2 atomes se lient, leurs orbitales atomiques se combinent en orbitales moléculaires (a noter qu'il y aura au final autant d'orbitales moléculaires que d'orbitales atomiques utilisées pour former la liaison)

    par exemple, pour la molécule d'hydrogene, les 2 orbitales s se combinent en 2 orbitales sigma, une dite "liante" l'autre "anti-liante" :
    ^ E
    | ---- sigma*
    | 1s -I-- -I-- 1s
    | -II- sigma

    les "I" sont les electrons, et les ---- sont les orbitales. pour l'hydrogene, les 2 orbitales de depart (1s) sont de meme energie, elle se combinent en 2 orbitales moleculaires d'energie différente, mais dont la moyenne redonne la meme energie que les 1s de depart. l'energie de l'orbitale sigma étant plus basse que celle des 2 orbitales 1s, la liaison libere de l'energie. Donc il en decoule qu'il faut donner de l'energie pour casser la liaison, il n'y a donc pas de liberation d'energie lors d'une "déliaison", mais une consommation d'energie. par exemple je pense qu'on pe casser cette liaison en chauffant ou en irradiant la molecule de facon a faire sauter les electrons dans les niveau 1s ou sigma antiliante.

    en conclusion, si une liaison se forme c'est qu'elle permet une économie d'energie. en aucun cas la rupture d'une liaison ne degage de n'energie

  12. #9
    mach3
    Modérateur
    dsl pour le schema dans mon poste precedent, il n'est manifestement pas passé...

  13. #10
    hterrolle

    merci pour la réponse.

    Donc si j'ai bien compris lors d'une liaison le rayon noyau/electron de la couche S1 va se reduire. Ont trouvera donc deux électron dans l'atome d'hydrogéne pour lesquels les deux électron seront dans une rayon inferieur a la normale.

    La somme énergétiques de ces deux électron sera par contre toujours égale la l'énergie du seul électron de l'atome d'hydrogène.

    Merci pour cette petite remise en ordre des liaisons.

  14. #11
    mach3
    Modérateur
    non, tu n'as pas bien compris...

    la distance entre le noyau et l'electron 1s ne se reduit pas (il est d'ailleurs maladroit de parler de couche 1s ici : elle n'existe plus car elle s'est combinée avec la 1s de l'autre atome pour former sigma et sigma*), c juste l'energie qui diminue. au contraire cette distance a tendance a augmenter, l'orbitale sigma étant une sphere (a peu pres) centrée sur le barycentre des 2 atomes qui sont liés (en revanche la sigma* est constitué de 2 lobes qui se touchent en un point et chacun centrés sur un des noyaux, cependant, cette orbitale est inocupée). Concernant l'energie, c la moyenne des niveau d'energie des orbitales sigma qui est egale a la moyenne des orbitale 1s de depart. l'orbital sigma aura une energie 1s-d et la sigma* aura une energie 1s+d, du coup on passe de 2x1s a 2x(1s-d) d'ou une perte d'energie de 2d

    tu as du mal comprendre mon schema (du moins le peu qu'il en restait mdr) l'axe vertical donne l'energie, pas la distance au noyau.

  15. #12
    DonPanic

    Slu
    De plus, la notion de température n'a pas de sens pour une molécule isolée.
    Si, si l'on considère la chaleur d'une molécule comme sa capacité à rayonner,
    et cela dépend du niveau d'énergie des électrons.

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 11/11/2007, 16h24
  2. formation d'une liaison entre 2 atomes
    Par hterrolle dans le forum Physique
    Réponses: 20
    Dernier message: 14/10/2007, 21h15
  3. structure des atomes et des molecules
    Par lalole dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/10/2006, 19h17
  4. Liaison atomes
    Par brunop dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/01/2006, 17h53
  5. liaison des atomes entre eux.
    Par erreur-404 dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/07/2005, 08h12