Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

mercure



  1. #1
    joey

    Question mercure

    Bonjour
    Je voudrais s’avoir pour quoi le mercure est t’il liquide ?
    Merci de bien vouloir me répondre.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    ibrale

    Re : mercure

    Bonjour,
    La matière en général peut se présenter sous trois états physiques (solide, liquide ou gaz) en fonction de certains paramètres physico-chimiques dont particulièrement la température et la pression.
    Le mércure est un métal qui, dans les conditions normales, se trouve à l'état liquide. Mais, il suffit par exemple d'abaisser la température pour avoir du mércure solide ou l'augmenter pour obtenir du mercure gaz.

  4. #3
    Beurn'z

    Re : mercure

    Citation Envoyé par joey
    Bonjour
    Je voudrais s’avoir pour quoi le mercure est t’il liquide ?
    Merci de bien vouloir me répondre.
    Bonjour !

    le mercure est liquide parce que c'est l'état naturel dans lequel il est le plus stable dans l'atmosphère terrestre

    De meme que le fer est stable à l'état solide

    Ou que l'oxygène est stable sous forme de dimère gazeux

  5. #4
    joey

    Re : mercure

    merci pour vos reponses

  6. #5
    philou21

    Re : mercure

    Bonjour
    Ce n’est pas une question si simple que ça !!

    Le mercure à effectivement un comportement un peu bizarroïde par rapport à ces voisins.
    Le Hg a sur sa dernière couche électronique 2 électrons qui se trouvent dans une orbitale 6s. Les électrons dans une orbitale s ont la propriété de pouvoir s’approcher assez près du noyau. Prés du noyau, ces électrons vont « tourner » très rapidement, à une vitesse relativiste, leur masse va donc augmenter et l’orbite va se contracter (la masse est au dénominateur dans la formule du rayon de Bohr). Comme conséquence les deux électrons de valence du Hg sont très liés au noyau et donc peu disponibles pour former des liaisons avec les atomes voisins.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Beurn'z

    Re : mercure

    Citation Envoyé par philou21
    Bonjour
    Ce n’est pas une question si simple que ça !!

    Le mercure à effectivement un comportement un peu bizarroïde par rapport à ces voisins.
    Le Hg a sur sa dernière couche électronique 2 électrons qui se trouvent dans une orbitale 6s. Les électrons dans une orbitale s ont la propriété de pouvoir s’approcher assez près du noyau. Prés du noyau, ces électrons vont « tourner » très rapidement, à une vitesse relativiste, leur masse va donc augmenter et l’orbite va se contracter (la masse est au dénominateur dans la formule du rayon de Bohr). Comme conséquence les deux électrons de valence du Hg sont très liés au noyau et donc peu disponibles pour former des liaisons avec les atomes voisins.
    Je me disais bien que ct pas si simple !
    De toute façon il y a toujours une explication atomistique et j'avoue très admiratif à la fois de la clarté de cette réponse et de la profondeur de ton savoir !
    Lui aussi doit se trouver aux alentours du noyau



    Question subsidiaire : que fais tu dans la vie ?

  9. Publicité
  10. #7
    philou21

    Re : mercure

    Eh là !! Mon savoir c’est surtout celui des autres…

    Je trouve marrant que la relativité explique d’un coté l’excès d’avance du périhélie de mercure (la planète) ainsi qu’une propriété physique du mercure (l’élément).
    RG pour la planète, RR pour l’élément...

    question subsidiaire : je cherche...

  11. #8
    ibrale

    Re : mercure

    Citation Envoyé par joey
    Bonjour
    Je voudrais s’avoir pour quoi le mercure est t’il liquide ?
    Merci de bien vouloir me répondre.
    Tu peux également consulter ce site (simple et très intéressant):
    http://www.industrie.gouv.fr/energie...note_avr05.htm

  12. #9
    cdom

    Re : mercure

    Citation Envoyé par philou21
    Bonjour
    Ce n’est pas une question si simple que ça !!

    Le mercure à effectivement un comportement un peu bizarroïde par rapport à ces voisins.
    Le Hg a sur sa dernière couche électronique 2 électrons qui se trouvent dans une orbitale 6s. Les électrons dans une orbitale s ont la propriété de pouvoir s’approcher assez près du noyau. Prés du noyau, ces électrons vont « tourner » très rapidement, à une vitesse relativiste, leur masse va donc augmenter et l’orbite va se contracter (la masse est au dénominateur dans la formule du rayon de Bohr). Comme conséquence les deux électrons de valence du Hg sont très liés au noyau et donc peu disponibles pour former des liaisons avec les atomes voisins.

    c'est pour moi le début de la bonne réponse ...
    je cherche donc des références scientifiques (livres, liens sur internet ...) qui pourrait développer cette réponse ... merci

  13. #10
    moco

    Re : mercure

    Je reprends l'explication que je viens de donner à cdom.

    Vers le bas du tableau périodique, pour les numéros atomiques supérieurs à 70, les électrons tournent sur leur orbite à des vitesses v qui approchent celle de la lumière, c. Tu me diras avec justesse que les électrons ne tournent pas, qu'ils n'ont pas d'orbite mais une orbitale, ou qu'ils ne tournent que dans le modèle Bohr. Tu as raison. Mais on peut tout de même appliquer le même raisonnement qu'on ferait si les électrons avaient vraiment une orbite circulaire autour du noyau. On arrive au même résultat.

    Or quand les objets se déplacent à des vitesse proches de c, les lois de la physique changent. Elles deviennent relativistes. A ces vitesses, les objets deviennent de plus en plus lourds, et de plus en plus petits. C'est difficile à comprendre, je sais, mais c'est comme cela !

    Pour revenir au mercure, qui a le numéro atomique 80, ses orbitales deviennent de plus en plus petites. Certaines, dont les vitesses sont les plus grandes, disparaissent presque à l'intérieur du cortège électronique. Or il se trouve que ce sont les 26 dernières qui subissent ce sort.

    Donc tout se passe comme si le mercure "perdait" 26 électrons. Il ressemble alors à l'atome qui a 80 - 26 = 54 électrons. L'atome numéro 54 est le xénon, donc un gaz rare, donc une substance qui a des points de fusion et d'ébullition très bas. Le mercure est donc une sorte de pseudo-gaz rare.

    Il y a d'autres faits que le point de fusion qui confortent cette théorie. Par exemple, le mercure est le seul métal qui fait des ions biatomique : le ion mercureux est Hg22+. Eh bien, les gaz nobles aussi font des ions biatomiques en spectrométrie de masse, comme Ar2+. Ce n'est pas tout à fait pareil, je sais, mais il y a analogie.

    Autres éléments de preuve.
    1 - L'atome précédant Hg est l'or Au, dont Z = 79. Et l'or se comporte parfois comme si c'était un pseudo-halogène. Et, comme tu sais, les halogènes précèdent les gaz nobles dans la table. Par exemple, l'or forme un ion Au- dans l'aurure de césium CsAu, où Cs existe sous forme de ion Cs+.
    2 - De même l'atome qui suit Hg est le thallium Tl (Z = 81), qui est lui un pseudo-alcalin. Exemple : le ion Tl+ est stable et ressemble aux ions alcalins, qui bien sûr, suivent tous les gaz nobles, dans la table.
    3 - L'atome suivant Tl est le plomb Pb (Z = 82), et Pb ressemble aux alcalino-terreux : il forme des ions Pb2+ comme dans la colonne 2, et pas Pb4+. De plus, les seuls sulfates de métaux insolubles dans l'eau sont ceux de Ca, Sr, Ba et Pb : le plomb se comporte comme s'il était dans la colonne 2.

    Tous ces atomes se comportent comme s'ils avaient "perdu" 26 électons enfouis dans les couches internes, et donc reculaient de 26 cases.
    Au (Z = 79) ressemble à I (Z = 53)
    Hg (Z = 80) ressemble à Xe (Z = 54)
    Tl (Z = 81) ressemble à Cs (Z = 55)
    Pb (Z = 82) ressemble à Ba (Z = 56)

    Si tu veux une étude poussée sur ce sujet, je te conseille l'article de Peekka Pykko et Jean-Claude Desclaux : Relativity and the Periodic System of Elements, paru dans Accounts of Chemical Research 12, 276, 1979. On y traite de tout ce que j'ai dit avec le formalisme de Fermi-Dirac. Avec un peu de chance tu peux peut-être retrouver l'auteur, qui est né en 1939 à Paris. Il est probablement encore vivant.

  14. #11
    joey

    Re : mercure

    Je vous remercie infiniment pour votre réponse qui ma enlever les points d’interrogation que j’avait dans mon cerveau, je sais aussi que je demande des questions assez blizzard, c’est parce que je suis très curieuse, mais merci encore

  15. #12
    lawson

    Re : mercure

    bonjour!
    je voudrais savoir à quoi corresspond la formule hg2 sb2 o7 .merçi

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Or et Mercure
    Par ben-jii dans le forum Chimie
    Réponses: 17
    Dernier message: 25/09/2012, 09h40
  2. Mercure
    Par chamois dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 21
    Dernier message: 01/02/2007, 19h39
  3. Mercure
    Par Pouetpouetploufplouf dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/12/2006, 15h17
  4. Mercure
    Par Ravaner dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/05/2006, 08h42
  5. mercure
    Par yamip6 dans le forum Archives
    Réponses: 14
    Dernier message: 27/04/2006, 23h11