Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

cuivrage des pièces aluminium...



  1. #1
    ds23pallas

    Unhappy cuivrage des pièces aluminium...


    ------

    Je recherche en urgence, comment cuivrer des pièces en aluminium pour pouvoir les nickeler ensuite. Je peux déjà nickeler et cuivrer l'acier. Pour le cuivrage j'utilise 300gr de sulfate de cuivre, 100gr d'acide sulfurique et 900gr d'eau distilée. Comment dois-je faire pour l'aluminium???

    Je suis tout neuf sur le forum ! Merci d'avance...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Hélas, c'est impossible de cuivrer de l'aluminium, comme c'est impossible de déposer n'importe quel métal sur de l'aluminium.
    L'aluminium est un métal continuellement recouvert d'une couche transparente, incolore et imperméable d'oxyde d'aluminium. Si tu raies un morceau d'aluminium, tu enlèves la couche d'oxyde, mais elle se reforme aussitôt au contact de l'air.
    Et si on empêche cette couche d'oxyde de se former, par exemple en traitant l'aluminium frotté par du mercure, il se forme un alliage mercure-aluminium qui se recouvre d'une couche non imperméable d'oxyde. Résultat. L'aluminium s'oxyde très vite en formant un revêtement d'oxyde qui "pousse" à vue d'oeil sur le métal, et forme des sortes de barbes blanches d'oxyde. C'est spectaculaire.
    De même l'aluminium-mercure détruit très vite l'eau dans laquelle on le plonge, en formant les mêmes pellicules d'oxyde et en dégageant de l'Hydrogène.
    Résultat : on ne peut pas métalliser l'aluminium.
    On peut par contre teindre la couche d'oxyde avec des encres appropriées. C'est le procédé dit d'éloxage qui sert à teindre les mots Coca-Cola sur les canettes de cette boisson.

  4. #3
    guiguic

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Intéressant ce que tu racontes là Moco

    Mais j'ai une question : comment se fait-il que sur les canettes de coca-cola on puisse lire "acier inoxydable" ?

    J'ai toujours penser que les canettes étaient en alu mais depuis que j'ai vu ça, j'ai un doute.

  5. #4
    ds23pallas

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Si je recouvre l'aluminium d'un vernis au graphite après un poli brillant de l'aluminium, je devrais pouvoir cuivrer à ce moment là, car le vernis au graphite est conducteur et en plus il isolera l' alu de l'air évitant ainsi son oxydation. Qu'est ce que t'en penses ???
    Lors du chromage des pièces en alu, on fait d'abords un cuivrage de l'alu, il doit donc exister un prétraitement !
    mais lequel ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Tropique

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Hello

    Bien que difficile, la galvanoplastie sur alumium est possible: des boitiers en alu pour électronique radio-fréquence et micro-ondes sont plaqués pour améliorer la conduction superficielle et surtout pour permettre le soudage à l'étain. Siemens, notamment, matrise la technologie; cela dit, j'ignore comment ils font...
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  8. #6
    Tropique

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Voici quelques éléments de réponse: apparement, la méthode la plus courante est: zincage, attaque à l'acide nitrique, rezincage, sous-couche de nickel et cuivrage; le cuivrage direct avec du cyanure de cuivre est éventuellement possible mais plus problématique.
    http://www.finishing.com/276/27.shtml
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  9. Publicité
  10. #7
    ds23pallas

    Wink Re : cuivrage des pièces aluminium...

    merci Tropique pour tes infos! T'aurais pas le mélange du bain pour le zingage et des info sur le procédé (courant, tension ...)

    A+

  11. #8
    Tropique

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Ici tu peux trouver des infos sur divers bains de "zincate":
    http://www.pfonline.com/articles/pfd0019.html
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  12. #9
    ds23pallas

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    J'ai trouvé de la doc pour le zingage à domicile sur le site:
    http://id19p.over-blog.com/article-1678647.htlm
    reste à voir le résultat sur une pièce en aluminium.
    Je ferai les essais dans les prochains jours et donnerai de mes nouvelles.
    Va voir le site et dis moi ce que tu en penses!!!

    A+ Tropîque

  13. #10
    ds23pallas

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    http://perso.wanadoo.fr/terres.ciel/zinguage.htm
    essai le site suivant, l'autre a apparament des prob d'ouverture.

    A+ Topique

  14. #11
    Tropique

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Je crains que la procédure décrite ne soit un peu trop rudimentaire pour l'application envisagée; elle convient sans doute pour galvaniser quelques pièces sur un coin de table de cuisine, par contre pour faire une couche de préparation sur de l'alu, il risque d'y avoir des difficultés: le chlorure de zinc produit va contenir des résidus de HCL, et le bain va aussi être contaminé par divers ions, en provenance du zinc aussi bien que de l'acide de grade technique. Or, les contaminations par des ions indésirables sont apparement une des causes majeures d'échec dans le placage de l'alu. Je te conseillerais plutot soit une solution toute prete, soit une recette sérieuse, réalisée avec des ingrédients de qualité "pour analyses".
    Lorsqu'on tente quelque chose de difficile et délicat, il vaut mieux ne rien laisser au hasard. Aprés, une fois que tu auras réussi et pu valider ton processus, tu pourras éventuellement prendre des libertés et choisir p.ex. des réactifs moins chers, mais dans un premier temps, il faut être d'une rigueur totale.
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  15. #12
    guiguic

    Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Bonjour,

    Pour revêtir l’aluminium et ses alliages, il existe des techniques qui consiste à utiliser une gamme de préparation adaptée à l’alliage à traiter suivi d’un bain qui fera office de décapage et, en même temps, de déposition chimique.

    La 1ère étape est un dégraissage classique.

    La 2nde est une étape de décapage. Il peut être acide ou alcalin suivant l’alliage et les pièces traitées.
    Les décapages alcalins se composent de soude (60g/L) et de gluconate de sodium (10g/L) pour complexer l’aluminium évitant ainsi la formation de l’alumine insoluble dans le bain. Ce bain s’utilise à 60°C avec un pH > 11. Mais après cette phase, certains éléments de l’alliage restent inattaqués et procurent des aspects plus ou moins ternes. Pour redonner un aspect blanc aluminium, il est nécessaire de procéder à une immersion dans une solution acide capable de dissoudre ces impuretés et de ne pas attaquer l’aluminium. C’est le cas de l’acide nitrique, du bain sulfo-chromique ou un mélange peroxyde d’hydrogène 35% (25mL/L) et acide sulfurique (30mL/L). Attention au dégagement d’hydrogène très important pour les décapages alcalins.
    Les décapages acides peuvent être de différents types. Par exemple, un mélange CrO3 (50g/L) + acide sulfurique (150mL/L) utilisé à 60 – 70°C convient pour la plupart des alliages, exceptés ceux contenant du silicium. On trouve également les formulations fluo-nitrique principalement réservés aux alliages contenant du silicium. Ils contiennent de l’acide nitrique (400mL/L) et de l’acide fluorhydrique (25 mL/L) utilisés à 20°C.

    Enfin, viens la 3ème étape, de décapage + déposition chimique.
    Citons le zingage en milieu alcalin qui consiste en une solution d’un sel de zinc (pour le dépôt) et de soude pour attaquer l’alumine qui s’est reformer après le décapage précédent. Il est composé de 500 g/L de soude et de 100 g/L d’oxyde de zinc. Les temps d’immersion sont courts (20 à 60s) pour éviter une redissolution du zinc. Il faut travailler à température ambiante et sous agitation. Ce zingage existe en milieu acide avec 720g/L de sulfate de zinc et 25mL/L d’acide fluorhydrique. Le choix du zingage se fait avec le choix du décapage (gamme toute acide ou toute basique).
    Il est possible d’effectuer, à la place du zingage, un étamage. C’est une solution composée de 76 à 120g/L de stannate de sodium + 7,5 à 22g/L de soude + 7,5 à 22g/L de gluconate de sodium et utilisée de 27 à 38°C pendant 30s.
    L’idéal serait de faire un dépôt chimique de cuivre avec la formulation suivante : 150g/L de nitrate de cuivre + 150g/L de tétraéthylène pentamine + 12g/L de nitrate d’ammonium + ammoniaque pour pH=10. La difficulté réside dans la difficulté de trouver le tétraéthylène pentamine.

    De cette façon, la couche formée peut permettre de recevoir un traitement électrolytique.

  16. Publicité
  17. #13
    ds23pallas

    Smile Re : cuivrage des pièces aluminium...

    merci Tropique et merci guiguic pour vos renseignements.
    Je vais voir ce que je vais réussir à faire avec tout ça car je n'ai pas de notion de chimiste!!! Mais il faut absolument que j'arrive à un résultat avec mes connaissances ...le but final est de me retrouver avec des pièces en aluminium nickelées avec un brillant nickel.
    Ca va être sportif!!!

    A+

  18. #14
    ds23pallas

    Thumbs down Re : cuivrage des pièces aluminium...

    Salut Tropique et Guiguic. J'ai démarché des pharmacies et des drogueries, mais pas moyen d'avoir les produits comme : Le trioxyde de chrome, le nitrate de cuivre, le tétraéthylène pentamine ... Me revoilà au point de départ

Discussions similaires

  1. Cuivrage
    Par themis dans le forum Chimie
    Réponses: 19
    Dernier message: 02/03/2013, 07h36
  2. Cuivrage du fer
    Par XeO3 dans le forum Chimie
    Réponses: 10
    Dernier message: 18/09/2007, 21h50