Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Pile et oxydoréduction




  1. #1
    BZFK

    Pile et oxydoréduction

    Bonjour,

    Aujourd'hui j'ai monté une pile Daniell : Zn(s) + Cu+(aq) = Zn+(aq) + Cu(s), très bien. On me dit alors que la lame de cuivre peut être remplacée par une tige de graphite, OK, pourquoi pas, ça n’empêchera pas les électrons de quitter le zinc pour aller retrouver des ions cuivre dans l'autre compartiment. Mais alors, à ce moment là pourquoi plonger la lame de zinc dans une solution d'ion zinc ? Finalement, les réactifs ne sont que Zn(s) et Cu2+(aq)... Pourtant, on parle en théorie d'une association de demi-pile redox du type Mn+/M. Est-ce pour des raisons thermodynamiques traduites par la relation de Nernst qui fait intervenir log[Zn2+] ? Y a-t-il une explication "chimique" ? Est-il juste de dire qu'une tige de graphite remplace très bien la lame de cuivre ?

    Par avance merci pour vos réponses !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Pile et oxydoréduction

    Bonsoir.
    Oui. On peut remplacer le cuivre par du graphite ou de l'or, ou du platine dans la pile Daniell. La nature de l'électrode n'intervient pas dans les réactions chimiques qui se passent dans cette pile. Les ions cuivre Cu2+ reçoivent les électrons en provenance de cette électrode, quelle que soit sa nature. La seul problème est que la tension de cette pile sera peut-être perturbée par le phénomène de surtension. Mais la pile marchera selon les mêmes réactions chimiques.

  4. #3
    BZFK

    Re : Pile et oxydoréduction

    Bonjour moco et merci pour votre réponse.

    Pour la surtension à l'anode (cuivre), c'est un problème posé lors d'une électrolyse, c'est bien ça ?

    Et de l'autre côté, qu'en est-il de la solution d'ions Zn2+ ? Sont-ils indispensables ? Si oui, si non, pourquoi ?

    Encore merci pour votre aide et bon dimanche.


  5. #4
    moco

    Re : Pile et oxydoréduction

    Bonjour,
    Non. les ions Zn2+ ne sont pas indispensables. Mais il faut des ions, et des ions qui ne réagissent pas chimiquement avec le métal Ag. Les ions sodium Na+ ou potassium K+ conviendraient aussi. Et bien s'ur, il faut des ions négatifs pour accompagner et neutraliser électriquement cette solution. S'il n'y a pas d'ions dans le compartiment au contact avec le métal zinc, la pile ne marchera pas. En effet, sitôt le premier ion Zn2+ créé en solution à la suite de l'émission des premiers électrons, la solution se chargera positivement ce qui repoussera l'éventuel ion suivant, et empêchera donc la création d'ions Zn2+ ultérieurs. Et la pile s'arrêtera.
    Dans la pile Daniell, il y a des ions négatifs au contact de la plaque de zinc pour compenser la création de ces nouveaux ions Zn2+. Et évidemment, cela crée un appel de nouveaux ions négatifs qui proviendront du compartiment cathode (cuivre), à travers la membrane de séparation, ou le pont salin.

  6. #5
    BZFK

    Re : Pile et oxydoréduction

    Et bien merci, votre réponse est très claire. J'ai comme tout le monde en enseignement supérieur scientifique appris les base de l'oxydoréduction, mais je viens de découvrir quelque chose aujourd'hui.
    Si je peux me permettre, cela soulève une dernière question : pourquoi sur tous les cours en ligne et les dans tous les manuels papier présente-t-on la pile "pédagogique" comme une association d'électrodes {métal + son cation} ? Je présume que c'est là qu'intervient la thermo avec les potentiels et les surtensions. Bref, à l'occasion, je ne suis pas contre un dernier éclaircissement !
    Bien à vous.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    moco

    Re : Pile et oxydoréduction

    Bonjour,
    Que veux-tu dire ? Il est vrai qu'une pile est formée d'un métal trempant dans une solution de son cation. Si ce n'est pas le cas dans la pile formée du métal zinc trempant dans une solution ne contenant pas son ion Zn2+, cette situation ne dure pas, car au bout de quelques millisecondes, il y a des ions Zn2+ en solution, et l'équilibre entre le métal et ses ions se rétablit rapidement.

  9. #7
    BZFK

    Re : Pile et oxydoréduction

    Imparable ! Tout comme à l'anode, si la lame de cuivre est remplacé par du graphite, en quelques instants il y formation de cuivre et donc apparition du couple Cu2+/Cu.
    Merci pour votre éclairage avisé.
    Meilleures salutations !

  10. Publicité
  11. #8
    moco

    Re : Pile et oxydoréduction

    Bravo,
    Votre raisonnement est parfait. Vous finirez par devenir un expert en électrochimie !

Discussions similaires

  1. Pile et oxydoréduction
    Par kenny54000 dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/05/2015, 21h27
  2. Oxydoréduction pile alcaline
    Par bastien14789 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/05/2014, 11h14
  3. PILE (oxydoréduction)
    Par camloisel dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/06/2013, 15h49
  4. Oxydoréduction/pile
    Par candimed dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/12/2012, 19h41
  5. pile d'oxydoréduction
    Par lau4321 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/05/2009, 10h28