Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Décomposition du sulfure de cuivre




  1. #1
    dragon9

    Décomposition du sulfure de cuivre

    Bonsoir

    J'ai il y a peu synthétisé du sulfure de cuivre par réaction du souffre fondu avec du cuivre atomisé (obtenu par électrolyse) dans le but de l'oxyder en sulfate, sauf qu'il s'est passé quelque chose d'imprévu. A un moment quelconque, j'ai mis un peu de mon sulfure en contact avec de l'eau, et j'ai immédiatement senti une odeur d’œufs pourris, caractéristique du sulfure d'hydrogène (?). Ma question est la suivante: mon sulfate de cuivre s'est-il décomposé en oxyde de cuivre (de la même couleur) et en sulfure d'hydrogène au contact de l'eau ? Autre question: comment oxyder le sulfure de cuivre en sulfate (pour production maison d'acide sulfurique) sachant que j'ai quelques oxydants forts à disposition (permanganate de sodium, bichromate de sodium et chlorate de sodium, le tout faits maison) ?


    PS: inutile de me dire que je peux acheter de l'acide sulfurique, ce qui m'intéresse c'est d'en synthétiser à partir de soufre (sans passer par la phase SO2-SO3 trop compliquée à gérer) et surtout, merci d'éviter de me répondre juste pour me parler du danger que cela représente, j'ai quelques connaisances en chimie pratiques et tout le matériel de sécurité. Merci !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Resartus

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Bonjour,
    Pas sûr de comprendre : si vous disposez déjà de soufre, produire du sulfure (c'est à dire réduire le soufre à l'état -II) alors que vous voulez l'oxyder (l'amener à l'état +VI) va dans le mauvais sens.
    Pour oxyder le soufre, le plus simple de loin est de produire d'abord du SO2, par combustion.
    Ensuite, si le passage au gaz SO3 vous est trop difficile (catalyseurs couteux?), on peut procéder en solution en passant par le stade sulfites qui s'oxydent ensuite très facilement en sulfates (ce sont justement les propriétés réductrices des sulfites qu'on met à profit en en rajoutant au vin par exemple).
    Il existe aussi des méthodes biologiques. Mais tout cela ne va pas faire des concentrations très élevées.
    Why, sometimes I've believed as many as six impossible things before breakfast

  4. #3
    dragon9

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Ce que j'essai pas dessus tout d'éviter c'est justement l'état gazeux trop difficile à manipuler (pour avoir déjà gouté au trioxyde de souffre) c'est pour cette raison que je pensais à manipuler le soufre sous forme ionique et par voie aqueuse afin de faire monter son degré d'oxydation petit à petit (par chloration peut-être) à l'aide d'oxydants forts sans passer par l'état gazeux si possible


  5. #4
    moco

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Bonjour,

    Comme le dit Resartus, nous ne sommes pas sûrs de bien comprendre de quoi il s'agit, et ce que tu cherches.
    Quel est ton but ? De fabriquer de l'acide sulfurique à partir de soufre, sans passer par les gaz que sont SO2 et SO3 ? Est-ce bien cela?
    Si c'est cela, cela ressemble à quelqu'un qui voudrait se rendre en Amérique sans traverser l'océan.

    Si tu trouves un oxydant comme le chlore, la Javel ou Dieu sait quel autre oxydant, et que tu veuilles éviter les gaz SO2 et SO3, tu seras en phase aqueuse, et tu obtiendras toujours une solution diluée d'acide sulfurique, et cette solution contiendra aussi d'autres substances. De plus l'expérience montre qu'on ne peut pas séparer l'eau et l'acide sulfurique de leur solution, même en distillant. Dès que la concentration en acide dépasse 20%, l'acide commence à distiller en même temps que l'eau.

    Mais de toute façon, commencer par réduire le soufre en faisant du sulfure de cuivre comme tu l'as fait est exactement le contraire de ce qu'il faut faire. Car avec la formation de sulfure, tu réduis le soufre de zéro à -2, alors qu'il faut au contraire l'oxyder à +6. Avec ou sans cuivre, il faudra ensuite oxyder le soufre de -2 à +6. Ce n'est pas gagné.

  6. #5
    dragon9

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Même une solution aqueuse diluée (et contenant des impuretés) d'acide sulfurique m'irait assez pour une première production.

    Devrais-je donc attaquer directement le souffre par un oxydant fort (permanganate ou autre ?) si je souhaite obtenir de l'acide sulfurique ? j'ai eu l'impression lors de mes tests que le soufre en fleurs que je possède n'était pas très réactif en solution aqueuse (j'imaginais qu'il avait à peu près la même réactivité que l'oxygène). c'est pour cette raison que j'ai premièrement cherché à en faire une espèce ionique telle que le sulfure de cuivre en espérant pouvoir faire monter son degré d'oxydation au dessus de 0 à partir de là (transformation en sulfate par exemple)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    moco

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Bonsoir,

    Mais finalement, à quoi bon ? Que cherches-tu à faire ? Apparemment tu cherches à obtenir une solution diluée d'acide sulfurique contenant des impuretés. Cela sert à quoi ? Mais pourquoi ? Dans quel but ? Et pourquoi vouloir partir du soufre ? Est-ce qu'une simple solution d'alun de potassium ne te conviendrait pas ? Ou une simple solution de hydrogènosulfate de sodium ? Ces deux solutions donnent des solutions d'acide sulfurique mélangées avec d'autres substances.

  9. #7
    dragon9

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Premièrement je ne souhaitait pas partir du soufre mais du sulfure de cuivre.

    Ensuite, si je tiens tant à utiliser du soufre c'est parce que j'en ai acheté 2kg pour produire de l'acide sulfurique et que ça me dérange rai beaucoup de ne rien en faire.

    Et puis tous les produits ne sont pas toujours disponibles partout, parfois même les plus simples. Pas d'offre sans demande.
    Dernière modification par dragon9 ; 28/06/2018 à 20h09.

  10. Publicité
  11. #8
    dragon9

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Pour en revenir au sujet : Moco à laissé entendre qu'un oxydant même aussi faible que l'ion hypochlorite pouvait permettre de produire de l'acide sulfurique "impur" par réaction directe avec le soufre en solution aqueuse. Ais-je bien compris ? Car si oui dans ce cas, j'ai trouvé la solution à mon problème, même si le rendement est "moyen". J'attend confirmation

    Et si oui je suppose que le permanganate fait autant, et même mieux, et à même l'avantage de produire des impuretés insolubles, (MnO2) je me trompe ?

  12. #9
    dragon9

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Edit: A moins que je me trompe: cet article en anglais : http://www.h2o2.com/products-and-ser...m-Permanganate

    Semble indiquer que l'ion permanganate est capable d'oxyder l'ion S2- en SO4 2- ,
    La méthode passant par les sulfures est donc valable ! (Et donc la méthode la plus intéressante, sauf confirmation de mon message précédant !) Je pourrais même penser à une transformation directe du sulfure d'hydrogène gazeux en sulfate d'hydrogène (acide sulfurique) par barbotine du gaz dans une solution de permanganate !
    Dernière modification par dragon9 ; 30/06/2018 à 03h44.

  13. #10
    dragon9

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Citation Envoyé par dragon9 Voir le message
    Edit: A moins que je me trompe: cet article en anglais : http://www.h2o2.com/products-and-ser...m-Permanganate
    Je pourrais même penser à une transformation directe du sulfure d'hydrogène gazeux en sulfate d'hydrogène (acide sulfurique) par barbotine du gaz dans une solution de permanganate !
    Je viens de m'apercevoir que c'était impossible, oubliez

  14. #11
    Resartus

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Bonjour,
    Tant qu'à partir d'un gaz toxique (H2S l'est aussi), autant faire barboter le SO2 (produit par combustion ) dans de l'eau oxygénée. Il n'y aura à la fin que de l'acide chlorhydrique : SO2+H2O2-> H2SO4.
    Dernière modification par Resartus ; 30/06/2018 à 08h08.
    Why, sometimes I've believed as many as six impossible things before breakfast

  15. #12
    dragon9

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Le H2S n'est par aussi irritant pour les yeux, déjà...

    ensuite, ce n'est pas une réponse à la question posée, j'aimerais savoir s'il on peut partir d'oxydants fort et de soufre ou de sulfure. Mon problème principal est d'opérer dans un contenant hermétique, d'ou l'impossibilité d'utilise le SO2

    enfin, à la limite, le H2S est plus facile à produire dans des récipients complètements fermés puisqu'il ne nécessite pas d'apport de gaz athmosphérique, c'est donc bien moins dangereux

    Et ps: Comment ça, de l'acide chlorhydrique ?
    Dernière modification par dragon9 ; 30/06/2018 à 13h28.

  16. #13
    Kemiste

    Re : Décomposition du sulfure de cuivre

    Bonjour.

    Encore pour les mêmes raisons (https://forums.futura-sciences.com/c...-a-risque.html), cette discussion est fermée.

    Je rappelle également aux intervenants de ne pas diffuser d'informations concernant des manips dangereuses réalisées par des amateurs.

    Citation Envoyé par dragon9 Voir le message
    j'ai quelques connaisances en chimie pratiques et tout le matériel de sécurité. Merci !
    Il ne suffit pas de "quelques" connaissances...

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 04/05/2018, 19h19
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 27/09/2017, 18h50
  3. Sulfure de cuivre, cause ?
    Par joumland dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/06/2015, 14h48
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 19/07/2007, 11h39
  5. Azurite et sulfure de cuivre
    Par vulkey dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/01/2007, 21h59