Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

FeS et Fe2S3




  1. #1
    Professeur Nounours

    FeS et Fe2S3

    Bonjour, je me demandais si les sulfures de fer (II et III) étaient bien des composés ioniques vu que la différence d'électronégativité entre les 2 atomes était bien inférieure à 1,7.
    Si cela est le cas, pourquoi est-ce ionique?

    Merci d'avance pour vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : FeS et Fe2S3

    Bonsoir,
    FeS existe, mais Fe2S3 n'existe pas. Si on essaie de le fabriquer, on obtient un mélange de FeS et de soufre. Quant à FeS, je ne sais pas s'il est ionique, et c'est difficile de le savoir, car il n'est pas soluble dans l'eau. Mais il semble que ce soit le cas, car on le fabrique en mélangeant deux solutions ioniques, l'une contenant des ions Fe2+, comme dans FeSO4, et l'autre contenant des ions sulfure S2-, comme dans Na2S.
    Ceci dit, il ne faut pas prendre cette règle de 1.7 trop au pied de la lettre, car on connaît bien des exceptions, et bien des substances covalentes dont la différence d'électronégativité est supérieure à 1.7. Exemple BF3 qui est covalent, avec une différence d'électronégativité de 2.0

  4. #3
    Professeur Nounours

    Re : FeS et Fe2S3

    Merci Moco.

    Il me reste à savoir pourquoi FeS serait ionique.


  5. #4
    moco

    Re : FeS et Fe2S3

    Bonjour,

    FeS est ionique parce qu'il est formé par la rencontre de deux ions, Fe2+ et S2-.

  6. #5
    Resartus

    Re : FeS et Fe2S3

    Bonjour,
    Il me semble très abusif de dire que FeS est ionique...
    Sous forte pression, il est métallique, car si le Fer lâche bien ses électrons, ils ne sont pas captés par le Soufre mais se promènent librement dans le réseau

    A pression plus basse, la structure est plus compliquée, et on peut l'assimiler à un semiconducteur. Les électrons restent sur le Fer, mais ils sont peu liés, et certains défauts (comme le rapprochement de deux soufres qui forme des ions (S2)- ), font des trous qui peuvent assurer la conduction
    Alors, certes il y a en effet quelques ions dans la structure mais de manière marginale
    Dernière modification par Resartus ; 09/01/2019 à 15h37.
    Why, sometimes I've believed as many as six impossible things before breakfast

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Professeur Nounours

    Re : FeS et Fe2S3

    Rebonjour,

    J'ai compris votre raisonnement. Mais, on peut aussi produire du FeS à partir de S (ou S8) et Fe : on fait chauffer les 2 poudres et on obtient un solide plus ou moins argenté. J'ai fait cette expérience en classe pour illustrer la réaction chimique (avec changement de propriétés), par opposition au phénomène physique (ex. changement d'état de l'eau). Je sens que c'est compliqué mais un petit challenge intellectuel dérouille les neurones.

  9. #7
    moco

    Re : FeS et Fe2S3

    Bonsoir,
    Quand on effectue la célèbre et traditionnelle synthèse du sulfure de fer par mélange de fer et de soufre, on obtient un produit qui n'est pas du sulfure de fer pur. C'est vrai qu'une partie est transformée en FeS, mais il reste du fer non lié, et il se forme aussi un ou des polysulfures semblables à la pyrite FeS2. Ce point avait été développé dans un article du Journal of Chemical Education de la fin du 20ème siècle. Je ne me souviens hélas pas de la référence exacte.
    Je remercie Resartus de l'information selon quoi FeS est métallique sous haute pression, et semi-conducteur sous basse pression. Je l'ignorais.

  10. Publicité