Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

éponge à hydrogène!



  1. #1
    samcyfer

    éponge à hydrogène!


    ------

    Je viens de lire un article sur un alliage métallique qui absorberait l'hydrogène.Voici le lien:
    http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=2803

    Et voila ma question,dans l'article ils disaient:
    ce type d'hydrures, qui peuvent contenir une plus grande densité d'hydrogène que l'hydrogène liquide lui-même!
    Alors la j'ai du mal à comprendre!Qui pourrait m'expliquer! je suis sur que l'explication est bete mais j'aimerai bien comprendre!Merci

    -----
    Science sans conscience n'est que ruine de l' âme.

  2. Publicité
  3. #2
    Jackyzgood

    Re : eponge à hydrogène!

    Je dirais que c'est comparable a une dissolution. Tu mets du sel dans l'eau, mais le volume de la solution est égale au volume initiale. Je pense que l'hydrogene va se placer dans les lacunes du cristal et former des hydrures, on aura donc une structure : ...+-+-... qui est plus stable et surement plus compacte qu'une structure composé d'éléments neutres.
    si c'est idiot mais que ca marche, c'est que ce n'est pas idiot

  4. #3
    samcyfer

    Re : eponge à hydrogène!

    Ca boucherai les trous en quelque sorte?
    Et pis dans l'article ils parlaient d'un detecteur à hydrogène,ce serait pas plus utile de l'utiliser comme reserve à hydrogène dans de futurs mini pile à hydrogène?
    Bon je divague...
    Science sans conscience n'est que ruine de l' âme.

  5. #4
    ArtAttack

    Re : eponge à hydrogène!

    Mais c'est le cas!

    On utilise déjà des alliages intermétalliques pour stocker de l'énergie. Cette énergie peut être considérée comme une densité d'hydrogène comprise dans un matériau, ou comme une capacité électrochimique pour d'éventuelles batteries nickel-métal hydrure (Ni-MH).

    Mais tout ça est très vaste et certains auteurs ont eu le courage de rédiger certaines 'reviews' ou autres manuscrits, voyant que l'hydrogène se révélait être le vecteur énergétique de demain. Je t'encourage donc à lire ces ouvrages, dispo en BU notamment.

    Pour faire rapide -et très rapide même- un alliage métallique peut absorber réversiblement de l'hydrogène gazeux. Celui-ci est alors dissocié en 2 H en surface puis diffuse dans le réseau hôte.
    Comment H2 est-il dissocié ?
    Quelle force motrice le pousse à diffuser dans le bulk ? (autre que la 1ère loi de Fick)
    Ou va cet hydrogène ?
    Pourquoi ?

    Autant de questions toujours sans réponse à ce jour. Le nombre de publications se multiplient ainsi que les congrés internationaux (WHEC2006 à Lyon, MH2006 à Hawaï, et non j'y serai pas hélas...)
    Mais si on connait ce phénomène d'absorption depuis une vingtaine d'année dans des matériaux style LaNi5, TiFe (voire exo plus bas), Mg2Ni... on s'y intéresse d'avantage aujourd'hui.
    Les gouvernements et notamment le DOE aux US fixent des objectifs en matière de stockage de l'hydrogène. Pour pouvoir être utilisé en pratique, un matériau se doit d'avoir des conditions d'absorption/désorption, de cinétiques, de prix, ... intéressantes. On est loin des 15 wt.% fixé l'an dernier, mais on s'y rapproche. Dans tous les cas et à partir du moment où on est en phase solide, la densité d'énergie stockée est beaucoup plus importante que dans un gaz ou liquide pressurisé, et ce malgré des stoechiométries défavorables (LaNi5H7).

    En résumé ces alliages absorbent réversiblement, donc sont de potentiels accus pour relarguer de l'hydrogène dans une PAC ou lors d'un process électrochimique (Ni-MH).

    Si tu veux en savoir plus, hésite pas à me contacter.

    Pour ce qui est des sites occupés, l'exo proposé dans ce forum sur TiFe est pas mal. Mais les sites diffèrent d'une maille à une autre et on ne peut pas les prévoir -deux auteurs seulement ont fixé des critères pseudo-empiriques : Westlake, Shoemaker. Le reste, c'est le grand inconnu.

    PS: et pour ce qui est des capteurs, l'hydruration d'un alliage bulk ou en film mince induit un changement incroyable des propriétés électroniques, magnétiques, optiques, ... et donc pourquoi s'en priver ???
    Sans H2 par exemple un miroir réfléchit normalement, avec un légère pression dans l'entourage, il devient transparent!
    Dernière modification par ArtAttack ; 11/08/2006 à 16h37.

  6. #5
    swayter

    Re : eponge à hydrogène!

    la dernière remarque(le miroir sans H2) de ta réponse m'interesse(le reste aussi mais ca plus particulièrement).
    Tu aurais un site qui en parlerais ou une publi facilement accessible stp?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ArtAttack

    Re : eponge à hydrogène!

    Bien sûr.

    Avec Google on trouve pas mal de sites intéressants avec les mot clés : switchable mirrors. C'est ainsi qu'on définit ces miroirs.

    Par exemple, http://www.europhysicsnews.com/full/.../article1.html

    Sinon j'ai pas mal de publis qui en parlent mais pour améliorer le contraste ou les cinétiques... le principe est toujours le même.

  9. Publicité
  10. #7
    samcyfer

    Re : eponge à hydrogène!

    Merci pour ta réponse ArtAttack. Le lien pour le miroir m'a beaucoup intérrésé également,même si je comprend pas tout le site étant anglais.Ca m'a fait penser qu'une fois dans une émission ils montraient une vitre transparente qui devenait flou grâce à l'electricité ou l'inverse.Ce serait bien d'enfin le commercialiser à grande échelle,mais bon ca doit pas être donné!C'est le même principe de fontionnement tu crois?
    Science sans conscience n'est que ruine de l' âme.

  11. #8
    ArtAttack

    Re : eponge à hydrogène!

    Oui et non.

    On modifie les propriétés optiques d'un matériau dans tous les cas, mais la cause peut être différente.

    Ici, l'hydruration induit une modification du nuage électronique, pour faire simple. En fait, les densités d'état sont 'shiftés' vers les faibles énergies ce qui induit un gap au niveau de Fermi. C'est assez complexe.
    Disons que la transmittance est modifiée avec l'apport d'ion hydrures H- dans un réseau hôte métallique et donc avec des électrons délocalisés au maximum.

    L'exemple que tu cites est légèrement différent.
    Là on a des matériaux moléculaires pour la plupart et non métalliques. On parle de termochromisme, photochromisme, electrochromisme, selon que l'induction soit la chaleur, le rayonnement ou la tension appliquée.

    C'est un phénomène tout à fait curieux et bien connu maintenat. On l'utilise dans des vitres de banque (sécurité) ou d'immeuble (transparent la nuit, teintées le jour).

    Cherche donc dans google ces termes ***chromisme.

  12. #9
    samcyfer

    Re : eponge à hydrogène!

    Science sans conscience n'est que ruine de l' âme.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Projet : avion hydrogene!!! caracteristiques hydrogene?
    Par nicoladsl dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/05/2008, 21h29
  2. Hydrogène
    Par Cécile dans le forum Actualités
    Réponses: 89
    Dernier message: 01/07/2007, 15h49
  3. [PM64] Eponge?
    Par ABN84 dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 10/11/2006, 20h46
  4. éponge à proton ?
    Par Titemanue dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 23/02/2006, 19h13