Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Ureaplasma parvum et urétrite ?



  1. #1
    Specifique

    Ureaplasma parvum et urétrite ?


    ------

    Bonjour à tous,
    Ça fait maintenant une semaine et trois jours que je souffre de symptômes identiques à une infection urinaire, mais cela ne se calme pas. Je vous copie/colle ce que j'ai écrit pour un médecin qui ne m'a toujours pas répondu, malheureusement ...

    "J'ai eu une infection urinaire en juin (le 19 juin, il me semble), que j’ai traitée par antibiotique (monuril). J’ai eu par la suite un traitement de fond : prise d’antibio toutes les 2 semaines (monuril), cys-control tous les jours, et anti-inflammatoires deux fois par semaine pendant 2 mois.

    Pendant plusieurs semaines je n’ai pas eu de symptômes particuliers , mais j’ai ressenti par la suite une gêne uniquement le soir , au coucher. Comme des spasmes, mais j’ai du mal à savoir à quel endroit exactement. Je ne dirais pas qu’il s’agissait de la vessie, forcément. Ces gênes n’étaient pas présentes tous les soirs, et la journée tout allait bien.

    Au fil des semaines, j’ai ressenti une petite gêne dans la journée après être allée aux toilettes, comme si je n’avais pas vidé correctement ma vessie mais encore une fois, cela ne survenait que quelques fois, ce n’était pas du tout tout le temps le cas. La plupart du temps, ça allait.

    C’est encore un peu après que cela s’est « aggravé ». Vers le 20 juillet , les spasmes que je ressentais le soir m’ont paru beaucoup plus importants. Mais encore une fois, la journée ça allait. Il m’est arrivé plusieurs fois au cours de cette période d’avoir envie d’uriner alors que je venais d’aller aux toilettes, mais ça passait toujours (et j’étais toujours en traitement de fond).

    Le jeudi 30 juillet, j’ai pris mon sachet de monuril vers midi, et dans l’après-midi vers 15/16h , les symptômes que j’ai actuellement sont apparus : Envie d’uriner toutes les dix minutes (voire moins), les spasmes que je ressentais le soir sont désormais présents même dans la journée, quand je marche cela semble être exacerbé. Après avoir fini d’uriner, la plupart du temps, je sens ces spasmes s’intensifier. De plus, quand j’urine, je peux ressentir des brûlures et le débit me paraît parfois assez faible.

    Cependant, et cela avant que je prenne le moindre traitement, les symptômes peuvent disparaître quasiment complètement pendant plusieurs heures. Et revenir à nouveau dans la même journée.

    En dehors de ça, je devais avoir mes règles à partir du mercredi 29 juillet , pendant une semaine, mais mes règles se sont coupées deux jours après sans de réelles raisons, et lorsque j’ai repris la pilule, un petit saignement s’est manifesté.

    De plus, pendant le confinement , j’ai saigné plusieurs jours alors que je n’étais absolument pas en période de règles, je n’étais même pas près de les avoir. Il m’arrive aussi depuis que j’ai mon problème, d’avoir mal au ventre, comme si j’avais mes règles, un peu aux reins, également.

    Sur mes analyses de labo, je suis positive à ureaplasma parvum >10⁵ UCC/ml."


    Voilà, j'aimerais avoir votre avis, je suis sous antibio, mais de la part d'un urologue qui pensait plutôt, au départ, à une simple infection urinaire.
    Je suis sous un antibio qui peut en effet venir à bout de l'ureaplasma parvum, mais je sais aussi que parfois c'est résistant, même si l'antibio est censé faire effet.

    Pensez-vous que mon mal puisse réellement venir de là ? De cet ureaplasma parvum ?
    J'essaie évidemment de contacter un gynéco au plus vite.

    Et par curiosité, comment on chope cette bactérie ? D'après ce que j'ai pu comprendre, ce n'est pas vraiment transmissible sexuellement...

    PS : je ne l'ai pas précisé, mais lors de la période où j'ai eu l'infection urinaire, j'ai eu des rapports avec mon chéri, et à la fin de deux rapports, j'ai saigné...


    Voilà, j'imagine que je ne vais pas forcément avoir le remède miracle, mais j'avais besoin d'en parler ...


    Je vous souhaite un bon après-midi !

    -----

  2. #2
    Jessicanana

    Lightbulb Re : Ureaplasma parvum et urétrite ?

    Bonjour,

    Je m'appelle Jessica, je n ai pas pour habitude de parler sur un forum, ni même de naviguer dans ceux ci... mais en lisant votre témoignage je me reconnais tellement... je me sens moins seule... car jusqu'à présent c'était le cas. vous décrivez exactement ce que je ressens, ce que je vis depuis bientôt 3 ans (juillet 2018) à travers vos lignes... idem, après une infection urinaire, des gènes principalement le soir... mais en ce moment ça se déchaîne... des lancements, sans savoir si c'est vraiment la vessie, avec une sensation de lourdeur, et l'impression de ne pas avoir vidé ma vessie... après avoir consulté 3 gynécologues, 2 urologues... aucun professionnel ne m a pris au sérieux , "c'est dans ma tête"... je viens de reprendre les analyses que certains doc ont effectué pour rechercher la cause de ce mal être et il est inscrit positif à l ureaplasma parvum... sauf que je n'avais pas fait attention aux résultats ayant toute confiance en mes médecins... (erreur? Puisqu'ils n'ont pas lu mes résultats ou alors sont passés à côté...)
    Bref... je me demandais si vous avez enfin vu le bout du tunnel de ces gènes qui sont un véritable calvaire... ? Les antibio ont fait effet ? Ça venait donc de ce fameux parvum ?
    Je rappelle mon médecin demain pour signaler cette "omission"...
    Je prie pour avoir une réponse de votre part...
    Belle soirée,

    Jessica

  3. #3
    Elo226

    Re : Ureaplasma parvum et urétrite ?

    Bonjour,

    Je n'ai pas non plus l'habitude des forums mais c'est curieux, moi aussi je me bats depuis un an maintenant entre cystites et brûlures intenses, comme vous décrivez toutes les deux, saignements anormaux, douleurs, pincements qui varient selon le stress et la journée. Ne tenant plus, je suis retournée chez la gynéco, et il m'a assuré que tout était absolument normal et beau à l'examen, et prescrit des séances psy pour soigner le trauma qui est supposé être à l'origine de tout ça. Il m'a prescrit les prélèvement vaginaux uniquement pour me rassurer, étant convaincu qu'ils seraient tous négatifs, comme toi Jessica. Et moi aussi du coup, puisqu'il parait c'est dans ma tête que ça se passe, et par la confiance que j'accorde à mon médecin ! Or il s'avère que je suis également positive au ureaplasma parvum, et que j'ai du rappeler mon gyneco 2 semaines plus tard, le labo ne lui ayant tjs pas transmis les résulats, les douleurs continuant de plus belles. Je suis donc sous antibio là (Azithromycine), et je commence une thérapie. Je vous dirais si ça s'améliore, car je n'ai pas compris comment se développe cette bactérie, si c'est dû au stress qui joue sur nos hormones ou autres... Mais je me sens moins seule !! Tenez moi au courant de votre rétablissement que j'espère total au plus vite !

Discussions similaires

  1. Ureaplasma urealyticum + Mycoses récidivantes
    Par Popo78 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/07/2011, 22h29
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.