Affichage des résultats du sondage: Que pensez-vous d'une exploration humaine de Mars en aller simple

Votants
21. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Bonne idée, je serais candidat

    1 4,76%
  • Bonne idée, mais je ne serais pas candidat

    4 19,05%
  • A la rigueur, mais il ne faut pas médiatiser la fin

    1 4,76%
  • C'est inutile, une exploration par robot est suffisante tant qu'on ne peut pas faire l'aller-retour

    8 38,10%
  • C'est inacceptable, c'est une apologie du suicide

    4 19,05%
  • Autre, ou ne se prononce pas

    3 14,29%
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Mars aller simple



  1. #1
    invité576543
    Invité

    Mars aller simple


    ------

    Bonjour,

    Aller sur Mars est compliqué et coûte cher. En revenir rend l'exercice encore plus compliqué et plus cher. D'où une idée simple: organiser les premières explorations en aller simple, avec disons les moyens de vivre là-bas quelques mois, un an au plus.

    L'idée semble choquante pour beaucoup. Le but de ce sondage est de voir comment se répartissent les vues sur le sujet!

    Une question intéressante est si vous seriez candidat?

    Cordialement,

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mars aller simple

    J'ai pas bien compris le "ne pas médiatiser la fin" mais bon...
    Quant-au fait d'être volontaire, je suppose qu'il faut répondre sans tenir compte de sa condition physique (ou tout au moins en supposant que l'on pourra supporter l'aller), non ?

    Sinon, sondage, et idée, interressants

  4. #3
    Septentrion

    Re : Mars aller simple

    Question purement rhétorique...
    De toute façon, quelqu'un qui voterait 'oui' pour une mission suicide serait automatiquement disqualifié aux tests psychologiques dans une situation réelle : jusqu'à preuve du contraire, on ne dépense pas des milliards de dollars pour envoyer des psychopathes dans l'espace.
    Les astronautes sont tout sauf des candidats au suicide.

    La question aurait un sens s'il y avait une possibilité de survie sur plusieurs dizaines d'années, en ayant les provisions au départ, en étant ravitaillé tous les 2 ans par un vaisseau automatique, et peut-être en cultivant quelques légumes sur place.
    Là, ça pourrait se discuter, et être éventuellement une bonne idée, pour laquelle des gens sains d'esprit pourraient être candidats.

  5. #4
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    J'ai pas bien compris le "ne pas médiatiser la fin" mais bon...
    Tentative de couvrir la catégorie "je ne veux pas voir les aspects négatifs".


    Quant-au fait d'être volontaire, je suppose qu'il faut répondre sans tenir compte de sa condition physique (ou tout au moins en supposant que l'on pourra supporter l'aller), non ?
    Oui, c'est totalement virtuel C'est juste l'aspect éthique qui m'intéresse...

    Cordialement,

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Septentrion Voir le message
    Question purement rhétorique...
    De toute façon, quelqu'un qui voterait 'oui' pour une mission suicide serait automatiquement disqualifié aux tests psychologiques dans une situation réelle : jusqu'à preuve du contraire, on ne dépense pas des milliards de dollars pour envoyer des psychopathes dans l'espace.
    Pas sympa comme intervention. Tu es en train de dire à l'avance que toute personne qui répond 1 est psychopathe.

    Ca s'appelle de la manipulation de l'opinion.

    Cdlt,

  8. #6
    fderwelt

    Re : Mars aller simple

    Bonjour,

    Ça me rappelle le coup de l'éléphant (ou du chameau, je ne sais plus) avec les pastèques...

    Il doit bien y avoir moyen de faire un aller-retour en laissant des provisions en route ("à mi-chemin", mais ce n'est pas exactement ça), puis une deuxième expédition aller-retour qui laisse des provisions un peu plus loin, et ainsi de suite, jusqu'à avoir assez pour une mission aller-retour complète...

    Bon, en attendant, je réfléchis avant de répondre n'importe quoi au sondage.

    -- françois

    P.S. - De toutes façons ma petite santé est tellement niquée que je ne supporterais même pas le décollage, alors ce que j'en dis...
    Les optimistes croient que ce monde est le meilleur possible. Les pessimistes savent que c'est vrai.

  9. Publicité
  10. #7
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Septentrion Voir le message
    (...)
    En fait, je ne suis pas d'accord pour le côté psychopathe. On peut même aller plus loin et se poser la question si l'attitude occidentale face à la mort n'est pas névrotique (pour renvoyer une invective, puisque le terrain a été choisi comme tel). La mort est inévitable, c'est ce qu'on fait de sa vie qui importe, pas sa durée.

    Dommage qu'on ne puisse pas faire un tel sondage dans différents pays, je pense que la réponse doit dépendre pas mal de la culture. A ce que j'en comprend la culture japonaise donne plus de poids à ce qu'on fait de sa vie qu'à la faire durer.

    Vu comme ça, tu ne fais peut-être qu'exprimer un peu fortement un biais culturel, une morale particulière, plutôt qu'une analyse psychologique qualifiée.

    Cordialement,

  11. #8
    Septentrion

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Pas sympa comme intervention. Tu es en train de dire à l'avance que toute personne qui répond 1 est psychopathe.

    Ca s'appelle de la manipulation de l'opinion.

    Cdlt,
    Je me réfère à une hypothétique situation réelle de sélection d'astronautes : les gens manifestant des pulsions suicidaires seraient automatiquement écartés, et de toute façon probablement sous-productifs pour les missions scientifiques et rationnelles qu'ils auraient à accomplir.
    Ce n'est pas moi qui invente ou un biais culturel de ma part : ce sont les critères de sélection actuels.

    Maintenant, on peut bien répondre 'oui' à un sondage sur Internet tant qu'on n'est pas dans une situation réelle de sélection, et 'non' si celà arrivait réellement...

  12. #9
    Ramo Nash

    Re : Mars aller simple

    je pense que c'est debile de faire un aller simple pour un an.
    Pour quelques decenies encore pourquoi pas mais sacrifier la vie d'astronaute pour faire seulement l'économie d'un robot c'est pas très logique. Surtout qu'en patientant encore un peu, on pourra faire des aller retour.
    La plus élaborée des théories ne remplacera jamais la plus bancale des réalités !

  13. #10
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Septentrion Voir le message
    Maintenant, on peut bien répondre 'oui' à un sondage sur Internet tant qu'on n'est pas dans une situation réelle de sélection, et 'non' si celà arrivait réellement...
    Bien d'accord que la question est tout à fait hypothétique, je m'attend à une majorité d'opposition dans le sondage, et dans la réalité c'est à peine pensable...

    Cordialement,

  14. #11
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Septentrion Voir le message
    Ce n'est pas moi qui invente ou un biais culturel de ma part : ce sont les critères de sélection actuels.
    Si on se lançait (très hypothétiquement!!) dans une telle aventure, on changerait les critères de sélection, non?

    Cdlt,

  15. #12
    Septentrion

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Si on se lançait (très hypothétiquement!!) dans une telle aventure, on changerait les critères de sélection, non?

    Cdlt,
    Je viens de penser qu'en temps de guerre, des individus peuvent accepter des missions suicide en connaissance de cause tout en étant psychologiquement équilibrés et d'une efficacité optimale : il faut aussi considérer l'enjeu.
    Je modère donc ma première appréciation : celà dépend du contexte.

  16. Publicité
  17. #13
    GillesH38a

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Si on se lançait (très hypothétiquement!!) dans une telle aventure, on changerait les critères de sélection, non?

    Cdlt,
    Bonjour


    J'aime beaucoup la question de Mmy parce qu'elle permet d'engager une réflexion profonde sur ce que nous considérons comme des "vraies " valeurs.

    A priori, elle est extrêmement choquante parce qu'elle place l'exploration scientifique comme une valeur "supérieure" à la sauvegarde de la vie d'un individu. On voit très bien à quelle dérive cela pourrait conduire. C'est totalement équivalent par exemple a faire des essais de toxicologie sur des individus (même consentants) en sachant très bien qu'on va les tuer mais en voulant déterminer la dose mortelle.

    En même temps, nous devons reconnaître que nous sacrifions tout à fait volontairement et en connaissance de cause des vies humaines pour certaines choses "supérieures" : les guerres "nécessaires", l'extraction du charbon, même l'usage de la voiture sont des activités reconnues officiellement dans la société dont on sait très bien qu'elles impliquent la mort annoncées de milliers d'individus. A coté, le sacrifice de quelques astronautes pourrait sembler numériquement dérisoire à coté de l'enjeu scientifique que cela représente.

    Ou est le problème.? je crois que ce que nous ne pouvons pas accepter, c'est la condamnation a mort déterministe d'un être humain, sans qu'il ait aucune chance d'en sortir. Nous acceptons un risque, bien supérieur numériquement , mais non déterminé individuellement : dans toutes les activités que j'ai mentionné, personne n'est CERTAIN de mourir*

    La défense de la vie de l'individu est une valeur essentielle autour de laquelle se fonde la solidarité humaine. En la sacrifiant pour un but scientifique, nous détruirions plus profondément les ideaux qui nous soudent que ce que nous apporterait n'importe quelle connaissance scientifique....

    * NB en lisant le post de Septentrion, je réalise que ce n'est pas tout a fait vrai, par exemple pour les kamikazes. mais d'une part ils pensaient (a tort au a raison) sauver des vies japonaises par leur action, d'autre part ce comportement est justement également à la limite des question morales de bien et de mal...

  18. #14
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message

    * NB en lisant le post de Septentrion, je réalise que ce n'est pas tout a fait vrai, par exemple pour les kamikazes. mais d'une part ils pensaient (a tort au a raison) sauver des vies japonaises par leur action, d'autre part ce comportement est justement également à la limite des question morales de bien et de mal...
    Il y a d'autres exemples moins guerriers. Je pense à ceux qui sont allé au contact pour colmater Tchernobyl. Ceux qui ont choisi de rester sur le Titanic alors qu'ils auraient pû monter dans un canot. Il doit y avoir pas mal d'exemples.

    Je suis d'accord avec ton analyse, avec ce bémol. Le sacrifice pour sauver plus de vies (ou des femmes, ou des jeunes) est acceptable dans notre éthique. Mais dans la question posée, ce n'est plus un échange vie pour vie, mais vie pour de simples connaissances, et c'est vraisemblablement hors clous...

    Cordialement,

  19. #15
    Septentrion

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Mais dans la question posée, ce n'est plus un échange vie pour vie, mais vie pour de simples connaissances, et c'est vraisemblablement hors clous...
    En fait, la mission aller-simple a déjà été envisagée par Von Braun dans les années 70.
    A l'époque, on parlait de base permanente, d'avant-poste de colonisation, donc plus tout à fait la simple recherche de connaissance, mais plutôt "conquête" dans le sens d'expansion de l'espace humain.
    Dans ces conditions, une réponse 'oui' à la première question peut être pertinente pour peu que tu prolonges l'espérance de vie de nos valeureux colons à 10 ou 20 ans plutôt que 6 mois.
    La question de départ n'était donc pas incongrue, et s'apprécie en fonction de la finalité...

  20. #16
    javiou

    Re : Mars aller simple

    bonjour,

    Voila une question très intéressante. J'ai pas voté, car je ne sais pas vraiment quoi choisir.
    Une chose est sûr, on trouvera toujours sur Terre des volontaires pour ce genre d'expérience.
    La question est doit-on provoquer les situations dans lesquelles un volontaire va donner sa vie (Surtout en science) ?

    J'ai pas d'avis tranché sur cette question...

    C'est malraux qui disait il me semble dans "la condition humaine"
    "Que vaut un monde pour lequel on ne voudrait pas donner sa vie ?"

  21. #17
    GillesH38a

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Septentrion Voir le message
    En fait, la mission aller-simple a déjà été envisagée par Von Braun dans les années 70.
    A l'époque, on parlait de base permanente, d'avant-poste de colonisation, donc plus tout à fait la simple recherche de connaissance, mais plutôt "conquête" dans le sens d'expansion de l'espace humain.
    Dans ces conditions, une réponse 'oui' à la première question peut être pertinente pour peu que tu prolonges l'espérance de vie de nos valeureux colons à 10 ou 20 ans plutôt que 6 mois.
    La question de départ n'était donc pas incongrue, et s'apprécie en fonction de la finalité...
    Sauf contradiction de sa part, je pense que Mmy ne pensait pas à une situation où les astronautes pourraient vivre longtemps sur Mars (il est peu plausible qu'on ne puisse pas assurer leur retour si on sait les faire vivre en autarcie pendant des dizaines d'années, au besoin en envoyant un vaisseau de retour non habité à l'aller par exemple ), mais à une durée de vie planifiée de quelques mois par exemples.

  22. #18
    Bruno

    Re : Mars aller simple

    Juste une simple question :

    Quel est le moins couteux ?
    1) envoyer un homme (et toute la nourriture qui va avec)
    2) envoyer un robot

  23. Publicité
  24. #19
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Sauf contradiction de sa part, je pense que Mmy ne pensait pas à une situation où les astronautes pourraient vivre longtemps sur Mars (il est peu plausible qu'on ne puisse pas assurer leur retour si on sait les faire vivre en autarcie pendant des dizaines d'années, au besoin en envoyant un vaisseau de retour non habité à l'aller par exemple ), mais à une durée de vie planifiée de quelques mois par exemples.
    C'est indiqué en clair dans le message #1, j'avais anticipé ce point.

    Cordialement,

  25. #20
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Bruno410 Voir le message
    Juste une simple question :

    Quel est le moins couteux ?
    1) envoyer un homme (et toute la nourriture qui va avec)
    2) envoyer un robot
    Une autre question en réponse:

    Qu'est-ce qui amène le plus d'information ?
    1) envoyer un homme (et toute la nourriture qui va avec)
    2) envoyer un robot

    Ou encore, combien de robots pour amener la même information qu'un humain, à temps de mission égal?

    Cordialement,

  26. #21
    Bruno

    Re : Mars aller simple

    Je vais essayer de répondre à ta question mmy:

    Dans la mesure où les astronautes qu'on envoie reçoivent purement et simplement des ordres de missions (ramasser ça, prélever ci, faire ça,...) ce ne sont que des robots plus perfectionnés qui demandent de la nourriture en plus (surtout si ce sont des américains lol).

  27. #22
    invité576543
    Invité

    Re : Mars aller simple

    Citation Envoyé par Bruno410 Voir le message
    Je vais essayer de répondre à ta question mmy:

    Dans la mesure où les astronautes qu'on envoie reçoivent purement et simplement des ordres de missions (ramasser ça, prélever ci, faire ça,...) ce ne sont que des robots plus perfectionnés qui demandent de la nourriture en plus (surtout si ce sont des américains lol).
    Tu penses vraiment que cela se passe comme cela (et que cela s'est passé comme cela pour la Lune ou les stations orbitales)! Un humain traite un bien plus grand nombre d'information qu'un robot. Il peut détecter des choses qu'on ne lui pas demander de "voir", par exemple. Ensuite la versatilité mécanique d'un humain n'est pas encore à la portée des robots. La quantité de tâches non prévues mais possibles pour un humain est bien plus grande que l'équivalent pour un robot existant.

    En fait, je suis d'accord avec toi (je vote 4, pour les robots, sans hésiter, et sans qu'aucune considération éthique intervienne). Mais les défenseurs des missions habitées ont toute une collection de raisons valables. Les robots ont un gros inconvénient, l'adaptation au problème est lente (la boucle complète du retour d'expérience se mesure en années). La quantité d'information récupérée en une fois serait bien plus élevée avec des humains (j'accepte l'argument), grâce à une adaptation rapide, mais si on accepte d'y mettre le temps, les robots obtiendront le même résultat. Perso, je ne vois pas où est l'urgence, la planète n'est pas prêt de partir, et il n'y rien qui s'y passe qui demande examen immédiat!

    Cordialement,

Discussions similaires

  1. Quelle type d'engin devons nous utiliser pour aller sur Mars?
    Par Effek IV dans le forum Astronautique
    Réponses: 10
    Dernier message: 05/01/2014, 01h21
  2. Phobos-Grunt : un aller-retour pour Phobos, satellite naturel de Mars
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/10/2006, 23h05
  3. Un vaisseau spatial en plastique pour aller sur Mars ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/01/2006, 19h56