Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Le génome humain est terminé !




  1. #1
    Yoyo

    Le génome humain est terminé !

    Bonjour,

    Cette fois le genome humain complet est sequence. En dehors de la prouesse technique que cela represente,on nous promet de grandes avancees dans le domaine de la medecine et particulierement des maladies genetiques...

    ( cf news)

    On evite soigneusement de nous parler des derives que cette connaissance peut entrainer! :?
    selection des personnes selon leur capacites genetiques, tests predicitfs pour une future maladie... ajustement des primes d'assurances en fonction de ton "risque genetique", pourquoi pas selection des embryons les plus "parfait" genetiquement etc... la liste est longue!

    Alors comment voyez vous le futur ?

    Yoyo

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Marc
    Citation Envoyé par Yoyo
    Alors comment voyez vous le future ?
    Je dirai comme dans le film "Bienvenue à Gattaca" !!

    Marc

  4. #3
    vince
    Bof, j'ai l'impression qu'en terme de thérapie génique on va de désillusion en désillusion, je me trompe?

    Sinon pour le scenario Gattaca (vous aviez déjà remarqué que Gattaca était écrit avec les lettres des bases? oui? ah bon...) j'y crois pas trop. J'ai l'impression qu'on joue à se faire peur avec ces théories.

    V


  5. #4
    Yoyo
    Citation Envoyé par vince
    Bof, j'ai l'impression qu'en terme de thérapie génique on va de désillusion en désillusion, je me trompe?
    Je dirais qu'il y a eut quelques beaux succes, malheureusement ils restent tres limites car les techniques ne sont pas encore au point ni totalement fiables!
    Les promesses sont la... reste a les concretiser!

    Citation Envoyé par vince
    Sinon pour le scenario Gattaca (vous aviez déjà remarqué que Gattaca était écrit avec les lettres des bases? oui? ah bon...)
    Ah ben non j'avais pas fait le rapport ops:

    Citation Envoyé par vince
    j'y crois pas trop. J'ai l'impression qu'on joue à se faire peur avec ces théories.
    Le film pousse peut etre a ll'extreme la situation, en revanche je pense que les risques de discremination sont reels!...quand tu vois que les cocietes d'assurances planifient deja d'utiliser les tests genetiques avant d'assurer certaines categories de personnes? Quand tu vois qu'une personne atteinte de cancer ne peut quasiement plus faire d'emprunt pour acheter un bien!... la generalisation de ce genre de test fait peur!

    Yoyo

  6. #5
    sai
    une chose est clair: la fin du sequencage du genome humain ouvres la porte a plein de possibilités, notamment dans les therapies geniques et dans la comprehension de la vie en genrale! 8)

    Maintenant, il reste a voir ce que la communauté va bien pouvoir faire de ce savoir, et ca, seul l'avenir nous le dira!!

    Sai- anti fik
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    flo
    Une chose importante à signaler : cette recherche a abouti grâce à des labos qui ont publié leurs recherches, et heureusement pas grâce à de firmes privées, qui auraient pu poser un brevet sur les gènes ou sur les méthodes...
    Donc pour moi c'est chouette...
    Vive la libre diffusion de l'information scientifique
    A bas les brevets sur les gènes, les techniques de détermination des gènes, les logiciels, les algorithmes, les formats d'images....

  9. #7
    sai
    ouééééééé, chuis bien d'accord avec toi Flo!!!!

    Sai, pas mieux :P
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  10. Publicité
  11. #8
    Louise
    ce n'est pas tant d'abord les conséquences épouvantables du clonage que l'on puisse craindre mais le fondement idéologique de la question du genôme réprésentatif de la vie, qui constitue une stratégie fatale aveugle à la plasticité de la vie du plus petit au plus grand, en durée réelle et en duréee asynchrone.

    Car la vie, loin de se reproduire ne cesse d'innover ou de réinitialiser son propre destin du plus petit au plus grand. Innovante donc pour le meilleur mais aussi pour le pire... A voir par conséquent, comme les représentations qu'on en donne sont importantes pour les sociétés post- ou méta-matérialistes.

    D'un côté nous devons rester pragmatiques, mais de l'autre phénoménologiquement collés à l'observation des phnomènes et à leurs prédictions et donc vigilants sur les questions de "projet" (qui confère toujours à l'utopie et dont l'Histoire nous a montré qu'elle se réalise matériellement — et socialement — en son contraire), quand il s'agit aujourd'hui de la contraction de la durée passée et futur dans le présent du temps réel.

    Ce qui désigne également la fin de l'éthique d'ailleurs... mais là est une autre question: celle de la fin et des moyens. Une question quasiment politique, ne relevant même plus du choix mais de la connaissance de l'effet des choix passés... pour ne pas prédire demain en projet justifiant n'importe quel moyen d'y parvenir et justifié de se révéler n'importe quoi à l'arrivée.

    Duals nous sommes aujourd'hui et jusqu'à mieux et non plus dialectiques...

    L'euphorie scientifique d'accord, mais surement pas dans ce sens là: celui qui prétend arraisonner le monde en comptabilité sériée quand la singularité à chaque tournant d'intégration imprévu trnsforme le chemin qu'on pensait lui avoir assigné pour la réduire.

    Louise

  12. #9
    Cécile
    Désolée, j'ai pas compris grand chose. ops:

  13. #10
    Louise
    Rien compris? C'est simple pourtant: pas de sciences sans autonomie critique de la conscience (tout est politique même le genôme... du moins ce qui fait qu'on ait choisi de donner toute l'importance au séquençage plutôt qu'à ce qui l'organnise, est POLITIQUE). Pas de béatitude des "ignorants" devant les experts. La pensée et même la connaissance sont d'une autre nature que réduites au savoir...

    Lire ceci par exemple
    quote:
    "une chose est claire: la fin du sequençage du genome humain ouvres la porte a plein de possibilités, notamment dans les therapies geniques et dans la comprehension de la vie en genrale!

    Maintenant, il reste a voir ce que la communauté va bien pouvoir faire de ce savoir, et ca, seul l'avenir nous le dira!!

    Sai- anti fik "

    Commentaire:
    Non. notamment le dénombrement et la spécificité génétiques ne se réduisent pas à leurs états respectifs ni même momentannés, mais sont totalement en destin plastique dans un cadre aléatoire sélectif extrêmement dynamique. Penser la génétique de cette façon revient à quelque conception antédilluvienne, laquelle serait-elle toujours de mise dans certaines représentations ou même laboratoires techno-scientifiques, n'en restent pas moins très loin des processus de la vie elle-même, qui ne se reproduit pas exactement à l'identique en pérénnité...

    Penser un peu aux autres théories scientifiques, par exemple celle en météorologie de la théorie du chaos, ou de la masse critique en physique, qui sont maintenant intégrées culturellement, relativise déjà considérablement la représentation collective et populaire de la génétique, même si elle nous a valu des Nobels— et nous en vaudra peut-être d'autres, mais en miroir critique des théories des prédécesseurs...

    Voilà. Est-ce plus clair Watzon?

  14. #11
    Cécile
    Salut Louise,

    Je crois vaguement voir ce que tu veux dire, mais ta formulation n'est pas toujours très claire pour moi. exemples :
    autonomie critique de la conscience
    ?
    sont totalement en destin plastique dans un cadre aléatoire sélectif extrêmement dynamique
    ???

    Mais sur ce que je comprends, je suis d'accord :
    Pas de béatitude des "ignorants" devant les experts. La pensée et même la connaissance sont d'une autre nature que réduites au savoir...
    .

    De toute façon, quand on voit les différences qui existent entre deux vrais jumeaux (sauf quand on les a élevés en mimétisme), on se dit que ceux qui réduisent l'homme à son génôme ont vraiment tout faux.

  15. #12
    Louise
    "autonomie critique de la conscience":

    Autonomie de la conscience (discernement par ses propres moyens de réflexion, en dehors d'une idéologie ou d'un leadership de référence — ce qui ne veut pas dire en dehors d'une formation sociale ni d'une éducation: justement responsables de l'apprentissage de l'autonomie en totue bonne éducation qui prétend éloigner de la servilité)

    Autonomie critique: et bien oser penser et énoncer la critique de façon autonome ; en "masse critique" des tendances et s'agirait-il des tendances scientifiques représentatives du savoir (à l'oeuvre du pouvoir universitaire ou de la recherche): même si on n'est pas scientifique soi-même.

    J'entends, savoir qu'on ne peut pas tout savoir n'empêche pas de penser juste... les événements sont prédictifs et permettent toujours une évaluation critique des différentes dynamiques en cause dans leur effet retour sur le citoyen: en quoi d'ailleurs il peut en raisonner initialement.

    ----

    "sont totalement en destin plastique dans un cadre aléatoire sélectif extrêmement dynamique"

    Destin plastique: le destin c'est l'hypothèse du choix: non la volonté mais la détermination où le hasard se désigne comme opportunité du lendemain ; la fatalité c'est la seule réalité de la prédétermination pour accomplissement du temps.

    Plastique: c'est la forme. Et en plus la plasticité c'est aussi la forme qui se déforme ou change de forme; ce peut donc être aussi l'idée de mouvement associée à la formation ou à la déformation.

    Or donc: pas de biologie sans prise en compte du hasard sélection dans le cadre des occurences diverses de l'environnemetn. Cela vaut autant pour l'environnemetn matériel ou social que pour l'environnement cellulire lui-même.

    Les biologistes qui représentent ce courant (futurs Nobels?) sont Kupiec biologiste philosophe et Sonigo biologiste médecin, d'après une intention issue d'une critique dela philosophie d'Aristote en laquelle Kupiec a repéré l'identification active en sciences de la Génétiqueet une observation en embryogénèse, et des observations de Sonigo sur le fonctionnement bilogique à propos du SIDA.

    Leur livre: "Ni dieu ni gène" au Seuil (réédité en livre de poche "points essais").

    Il faut l'entendre comme un courant politiquement intéressant au sens noble car il ne dénie aucun espoir ni avenir tout en s'énonçant en dehors de Dieu et des dogmes presciptifs... et annonce une révolution paradigmatique des sciences dans le déplacement de l'objet à l'interaction de son environnement (métabolisme, molécules, etc...)

    http://www.futura-sciences.com/decouvrir/c
    http://www.futura-sciences.com/decou...ues_kupiec.php
    http://www.futura-sciences.com/decou...rre_sonigo.php
    http://www.futura-sciences.com/decou...trick_tort.php

    Le site perso de Jean-jacques Kupiec (avec un Realplayer, pas très bon mais intégral, d'une conférence à l'Institut de Physique — en cliquant sur la citation en anglais, à l'accueil)
    http://www.criticalsecret.com/jeanjacqueskupiec ce sont des pages dont la première, avec les premiers articles, remonte à avant l'année de publication du livre, et comporte aussi d'autre part des liens plus culturels sur les performances en ligne ou des expos...

    et bien tiens! si on y mettait le lien de futura?

    Mais futura met-il d'autres liens que le sien propre? Si oui et serait-ce exceptionnellement: pas de problème! on leur demande aussi, che criticalsecret : en matière de culture ou d'art tout peut se demander

    Louise.

  16. #13
    Cécile
    Si j'ai bien compris, "autonomie critique de la conscience", c'est simplement l'esprit critique ? Ou c'est plus compliqué ?
    Quant à "sont totalement en destin plastique dans un cadre aléatoire sélectif extrêmement dynamique", j'ai toujours rien compris.
    N'est-ce pas possible de dire les mêmes choses de manière plus compréhensible par tout le monde (et pas uniquement les linguistes ou les épistémologues) ?

  17. #14
    Yoyo
    Bonsoir,

    Bon moi je suis comme cecile, j'ai pas compris grand chose :?
    Je pense qu'un style plus depouille, avec un sujet, un verbe et un complement aiderait a une meilleur comprehension...

    et des observations de Sonigo sur le fonctionnement bilogique à propos du SIDA.
    J'aimerai bien savoir ce qu'il a observe Sonigo a propos du SIDA, tu pourrais preciser stp?

    Yoyo

  18. #15
    Louise
    Posté le: Sam, 31 Mai 2003 - 23:23****Sujet du message:
    ------------------------------------------------------------------------
    « Si j'ai bien compris, "autonomie critique de la conscience", c'est simplement l'esprit critique ? Ou c'est plus compliqué ? »

    c'est pas plus compliqué mais ça ne veut pas dire la même chose esprit critique qui ne l'aurait pas? autonomie de la conscience qui l'a ou ose l'avoir? c'est une question d'éducation sociale ; ça veut dire aussi: la conscience critique d'elle-même... la base, même pas du septicisme chez Montaigne (encore que), mais certainement du doute Cartésien.

    « Quant à "sont totalement en destin plastique dans un cadre aléatoire sélectif extrêmement dynamique", j'ai toujours rien compris. »

    oui c mal dit ; la forme a un destin (ce qui suppose à un moment donné l'intervention d'une observation et d'une consccience interagissants avec les processus en cause) ou survient fatalement (sans intervention "critique").

    Quand je dis critique je parle aussi bien de la conscience critique que de la la masse critique en thermo-dynamique... quelque chose qui s'effectue objectivement et de façon duale d'un autre mouvement...

    Quelles banalités qui pourtant l'expriment aussi: "L'idée appelle sa critique"; "la vitesse appelle sa masse d'inertie", etc...

    et ce n'est pas dialectique car la masse d'inertie peut s'accroître jusqu'à ralentir le corps en mouvement ( bien que celui-ci ait donné lieu voire existence à sa masse critique)... Tout cela peut donc prendre forme parfaitement contradictoire...

    Savoir la masse critique en socio-politique et en économie sociale du droit, devrait être une nouvelle préocupation des experts: voyez un peu les conséquences objectives de la loi des trente cinq heures, pourtant une idée et une loi sympathiques. Voyez la conséquence de la réalisation sociale des utopies matérialistes, de celles de l'égalité à celles des justes causes (voyez la question de l'Irak ou d'Irael-Palestine et des mouvements de masse diversifiés voire contradictoires, par exemple sur le concept ou le mot d'ordre du nationalisme résiduel lui-même, et pourtant solidaires de mêmes causes fasse à l'agression d'un pays par un empire).

    Mais ce que j'en dis n'a que peu d'importance, si ce n'est qu'on se demande bien comment les savants qui calculent les trajectoires des fusées pourraient ne pas rater leurs cibles s'ils n'intégraient pas toutes ces probabilités "critiques" dans leurs calculs...

    Ni linguiste ni épistémologue nous sommes tous des empiristes de la connaissance et du raisonnement en ère de renouvellement des références.

    Il y a ce qui est mal dit, mais il y a aussi, souvent, ce qui ne pourrait se dire autrement sauf réelle performance de trouver mieux, sinon à ne pas avoir été dit, du moins vraiment dit, ni même évoqué ou approché.

    Il n'y a pas le bon usage de la langue; il y en a un souhaitable et tous les autres non souhaités qui consituent pourtant l'environnement du bon usage de la langue.. c'est un peu comme la nouvelle idée darwinienne en biologie moléculaire contre la représentation de la génétique, en quelque sorte?

    Enfin, je pense qu'il ne faut pas faire de démagogie, même dans le progrès d'être mieux compris. Certaines choses ne peuvent l'être qu'au prix de l'intuition ou de l'effort logique, ce qui est donné à tout le monde de pouvoir faire, d'ailleurs Que des choses nous échappent certes, et heureusement qu'il en échappe à tous même aux plus savants, or sle savoir, est déjà atteindre un niveau de conscience premier sans lequel moi-même je ne pourrais me permettre de parler ce que je vous dis ici... n'étant moi-même ni linguiste, ni philosophe, ni scientifique, mais plutôt une sorte d'artiste attentive à tout ce qu'elle peut, curieuse, une "petite aventureuse" comme disait l'écrivain colette d'elle-même, ce que je n'oserais même pas revendiquer...

    Vous ne pensez pas? Il est vrai que j'aurais pu mieux m'exprimer.

    Bonne nuit chère amie,
    Louise.

  19. #16
    Louise
    pardon, je n'avais pas lu cette partie...
    Citation Envoyé par Yoyo
    et des observations de Sonigo sur le fonctionnement bilogique à propos du SIDA.
    J'aimerai bien savoir ce qu'il a observe Sonigo a propos du SIDA, tu pourrais preciser stp?

    Yoyo
    Certes par bilologie il ne faut pas entendre se faire de la bile mais quelque chose n'existant pas sauf ici par accident. A vrai dire: un beau lapsus sur le mot biologie....

    Quand à Pierre Sonigo, je voulais dire qu'il a probablement observé le comportement du rétrovirus dans des environnements biochimiques ou même cellulaires différents... s'étant questionné sur l'adaptation incessante de ces corps. (un des grands problèmes à propos du Sida était sa perpétuelle évolution ou adaptation).

    C'est une grande observation des cancérologues qui avancent également dans une théorie relative entre autre à l'environnement (cellulaire et moléculaire).

    Voici une petite pièce de théâtre que Pierre Sonigo a écrite avec sa mère (car mieux que lui connaissant cette écriture elle pouvait l'aider), un soir pour s'amuser ; elle me paraît édifiante. C'est en tous cas une recherche didactique pour dépasser le problème de la langue technique et spécialisée (mais il faut du talent):
    Une panglossite lymphocytaire aigüe, par Pierre et Claude Sonigo.

    (Je ne peux recopier ici le texte ne s'agissant pas de texte simple mais de texte image ; c'est pourquoi je vous donne accès directement à la page par le lien. Dites-moi si ça vous plait... et surtout si ça vous paraît plus clair que mes charabias "intellos" de profane...

    Tout cela était dans le cadre ludique d'un site d'art contemporain qui confiait expérimentalement carte blanche multidisciplinaire à Jean-Jacques Kupiec, et bien sûr ce qui l'intéressait c'était la question de tester la communication de leurs idées et d'en trouver des langages à l'égard des milieux non spécialisés... il y aura bientôt trois ans... ; voici son édito (également clair, je crois) :
    Oublier l'homme, comprendre la vie

    Si le texte de Pierre Sonigo et celui de Jean-Jacques Kupiec vous plaisent et vous mettent en curiosité de visiter la suite, (si vous trouvez opportun d'en donner le lien ici), dites-le ; alors je vous indiquerai l'accès au sommaire entier du numéro.

    Cette fois je suis fatiguée les filles... Bye bye.

    Louise.
    Correction de la balise quote et remplacement des balises href par [url], Damon

  20. #17
    Isolda
    Bonjour

    Je vais encore jouer les simplets, mais au delà d'un débat phylosophique qui dépasse ma pauvre capacité intellectuelle, je me permettrais de faire une remarque et de poser une question.

    Je remarque avec tristesse que l'immortalité est la seule évolution que l'homme semble rechercher à ce jour. Génome humain, génome du meilleur ami de l'homme, l'unique conclusion est :

    Yoyo
    Cette fois le genome humain complet est sequence. En dehors de la prouesse technique que cela represente,on nous promet de grandes avancees dans le domaine de la medecine et particulierement des maladies genetiques...
    L'actualité du jour :Le génome du meilleur ami de l'homme sous le microscope des chercheurs
    Et parce que l'endogamie est courante chez les chiens, nombre d'entre eux présentent des taux élevés de maladies (cécité, surdité, etc.) ; dépister les gènes responsables pourrait permettre d'éclairer d'un jour nouveau certaines affections similaires chez l'homme

    Et pourtant, ma question est la suivante :
    Au siècle des lumières, quand l'étendue de la connaissance permettait à un seul individu de l'assimiler dans son ensemble tout domaine confondu, un débat a surgi qui a mis fort heureusement (au moins au niveau des lois) fin à l'esclavage.
    Dans notre monde ou xénophobie et racisme me semblent reprendre un nouvel envol, ne pourrait-on s'appuyer sur la connaissance du génome humain pour l'arréter? Et je n'ose aborder le cas des annimaux.

    Isolda ... ras les paqueretttes

  21. #18
    kinette
    Bonjour Isolda,
    Malheureusement les discriminations, le mépris de l'autre, tout comme celui des autres êtres vivants ne sont basés sur rien de scientifique.
    J'ai pu expérimenter à de nombreuses reprises le fait que les personnes qui ont des croyances dans l'existence des races sont absolument rétives à même essayer de comprendre les arguments scientifiques (génétiques) qui vont à l'encontre de ces croyances.
    Je ne pense donc pas que le décodage du génome humain change grand chose à ceci...

    C'est d'ailleurs bien malheureux.


    K.ratée...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  22. #19
    Yoyo
    Bonjour,

    Je confirme tout a fait ce que dis kinette... malheureusement toutes les connaissances scientifiques ne peuvent rien contre la haine et l'agressivite qui ne reposent sur aucune concepte scientifique, mais font parti de "l'affectif"... dans ce cas la, les personnes restent ancrees dans leur croyances sans pouvoir admettre une realite differente.

    Il y a eut quelques tentatives (maladroites et catastrophiques) pour tenter de prouver que tous les hommes etaient egaux et que tout etait "naturel" (la recherche du gene de l'homosexualite en est un bonne exemple)...

    Yoyo

  23. #20
    Igothigh
    Citation Envoyé par Louise
    "autonomie critique de la conscience":
    S'il y a une difference avec sens critique, je ne l'ai toujours pas vu...


    J'entends, savoir qu'on ne peut pas tout savoir n'empêche pas de penser juste... les événements sont prédictifs et permettent toujours une évaluation critique des différentes dynamiques en cause dans leur effet retour sur le citoyen: en quoi d'ailleurs il peut en raisonner initialement.
    Ce que j'aime dans ce genre de discour, c'est qu'a faire trop complique on a tendance a se contredire et que ca peut passer inapercu en utilisant des notions complexes. Par exemple les evenements sont predictifs... me parait assez en contradiction avec le hasard. Je suis bien d'accord que le hasard ne veut pas dire necessairement n'importe quoi (d'ou le "evaluation critique des differentes dynamiques" j'imagine) mais pour etre capable d'evaluer de facon critique, il faut en connaitre le maximum et plus on est proche du "tout savoir", mieux on est placer pour l'evaluation critique. C'est en ca a mon avis que la connaissance du genome humain (finalement la constatation initiale de ce fil) est une avancee majeure. Pour prendre un cas concret qui nous concerne ou concernera tous de pret ou de loin (c'est l'aspect pragmatique du scientifique ), les cancers. Ca fait a peu pret 30 ans qu'on s'evertue a les guerir avec un succes que l'on peut qualifier de tres mitige. Je ne crois pas que ca ait quelque chose a voir avec la quelconque plasticite des systemes biologiques, mais bien plus de l'incomprehension du phenomene biologique du a une vision restreinte qui commence a s'elargir grace au a la connaissance du genome. Ca donne lieu et va donner lieu a des traitements specifiques plus performant qui, comme tout systeme biologique sous une pression de selection, vont se heurter au probleme de "plasticite" (de resistance en terme biologique).

    Sonigo et Kupiec ont un discour interessant mais j'ai ete assez decu par leur bouquin (que je n'ai meme pas fini d'ailleurs ) qui, sous un titre assez provocateur "Ni Dieu, ni gene. Pour une autre theorie de l'evolution" ne cache pas grand chose de nouveau. Pour resumer, si j'ai bien tout compris, l'idee la plus interessante et que le principe hasard selection ne s'applique pas seulement a l'echelle d'un individu ou d'une espece, mais a l'echelle de la cellule, d'un virus etc... C'est le principe meme de l'immunologie et du.."commitment" (ca ne me vient pas en francais ops des cellules souches dans une voie de differentiation par exemple, et je n'ai pas l'impression que ca soit vraiment nouveau... mais peut-etre devrais-je finir le bouquin!!

  24. #21
    coco
    Bonsoir,
    Le décryptage du génome humain... Une prouesse que l'on ne peut même pas apprehender tellement c'est énorme... les limites de la connaissance sont repoussées dans tous les domaines... de manière exponentielle...

    Mais cela ne change jamais rien aux idées... La raison et l'affectif sont deux domaines différents, je suis d'accord.

  25. #22
    Yoyo
    Bonjour,

    C'est vrai que le sequencage en lui meme est deja une prouesse technologique importante! mais de mon point de vue une prouesse encore plus grande sera d'etre capable d'analyser correctement tout ce genome! car pour l'instant on ets loin d'etre capable de predire avec exactitude l'existence dans un gene sur un segment d'ADN! surtout lorsqu'il s'agit d'organisme et de genomes aussi complexes!

    Yoyo

  26. #23
    Jarod
    C clair yoyo en fait les scientifiques ont réussi a enlever la poussière sur toutes les pages du livre mais il leur reste le plus important qui est de décrypter le texte:le comprendre.

    ++
    Dernière modification par Yoghourt ; 13/04/2007 à 10h35. Motif: Otto graffe
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  27. #24
    abdellah01

    Re : Le genome humain est termine!

    bjr a vo ts c'est mon premier message ds ce forum ,alors si je pe m'inposé alors je dirai que chaque decouverte peut servire pour le bien ou le mal de notre ecologie selon la conscience de celui qui l'utilisera ,pour ce qu'il s'agit du sequençage du genome hummain , il ya tres longtemps on a pu sequencer plusieurs genes qui exprimes des maladies genetiques et malheuresemnt pas tt les maladies on a pu les traités par therapie genique directement sur le cible (gene) en plus de sequençage il faut que la scientifiques cherches les methodes d'introduction ciblé des promoteurs ou des inhibiteurs d'espession des genes et ça malheuresement ne connais pas pleins de progrer ,

  28. #25
    Yoyo

    Re : Le genome humain est termine!

    Bonjour

    Puisque c'est ta premiere intervention sur le forum autant te le rappeler immediatement, mais le SMS n'est pas autorisé. De plus il existe maintenant de tres bon correcteurs orthographiques qui permettent de corriger au moins les plus grosses erreurs.

    Yoyo

  29. #26
    ESSOMBA Dieudonné

    Re : Le génome humain est terminé!

    Le séquençage du génome humain n'est pas différent de celui d'une limace rampante : comprendre comment est organisé un être vivant.
    Si ce phénomène ne s'appliquait pas à nous-mêmes, il est certain qu'il ne donnerait pas tant de sueur froide.
    Mais à tout prendre, cette découverte n'est pas plus déterminante que la circulation sanguine. Il permettra d'améliorer nos connaissances sur certains aspects, mais ouvrira des questions plus redoutables encore et la recherche sera relancée, plus frénétique que jamais.
    Et ensuite, on découvrira autre chose, et les hommes auront encore peur, soupçonnant les chercheurs de concocter quelque chose de mystérieux et d'abominable dans leurs laboratoires et suggérant de les contôler étroitement...

    Les mêmes soupçons, éternels et imperturbables qui accompagnent toujours le savant démiurge qu'il faut tenir à l'oeil, depuis les temps les plus primitifs jusqu'au Dr Faust, et jusqu'à nos jours.

    Non, cessons de nous faire peur. Chaque époque, chaque société, chaque niveau technique doit élaborer des lois. Et certaines de ces lois doivent être dirigées contre la secte éternelle des charlatans qui ne renonceront jamais à leur antique rêve de modifier l'homme.
    Ils n'ont pas réussi dans le passé et ce n'est pas aujouurd'hui qu'ils réussiront, car ils n'en ont pas les moyens.
    Il ne faut pas trop s'en faire, ni leur conférer un pouvoir qu'ils n'ont pas. Il y a quelque temps, un chercheur sud-coéren a prétendu avoir cloné un homme... La création de l'homme dans une éprouvette dissimulée dans un cratère isolé n'est pas pour demain.

  30. #27
    doryphore

    Re : Le génome humain est terminé!

    Juste un petit trait d'esprit concernant le brevetage des gènes humains .
    Imaginez qu'en 1874, G. Johnstone Stoney ait breveté l'électron !
    Les firmes privées pharmaceutiques doivent bien se moquer de lui !!
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Le cerveau humain est-il l'objet le plus complexe de l'univers ?
    Par Rhedae dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 115
    Dernier message: 03/11/2011, 19h30
  2. Question idiote sur le génôme humain
    Par JLH974 dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 09/12/2006, 17h27
  3. le génome humain
    Par lola121 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/09/2006, 18h12
  4. sequencage du genome humain
    Par mag dans le forum Biologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 19/04/2005, 13h59
  5. Qu'est ce que l'amour ? Est ce un sentiment purement humain ?
    Par Super Striker dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 16
    Dernier message: 23/11/2004, 19h17